Grappillages Asie21 n°128

Chine – Guinée-Bissau L’abattage repart de plus belle.

Sous la pression de plusieurs organisations non gouvernementales de défense de l’environnement, le gouvernement de Guinée-Bissau avait interdit en 2015 l’abattage de bois de coupe sur tout le territoire national. La mesure touchait l’abattage illégal, le plus souvent aux mains de personnalités politiques et de militaires, mais aussi la dizaine de sociétés spécialisées. Quelques Chinois participaient directement à ces chantiers dont le produit final était quant à lui essentiellement destiné à leur pays. […]

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°128

Grappillages Asie21 n°127

Chine

  • La croisière s’anime

Le Costa Venezia, baptisé il y a peu à Trieste, entrera en service à compter de mai 2019 depuis le port de Shanghai. Il sera le plus gros paquebot introduit par Costa sur le marché chinois.

Ce faisant, le premier acteur européen de la croisière – filiale du groupe américain Carnival – met à l’eau une unité flambant neuve, adaptée au seul marché chinois […]

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°127

Singapour et les Routes de la soie – 新加坡與絲綢之路

Pendant les premières années qui ont suivi leur lancement, les Singapouriens sont restés discrets sur les Routes de la soie. Jusqu’en 2017, le Premier ministre Lee Hsien Loong qui n’a pas participé au premier grand sommet réuni en son nom (Pékin, mai 2017), ne s’est pas prononcé à son sujet sans que l’on sache s’il s’agissait d’inquiétude (d’être contournés), d’analyse (des opportunités) ou de calcul des risques. Ce qui est sûr est que ses équipes travaillaient activement à définir une position. 2018 marque une claire rupture : après avoir rencontré à plusieurs reprises le président Xi Jinping et le Premier ministre Li Keqiang, Lee Hsien Loong dévoile ses cartes et intentions. Singapour prétend au rang de hub financier régional pour la BRI en Asie du Sud-Est. Il apporte au projet de Xi Jinping une caution nécessaire – et appréciée – après les déboires dénoncés par le Premier ministre de Malaisie, Mahathir.

新加坡對中國發起的絲綢之路,最初似乎興趣不大,甚至一直到2017年5月,"一帶一路"首屆高峯會在北京舉行時,李顯龍總理都沒有參加,他對這個主題,噤口不言,是因為心存顧忌,還是在分析機遇,或是在計算風險,沒有人知道他究竟怎麼想。但是可以確定的,乃是他的團隊已積極的在筹劃,新加坡未未究竟要採取什麽立場?2018年,新加坡的態度已與過去截然不同,在與習近平主席及李克強總理多次會談後,李顕龍終於亮出底牌,展示企圖,此即新加坡打算成為"一帶一路"在東南亞地區的金融中心 。當習近平對馬來西亞縂理馬哈蒂的表現,頗為失望時,李顯龍的適時表態,及提供必要的擔保,當然獲得激賞。

Lire la suiteSingapour et les Routes de la soie – 新加坡與絲綢之路

Chine – Portugal : Énergie et port

Entre 2010 et 2016, l’investissement chinois en Europe a été multiplié plus de 20 fois (de 1,6 à 35 milliards d’euros) selon le groupe Rhodium. Il a ciblé tout particulièrement le secteur de l’énergie où il a pu notamment profiter des privatisations imposées par l’Union européenne dans le cadre des mesures de rigueur budgétaire. Aujourd’hui, cette même UE tente de réguler l’irruption des capitaux chinois au nom de la liberté du marché et de la transparence des transactions… Après la Grèce, le Portugal se trouve dans une position inconfortable à cet égard, d’autant que les positions des responsables ne sont pas unanimes.

Lire la suiteChine – Portugal : Énergie et port

Afghanistan – Chine : une base militaire afghano-chinoise 中國與阿富汗合建軍事基地

Depuis que des patrouilles mixtes afghano-chinoises ont été aperçues dans le corridor de Wakhan, à l’extrémité reculée de l’Afghanistan, proche des frontières chinoise et tadjike, la probable construction d’une base militaire anime les médias locaux. Serait-elle destinée à accueillir un détachement de l’Armée populaire de libération, l’APL ou des militaires afghans ? Si proche du Xinjiang, la question pourrait faire sourire, mais des affirmations, des contradictions et des dénégations se sont égrenées depuis le début de 2018. Des rapprochements ont été faits avec l’installation de la base militaire de Djibouti. Sans doute Pékin voudrait à la fois sécuriser sa frontière occidentale et pousser vers l’Afghanistan et l’Iran son tant vanté Corridor économique Chine-Pakistan.

在阿富汗與中國接壤的瓦罕走廊,自從傳出有兩國合組的巡邏部隊後,當地媒體就不斷出現兩國可能合建一座軍事基地的話題。這個地方,難道真要接待一支中國人民解放軍分遣隊,或是阿富汗軍隊?由於如此靠近新疆,這個問題,從2018年初開始,就一直夾雜著肯定或否定,互相矛盾的不同說法。這倒有些類似,中國在東非吉布第設立軍事基地的情況。無論如何,北京當局,一方面要確保其西部邊界,另一方面為了完成其誇下海口的中國一巴基斯坦經濟走廊,因此必須向阿富汗及伊朗推進。

Lire la suiteAfghanistan – Chine : une base militaire afghano-chinoise 中國與阿富汗合建軍事基地

Grappillages Asie21 n° 120

AFGHANISTAN – PAKISTAN – MOZAMBIQUE

Poids économique de l’héroïne

Lire la suiteGrappillages Asie21 n° 120

Chine – Afrique : Pékin, Dieu et Mammon

Au titre de son nécessaire capitalisme, PIB oblige, la Chine doublement paradoxale – « marxiste » et athée – se révèle être sans complexe le bras séculier de la propagation de la foi chrétienne.

Lire la suiteChine – Afrique : Pékin, Dieu et Mammon

Les Routes de la Soie, Peter Frankopan, septembre 2017

Le document comprend un bref résumé suivi de 3 parties

  1. La synthèse et critique (2 pages)
  2. Le résumé en quelques lignes des 25 chapitres constituant le livre (8 pages)
  3. L’analyse plus complète chapitre par chapitre (25 pages).

Résumé

Peter Frankopan analyse l’évolution du monde à travers les routes de la soie, des voies de communication traversant le nombril du monde, « une région située à mi chemin entre Orient et Occident, qui va des rives orientales de la Méditerranée jusqu’à la Mer Noire et à l’Himalaya ». Les civilisations sont nées et se sont épanouies dans cette partie du monde, où avec la maitrise de l’eau, l’homme a rencontré des conditions idéales pour y vivre bien et y créer des richesses. Les échanges les ont conduits en 119 B.C. jusqu’en Chine pour y acheter de la soie, le produit de luxe par excellence, ce fut le début des routes de la soie. Pendant des siècles, on a eu des mouvements de produits et d’idées issus de cette grande région qui assimilait ses différents conquérants – Alexandre, Darius, les Romains- tout en s’enrichissant d’une civilisation florissante. Les richesses éclaboussaient les pays voisins qui nourrissaient les flux avec des produits de valeurs, comme les peaux vendues par les tribus des steppes et les esclaves venus d’Europe et vendus par les Vikings. La traite des noirs prit ensuite la relève de ce commerce des hommes.

Lire la suiteLes Routes de la Soie, Peter Frankopan, septembre 2017

Emmanuel Macron en Chine : une visite stratégique pour Paris et Pékin (parties 1 et 2)

Après avoir prôné une nouvelle alliance entre la France, l’Europe et la Chine, Emmanuel Macron consacre mardi la deuxième journée de sa visite d’État en Chine aux dossiers politiques et économiques, avec la signature attendue d’une cinquantaine d’accords et de contrats, notamment sur le nucléaire civil et l’aéronautique.

Lire la suiteEmmanuel Macron en Chine : une visite stratégique pour Paris et Pékin (parties 1 et 2)

Eurasie : la face sombre des Routes de la soie

Le système des Routes de la soie prend progressivement place, ici et là, dans les réseaux routiers et ferroviaires eurasiatiques. Il en est attendu un accroissement des échanges commerciaux à travers le continent. Il pourrait s’accompagner de risques pour la sécurité et la santé qui, pour l’instant, n’ont pas fait l’objet de réflexion approfondie. Le sujet mériterait pourtant une véritable « étude d’impact ».

Lire la suiteEurasie : la face sombre des Routes de la soie

Asie-Afrique : l’Asia-Africa growth corridor, riposte indo-nippone aux Routes de la soie chinoises

Lors des Assemblées annuelles du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) en mai 2017, l’Inde et le Japon ont rendu public un document conjoint sur une vision commune d’un Corridor Asie-Afrique pour la croissance (Asia-Africa growth corridor – AAGC).

Lire la suiteAsie-Afrique : l’Asia-Africa growth corridor, riposte indo-nippone aux Routes de la soie chinoises

Entre Asie et Europe, les Routes ferrées de la soie

Entre Asie et Europe, les Routes ferrées de la soie Éléments documentaires Rémi Perelman-Asie21, septembre 2015   65 – 4,4 – 63 Ces trois chiffres qui fondent le mythe eurasiatique des Routes de la soie (relier 65 pays, 4,4 milliards d’individus soit 63 % de la population du globe) Les esprits chagrins en ajouteront un 4e : 29 % de … Lire la suiteEntre Asie et Europe, les Routes ferrées de la soie

Le projet de corridor de développement reliant, par le détroit de Béring, les continents eurasien et nord-américain

Rémi Perelman, Asie21 (avril 2015) I – Consistance du projet Destiné à relier les réseaux ferroviaires russe (européen, chinois, etc.) et nord-américain (américain, canadien) le projet comprend trois segments complémentaires : 1) Côté russe : un « corridor » multimodal de 3 850 km (rail, route, gazo- et oléoducs, transport d’énergie électrique, fibre optique) entre Pravaya Lena (au sud … Lire la suiteLe projet de corridor de développement reliant, par le détroit de Béring, les continents eurasien et nord-américain