Inde – Japon : Technologie et finance nipponnes pour le rail indien

Tripler la vitesse des trains indiens ne sera pas un luxe. C’est ce qui se profile pour la fin des années 2020 entre Ahmedabad, capitale du Gujarat et fief de Narendra Modi, et Mumbai, capitale commerciale de l’Inde et premier port du pays pour le trafic de conteneurs.

Tripling the speed of Indian trains will not be a luxury. This is what looms for the end of the 2020s between Ahmedabad, capital of Gujarat and stronghold of Narendra Modi, and Mumbai, commercial capital of India and the country’s first port for container traffic.

Lire la suiteInde – Japon : Technologie et finance nipponnes pour le rail indien

Himalaya : L’armée chinoise s’équipe pour affronter l’hiver en Aksai Chin

Les troupes chinoises au contact des soldats indiens en Aksai Chin ont reçu des abris leur permettant de s’abriter des rigueurs de l’hiver. Ces abris possèdent des systèmes de chauffage, des moyens de cuisson et des toilettes. Ils bénéficient sans doute des travaux menés pour les stations polaires chinoises. Ainsi, les militaires chinois seront à … Lire la suite Himalaya : L’armée chinoise s’équipe pour affronter l’hiver en Aksai Chin

Inde – États-Unis : Un accord de coopération logistique qui fonctionne

Le 29 août 2016, l’Inde et les États-Unis avaient signé un accord de coopération logistique, le Logistics Exchange Memorandum of Agreement (LEMOA)1. Il est entré en vigueur.

Lire la suiteInde – États-Unis : Un accord de coopération logistique qui fonctionne

Himalaya : Incertitudes et inquiétudes

L’Himalaya ne connaît pas seulement des secousses telluriques. Des tensions politiques de tous ordres se manifestent et suscitent de vives inquiétudes. Tout le long ou presque de la chaîne montagneuse, les frontières sont contestées.

Lire la suiteHimalaya : Incertitudes et inquiétudes

Indo-Pacifique : Fêlure au Quad

Le Quad est une « chimère organisationnelle » sans siège ni structure pérenne, qui perdure depuis 2007 comme plateforme de discussion entre administrations des Affaires étrangères et point nodal d’un réseau multi-partenariats entre quatre pays de l’Indo-Pacifique. Sa seconde réunion, qui vient de se tenir à Tokyo, est restée au niveau du symbole mais a mis en évidence une fêlure entre Washington d’une part et ses trois partenaires de l’Indo-Pacifique, Australie, Inde et Japon, de l’autre.

The Quad is an « organizational chimera » without a headquarters or a permanent structure, which has continued since 2007 as a platform for discussion between foreign affairs administrations and the nodal point of a multi-partnership network between four countries of the Indo-Pacific. Its second meeting, which has just been held in Tokyo, remained at the symbol level, but highlighted a rift between Washington and its three Indo-Pacific partners, Australia, India and Japan.

Lire la suiteIndo-Pacifique : Fêlure au Quad

Birmanie : Des élections sans enthousiasme

Les prochaines élections vont avoir lieu le 8 novembre 2020 en Birmanie. C’est la troisième fois depuis 1962 que les électeurs sont appelés aux urnes. La dernière fois, en 2015, le scrutin avait soulevé un vrai enthousiasme à la fois au sein de la population et dans la communauté internationale. Il ne semble pas que cela soit le cas cette fois-ci. Les enjeux sont pourtant tout aussi cruciaux.

Lire la suiteBirmanie : Des élections sans enthousiasme

La France et l’Inde des origines à nos jours. Tome 1 : L’Inde entrevue 

Jacques Weber, Les Indes savantes, 2019

L’ouvrage de Jacques Weber, historien reconnu, concerne en premier lieu les anciens comptoirs français mais il ne se limite pas à eux. C’est une vue globale de l’action de la France dans l’ensemble de l’Inde d’alors (incluant donc le Pakistan et le Bangladesh actuels) à travers les siècles que présente l’auteur. Le livre couvre les interventions étatiques et les initiatives individuelles, sous leurs divers aspects politiques, économiques, sociaux, militaires, culturels, d’où son très grand intérêt.

Lire la suiteLa France et l’Inde des origines à nos jours. Tome 1 : L’Inde entrevue 

Mer de Chine du Sud – Allemagne – France – Royaume uni : Une position responsable, mais très mesurée, des « 3 Big » européens face à la Chine

La note verbale commune adressée à l’ONU le 16 septembre 2020 par l’Allemagne, la France et le Royaume uni, pour défendre l’intégrité du droit de la mer en mer de Chine du Sud, a été saluée par la presse du monde libre comme un acte de courage des trois grands européens face au refus insistant de Pékin de se conformer au dit droit dans l’espace marin concerné. Cet élan d’enthousiasme a malheureusement conduit à une interprétation partiellement erronée de l’initiative européenne.

The verbal note conveyed to the United Nations on September 2020 the 16th by Germany, France, and the United Kingdom, in order to defend the integrity of the law of the Sea in the South China Sea, has been hailed by the free world’s press as an act of courage from the part of the three European bigs in front of Peking insistent refusal to abide by that law over the concerned area. That burst of enthusiasm has unfortunately lead to a partially distorted interpretation of the European initiative.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Allemagne – France – Royaume uni : Une position responsable, mais très mesurée, des « 3 Big » européens face à la Chine

Réunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

Encadré attaché à l’article de Rémi Perelman in Asie21 n° 143/2020-10

Réunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

  • Le 4 juin : sommet Australie-Inde par téléconférence entre les deux Premiers ministres et finalisation de l’Accord de soutien logistique mutuel, destiné à augmenter l’interopérabilité entre leurs armées. L’Inde a déjà des accords similaires avec les États-Unis.

Lire la suiteRéunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

Australie – France – Inde : Premier dialogue trilatéral

Le premier dialogue trilatéral entre l’Australie, la France et l’Inde s’est tenu par visioconférence le 9 septembre 2020.

Lire la suiteAustralie – France – Inde : Premier dialogue trilatéral

Grappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Mozambique   Un groupe influent

Lire la suiteGrappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Inde – Chine : La Teesta, une rivière qui divise et qui unit ou L’eau dans la diplomatie du Bangladesh

Le Bangladesh et la Chine ont conclu un accord pour construire un barrage sur la rivière Teesta, affluent du Brahmapoutre. Ainsi, le Bangladesh sera moins tributaire de l’Inde d’où provient ce cours d’eau et pourra mettre en valeur sa partie septentrionale.

Lire la suiteBangladesh – Inde – Chine : La Teesta, une rivière qui divise et qui unit ou L’eau dans la diplomatie du Bangladesh

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 142/2020-09 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine Comment nourrir la Chine demain ? Maurice Rossin, Asie21

Encadré 1 Données de base en volume sur les agricultures de Chine, États-Unis, Brésil et Russie

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 142/2020-09 – sommaire

Japon : Première exportation de matériel militaire

Après plusieurs essais infructueux, le Japon a réussi à obtenir son premier contrat d’exportation de matériel de défense le 28 août 2020 avec les Philippines.

Lire la suiteJapon : Première exportation de matériel militaire

Japon : Un intérêt croissant pour l’Indo-Pacifique

Le Japon a décidé de renforcer les capacités de son Bureau de politique de défense avec l’objectif d’améliorer sa coordination en matière de défense avec l’Inde, l’Australie et certains pays d’Asie du Sud-Est.

Lire la suiteJapon : Un intérêt croissant pour l’Indo-Pacifique

Iran – Chine – États-Unis : Sanctionné par les États-Unis, l’Iran se rapproche de la Chine

L’Iran et la Chine envisagent de conclure un accord de partenariat, lequel est contesté par une partie de la classe politique iranienne. S’il est signé, la présence chinoise se renforcera dans de multiples domaines : banques, énergie, transports, télécommunications. La Chine importera du pétrole à des prix inférieurs au cours mondial. Des zones de libre échange seront édifiées à Maku dans le nord-ouest de l’Iran, à Abadan à l’embouchure du Shatt al-Arab et sur l’île de Qeshm dans le golfe Persique. La Chine accèdera au port de Jask, port stratégiquement bien situé à l’entrée du golfe Persique. Elle proposera le réseau 5 G de même que le système de géolocalisation par satellite Beidou.

Lire la suiteIran – Chine – États-Unis : Sanctionné par les États-Unis, l’Iran se rapproche de la Chine

Asie du Sud : Les services de renseignement

Les pays d’Asie du Sud entretiennent entre eux des relations difficiles. Il est donc logique que leurs services de renseignement aient comme priorité les États voisins. Les domaines privilégiés concernent les problèmes politiques et sécuritaires. La lutte contre le terrorisme constitue une priorité pour tous les pays d’Asie du Sud. Le domaine économique reçoit une attention plus restreinte. La recherche du renseignement est facilitée par le fait que les pays sud-asiatiques partagent une même histoire et une même culture et que leurs habitants parlent des langues apparentées.

Lire la suiteAsie du Sud : Les services de renseignement

Grappillages Asie21 n° 141/2020-07 & 08

Chine – Afrique Angola : chasseurs Côte d’Ivoire : cacao Mozambique : télévision par satellite Nigeria : l’AK-47 enfin Chine – Asie centrale BRI et environnement Chine – Canada Pion ? Chine – États-Unis À Chinois… Inde – Portugal Goanais en force Taïwan : Somaliland. But ! Timor oriental – CPLP Prochain secrétaire exécutif   Extrait de … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 141/2020-07 & 08

Inde – Chine : L’Inde face à la covid et à la Chine

La gestion de l’épidémie a plongé l’Inde en récession et la confrontation avec la Chine peut entraîner une modification de l’insertion dans l’économie mondiale.

Lire la suiteInde – Chine : L’Inde face à la covid et à la Chine

Inde – Chine : La bataille de Karakoram a commencé

Les dialogues se poursuivent entre Indiens et Chinois et aboutissent à certains retraits des troupes au contact dans la vallée de la Galwan et sur les rives du lac Pangong. En réalité, les Chinois consolident leur présence sur les territoires récemment conquis. Les Indiens, désormais acculés, ne peuvent plus céder davantage de terrain, sous peine de laisser les Chinois contrôler l’accès sud du col de Karakoram et rejoindre le glacier de Siachen, où la jonction avec les Pakistanais pourrait se faire.

Lire la suiteInde – Chine : La bataille de Karakoram a commencé

Taïwan – États-Unis – Chine : La Chine a-t-elle réellement l’intention de prendre les îles Dongsha (Pratas) ? Coopération militaire taïwano-américaine renforcée et affichée

中國真的會攻佔東沙群島嗎?台灣與美國加強軍事合作

Situé stratégiquement sur l’axe maritime Sanya (Hainan) – océan Pacifique en passant par le détroit de Bashi d’une part et Chine du  Nord – Asie du Sud-Est d’autre part, l’atoll Dongsha aiguise encore plus les intérêts de Pékin et Washington. Si les États-Unis sillonnent toute la zone, de Guam à Hainan, avec leurs groupes aéronavals, la nouveauté est qu’il en est de même pour la Chine. Dans ce contexte, sa situation stratégique en fait un point de conflit potentiel entre la Chine et les États-Unis. Dongsha dépend de la municipalité de Kaohsiung. La Chine veut-elle (re)prendre Dongshaqundao ? Les États-Unis ont-ils la volonté de se battre pour Taïwan ? En réalité, Taïwan n’est qu’une carte du jeu américain. À travers une guerre de l’information, les deux puissances montrent leurs muscles.

Lire la suiteTaïwan – États-Unis – Chine : La Chine a-t-elle réellement l’intention de prendre les îles Dongsha (Pratas) ? Coopération militaire taïwano-américaine renforcée et affichée

Chine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

La menace chinoise de création d’une zone d’identification et de défense aérienne au-dessus de la mer de Chine du Sud est toujours d’actualité et peut être mise à exécution du jour au lendemain, sans préavis. Ce sera un pas de plus dans la mainmise de la Chine sur cet espace marin et aérien international en tant que tout. Ce sera aussi un nouveau défi au droit international de la mer et contre ceux qui le défendent.

The Chinese threat to create an air defense and identification zone above the South China Sea remains genuine and can be implemented at any time without any prior notice. That will be a new step forwards towards the full Chinese grasp over that international area as a whole, sea and air above all included, and a new defiance against the primacy of the international law of the sea and against all those who are defending that law.

Lire la suiteChine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

Relocalisation ou délocalisation ? Quand les entreprises étrangères quittent la Chine

Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Les délocalisations des entreprises américaines et japonaises s’expliquent en deux mouvements. Le premier naît de la hausse de droits de douane des États-Unis sur un certains nombre de produits made in China. Le second a été déclenché par les annonces de l’administration Trump appelant à découpler les économies chinoises et américaines. Il a été renforcé par la pandémie qui a révélé la forte dépendance de nombreuses filières aux fournitures chinoises. L’objectif de ces délocalisations est très rarement une relocalisation aux États-Unis ou au Japon de productions réalisées en Chine, mais la réorganisation des chaînes globales de production en Asie du Sud-Est, notamment en Indonésie.

Lire la suiteRelocalisation ou délocalisation ? Quand les entreprises étrangères quittent la Chine

Grappillages Asie21 n° 140/2020-06

Chine – Afrique Câbles Algérie : enseignement du mandarin Angola : appel Angola : poids de la dette Chine – États-Unis – Portugal  Ligne médiane Chine France Dilemme Chine – Pakistan  Base navale ?   Chine Portugal  Adieu visas Chine – Taïwan  Pour du sable Corée du Sud Sénégal  Marché militaire Indonésie – Sénégal  Discussion à … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 140/2020-06

Inde – Chine : Les arrière-pensées de la Chine dans l’Himalaya

En l’absence d’accord définissant les frontières qu’elle ne veut pas conclure avec l’Inde dans l’immédiat, la Chine grignote des territoires himalayens, notamment en Aksai Chin dans le but non avoué de s’implanter au sud du col de Karakoram, voire au delà. C’est un bras de fer entre les deux pays mais qui ne débouchera pas sur un conflit armé.

Lire la suiteInde – Chine : Les arrière-pensées de la Chine dans l’Himalaya

Asie : Le futur des échanges internationaux, quel impact sur l’Asie émergente ?

L’épidémie et la crise économique provoquent une contraction du commerce mondiale et ralentiront la dynamique des échanges de biens et services pendant plusieurs années.

Lire la suiteAsie : Le futur des échanges internationaux, quel impact sur l’Asie émergente ?

Coronavirus en Inde : l’exception du Kerala, ses soins ayurvédiques et sa stratégie frugale

À travers "Break the chain", sa campagne de communication, de tests et de traçage, l'État indien du Kerala a maintenu très bas le nombre de décès dus au Civd-19. (Source : Daily Star)
À travers « Break the chain », sa campagne de communication, de tests et de traçage, l’État indien du Kerala a maintenu très bas le nombre de décès dus au Civd-19. (Source : Daily Star)
C’est un cas à part en Inde. Dans un pays verrouillé depuis le 25 mars 2020 et qui se prépare à sortir de la quarantaine, la pandémie de coronavirus continue de se propager avec un nombre de cas en hausse. Le Kerala était en mars l’État indien le plus touché. Il a pourtant jugulé l’épidémie en trois semaines grâce à une stratégie à bas coût, « frugale » dirait-on ici. Elle s’appuie sur un système de santé décentralisé et sur la médecine ayurvédique. Si le retour des travailleurs émigrés a déclenché une seconde vague de contaminations, le nombre de décès a peu augmenté.

Lire la suiteCoronavirus en Inde : l’exception du Kerala, ses soins ayurvédiques et sa stratégie frugale

Chine : Construction d’un nouvel aéroport au Xinjiang

La Chine va construire un nouvel aéroport au Xinjiang, en haute altitude (environ 3 000 mètres), à Tachkurgan  (塔什庫爾幹 Tǎshénkù’ěrgàn). La piste aura une longueur de 3 800 mètres et une largeur de 45 mètres. Les travaux devraient se terminer au cours du premier semestre 2022.

Lire la suiteChine : Construction d’un nouvel aéroport au Xinjiang

Inde – Pakistan – Moyen-Orient : Le covid-19, facteur de dysharmonie interne et externe

L’expansion de la contamination par le covid-19 en Inde est attribuée par certains milieux à l’organisation musulmane Tablighi Jamaat. Cette accusation alimente des tensions internes en Inde et internationales, notamment avec le Pakistan et les Émirats arabes unis.

Lire la suiteInde – Pakistan – Moyen-Orient : Le covid-19, facteur de dysharmonie interne et externe

Inde : Une insurrection maoïste qui perdure

Depuis des décennies, une insurrection maoïste mobilise dans le centre de l’Inde une partie importante de ses forces paramilitaires qui n’arrivent pas à l’endiguer.

Lire la suiteInde : Une insurrection maoïste qui perdure

Inde – Pakistan – Bangladesh : Le covid-19 met en arrière-plan les problèmes conflictuels

La lutte contre le covid-19 constitue désormais la priorité essentielle de tous les gouvernements, tout particulièrement ceux des pays surpeuplés d’Asie du Sud. Les problèmes conflictuels, internes et internationaux, comme le Cachemire et les réformes indiennes sur la citoyenneté se retrouvent momentanément au second plan.

Lire la suiteInde – Pakistan – Bangladesh : Le covid-19 met en arrière-plan les problèmes conflictuels

Grappillages Asie21 n° 138/2020-04

Chine Externalisation de la sécurité Chine – Afrique Angola : en berne Cap-Vert : coopération militaire Grands lacs : préférence pour le Rwanda Madagascar : Huawei en lice Chine – Corée du Sud – Mozambique Gaz en suspend Chine – Inde Charbon Inde – Portugal Attraction Timor oriental – Vatican – Portugal Visites     Extrait de la … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 138/2020-04

Coronavirus en Inde : un confinement total entre nationalisme, déni et manque de moyens

(Source : Institut Montaigne) L’Inde se confine pour lutter contre le coronavirus.
Pour lutter contre la pandémie de coronavirus, Le Premier ministre indien Narendra Modi a ordonné ce mardi 24 mars un confinement total de son pays, géant d’1,3 milliards d’habitants, pendant trois semaines. Une décision qui intervient alors que de nombreux États avaient déjà pris cette mesure.
Selon les sources officielles, l’Inde recense 665 cas déclarés ce 26 mars, plus qu’à Singapour. Les régions les plus touchées sont le Kerala (100 cas), le Maharashtra (101 cas) et le Karnataka (41 cas). Au total, 13 personnes sont mortes du coronavirus. Ces chiffres sous-estiment néanmoins sans doute la réalité de l’épidémie.
(Source : Covindia) Evolution du nombre de cas de coronavirus en Inde jusqu’à 25 mars
Le coronavirus n’est pas la seule épidémie à sévir en Inde. En 2019, plus de mille personnes sont mortes du virus H1N1. Le pays est parmi les plus affectés sur la planète : à son apparition en 2009, 981 personnes avaient été atteintes du H1N1 contre 27 326 dans le monde. Ce nombre a grimpé à 1 763 en 2010 avant de diminuer à 75 en 2011. Il est ensuite remonté dès 2012. Les États du Gujarat et du Rajasthan sont les plus afectés. Les maladies du cœur, les maladies pulmonaires et les diarrhées restent les principales causes de mortalité en Inde avec 9,2 millions de décès par an.

Lire la suiteCoronavirus en Inde : un confinement total entre nationalisme, déni et manque de moyens

Inde – Bangladesh : Le plus performant n’est pas celui qu’on croit

Le secrétaire d’État indien à l’Intérieur, G. Kishan Reddy, a récemment déclaré que « si l’Inde leur promettait la citoyenneté, la moitié des Bangladais traverseraient la frontière ». Or rien n’est moins sûr.

Lire la suiteInde – Bangladesh : Le plus performant n’est pas celui qu’on croit

Grappillages Asie21 n° 137 / 2020-03

Chine  : Covid-19 et démons Chine Afrique Du modèle angolais au modèle ghanéen  Sao Tomé-et-Principe : l’aéroport sera agrandi Sénégal : les risques de l’export Chine Union européenne Afrique  : réaction Chine – Monde  : le cuivre face au Covid-19 Inde – CPLP : intérêt bien compris et partagé Japon Toilettes pour tous Timor oriental … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 137 / 2020-03

Bangladesh : Chittagong et la question du développement économique national

Afin de rester l’un des marchés émergents les plus prometteurs d’Asie, le Bangladesh poursuit un ambitieux plan de modernisation de ses infrastructures.

Lire la suiteBangladesh : Chittagong et la question du développement économique national

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°137/2020-03 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine Coronavirus et propagande virale : l’Empire-Parti chinois contre-attaque, Jean-Yves Heurtebise, Asie21

Chine – Monde  L’internationalisation du Covid-19, impact sur la Chine et le monde, Jean Raphaël Chaponnière, Asie21

Taïwan – États-Unis – Chine  Les États-Unis tissent leur toile  pour un découplage total, Catherine Bouchet-Orphelin, Asie21

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-Futuribles n°137/2020-03 – sommaire

Asie21 Hors-Série n°3/2020-03 Spécial Indo-Pacifique : Les grands acteurs

L'Indo-Pacifique, centre de la compétition géopolitique américano-chinoise, Rémi Perelman, Asie21

 

L’Indo-Pacifique (IP), un nouveau monde tiraillé entre Washington et Pékin

Cinq grands acteurs dans un théâtre pour trois stratégies

Rémi Perelman, Asie21

NB : Ce qui suit développe le sujet d’un court exposé présenté par Rémi Perelman lors du colloque organisé le 25 février 2020 par la Fondation Gabriel Péri et l’INALCO sur le thème « Mer de Chine méridionale et Indo-Pacifique : comment garantir une sécurité commune ?« 

L’Indo-Pacifique est désormais le centre de la compétition géopolitique sino-américaine. On pourrait imaginer, et cela a été dit, être revenu à l’affrontement bipolaire qui a marqué la Guerre Froide avec, pour Washington, un simple changement de sparring partner. Mais l’effacement – tout relatif – des États-Unis trumpiens donnent de l’espace à des puissances moyennes. Trois d’entre elles, chacune à sa manière, pourrait trouver l’instant favorable pour affirmer ses ambitions régionales, l’Inde, l’Indonésie et l’Australie, une situation susceptible de conduire à la multipolarité.

Lire la suiteAsie21 Hors-Série n°3/2020-03 Spécial Indo-Pacifique : Les grands acteurs

Coronavirus : vers un acte 1 de la démondialisation de l’économie ?

La crise du coronavirus révèle un "risque Chine" qui pourrait convaincre les entreprises de réorganiser leurs chaînes de production. (Source : National Interest)

La crise du coronavirus révèle un « risque Chine » qui pourrait convaincre les entreprises de réorganiser leurs chaînes de production. (Source : National Interest).
Par Jean-Raphaël Chaponnière, Asie21
La « mondialisation » de la crise du nouveau coronavirus menace celle de l’économie. Dans l’industrie, les secteurs high-tech sont les plus vulnérables à court terme, devant la pharmacie et l’automobile. Si la crise persiste, elle pourrait conduire les entreprises à repenser leurs stratégies de production, et notamment leur dépendance à l’égard de la Chine.
En mars 2011, l’industrie mondiale était secouée par l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima. Cet épisode avait révélé la situation de quasi-monopole de petites entreprises japonaises dans la fabrication de composants essentiels à plusieurs secteurs. La catastrophe de Fukushima avait entraîné la désorganisation de plusieurs filières de production dans toute l’Asie et au-delà. Les indices de production industrielle avaient chuté à Singapour, en Malaisie et en Thaïlande. Cette « synchronisation » avait déjà été une spécificité de la crise mondiale de 2009. Elle est la conséquence de la fragmentation des processus de production, de la gestion en flux adoptée par les Japonais dans la construction automobile (le Kanban) qui s’est généralisée, et du « modèle Dell » qui s’est diffusé dans l’industrie électronique. Quelques mois plus tard, les inondations de Bangkok avaient aussi eu des répercussions sur l’industrie informatique du monde entier : 40 % de l’assemblage de disques durs se réalisaient dans des usines situées à Bangkok.

Lire la suiteCoronavirus : vers un acte 1 de la démondialisation de l’économie ?

Grappillages Asie21 n° 136/2020-02

Chine – Afrique Angola : du Covid-19 Djibouti : avancée Égypte – Éthiopie : médiation Golfe de Guinée : rançon Chine – Portugal – Afrique Investissement Chine – Taïwan – Sao Tomé-et-Principe Politique et paludisme Chine – Union européenne – Mauritanie Aides militaires Inde – Gabon  Manganèse Timor oriental Par douzièmes

Le désert et la source. Djihad et contre-djihad en Asie centrale

René Cagnat, Les éditions du Cerf, 2019

René Cagnat, colonel en retraite de l’armée française, ayant choisi d’abandonner l’uniforme alors qu’il allait devenir général – ce qui l’aurait obligé de quitter l’Asie centrale -, connaît fort bien cette région dans laquelle il inclut non seulement les pays ex-soviétiques mais aussi l’Afghanistan et le Xinjiang. Depuis, qu’il a cessé ses fonctions d’attaché de défense à Tachkent, il passe plusieurs mois par an à Bichkek d’où il parcourt la région à laquelle il voue une véritable fascination, au-delà même du Kyrgyzstan.

Lire la suiteLe désert et la source. Djihad et contre-djihad en Asie centrale

Chine- Birmanie : Le corridor économique sino-birman 中緬經濟走廊的戰略意義

La Route de la soie du Sud-Est, déjà pourvue d’un oléoduc et d’un gazoduc alimentant la capitale de la province du Yunnan, va s’appuyer sur des infrastructures modernes destinées à relier le réseau ferré chinois aux routes maritimes. Avantage économique pour les deux partenaires, elle sera un atout géopolitique majeur pour Pékin en lui offrant une place parmi les puissances présentes dans l’océan Indien.

中緬經濟走廊的戰略意義

中國在東南亞推出的"一帶一路",預定將為雲南首府昆明,提供一條輸油管以及一條天然氣管,接下來就是進行現代化的基礎建設,其中就包括將中國的鐵路一直修建到緬甸的出海港。這是對中緬兩國經濟均有利的舉措,特別是對北京而言,此乃地緣政治中的重要王牌,因為在印度洋的大國競爭中,其為中國提供了一個海港!

Lire la suiteChine- Birmanie : Le corridor économique sino-birman 中緬經濟走廊的戰略意義

Grappillages Asie21 n° 135 / 2020-01

Chine Afrique Un fléau Angola Un pied dans la sécurité formation intervention Cap-Vert   Huawei par la porte dérobée São Tomé-et-Principe   L’emprise est là Chine – Canada   Huawei pose question Chine – Union européenne – Grèce   Tir dans le pied ? Chine – Djibouti   Rixes Chine – Portugal   Macao, vingt ans après Inde – Kazakhstan   Uranium   … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 135 / 2020-01

Maurice – océan Indien  : Diego Garcia, un cactus pour Londres

La date du 22 novembre 2019 est passée silencieusement. Elle marquait pourtant l’échéance fixée au Royaume-Uni par les Nations unies pour la rétrocession de l’archipel des Chagos à la république de Maurice. Le sort de la base aéronavale américaine hébergée sur l’atoll de Diego Garcia restera donc en balance entre fait accompli ou crise en puissance.

The date of November 22, 2019 passed silently. However, it marked the deadline set in the United Kingdom by the United Nations for the return of the Chagos archipelago to the Republic of Mauritius. The fate of the American naval base located on Diego Garcia atoll will therefore remain in balance between a fait accompli or a potential crisis.

Lire la suiteMaurice – océan Indien  : Diego Garcia, un cactus pour Londres

Inde : Création d’un poste de chef d’état-major de la Défense

Le 1er janvier 2020, a été créé un poste de chef d’état-major de la Défense, depuis longtemps réclamé par de nombreux experts militaires. Il n’est pas certain que les missions qui lui seront confiées les satisfassent.

Lire la suiteInde : Création d’un poste de chef d’état-major de la Défense

Inde : Résistance à la nouvelle loi sur la citoyenneté, au registre national des citoyens et au registre national de la population

Le gouvernement indien déploie de vastes efforts pour mieux connaître la population et repérer les résidents illégaux. Ce faisant, il mécontente les communautés minoritaires, tout particulièrement les musulmans qui se sentent visés. Des hindous se joignent au mouvement de résistance qui cherche à s’organiser dans tout le pays.

Lire la suiteInde : Résistance à la nouvelle loi sur la citoyenneté, au registre national des citoyens et au registre national de la population

Grappilllages Asie21 n°134

BRICS : Plan crypto Suite à une proposition de la Russie, le Business Council des pays regroupés dans les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)  […] Chine – Afrique Angola : argutie   La diplomatie chinoise soutient  que, contrairement à […] Angola : chemin de fer Isabel dos Santos porte-parole Lors d’un récent séjour … Lire la suite Grappilllages Asie21 n°134

Sri Lanka : Les défis du nouveau président

Les élections présidentielles qui se sont tenues à Sri Lanka le 16 novembre 2019 ont vu la nette victoire de Gotabaya Rajapaksa, candidat de la gauche nationaliste, qui l’a emporté par 52 % des voix sur son principal rival, Sajith Premadasa (centre droit), qui n’a recueilli que 43 % des suffrages, le reste s’étant porté sur différents petits candidats.

Lire la suiteSri Lanka : Les défis du nouveau président

Inde – Japon : Nouveaux progrès dans les relations de défense

Le dialogue bilatéral (2 +2) entre ministres des affaires étrangères et de la défense indiens et japonais, tenu le 30 novembre 2019 à New Delhi, a marqué un nouveau pas en avant dans la coopération de défense et de sécurité entre les deux pays. Cette avancée s’inscrit dans une convergence de vues sur la sécurité en Indo-Pacifique.

Lire la suiteInde – Japon : Nouveaux progrès dans les relations de défense

Asie du Sud : Politique et religion intimement liées

En Asie du Sud, la politique et la religion sont intimement liées. L’Inde se veut laïque mais l’hindouisme s’affirme avec de plus en plus d’assurance. Le Pakistan a été créé pour des raisons religieuses ; c’est une république islamiste. Il en est de même pour le Bangladesh, ex-Pakistan oriental. Le Népal, ex-royaume hindou, se proclame une république laïque mais la population est majoritairement hindoue et très pratiquante. Le Bhoutan affiche sa détermination d’être un royaume bouddhiste. À Sri Lanka, les Cinghalais bouddhistes manifestent leur prédominance face aux Tamouls hindous et musulmans. Quant aux Maldives, elles constituent aussi une république islamiste.

Lire la suiteAsie du Sud : Politique et religion intimement liées

Chine – États-Unis  : Match à coups de « points bleus »

Le projet du Blue Dot Network a été conçu en 2018 par les États-Unis, pour faire pièce à l’Initiative chinoise des Routes de la soie. Récemment réchauffé et platoniquement associés à l’Australie et au Japon, il tente, dans une formulation marquée par le flou et un caractère éminemment commercial, de susciter l’adhésion des pays de « l’Indo-Pacifique ». Il est trop tôt pour dire s’il s’agit d’un projet mort-né ou d’un succès.

Lire la suiteChine – États-Unis  : Match à coups de « points bleus »

Inde – France : Avion indien de surveillance à La Réunion

Dès 2020, un avion patrouilleur de la marine indienne opèrera conjointement avec la marine française pour la surveillance des zones de pêcheries dans le sud de l’océan Indien.

Lire la suiteInde – France : Avion indien de surveillance à La Réunion

Inde – Naissance officielle de deux Territoires de l’Union : Jammu & Cachemire et Ladakh

Le Jammu et Cachemire ainsi que le Ladakh sont devenus officiellement Territoires de l’Union, le 31 octobre 2019. La décision avait été prise le 5 août 2019 par le gouvernement fédéral de scinder l’État du Jammu et Cachemire en deux Territoires de l’Union distincts. Elle avait ensuite été approuvée par le parlement (cf Modification du statut du Cachemire sous administration indienne, Asie21 n°131 septembre 2019).

Lire la suiteInde – Naissance officielle de deux Territoires de l’Union : Jammu & Cachemire et Ladakh

Le Pakistan sur la liste grise du Groupe d’action financière

Le Pakistan reste sur la liste grise du Groupe d’action financière car ses actions pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sont jugées insuffisantes

Lire la suiteLe Pakistan sur la liste grise du Groupe d’action financière