Mer de Chine du Sud – Chine – Philippines – Indonésie : La Chine persiste dans l’arbitraire de ses harcèlements 

En 2022, suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

À la fin du mois de novembre 2021, se prétendant dans son bon droit, la Chine a procédé à une opération sauvage de harcèlement contre les Philippins sur le haut-fond Thomas-2* soulevant un opprobre international de principe. Ce qui n’a pas empêché la Chine de poursuivre son harcèlement autour du même site comme aussi de l’île Thitu. Et au sud de la mer de Chine méridionale la voici qui somme l’Indonésie de cesser ses activités d’exploration gazière au nord de la grande île de Natuna.

Lire la suite

Taïwan – Japon : Puces et subventions japonaises

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Certains pays ont commencé à traiter la pénurie mondiale des puces1 comme un problème de sécurité nationale. Le gouvernement japonais, qui considère l’industrie des semi-conducteurs comme un nouveau domaine prioritaire, établira un cadre juridique d’ici fin 2021 pour fournir des subventions aux usines de semi-conducteurs de pointe nouvellement construites2 au Japon. La première entreprise qui  pourrait en bénéficier serait TSMC qui prévoit d’installer des usines dans la préfecture de Kumamoto.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 155/2021-11

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Chine  Engrais

Chine  Nouvel échec pour Evergrande

Chine – Brésil Porc

Chine – Brésil Suivons le bœuf

Lire la suite

Glasgow – COP26 :  Asie et forêt tropicale. Accusées, levez-vous ! Quand on confond les fins et les moyens

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La COP26 s’est réunie à Glasgow à la suite du G20 à Rome, en l’absence de Xi, Poutine, MBS, Bolsonaro. On salue le retour des États-Unis qui s’octroient le leadership des opérations et donnent des bons points aux uns et des remontrances aux absents. Les experts constatent que les engagements de Paris ne sont pas tenus mais on promet de faire les  best efforts pour les tenir dans l’avenir. Charbon et déforestation ont concentré les attentions, tous deux voués aux gémonies avec l’Asie coupable de s’être mal développée en utilisant les maléfices de ces 2 démons. Ce ne sont que des moyens de développement dont il faut contrôler et non interdire l’utilisation. Peut être faudrait il se développer autrement avec en priorité la réduction des écarts de richesses… et des gaspillages (encadré 1).

Lire la suite

Chine – Europe : La Chine ajoute le port de Hambourg  en Allemagne à la liste de ses « ports partenaires » en Europe

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La Chine prend une participation dans le terminal de Tollerort du port de Hambourg en Allemagne.      

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Influences : programme Fulbright, Institut Confucius etc…

abonnement en ligne

On parle beaucoup de l’influence des instituts Confucius et des nouvelles Routes de la soie, moins du Fulbright Project, programme américain d’éducation et d’échanges culturels, qui fêtera son 75e anniversaire en novembre 2021. Il a été promu conjointement par le gouvernement des États-Unis et plus de 160 pays à travers le monde. L’Act signé par le président Truman, en 1946, promeut « la compréhension mutuelle entre les États-Unis et les peuples du monde entier ». Le programme Fulbright est hébergé par le Bureau de l’éducation et des affaires culturelles du Département d’État américain. 

Lire la suite

Les stratégies indo-pacifiques formalisées

(par ordre alphabétique)

Allemagne. Ministère des Affaires étrangères, 2020.

Leitlinien zum Indo-Pazifik / Lignes directrices dans l’Indo-Pacifique 

Référence : https://www.auswaertiges-amt.de/blob/2380500/33f978a9d4f511942c241eb4602086c1/200901-indo-pazifik-leitlinien-1-data.pdf

Ce document-cadre exprime le souhait du gouvernement allemand d’intensifier son engagement dans la région indo-pacifique en tant que partenaire et acteur déterminant. Il détaille la doctrine et les lignes directrices de l’action de l’Allemagne dans cette région, Chine comprise. Y sont définis intérêts, principes et initiatives destinés à présenter les orientations de la politique du gouvernement fédéral dans l’ensemble des domaines de l’action internationale, bref, un guide stratégique tourné vers l’avenir. L’ambition de l’Allemagne est d’inspirer une politique européenne et de participer activement à l’organisation de l’ordre international dans l’Indo-Pacifique.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 151/2021-06

Asie – Chine – Mozambique En embuscade La poursuite des attaques de groupes se revendiquant du djihadisme et l’incapacité du gouvernement mozambicain à s’y opposer conduisent les majors des producteurs de [..] Chine – Afrique  Surveillance électronique  À l’image de la Chine, les pays africains, de plus en plus nombreux, mettent en place les multiples … Lire la suite

Indo-Pacifique : La stratégie de l’Union européenne 

Le 16 avril 2021, Le Conseil de l’Union européenne a déclaré son intérêt pour l’Indo-Pacifique et sa volonté d’y renforcer son influence et sa coopération. Les initiatives prise précédemment par la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Danemark sont ainsi confirmées et soutenues au niveau communautaire, voire élargies. Sans hostilité, ce premier document – il sera suivi par un second, plus détaillé – rappelle à la Chine qu’il convient de respecter les règles internationales.

On April 16, 2021, the Council of the European Union declared its interest in the Indo-Pacific and its willingness to strengthen its influence and cooperation there. The initiatives previously taken by France, Germany, the Netherlands and Denmark are thus confirmed and supported at Community level, or even extended. Without hostility, this first document – it will be followed by a second, more detailed – reminds China to respect international rules.

Lire la suite

Conclusions du Conseil sur une Stratégie de l’UE pour la coopération dans l’Indo-Pacifique

Conseil de l’Union européenne, Bruxelles, 16 avril 2021, 7914/21

Stratégie de l’UE pour la coopération dans l’Indo-Pacifique

(Version française : Rémi Perelman, Asie21)

1. Le Conseil considère que l’UE devrait renforcer son orientation stratégique, sa présence et ses actions dans l’Indo-Pacifique dans le but de contribuer à la stabilité, à la sécurité, à la prospérité et au développement durable de la région, sur la base de la promotion de la démocratie, de l’état de droit, droits de l’homme et droit international.

Lire la suite