Indo-Pacifique : Un choix existentiel

abonnement en ligne

En deux décennies, le concept académique d’indo-pacifique a nourri à des degrés divers et à différents niveaux la revitalisation d’organisations existantes ou l’éclosion d’initiatives géopolitiques nouvelles. Cette dynamique nouvelle est porteuse de réorganisation et de réorientations. Dans le portrait encore flou qui émerge, certains traits structurants commencent à apparaître. Si le souci de se soustraire aux influences exclusives de la Chine et des États-Unis en constitue le trait le plus net, il est escorté d’autres attributs aujourd’hui moins marqués. Il sera intéressant d’observer l’évolution de l’ensemble au cours de la prochaine décennie. 

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 151/2021-06

Asie – Chine – Mozambique En embuscade La poursuite des attaques de groupes se revendiquant du djihadisme et l’incapacité du gouvernement mozambicain à s’y opposer conduisent les majors des producteurs de [..] Chine – Afrique  Surveillance électronique  À l’image de la Chine, les pays africains, de plus en plus nombreux, mettent en place les multiples … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 148

Chine – Afrique Angola : exigences Angola – États-Unis: surenchère Angola – Royaume-Uni : concurrence inversée Côte d’Ivoire : cacao Tanzanie – Afrique de l’Est : difficultés Chine – Allemagne  Réaction en vue ? Chine – Brésil  Un consultant de choix Chine – Italie – France  Une question Chine – Union européenne Difficile ratification Corée … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 140/2020-06

Chine – Afrique

Lire la suite

Inde : Une surveillance de l’océan Indien renforcée

La surveillance de ses 7500 kilomètres de côtes, archipels compris, et de l’océan Indien pose de sérieux problèmes à l’Inde. Elle développe ses infrastructures côtières et obtient la coopération de certains pays voisins, inquiets eux-aussi de la présence grandissante des bâtiments de la marine chinoise.

Lire la suite

Japon : Entre amis dans l’océan Indien // Japan: Among friends in the Indian Ocean

Sans rompre avec les États-Unis ni affronter directement la Chine, l’Australie, l’Inde et le Japon vont sans doute organiser de concert une stratégie d’associations à géométrie souple avec leurs voisins dans l’océan Indien pour « occuper le terrain » face à l’entreprenante politique chinoise des Routes de la soie – laquelle englobe désormais celle du collier de perles. L’Indonésie, avec son pivot maritime en serait le partenaire le plus marquant sur la façade orientale de l’océan Indien.

Without breaking with the United States or directly confronting China, Australia, India and Japan will no doubt organize a strategy of flexible geometry partnerships with their neighbors in the Indian Ocean to « occupy the land ». Against the enterprising Chinese policy of  Silk Roads  which now includes the  pearl necklace. Indonesia, with its maritime hub, would be the most prominent partner on the eastern side of the Indian Ocean. 

Lire la suite

Maurice : Les Chagos, les Nations unies, le Brexit…

Les Lettres précédentes ont évoqué la situation juridique de Diego Garcia, le plus grand des atolls de l’archipel des Chagos où les États-Unis ont construit une grande base aérienne et navale. La Grande-Bretagne vient de subir une défaite diplomatique le 22 mai 2019 lorsque les Nations unies ont massivement voté en faveur de la restitution des îles contestées à l’île Maurice.

Previous Letters discussed the legal situation of Diego Garcia, the largest atoll in the Chagos Archipelago where the United States built a large air and naval base. Great Britain just suffered a diplomatic defeat on May 22, 2019 when the United Nations massively voted in favor of the restitution of the disputed islands in Mauritius.

Lire la suite

Océan Indien : L’insulaire stratégique

Si la base aéronavale de Diego Garcia devait, à terme, être fermée comme conséquence du retour de l’archipel des Chagos à la souveraineté de la république de Maurice, les États-Unis devraient rechercher une position leur permettant de rester présents dans l’océan Indien face aux visées chinoises. Différentes raisons s’opposent a priori à une installation de repli dans l’une des îles australiennes des Cocos (Keeling).

If the Naval Air Station of Diego Garcia were eventually to be closed as a result of the return of the Chagos Archipelago to the sovereignty of the Republic of Mauritius, the United States should seek a position to remain in the ocean Indian face Chinese targets. There are a number of reasons to oppose a fallback installation in one of the Australian islands of Cocos (Keeling).

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-futuribles n° 127 avril 2019 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU MOIS ET ENJEUX DE DEMAIN  🐷

ASIE MÉDIANE

Kazakhstan  Chamboule-tout en trompe l’œil, Patrick Dombrowsky, Asie21

Lire la suite

Grappillages Asie21 n°127

Chine

  • La croisière s’anime

Le Costa Venezia, baptisé il y a peu à Trieste, entrera en service à compter de mai 2019 depuis le port de Shanghai. Il sera le plus gros paquebot introduit par Costa sur le marché chinois.

Ce faisant, le premier acteur européen de la croisière – filiale du groupe américain Carnival – met à l’eau une unité flambant neuve, adaptée au seul marché chinois […]

Lire la suite