Papouasie-Nouvelle-Guinée – Australie – Chine : Offensive de charme australienne

Les émeutes meurtrières de janvier 2024 à Port Moresby, la capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, ont stimulé la compétition en vue d’une coopération policière entre l’Australie et la Chine en Papouasie-Nouvelle-Guinée et, au-delà, dans l’ensemble des îles du Pacifique. Du côté chinois, la conclusion de ce type d’accord est associée à celui d’un traité de libre-échange, facilitant sa pénétration économique.

Lire la suite

Océan Indien : 7e Conférence de l’océan Indien 2024

La Conférence de l’océan Indien est un forum consultatif annuel organisé depuis 2016 par le ministère des Affaires étrangères de l’Inde, avec la participation de 30 pays. Elle sert de plate-forme aux États et partenaires maritimes de la région de l’océan Indien pour aborder et débattre des questions d’intérêt commun, tout particulièrement celle de la coopération régionale en matière de sécurité et de développement socio-économique. Bien que l’accent ait été principalement mis sur la région de l’océan Indien, la Conférence a élargi sa portée au fil du temps pour traiter d’importantes questions mondiales. Cette année, celle de la militarisation de la région de l’océan Indien a dominé les discussions, incriminant les agissements de la Chine en mer. L’Australie, hôte de la Conférence, est restée discrète, laissant l’Inde mener le jeu.

Lire la suite

Pakistan : Élections pakistanaises, un vainqueur de trop

Les élections pakistanaises du 8 février 2024 n’ont pas désigné de vainqueur indiscutable. Deux partis, le Pakistan Tehreek-e-Insaf et la Pakistan Muslim League (N), revendiquent la victoire. La formation d’un nouveau gouvernement s’annonce difficile.

Lire la suite

Chine – Europe – France : Typhon sur la Charente. Dragon de bois à Pékin, gueule de bois à Cognac ? (180/2024-02)

« C’est une très bonne nouvelle » disait Bruno Le Maire, félicitant en septembre 2023 Ursula van der Leyen qui annonçait l’ouverture d’une enquête sur les subventions données aux véhicules électriques chinois. Quatre mois plus tard, la réponse du berger à la bergère arriva de Pékin : ouverture d’une enquête antidumping sur le brandy importé de l’UE*. Le produit visé est le fleuron des exportations en Chine : le cognac. La cible évidente est la France. Le calendrier minutieusement choisi : 2024, juste quand le secteur traverse deux crises simultanées : une production record en 2023 et une chute des ventes de 23 % et même 43 % aux États-Unis, le 1er acheteur. Les vins australiens ont expérimenté une telle aventure il y 3 ans, ils étaient alors les premiers. Ils ont été effacés du marché chinois.  2024 s’ouvre sur l’année du dragon de bois pour la Chine millénaire. Si elle s’accompagne d’un typhon tarifaire, ce sera l’année de la gueule de bois pour la Charente et ses vignes.

Typhon était un être monstrueux fils de Tartare et de Gaïa. À la fois mi-homme mi-fauve, il était ailé et ses yeux lançaient des flammes. Sa tête touchait aux étoiles, ses bras étendus touchaient l’Orient et l’Occident, et au bout de ses bras il avait cent têtes de dragons. Humour sino-grec.

Lire la suite

Corée du Sud : Fuites technologiques

La tentative de vol révélée le 17 janvier 2024 de données de développement confidentielles de l’avion de combat KF-21 Boramae par un ingénieur indonésien présent au siège de la Korea Aerospace Industries (KAI) met une fois de plus en exergue les failles dans le système de protection des données sensibles en Corée du Sud. Cette dernière est aujourd’hui devenue une cible de choix à la fois pour des puissances hostiles, mais aussi pour des partenaires plus ou moins bien attentionnés et souhaitant mettre la main sur des secrets industrielles ou technologiques sud-coréens. Un renforcement des capacités de protection des données sensibles est plus que nécessaire, surtout si la Corée du Sud souhaite continuer de bénéficier de transferts de technologies des États-Unis, de pays européens ou d’Israël pour le développement de futurs programmes.

The alleged theft revealed on January 17, 2024 of confidential development data for the KF-21 Boramae combat aircraft by an Indonesian engineer present at the headquarters of Korea Aerospace Industries (KAI) highlights once again the flaws in the sensitive data protection system in South Korea. South Korea became a target of choice both for hostile powers but also for other partners wishing to get their hands on South Korean industrial or technological secrets. Strengthening capacities in protecting sensitive data is more than necessary, especially if South Korea wishes to continue to benefit from technology transfers from the United States, some European countries or Israel in the development of future programs.

Lire la suite

Taïwan – Chine : Le couloir aérien M503, grignotage

Par décision unilatérale, Pékin modifie le tracé de son corridor aérien M503. Taipei proteste vigoureusement.

Lire la suite

Taïwan : Acte V – Épilogue. Regard d’un Chinois exilé du continent sur les élections taïwanaises.

一位中國記者對台灣選舉的觀察

Wang Zhi’an (王志安), journaliste chinois exilé au Japon depuis 2019, était invité par le gouvernement Tsai Ing-wen pour couvrir la campagne électorale, tout comme beaucoup d’autres journalistes du monde entier, et notamment du Japon et de Hong Kong. Mais au lendemain de son interview dans l’émission The night night show par l’animateur He long, il devient persona non grata à Taïwan et est expulsé.

Lire la suite

La Corée du Nord se dévoile

Qu’on se le dise ! Les sites de presse officiels de la Corée du Nord : l’Agence KCNA, le Yŏngyang Times, Rodong Sinmun et la télévision sont devenus de précieuses sources d’informations. Qu’il s’agisse de dissuasion nucléaire, d’industrie lourde, d’agriculture , de santé et jusqu’à l’annonce de cosmétiques, ils font part des succès du régime. Ils s’enhardissent même jusqu’à produire un aperçu du budget de l’année à venir et donnent des vues sur les orientations économiques du gouvernement de la RPDC promouvoir un développement stable et durable, apporter des changements substantiels au niveau de vie de la population. A les croire, la Corée du Nord n’est plus ce pays que le Conseil de sécurité, récemment encore, voulait sanctionner.

Lire la suite

Chine – Yémen – Iran : La Chine, médiateur en mer Rouge (180/2024-02)

Les États-Unis font fausse route quand ils demandent à la Chine d’intervenir auprès de l’Iran pour que les rebelles houthis mettent fin à leurs frappes de navires en mer Rouge. Ce n’est pas vers l’Iran que la Chine va se tourner, mais vers l’État des houthis, la république du Yémen, un État religieux qui se voit invulnérable et qui, avec ces frappes, entend punir l’Amérique et Israël agresseur à Gaza. Le Yémen a été l’un des premiers pays à reconnaître la Chine en 1956. La Chine va l’aider à tirer pleinement parti de ses ressources pétrolières et sera en appui quand il se reconstruira. Elle devrait obtenir en échange un point d’ancrage stratégique à l’extrémité sud du Yémen, un point de contrôle des flux traversant le détroit de Bab el Mandeb.

The United States is on the wrong track when it asks China to intervene with Iran to get the Houthi rebels to put an end to their ship strikes in the Red Sea. But it’s not to Iran that China will turn, but to the Houthis’ state, the Republic of Yemen, a religious state that sees itself as invulnerable and which, with these strikes, intends to punish America and aggressor Israel in Gaza. Yemen was one of the first countries to recognize China in 1956. China will help Yemen take full advantage of its oil resources, and will support the country as it rebuilds. In exchange, China should gain a strategic foothold at the southern tip of Yemen, a control point for flows across the Bab el Mandeb strait.

Lire la suite

Pakistan – Iran : Affrontements et réconciliation (180/2024-02)

Le raid aérien lancé le 16 janvier 2024 par l’Iran sur un site d’un groupe terroriste en territoire pakistanais a été suivi deux jours plus tard par un raid aérien du Pakistan sur un site d’un groupe terroriste en territoire iranien. Ces affrontements ont vite laissé place à une réconciliation. Mais les différends entre les deux pays demeurent.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 180/2024-02

Bangladesh – Guinée Bissau Main d’œuvre

Chine – Afrique

⦿ Angola – Cabinda : négociatrice ?

⦿ Cap-Vert – CPLP : forum de Macao

⦿ Eswatini : ténacité

Lire la suite

Chine – mer Rouge : Étrange stratégie, vraiment ? (180/2024-02)

Depuis que les terroristes yéménites houthis ont déclenché leurs attaques contre les intérêts internationaux en mer Rouge, la Chine se place avant tout en position d’observatrice des événements et d’incantatrice du retour à la paix en Palestine, où la guerre entre le Hamas et Israël alimente l’hostilité des houthis. Exceptionnellement, Pékin a décidé d’assurer des escortes exclusives aux seuls navires d’une compagnie chinoise de transport, inconnue avant décembre 2023.

Lire la suite

Chine – États-Unis – Afrique : Compétition pour le contrôle de l’accès aux minerais critiques d’Afrique centrale (180/2024-02)

Les projets de modernisation des chemins de fer de Lobito (Angola) et de Tazara (Zambie), initiés par Washington et par Pékin, participent de leur volonté respective d’obtenir des avantages logistiques significatifs concernant l’accès à ces mines qui produisent des matières premières essentielles pour les industries stratégiques d’aujourd’hui et de demain.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 180/2024-02 sommaire

1- ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN EXTRÊME-ORIENT Chine – Afghanistan Un ambassadeur taliban à Pékin, Patrick Hébert, Asie 21 Chine – États-Unis – Afrique Compétition pour le contrôle de l’accès aux minerais critiques d’Afrique centrale, Laurent Amelot, Asie21 Chine – Europe – France Typhon sur la Charente. Dragon de bois à Pékin, gueule … Lire la suite

Chine : Leader mondial de l’IA d’ici 2030, avec l’aide de Hong Kong

La Chine est devenue un acteur clé en intelligence artificielle. En 2017, elle en a fait une priorité nationale en affirmant son ambition de devenir « le premier centre mondial d’innovation d’intelligence artificielle d’ici 2030 ».   

Lire la suite

Birmanie – Chine : Nouveau cessez-le-feu en Birmanie sous l’égide de la Chine

Le cessez-le-feu proclamé le 14 décembre 20231 n’a pas duré et, le 5 janvier 2024, des forces insurgées se sont emparées de Laukkai, chef-lieu de l’État de Kokang2, fondé après la chute des Ming par un seigneur d’origine chinoise2 et de deux autres petites villes, Hopang et Panlong. Cette région est maintenant administrée par un gouvernement du peuple de l’État Wa.

Lire la suite