Indo-Pacifique : La barrière des Andaman et Nicobar 

Ce territoire de l’Union indienne, dont il est éloigné d’un millier de km au large des côtes birmanes et ne représente en surface que 0,25 % et 0,03 % en population, pourrait bien doter sa métropole d’un rôle stratégique non négligeable dans l’Indo-Pacifique.

Lire la suite

Les îles Salomon  : La Chine et l’Australie en arrière-plan

En 2022, suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Des troubles ont éclaté dans la capitale de l’archipel des Salomon, Honiara. Expression de profondes dissensions inter-îles et d’un fort ressentiment d’une partie de la population à l’égard du gouvernement central, ils ont également projeté cet État de l’arc mélanésien, particulièrement pauvre, sur le devant de la scène géopolitique d’un Pacifique rattrapé par la rivalité sino-américaine. Implanté aux Salomon, suite au virage diplomatique de son Premier ministre en 2019 pour s’en rapprocher, Pékin ne continue pas moins de susciter, sur place, défiance et rejet notamment dans l’île de Malaita restée fidèle à Taïwan. L’Australie appelée par le gouvernement des Salomon à intervenir pour mettre fin aux violences se trouve maintenant placée dans une situation paradoxale, sous surveillance de la Chine qui entend que ses ressortissants soient protégés mais également des États-Unis qui veulent du résultat dans le cadre d’AUKUS. Quoi qu’il en soit, de l’action de Canberra dépend surtout la cohésion d’un archipel déjà fragile et mise à mal par une situation internationale qui lui échappe.    

Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Chine – Philippines – Indonésie : La Chine persiste dans l’arbitraire de ses harcèlements 

En 2022, suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

À la fin du mois de novembre 2021, se prétendant dans son bon droit, la Chine a procédé à une opération sauvage de harcèlement contre les Philippins sur le haut-fond Thomas-2* soulevant un opprobre international de principe. Ce qui n’a pas empêché la Chine de poursuivre son harcèlement autour du même site comme aussi de l’île Thitu. Et au sud de la mer de Chine méridionale la voici qui somme l’Indonésie de cesser ses activités d’exploration gazière au nord de la grande île de Natuna.

Lire la suite

Corée du Sud – États-Unis Un œil sur le détroit de Taïwan

La 53e réunion consultative de sécurité entre la Corée du Sud et les États-Unis a permis de raffermir les liens entre les deux pays distendus depuis 2019 et d’ancrer un peu plus fortement la Corée du Sud dans le système d’alliances que les États-Unis cherchent à mettre en place en Indo-Pacifique. Elle n’a toutefois par permis de définir clairement le rôle que pourrait jouer par la Corée du Sud dans ce réseau d’alliances.

Lire la suite

Chine – Russie – Japon : Grandes manœuvres navales sino-russes autour du Japon

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Du 14 au 24 octobre 2021, des navires de guerre chinois et russes ont conduit en nombre des manœuvres navales de grande envergure, dans un premier temps en mer du Japon, puis dans un deuxième temps autour de l’Empire du Soleil levant par le biais d’une opération de circumnavigation de l’Etat-archipel. Malgré l’ampleur d’un tel événement et le message significatif qu’il pouvait véhiculer, surveillé de près dans toutes ses phases par les Nippons, il n’a cependant pas ému ces derniers outre mesure.

From 14 to 24 October 2021, Chinese and Russian warships conducted large-scale naval manoeuvres, first in the Sea of Japan and then around the Empire of the Rising Sun in a circumnavigation of the archipelago state. Despite the magnitude of such an event and the significant message it could convey, closely monitored in all its phases by the Japanese, it did not, however, move the latter too much.

Lire la suite

Pacifique  AUKUS : malaise en Océanie

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La signature du pacte AUKUS* n’a pas manqué de faire réagir dans le Pacifique. Passée la surprise de cette annonce, les États insulaires de la région ont commencé à faire part de leurs inquiétudes liées à ce nouveau partenariat de sécurité et surtout à l’acquisition par l’Australie de SNA*. Compte tenu de sa position stratégique dans une éventuelle confrontation entre les deux grandes puissances, l’Océanie peut difficilement faire entendre sa voix et s’attend à de fortes pressions, si ce n’est à être placée devant le fait accompli. Une alliance régionale pourrait-elle desserrer l’étau qui va sans doute l’étrangler ?

Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Chine – États-Unis et alliés – Taïwan : Préoccupantes montées des tensions

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Bien avant le 1er septembre 2021, date d’entrée en vigueur de la loi chinoise révisée sur la sécurité maritime, les tensions montaient entre Chinois et Taiwanais, entre Chinois et Américains et les alliés de ces derniers, entre Chinois et riverains de la mer de Chine du Sud. Elles continuent de plus belle amenant à se poser la question de savoir quand pourrait se produire la rupture.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 154/2021-10 sommaire

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

1 ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

ASIE MÉDIANE

Organisation de Coopération de Shanghai : Que peut devenir l’OCS ? Patrick Dombrowsky, Asie21

EXTRÊME-ORIENT 

Chine La Chine fait encore la course en tête, Philippe Delalande, Asie21

Chine – Afrique Les zombie land grabs (accaparement des terres) de la  Chine en Afrique, Maurice Rossin, Asie21

Lire la suite

Chine – Australie : la France victime collatérale

Par le Général (2s) Daniel Schaeffer, ancien attaché de défense en Thaïlande, au Vietnam et en Chine, membre du groupe de réflexion Asie21-futuribles (www.asie21.com)

Reproduction autorisée par tout média intéressé. Prière de mentionner la source.

 

Les média français focalisent essentiellement leur attention sur l’annulation décidée par l’Australie, sans préavis et avec une désinvolture qui relève de la plus infâme goujaterie, du contrat de construction de sous-marins qu’elle avait signé avec la France le 20 décembre 2016. A titre de rappel ledit contrat portait sur la fourniture de douze sous-marins classiques à propulsion conventionnelle, de la classe Barracuda, de toute dernière technologie. Il est évident que sur le plan commercial cette annulation entraîne une perte financière énorme pour Naval group et par voie de conséquence pour la France, sans compter les dommages subséquents que cela génère sur le plan des emplois.

Lire la suite

Australie : Nucléaire, au risque de tout perdre

abonnement en ligne

En engageant l’Australie dans le « schéma chinois » des États-Unis, le Premier ministre Scott Morrison vient de mettre son pays à mal. Les sous-marins nucléaires anglo-américains dont l’Australie doit être dotée ne seront pas en ligne avant dix à quinze ans, s’ils sont effectivement construits, ce dont on peut douter. En attendant l’Australie reste seule et nue soumise aux sanctions chinoises : elle perd ce marché et ses échanges extérieurs sont désorganisés ; le pays est ouvertement menacé par la Chine de frappes conventionnelles et à terme nucléaires. Car voici, non sans raisons l’Australie dénoncée comme une puissance nucléaire virtuelle. Cela, en échange d’une protection illusoire car l’Australie ne sera pas défendue en cas de crise. Au total, une mauvaise affaire et une grave crise politique prévisible en Australie.

By committing Australia to the « Chinese scheme » of the United States, Prime Minister Scott Morrison has just undermined his own country. The Anglo-American nuclear submarines, which Australia is to be equipped with, will not be operational for ten to fifteen years, if they are built, which is doubtful. In the meantime, Australia remains alone and nude, subject to Chinese sanctions: it is losing this market and its foreign trade is disorganized; the country is openly threatened by China with conventional and eventually nuclear strikes. For here, not without reason, Australia is denounced as a virtual nuclear power. And this in exchange of an illusory protection, because Australia will not be defended in case of crisis. All in all, a bad deal and in the long run, a serious political crisis predictable in Australia.

Lire la suite