Chine – Extrême-Orient maritime : Comment la Chine met à profit la crise du coronavirus

Saisissant la fenêtre d’opportunité qu’offre la sidération provoquée par la crise du coronavirus dans le monde, la Chine profite de cet avantage pour accentuer ses activités destinées à renforcer sa domination en mers de Chine de l’Est, du Sud et dans toute la périphérie maritime de Taïwan. Mais c’est sans compter la capacité de résilience américaine.

Taking advantage of the opportunity of the amazement caused by the coronavirus crisis in the World, China increases its activities in order to reinforce its domination in the East and South China seas and all around Taïwan. But that was without taking into account the US capacity of resilience.

Lire la suiteChine – Extrême-Orient maritime : Comment la Chine met à profit la crise du coronavirus

Quand les pays d’Asie du Sud-Est se préparent à livrer à Pékin les clefs de la mer de Chine du Sud

par le général [2s] Daniel Schaeffer, Asie21

Note préalable : À la lumière des événements relatifs aux négociations en cours sur un code de conduite des parties en mer de Chine du Sud, cet article est la version profondément remaniée et mise à jour de plusieurs autres de l’auteur, sur le même sujet, déjà parus sur divers supports, dont avant tout les publications d’Asie21 (www.asie21.com), mais aussi diploweb.com et Asie Pacifique News[1].

Lire la suiteQuand les pays d’Asie du Sud-Est se préparent à livrer à Pékin les clefs de la mer de Chine du Sud

Pour Noël, la géopolitique touristique chinoise s’est trouvée une nouvelle cible : le Vatican

Après les restrictions relatives au Japon, Taïwan et la Corée du Sud, les touristes chinois ont appris qu’ils devaient rayer une nouvelle destination de la carte de leurs périples de masse : le Vatican. Une telle décision traduit deux choses : la manière dont la Chine utilise les touristes comme moyens de pression économique pour influencer sur les décisions politiques d’un État et la difficulté des relations entre la république populaire de Chine et le Saint-Siège et ce malgré les annonces répétées d’une amélioration de leurs relations (qui pourraient faire perdre à la république de Chine (ou Taiwan) la reconnaissance de son identité politique par le Vatican).

Lire la suitePour Noël, la géopolitique touristique chinoise s’est trouvée une nouvelle cible : le Vatican

Jusqu’où ira la Chine ? Le cas des îles Ryûkyû

Le 8 mai 2013, Zhang Haipeng2 et Li Guoqiang3, chercheurs de l’Académie des sciences sociales, publiaient une tribune dans le Quotidien du peuple destinée à faire le point sur les arguments historiques qui justifient la position de la République populaire de Chine sur les îles Diaoyutai (Senkaku selon la terminologie officielle japonaise). Ils affirmaient que … Lire la suite Jusqu’où ira la Chine ? Le cas des îles Ryûkyû

Chine – Japon : drones et satellites, Laurent Amelot, novembre 2012

Point à surveiller  La République populaire de Chine envisage d’utiliser des drones pour renforcer la surveillance de son espace maritime. À cet effet, l’administration océanique d’État réfléchit à la mise en place d’un système de gestion desdits drones et à l’adoption de procédures techniques visant à organiser leur déploiement. Des bases de surveillance devraient être construites dans … Lire la suite Chine – Japon : drones et satellites, Laurent Amelot, novembre 2012