Grappillages ASie21 n° 120

AFGHANISTAN – PAKISTAN – MOZAMBIQUE

Poids économique de l’héroïne

Lire la suiteGrappillages ASie21 n° 120

Chine – Afrique : Pékin, Dieu et Mammon

Au titre de son nécessaire capitalisme, PIB oblige, la Chine doublement paradoxale – « marxiste » et athée – se révèle être sans complexe le bras séculier de la propagation de la foi chrétienne.

Lire la suiteChine – Afrique : Pékin, Dieu et Mammon

Les Routes de la Soie, Peter Frankopan, septembre 2017

Le document comprend un bref résumé suivi de 3 parties

  1. La synthèse et critique (2 pages)
  2. Le résumé en quelques lignes des 25 chapitres constituant le livre (8 pages)
  3. L’analyse plus complète chapitre par chapitre (25 pages).

Résumé

Peter Frankopan analyse l’évolution du monde à travers les routes de la soie, des voies de communication traversant le nombril du monde, « une région située à mi chemin entre Orient et Occident, qui va des rives orientales de la Méditerranée jusqu’à la Mer Noire et à l’Himalaya ». Les civilisations sont nées et se sont épanouies dans cette partie du monde, où avec la maitrise de l’eau, l’homme a rencontré des conditions idéales pour y vivre bien et y créer des richesses. Les échanges les ont conduits en 119 B.C. jusqu’en Chine pour y acheter de la soie, le produit de luxe par excellence, ce fut le début des routes de la soie. Pendant des siècles, on a eu des mouvements de produits et d’idées issus de cette grande région qui assimilait ses différents conquérants – Alexandre, Darius, les Romains- tout en s’enrichissant d’une civilisation florissante. Les richesses éclaboussaient les pays voisins qui nourrissaient les flux avec des produits de valeurs, comme les peaux vendues par les tribus des steppes et les esclaves venus d’Europe et vendus par les Vikings. La traite des noirs prit ensuite la relève de ce commerce des hommes.

Lire la suiteLes Routes de la Soie, Peter Frankopan, septembre 2017

Emmanuel Macron en Chine : une visite stratégique pour Paris et Pékin (parties 1 et 2)

Après avoir prôné une nouvelle alliance entre la France, l’Europe et la Chine, Emmanuel Macron consacre mardi la deuxième journée de sa visite d’État en Chine aux dossiers politiques et économiques, avec la signature attendue d’une cinquantaine d’accords et de contrats, notamment sur le nucléaire civil et l’aéronautique.

Lire la suiteEmmanuel Macron en Chine : une visite stratégique pour Paris et Pékin (parties 1 et 2)

Eurasie : la face sombre des Routes de la soie

Le système des Routes de la soie prend progressivement place, ici et là, dans les réseaux routiers et ferroviaires eurasiatiques. Il en est attendu un accroissement des échanges commerciaux à travers le continent. Il pourrait s’accompagner de risques pour la sécurité et la santé qui, pour l’instant, n’ont pas fait l’objet de réflexion approfondie. Le sujet mériterait pourtant une véritable « étude d’impact ».

Lire la suiteEurasie : la face sombre des Routes de la soie

Asie-Afrique : l’Asia-Africa growth corridor, riposte indo-nippone aux Routes de la soie chinoises

Lors des Assemblées annuelles du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) en mai 2017, l’Inde et le Japon ont rendu public un document conjoint sur une vision commune d’un Corridor Asie-Afrique pour la croissance (Asia-Africa growth corridor – AAGC).

Lire la suiteAsie-Afrique : l’Asia-Africa growth corridor, riposte indo-nippone aux Routes de la soie chinoises

Entre Asie et Europe, les Routes ferrées de la soie

Entre Asie et Europe, les Routes ferrées de la soie Éléments documentaires Rémi Perelman-Asie21, septembre 2015   65 – 4,4 – 63 Ces trois chiffres qui fondent le mythe eurasiatique des Routes de la soie (relier 65 pays, 4,4 milliards d’individus soit 63 % de la population du globe) Les esprits chagrins en ajouteront un 4e : 29 % de … Lire la suiteEntre Asie et Europe, les Routes ferrées de la soie

Le projet de corridor de développement reliant, par le détroit de Béring, les continents eurasien et nord-américain

Rémi Perelman, Asie21 (avril 2015) I – Consistance du projet Destiné à relier les réseaux ferroviaires russe (européen, chinois, etc.) et nord-américain (américain, canadien) le projet comprend trois segments complémentaires : 1) Côté russe : un « corridor » multimodal de 3 850 km (rail, route, gazo- et oléoducs, transport d’énergie électrique, fibre optique) entre Pravaya Lena (au sud … Lire la suiteLe projet de corridor de développement reliant, par le détroit de Béring, les continents eurasien et nord-américain