Asie du Sud-Est : Tectonique géopolitique dans le bassin du Mékong

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Asie du Sud-Est

Tectonique géopolitique dans le bassin du Mékong

Par Rémi Perelman, Asie21, novembre 2021

SOMMAIRE

Première partie. Le jeu des institutions

I – États-Unis-Chine, entre rivalité et ajustements

Encadré 1. Partage géographique du bassin du Mékong

II – Des structures multinationales aux personnalités accusées

1- La Commission du Mékong, Mekong River Commission, MRC

Encadré 2. Les services des données et de l’information de la CMR

2) La Région du grand Mékong, Greater Mekong Subregion, GMS

3) Partenariat Mékong-États-Unis

4) Coopération Lancang Mékong

Encadré 3. Les onze barrages sur le cours supérieur du Mékong (Lancang)

Encadré 4. Incidence des barrages chinois sur le cours inférieur du Mékong

Encadré 5. Questions sur la LMC, soumises à recherche par l’Institut des économies en développement de la JETRO

4 bis – L’Institut du Mékong

Encadré 6. Les projets confiés par la LMC et l’Institut du Mékong

4 ter – Le Centre mondial d’études sur le Mékong

 

Deuxième partie. Le jeu des infrastructures 

I – La Chine descend vers le sud

Encadré 7 Population chinoise dans les pays du Mékon

1) Le pivot du Yunnan

2) Le réseau ferroviaire chinois

3) La concurrence japonaise

Encadré 8 Les trois grands plans ferroviaires

II – L’infrastructure classique : les trois couloirs ferroviaires

1) Le couloir birman ou route de l’Ouest

2) Le couloir lao-thaïlandais ou route centrale

Encadré 9 La Thaïlande modifie radicalement un accord avec Pékin

Encadré 10 Yunnan-Laos-Cambodge, couloir potentiel vers la mer de Chine du Sud

3) Le couloir vietnamo-khmer ou route oriental

III – Une infrastructure duale : l’opération Dara Sakor

1) La réserve foncière ou « la RP de Chine peut agir au Cambodge comme chez elle »

Encadré 11 Plaquette promotionnelle du projet Dara Sakor

2- L’attrait touristique de la côte : Sihanoukville et Dara Sakor

Encadré 12 Le groupe Prince Holding Group Ltd

3- Les infrastructures de Dara Sakor

 

***

Première partie. Le jeu des institutions

I – États-Unis-Chine, entre rivalité et ajustements

Si en Indo-Pacifique, la situation en mer de Chine méridionale et la possible force sous-marine à propulsion nucléaire australienne font l’actualité, quasiment rien n’émane de l’abcès qui mûrit dans le vaste bassin fluvial (une fois et demie la superficie de la France) du Mékong. Il concerne six pays dont cinq forment la moitié des effectifs de l’ASEAN et qui, à l’instar du corridor économique sino- pakistanais en gestation, relie la Chine aux mers chaudes. Comme tel, il constitue pour les deux hyper puissances un terrain stratégiquement sensible.

Lire la suite

La Chine au centre des enjeux hydrauliques asiatiques

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Cet article du général Alain Lamballe (2S) est paru dans la revue Géopolitique d’octobre 2009 [dirigée à l’époque par Marie-France Garaud, revue qui a ensuite pris le nom de Nouvelle revue Géopolitique  avant de disparaître] mais il conserve toute son actualité. Aussi, nous le publions ici. À noter que lConvention des Nations unies sur les droits relatifs aux utilisations des cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation, adoptée en 1997, mentionnée dans l’article, est entrée en vigueur en 2014, le nombre minimum de ratifications nécessaire ayant été atteint à cette date.

***

La Chine est magnifiquement dotée par la géographie car elle possède le plus grand château d’eau d’Asie, le Tibet bordé au Sud par l’Himalaya, le Karakoram et l’Hindukush, et plusieurs autres régions pourvoyeuses de moindre importance comme les Monts Célestes, les Monts Qilian et les Monts Altaï. Sa position en amont l’avantage par rapport à tous les pays qui l’entourent mais l’expose aussi aux critiques de ceux-ci. Partie prenante à de nombreux différends relatifs aux fleuves et rivières internationaux, elle se trouve au centre de la problématique de l’eau en Asie continentale et n’en mérite que mieux son appellation d’Empire du milieu[1].

Cet article est consacré aux relations de la Chine avec ses voisins dans le domaine de l’eau. Il mentionnera d’abord les particularités de ce pays avant d’aborder les problèmes région par région, dans l’ordre inverse des aiguilles d’un montre (Asie du Nord-Est, Asie du Nord, Asie centrale, Asie du Sud et Asie du Sud-Est) qui correspond à une emprise chinoise grandissante susceptible d’engendrer des tensions. En dernier lieu, il esquissera les grands traits de la politique suivie par la Chine tels qu’ils se dégagent des analyses régionales et de sa diplomatie mondiale. 

Lire la suite

Les Pachtouns, un grand peuple sans pays (podcast VA)

13min |02/09/2021 ÉCOUTER   Les Pachtouns avaient été au XIXe siècle des adversaires redoutables pour les Britanniques, contraints d’abandonner l’idée de conquérir l’Afghanistan. Ces derniers s’étaient contentés de diviser le territoire pachtoun en créant en 1893 la ligne Durand pour séparer l’Inde qu’ils contrôlaient de l’Afghanistan qu’ils ne pouvaient administrer. Cette frontière artificielle, ne reposant sur … Lire la suite

Chine – Australie : la France victime collatérale

Par le Général (2s) Daniel Schaeffer, ancien attaché de défense en Thaïlande, au Vietnam et en Chine, membre du groupe de réflexion Asie21-futuribles (www.asie21.com)

Reproduction autorisée par tout média intéressé. Prière de mentionner la source.

 

Les média français focalisent essentiellement leur attention sur l’annulation décidée par l’Australie, sans préavis et avec une désinvolture qui relève de la plus infâme goujaterie, du contrat de construction de sous-marins qu’elle avait signé avec la France le 20 décembre 2016. A titre de rappel ledit contrat portait sur la fourniture de douze sous-marins classiques à propulsion conventionnelle, de la classe Barracuda, de toute dernière technologie. Il est évident que sur le plan commercial cette annulation entraîne une perte financière énorme pour Naval group et par voie de conséquence pour la France, sans compter les dommages subséquents que cela génère sur le plan des emplois.

Lire la suite

L’Indopacifique entre en géostratégie

L’Indopacifique entre en géostratégie

Nous connaissions l’Asie de l’Est, celle du Sud, l’Asie centrale, l’Asie du Sud-Est, le Pacifique, à la façon dont avaient été découpée en deux moitiés l’Amérique du Nord et celle du Sud. Et voilà que l’on commence à parler de l’Asie indopacifique, voire de l’Indopacifique. Pourquoi ?

Article publié en décembre 2016.

Lire la suite

La stratégie de l’UE pour la coopération dans l’Indo-Pacifique. Notre Stratégie n’est pas une stratégie de confrontation. C’est une Stratégie de coopération

COMMISSION EUROPÉENNE

 

HAUT REPRÉSENTANT DE L’UNION POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ

Bruxelles, 16/09/2021

JOIN (2021) 24 final

COMMUNICATION CONJOINTE AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

https://eeas.europa.eu/headquarters/headquarters-homepage/104126/joint-communication-indo-pacific_en

La stratégie de l’UE pour la coopération dans l’Indo-Pacifique

« Notre Stratégie n’est pas une stratégie de confrontation. C’est une Stratégie de coopération. » (Josep Borrell) 

 

(Avertissement : les notes « bas de page » sont dans le corps du texte, en rouge)

 

INTRODUCTION

L’Indo-Pacifique – une vaste région s’étendant de la côte est de l’Afrique aux États insulaires du Pacifique – revêt une importance stratégique croissante pour l’Europe. Le poids économique, démographique et politique croissant de la région en fait un acteur clé pour façonner l’ordre international et relever les défis mondiaux. L’UE a l’intention d’intensifier son engagement dans la région pour établir des partenariats qui renforcent l’ordre international fondé sur des règles, relèvent les défis mondiaux et jettent les bases d’une reprise économique rapide, juste et durable qui crée une prospérité à long terme. Cet engagement sera basé sur la promotion de la démocratie, de l’état de droit, des droits de l’homme et d’engagements universellement acceptés tels que le Programme 2030 et ses objectifs de développement durable, et l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Lire la suite

Les stratégies indo-pacifiques formalisées

(par ordre alphabétique)

Allemagne. Ministère des Affaires étrangères, 2020.

Leitlinien zum Indo-Pazifik / Lignes directrices dans l’Indo-Pacifique 

Référence : https://www.auswaertiges-amt.de/blob/2380500/33f978a9d4f511942c241eb4602086c1/200901-indo-pazifik-leitlinien-1-data.pdf

Ce document-cadre exprime le souhait du gouvernement allemand d’intensifier son engagement dans la région indo-pacifique en tant que partenaire et acteur déterminant. Il détaille la doctrine et les lignes directrices de l’action de l’Allemagne dans cette région, Chine comprise. Y sont définis intérêts, principes et initiatives destinés à présenter les orientations de la politique du gouvernement fédéral dans l’ensemble des domaines de l’action internationale, bref, un guide stratégique tourné vers l’avenir. L’ambition de l’Allemagne est d’inspirer une politique européenne et de participer activement à l’organisation de l’ordre international dans l’Indo-Pacifique.

Lire la suite

Afghanistan : vers une nouvelle crise migratoire en Europe ?

Afghanistan : vers une nouvelle crise migratoire en Europe ? Afghanistan : vers une nouvelle crise migratoire en Europe ? Depuis l’annonce par le président Joe Biden, le 1er mai dernier, du retrait des troupes américaines d’Afghanistan, les talibans ont repris possession d’une majeure partie du pays et poursuivent leur offensive vers la capitale. De … Lire la suite

Centenaire du PCC (ASPI) et Texte intégral du discours de Xi Jinping à l’occasion du 100e anniversaire du PCC

Centenaire du PCC

Le « grand, glorieux et correct Parti !

Par Peter Jennings

Directeur exécutif de l’Institut australien de stratégie politique (Australian Strategic Policy Institute, ASPI) et ancien secrétaire adjoint pour la stratégie au ministère de la Défense d’Australie.

3 juillet 2021

La traduction officielle en anglais (voir ci-après en version française) du discours du 1er juillet de Xi Jinping marquant le 100e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois mérite une lecture attentive pour ses indications sur l’avenir. Avec environ 5 200 mots, le discours a pris à Xi une heure pour le prononcer. Compte tenu de l’importance attribuée au centenaire du PCC, il se veut une expression substantielle de la place de la Chine dans le monde, de la place du parti en Chine et de la place de Xi dans le parti. Voici mon top 10 des plats à emporter.

Lire la suite

Discours de Xi Jinping à l’occasion du 100e anniversaire du PCC. Résumé à l’usage des enfants des écoles élémentaires de la R. P. de Chine

Le jeudi 1 juillet 2021, place Tian’anmen à Pékin

 Résumé à l’usage des enfants des écoles élémentaires de la R. P. de Chine

« Les Trois Époques »

Lire la suite