Chine – Australie – États-Unis – Îles du Pacifique : Beaucoup de bruit pour peu

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 

L’accord sécuritaire passé avec les Îles Salomon par une Chine qui veut être présente dans le Pacifique Sud, permettant l’envoi de forces de maintien de l’ordre et la venue de navires de guerre chinois, a follement inquiété un Occident qui, jusque-là, ne s’intéressait guère aux Îles et qui en paye ici le prix. À regarder de près, la Chine qui veut s’implanter dans les îles, n’y parvient pas. Malavisée parce qu’elle ne sait rien des états insulaires du Pacifique, pour l’heure elle ne peut que s’affirmer par des coups aux impacts limités. Pour tous, y compris les Îles Salomon et Kiribati, l’Australie restera pour longtemps un tuteur amical. Dans le Pacifique Sud, on doit rester attentif, mais les avis de tempête peuvent être levés.

Lire la suite

Une conférence sur le droit de la mer à la gloire de la Chine

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 

Dans le cadre du quarantième anniversaire de l’ouverture de la CNUDM* à la signature des adhésions, la Chine a organisé une conférence internationale en visioconférence les 1er et 2 septembre 2022. Malgré un programme dense et une remarquable participation de sommités internationales sur le sujet du droit de la mer, il apparaît que l’événement se présente d’abord comme un véritable étalage d’autosatisfaction sur les actions accomplies et les initiatives prises par Pékin en réponse aux dispositions de la Convention. C’est aussi l’occasion de prendre un ton professoral pour dicter ce qui doit encore être accompli en termes d’application du droit international de la mer. Les États-Unis sont largement égratignés. 

On the occasion of the fortieth anniversary of the opening of UNCLOS* to the signatories, China organized an international conference by videoconference on September 1 and 2, 2022. Despite a dense program and a remarkable participation of international top authorities on the question of the law of the sea, it appears from the results that the event first of all appears as a genuine display of self-satisfaction on the actions accomplished and the initiatives taken by Beijing in abiding by the provisions of the Convention. It is also an opportunity to display a professorial tone to dictate what still needs to be done in terms of enforcement of the international law on the sea. The United States is largely scratched.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 164/2022-09

Chine  Une certaine AMDT

Chine – Afrique 

  • Concurrence
  • Angola : corruption
  • Angola : Inquiétudes
  • Angola : terrorisme
  • Sao Tomé-et-Principe – États-Unis : efforts
  • Guinée équatoriale : raffinerie
  • Madagascar : pas à pas 
  • Zimbabwé – Inde : granit noir

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine  Acte IV scène 1 : la tornade Pelosi. Pas de sirènes à Taïwan face aux tirs de missiles chinois

À la suite de la visite de Nancy Pelosi à Taipei, Pékin lance 11 missiles Dongfeng autour de Taïwan dont dont 4 survolent Taïwan y compris sa capitale. C’est le Japon qui annonce le premier la trajectoire des tirs de missiles. Et aucune sirène ne retentit à Taïwan alors que l’île est équipée d’un radar américain de défense aérienne (station radar Leshan, cf. encadré 1) dont on dit qu’il est plus performant que celui du Japon1.

Lire la suite

Menace chinoise sur Taïwan : aucune solution de continuité en perspective

carte des 9 impacts, tels que répertoriés par le ministère de la défense japonaise

Par le général (2s) Daniel Schaeffer,  membre du groupe de réflexion Asie21-futuribles

(www.asie21.com)     1er septembre 2022

Reproduction autorisée par tout média intéressé ; prière de mentionner la source.

(4 cartes)

Dès lors que la Russie eût agressé l’Ukraine, les regards internationaux se tournèrent automatiquement vers la Chine et Taïwan en lançant des quasi-paris sur un passage chinois à l’acte de reconquête de la grande île par la force. Et voici que Nancy Pelosi, présidente de la chambre américaine des représentants, accompagnée de cinq membres démocrates de cette même Chambre vient souffler sur les braises le 3 août 2022 en entreprenant une visite à Taipei.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine  Acte III scène 5 : Dame Pelosi dans les airs vers Taïwan, escortée par des chasseurs chinois ?

裴洛西訪台,中國軍機會伴飛嗎?

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 

Nancy Pelosi se rendra-t-elle en août 2022 à Taïwan ? Sa volonté de reprogrammer sa visite1 a suscité de vives discussions entre Pékin et Washington. En tant que troisième personnalité du gouvernement, elle utiliserait alors un avion militaire qui serait escorté de chasseurs américains. Mais la Chine veut-elle vraiment empêcher la présidente de la Chambre des États-Unis de se rendre à Taïwan ?

裴洛西訪台,中國軍機會伴飛嗎?

美國衆議院議長斐洛西將於20228月訪問台灣,此項計劃在北京與華府之間,引發熱議。由於她是美國政府的第三號人物,因此可在美國戰鬥機的護送下,搭乘美國軍機出訪。然而中國真的會阻止此項訪問計劃嗎?

Lire la suite

Chine – Iran – Russie : L’Iran incontournable

Voici donc la Russie et l’Inde réunis par une voie de transport directe traversant l’Iran. Trois pays porteurs de civilisations naguère antagonistes, aujourd’hui réunis. Dans l’immédiat un Iran  désenclavé qui va pouvoir franchir sans encombre le seuil nucléaire. C’est un pan de la Pax Americana qui s’effondre. Mais plus encore , un  projet transcivilisationnel, pour une Asie redessinée dans un nouvel ordre mondial où l’Occident n’a plus le monopole de la sagesse et de la puissance. 

Lire la suite

Iran : La bombe qui ne sera pas ?

L’Iran se déclare en capacité d’assembler un engin atomique, mais s’y refuse car l’islam interdit le recours aux armes de destruction massive. Une surprise qui n’aurait pas dû être puisque voilà dix-huit mois que l’Iran avait laissé entendre qu’il pouvait s’engager dans la recherche de cette capacité, mais sans que les services de renseignement n’y prennent garde. Aujourd’hui le monde est divisé. Pour les États-Unis rien n’est changé, ils s’opposeront toujours à ce que l’Iran se dote de l’arme nucléaire. Pour la Russie au contraire, il faut prendre Téhéran au mot, et lever les sanctions dont il fait l’objet. Un point est sûr, une nouvelle fois le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires se trouve piétiné.  

Iran declares it has the capacity to assemble an atomic device, but has refused to do so because Islam prohibits the use of weapons of mass destruction. This should not have come as a surprise, since Iran had been hinting for eighteen months that it might engage in the search for such a capability, but without the intelligence services taking notice. Today the world is divided: for the United States nothing has changed, they will forever oppose Iran acquiring nuclear weapons. For Russia, on the other hand, Tehran must be taken at its word, and the sanctions against it must be lifted. What is left of the Nuclear Non-Proliferation Treaty ?

Lire la suite

Inde – États-Unis – Russie – Chine : La réticence indienne à sanctionner la Russie pourrait-elle influer sur le Quad ? 

Depuis le 24 février 2022, date de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la majeure partie des pays du monde – dont les BRICS* – s’est abstenue de sanctionner Moscou. Parmi eux, pourtant membre de la stratégie américaine du containment* de la Chine dans la zone Indo-Pacifique, le Quad*, l’Inde refuse toujours d’appliquer les sanctions contre la Russie malgré les pressions des États-Unis. À la suite de l’analyse des aspects économique et militaire de ce refus dans la Lettre confidentielle du mois de mai1, Asie21 en examine aujourd’hui les enjeux stratégiques qui dépassent largement le cadre du conflit russo-ukrainien.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 162/2022-06

Chine – Australie – Afrique  Les besoins en lithium font bouger les lignes Chine – Inde – Mozambique – Autres pays  Graphite  Chine – Japon – Inde – Mozambique  Engagements Chine – Japon – Mozambique – Autres pays  Barrage en vue mais lointaine Chine – Suisse  À la peine Chine – Suisse  Reprise Chine – … Lire la suite