Japon – Chine – Taïwan : Appréhensions japonaises

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La crise ukrainienne a provoqué dans le monde, et en premier lieu en Asie, le souci de voir la Chine se lancer dans une opération de conquête de Taïwan par la force. Comme le dit Xi Jinping, l’option reste ouverte si des forces hostiles s’opposent à une réunification pacifique. Compte tenu de la position géographique du Japon par rapport à Taïwan et à la Chine, Tokyo prend l’hypothèse de la menace armée chinoise très au sérieux et se prépare à faire face à de potentiels débordements sur son territoire. Mais il conserve toutefois l’espoir que les démons de la guerre ne l’emporteront pas.

Lire la suite

Chine – États-Unis : Les États-Unis contrôlent-t-ils le renseignement dans le détroit de Taïwan ?

En 2023, suivez l’évolution de l’Asie

avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La guerre du renseignement et des cyberattaques bat son plein. Les États-Unis ont dévoilé dans les détails, dans un rapport public, l’organisation de la Rocket Force de l’APL.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 164/2022-09

Chine  Une certaine AMDT

Chine – Afrique 

  • Concurrence
  • Angola : corruption
  • Angola : Inquiétudes
  • Angola : terrorisme
  • Sao Tomé-et-Principe – États-Unis : efforts
  • Guinée équatoriale : raffinerie
  • Madagascar : pas à pas 
  • Zimbabwé – Inde : granit noir

Lire la suite

Dialogue de Shangri-La : espoirs de stabilité et inquiétude d’instabilité dans le détroit de Taïwan et la région

中美防長在新加坡唇槍舌戰

Le Dialogue de Shangri-La a été une occasion de multiples rencontres bilatérales. La situation dans le détroit de Taïwan y a attiré l’attention internationale, plus que la situation en Ukraine : Taïwan a été davantage mentionné que les années précédentes par les États-Unis et la Chine mais aussi par l’Australie et le Japon. La confrontation sino-américaine s’est intensifiée avec leurs profondes divergences de visions et de valeurs régionales mais les deux parties cherchent à maintenir une relation stable pour éviter des conflits.

Lire la suite

Taïwan – Chine – États-Unis : Evergreen à Shanghai, CSSC sur la liste noire

Le CSIS* s’inquiète que les bénéfices des contrats passés par les entreprises de construction navale publiques chinoises avec les compagnies maritimes taïwanaises comme Evergreen soient susceptibles de réduire indirectement le coût de la modernisation de la marine chinoise, créant ainsi une menace pour la sécurité de Taïwan.

Lire la suite

Taïwan – Chine – États-Unis : Une guerre possible à Taïwan ? « L’Ukraine aujourd’hui, Taïwan demain » ?

L’attaque de la Russie contre l’Ukraine a pu faire peur aux Taïwanais. Mais la Chine a-t-elle les moyens de reprendre Taïwan par la force ?

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : Pour quelle raison une nouvelle délégation américaine atterrit à Taipei ? 美國代表團訪台的真實目的?

Le vice-président de Taïwan souhaite rejoindre le QUAD… un OTAN asiatique ?

台灣副總統賴清德提出加入"四方安全對話"(QUAD) ,難道是台灣希望加入亞洲的北約?

Lire la suite

Pacifique : Les Kiribati, nouvelles Spratleys ?

L’annonce d’un projet de réhabilitation par la Chine d’une piste d’aérodrome sur une île des Kiribati a relancé la suspicion autour des visées militaro-stratégiques de Pékin dans la région. D’aucuns imaginent déjà l’implantation « d’îles fortifiées » (Chuuk, Espiritu Santo) qui seront autant de points d’appui pour surveiller l’activité américaine dans la région.  Et de faire alors le parallèle avec les îles Spratleys en mer de Chine méridionale. Mais il pourrait bien s’agir, ici, d’un raccourci un peu rapide compte tenu d’un environnement plus contraint et complexe pour Pékin. Quoi qu’il en soit, son activisme aux portes des États-Unis interpelle et alerte le carré des fidèles de Washington.  

Lire la suite

Pour aveugler les tigres. Stratégie nucléaire de la Chine. Armes et doctrine, Edouard Valensi, éditions L’Harmattan, 2021

Le 6 août 2020, en réponse à une provocation américaine en mer de Chine du Sud, la Rocket Force de l’Armée populaire lance le missile nucléaire balistique antinavire DF-26, tueur de porte-avion, faisant savoir aux États-Unis qu’ils ne peuvent plus utiliser la 7e flotte pour intervenir dans les affaires intérieures de la Chine et menacer sa sécurité nationale. Washington est contraint de constater que les forces nucléaires chinoises peuvent répliquer dans l’instant. L’Armée populaire de libération doit être prise au sérieux, pour ce qu’elle est devenue, redoutable.

Lire la suite