Pacifique : Les Kiribati, nouvelles Spratleys ?

L’annonce d’un projet de réhabilitation par la Chine d’une piste d’aérodrome sur une île des Kiribati a relancé la suspicion autour des visées militaro-stratégiques de Pékin dans la région. D’aucuns imaginent déjà l’implantation « d’îles fortifiées » (Chuuk, Espiritu Santo) qui seront autant de points d’appui pour surveiller l’activité américaine dans la région.  Et de faire alors le parallèle avec les îles Spratleys en mer de Chine méridionale. Mais il pourrait bien s’agir, ici, d’un raccourci un peu rapide compte tenu d’un environnement plus contraint et complexe pour Pékin. Quoi qu’il en soit, son activisme aux portes des États-Unis interpelle et alerte le carré des fidèles de Washington.  

Lire la suite

Pour aveugler les tigres. Stratégie nucléaire de la Chine. Armes et doctrine, Edouard Valensi, éditions L’Harmattan, 2021

Le 6 août 2020, en réponse à une provocation américaine en mer de Chine du Sud, la Rocket Force de l’Armée populaire lance le missile nucléaire balistique antinavire DF-26, tueur de porte-avion, faisant savoir aux États-Unis qu’ils ne peuvent plus utiliser la 7e flotte pour intervenir dans les affaires intérieures de la Chine et menacer sa sécurité nationale. Washington est contraint de constater que les forces nucléaires chinoises peuvent répliquer dans l’instant. L’Armée populaire de libération doit être prise au sérieux, pour ce qu’elle est devenue, redoutable.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Promesse américaine de nouvelle fourniture d’armes 

Depuis sa prise de fonction le 20 janvier 2021, le président américain Joe Biden poursuit, de manière plus mesurée néanmoins, la même politique de vente d’armement à Taïwan que celle de son prédécesseur. Cependant, compte tenu de la menace de plus en plus forte de la Chine communiste contre la Chine républicaine, les armements américains complémentaires nécessaires pour tenir en échec les assaillants potentiels risquent d’arriver bien trop tard de même que ceux qui sortent de la production autochtone.

Since Joe Biden’s Inauguration Day January 20, 2021, the American president is continuing the same policy of arms sales to Taiwan as his predecessor, nevertheless less significant. However, with respect to the stressing growing threat coming from the communist Chinese side to confront the Republic of China, the American complementary armaments necessary for the Taiwanese side to be able to keep in check the potential attackers may arrive far too late as well as those which are produced locally.

Lire la suite

Taïwan – Chine – États-Unis : Quelle menace réelle de l’APL sur les États-Unis ? Analyse de Taïwanais 中國軍隊是如何威脅美國的?-台灣專家的分析

La réforme structurelle de l’APL* a connu quatre étapes dans son histoire sous Mao Zedong, Deng Xiaoping, Jiang Zemin et Xi Jinping. Xi a lancé une vaste réforme de l’APL lors de son arrivée au pouvoir pour que « le groupe amateur chinois puisse rattraper l’équipe professionnelle américaine ». À l’occasion d’un symposium à Taïwan sur le thème d’une meilleure connaissance de l’APL, le journaliste Qi Leyi* et le professeur Huang Jiezheng* ont donné leur point de vue sur la menace militaire chinoise réelle.

Lire la suite

Taïwan : Amnésie forcée ? Manipulation de la mémoire collective 台灣:被操弄的集體失憶?

Taïwan est une île chinoise qui fut prise par les Japonais vainqueurs d’une guerre contre la Chine (traité de Shimonoseki -1895- considéré comme l’un des traités inégaux que la Chine subit au XIXe siècle). Au cours des siècles passés, le Japon a toujours eu un oeil sur Taïwan qu’il estimait être naturellement une île qui devait lui revenir parce que située géographiquement dans le prolongement de l’épine dorsale japonaise.

🐂  Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🦬

Lire la suite

Chine – États-Unis : Réactions américaines au sujet de la mission lunaire chinoise Chang’e-5

La récente mission lunaire chinoise Chang’E-5 (嫦娥五号) a engendré, aux États-Unis, plusieurs réactions inquiètes, voire hostiles. On présente ici quelques exemples qui mettent davantage en exergue la compétition entre l’Amérique et la Chine sur ce sujet.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : Exercices militaires conjoints des corps des marines. La gifle américaine 美方打臉台美軍事演練

Le corps des marines américain n’était pas revenu à Taïwan depuis 40 ans, en tout cas pas officiellement.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Nouvelle crise dans le détroit de Taïwan. Ambiguïté stratégique des États-Unis pour leur grand profit

台灣海峽爆發新危機:美國用模糊戰略從中獲利

Des incursions aériennes militaires chinoises se sont intensifiées sur et au-delà de la ligne médiane qui sépare les deux rives du détroit. Les États-Unis porteront-ils assistance à Taïwan en cas de violation de son territoire ? Alors que Mme Tsai s’activait depuis un certain temps dans l’établissement de relations toujours plus importantes avec les États-Unis, les médias relayaient l’idée selon laquelle Taïwan pourrait être reconnu diplomatiquement par Washington. Mais, le 20 septembre 2020, le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu* (吳釗燮) fait volte-face en déclarant que : « Taïwan n’a pas l’intention d’établir de relations diplomatiques avec les États-Unis. » Il ajoute que dans le cas où la Chine attaquerait Taïwan, Taïwan prendrait en charge sa propre défense, sans aide étrangère. Jusqu’à ce jour, l’opinion publique croyait que les États-Unis étaient prêts à faire la guerre pour Taïwan. Mais le ministre a confirmé son propos, « estimant son jugement correct et pragmatique ». 

Lire la suite

Taïwan : Pour la première fois sur la liste des pays à risque

台灣首次被列入戰爭風險國家名單之中

L’International Crisis Group1 (ICG*) a rarement inclus dans sa liste de zones de conflits le détroit de Taïwan. Il le considère dorénavant comme étant une région où la sécurité politique s’est considérablement détériorée.  Selon son dernier rapport (Crisis Watch), les tensions ont augmenté entre les deux rives du détroit en raison de déclarations de hauts fonctionnaires de l’APL*, le 29 mai 2020, annonçant vouloir utiliser « toutes les mesures nécessaires »  pour empêcher l’indépendance de Taïwan. Ainsi, des incursions continues de l’aviation chinoise ont eu lieu dans l’ADIZ* de Taïwan et la présence militaire de l’armée américaine est de plus en plus visible dans la région2.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : La Chine a-t-elle réellement l’intention de prendre les îles Dongsha (Pratas) ? Coopération militaire taïwano-américaine renforcée et affichée

中國真的會攻佔東沙群島嗎?台灣與美國加強軍事合作

Situé stratégiquement sur l’axe maritime Sanya (Hainan) – océan Pacifique en passant par le détroit de Bashi d’une part et Chine du  Nord – Asie du Sud-Est d’autre part, l’atoll Dongsha aiguise encore plus les intérêts de Pékin et Washington. Si les États-Unis sillonnent toute la zone, de Guam à Hainan, avec leurs groupes aéronavals, la nouveauté est qu’il en est de même pour la Chine. Dans ce contexte, sa situation stratégique en fait un point de conflit potentiel entre la Chine et les États-Unis. Dongsha dépend de la municipalité de Kaohsiung. La Chine veut-elle (re)prendre Dongshaqundao ? Les États-Unis ont-ils la volonté de se battre pour Taïwan ? En réalité, Taïwan n’est qu’une carte du jeu américain. À travers une guerre de l’information, les deux puissances montrent leurs muscles.

Lire la suite

Chine : Huawei n’est pas encore mort…

Huawei a affiché un résultat en hausse lors du 1er trimestre 2020. Course contre la montre des équipes de R&D et marketing de Huawei pour s’affranchir de la dépendance technologique vis-à-vis d’autres fournisseurs. 

Huawei posted higher results in the first quarter of 2020. Race against time by Huawei’s R&D and marketing teams to overcome technological dependence on other suppliers.

Lire la suite

Dommages de guerre : la Chine doit réparation

Par le général (2s) Daniel Schaeffer, membre du groupe de réflexion Asie21

24 avril 2020

(Reproduction intégrale par tout média intéressé,

autorisée avec prière de mentionner la source)

Autant il apparaît inconcevable d’accuser la Chine d’avoir sciemment déclenché la guerre biologique toujours en cours, autant est-il, au contraire, tout à fait concevable qu’elle l’ait provoquée accidentellement, en laissant échapper le virus du laboratoire P4 de Wuhan. Ce que nie farouchement le professeur Yuan Zhiming, directeur des lieux. Mais, aussi respectable que soit ce scientifique, aussi sincères que puissent paraître ses déclarations, la propagande chinoise a tant de fois depuis le début de la crise essayé de faire porter le chapeau à d’autres Etats, dont les Etats-Unis, voire l’Italie, tant de fois menti sur le nombre de victimes du pays, tout comme ses autorités scientifiques ont caché le fond de leurs recherches in situ, que l’on ne peut pas empêcher le doute de s’installer.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 138/2020-04

Chine  Externalisation de la sécurité Chine – Afrique Angola : en berne Cap-Vert : coopération militaire Grands lacs : préférence pour le Rwanda Madagascar : Huawei en lice Chine – Corée du Sud – Mozambique  Gaz en suspend Chine – Inde  Charbon Inde – Portugal  Attraction Timor oriental – Vatican – Portugal  Visites   Extrait de la Lettre … Lire la suite

Tuvalu : « Sauver un État insulaire comme Tuvalu, c’est sauver la planète » (Antonio Guterres)

Aux avant-postes de la lutte contre le réchauffement climatique, les pays du Pacifique veulent faire bouger les lignes. Il en va de leur survie. La coopération internationale sera toujours de mise dans la zone mais avec un engagement plus marqué des États océaniens.

Lire la suite

Tableau militaire de la région indopacifique

Tableau militaire de la région indo-pacifique Éléments documentaires Rémi Perelman, Asie21, mars 2018   Le déploiement militaire en Indo-Pacifique, notamment maritime  Une région lourdement armée. Les acteurs présents dans cet espace composite qui se recompose sont engagés dans des relations complexes qui en font un foyer d’instabilité mondiale. On y trouve en effet – à … Lire la suite

Chine – États-Unis : Premier dialogue diplomatique et de sécurité

Le 21 juin 2017, Américains et Chinois ont tenu leur premier dialogue diplomatique et de sécurité à Washington. L’entretien s’est focalisé sur la menace nord-coréenne coréenne et la nécessité de la faire disparaître. Mais aucun engagement réel, d’un côté comme de l’autre, tant attendu de la part de la Chine surtout, n’en a émané. Mais il y a au moins eu dialogue.

Lire la suite