Impasse birmane

La Birmanie de 2021 n’est plus celle de 1962 (coup d’État du général Ne Win) ni celle de 1988, où la répression fit 3000 morts. Le peuple birman se rend compte que les militaires ont voulu reprendre le pouvoir non pas pour défendre l’unité du pays, mais pour préserver leurs privilèges. Les élections de novembre 2020 ont montré sans équivoque que la population souhaitait revenir à un régime de démocratie parlementaire  dirigé par des civils. 

Lire la suite

Chine – Allemagne – Mer de Chine du Sud : Une frégate allemande annoncée en transit en août 2021

Le 2 mars 2021, les Allemands ont annoncé la campagne d’une frégate en Asie-Pacifique entre août et novembre. À l’issue de sa mission de participation au contrôle du respect des sanctions imposées à la Corée du Nord par les Nations unies, elle regagnera l’Allemagne en effectuant un transit par la mer de Chine du Sud pour marquer son soutien au respect de la liberté de la navigation internationale dans tous les espaces marins qui lui sont ouverts en vertu la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM). Les États-Unis  applaudissent. La Chine avertit.

On March 2, 2021, the Germans announced a future naval campaign in Asia Pacific region by dispatching there a frigate between August and November of this very year. At the end of her task, which shall consist in contributing to the checking of North Korea’s compliance with the sanctions imposed by the UN, she will, on her way back to Germany, sail through the South China Sea in order to demonstrate the German support to the freedom of international navigation over all the global Commons.

Lire la suite

Lettre ouverte du Centre de réflexion interarmées à monsieur Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN

TRIBUNE LIBRE

Dans une lettre ouverte à Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, plusieurs haut gradés de l’Armée regroupés au sein du Cercle de Réflexion Interarmées (CRI) s’insurgent contre le projet « OTAN 2030 » qui, selon eux, affaiblit notamment la souveraineté de la France. 

Elle concerne au premier chef deux pays, Russie et Chine, qui entrent dans le champ d’Asie21.

Nous la reproduisons ici.

Lire la suite

Philippines : Annulation de contrat avec China Communications Construction Co (CCCC)

Sur fond de campagne présidentielle, à l’approche des élections de 2022, quelles conséquences sur les rapports de Manille avec Pékin et Washington, l’annulation du contrat avec la China Communications Construction Co sur l’aéroport de Sangley aura-t-il ?

🐃  Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🐃

Lire la suite

La Chine lance son marché du carbone

La Chine, premier pollueur mondial qui a promis de parvenir à la neutralité carbone en 2060, a lancé son marché des « droits à polluer »1 le 1er février 2021. 

🐃  Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🐃

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Pour Joe Biden : qu’une seule Chine ? 拜登總統心中祗有一個中國?

Graham Allison1, stratège principal du président américain Biden, dans une interview à TVBS, chaîne de télévision taïwanaise, a donné ses points de vue sur les sujets majeurs qui pourraient redéfinir les relations américano-chinoises.

🐃  Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🐃

Lire la suite

Palaos – Taïwan : Les liens avec Taïwan et les États-Unis réaffirmés

La république des Palaos a élu en novembre 2020 son nouveau président. Si les thèmes de l’économie et de la santé ont prévalu durant la campagne électorale, la politique étrangère devrait aussi rester une priorité de la nouvelle équipe gouvernementale. Surangel Whipps attend, en effet, davantage de soutien de la part de ses partenaires « historiques » en qui il met toute sa confiance. Il pourrait être entendu tant à Taipei qu’à Washington.

Lire la suite

Indo-Pacifique – Pays-Bas : Retour à Batavia

Les Pays-Bas, revenant sur leur passé, ont récemment défini leur vision de la région indo-pacifique, RIP. Trois siècles et demi de présence coloniale en Indonésie, l’une des plus longues de l’histoire, n’ont pas été effacés par une absence de 75 ans. Au 17e siècle, la Compagnie des Indes orientales édifie Batavia comme capitale de son empire sur les ruines de Jayakerta, dont le nom, Jakarta, est repris à l’indépendance, en 1945. Aujourd’hui, une nouvelle vision – voulue comme intégrée à celle qu’ils voudraient voir adoptée par l’UE – s’impose aux Pays-Bas pour garantir que leurs intérêts économiques et politiques dans le pôle de croissance le plus important du monde continuent d’être adéquatement défendus.

🐃  Suivez l’évolution en Asie avec un abonnement à Asie21 🐄

FAITS 

Le 13 novembre 2020, après la France et l’Allemagne, les Pays-Bas étaient le troisième pays membre de l’UE à publier un document destiné à renforcer la coopération nationale et européenne en Indo-Pacifique. Le Royaume-Uni venait de publier le sien. Le Danemark semble vouloir faire de même.

Lire la suite

Birmanie : Le retour des militaires

🐃  Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🐃

Dès avant son indépendance en 1948, les militaires ont joué un rôle prépondérant en Birmanie puisque, formée par les Japonais pendant la 2e Guerre mondiale, l’armée birmane, appelée Tatmadaw en birman, est depuis ses origines devenue le pilier de cette indépendance et de l’unité du pays. Dans l’esprit du général Ne Win, le coup d’état de 1962 avait été fait dans le but de restaurer l’ordre et l’unité du pays face aux rébellions ethniques menaçant son intégrité territoriale beaucoup plus que pour instaurer un socialisme à la mode birmane. Ne Win n’était pas un idéologue, mais un nationaliste intransigeant formé à la japonaise.

Lire la suite

Chine – mers de Chine : Entrée en vigueur de la loi chinoise sur l’exercice du droit de l’État en mer : perspective de crises majeures

Le 22 janvier 2021, le Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire chinoise a promulgué la nouvelle « loi de la république populaire de Chine sur la police maritime ». Elle permettra aux garde-côtes chinois d’exercer le droit de l’État en mer sur toutes les zones maritimes revendiquées par Pékin au-delà de ses droits légitimes en mer de Chine de l’Est et du Sud ainsi que dans le détroit de Taïwan, et ainsi de mener des opérations de police dans plusieurs secteurs des zones économiques exclusives de ses voisins et en haute mer. En s’arrogeant un tel droit la Chine renforcera ses prétentions sur des espaces marins internationaux. Si les pays d’Asie du Sud-Est et les pays dont les marines fréquentent ces mers ne se liguent pas pour exiger immédiatement l’abolition ou la rectification d’une telle loi, son application, effective depuis le 1er février, conduira fatalement à des passes d’armes violentes entre garde-côtes chinois et forces navales sud-est asiatiques ainsi que celles des États-Unis et de leurs alliés.

Suivez l’évolution en Asie avec un abonnement à Asie21 🐄

On the 22nd of January 2021 the Standing committee of Chinese People’s National Congress adopted the new “law of the People’s Republic of China on the maritime police”. That law shall allow the Chinese coast guards to enforce the maritime law all over the maritime areas that Peking is claiming beyond its legitimate rights in the East and South China seas as well as in the Taiwan strait, and thus to conduct maritime police operations over different parts of the exclusive economic zones of the other coastal States of the two seas, and over the remaining part of high sea in between in the South China sea. By availing itself with such prerogatives China will strengthen its claims over international maritime areas. If the South-East Asian Nations and the countries whose merchant ships and navies are accustomed to cross those seas or exercise there do not immediately demand the abolition or the modification of that law, it shall inevitably lead to violent clashes of arms between Chinese coast guards and the South East Asian countries’ naval forces and those of the United States and its allies.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 146/2021-01

Birmanie – Inde. Flotte sous-marine

Chine – Afrique

Lire la suite

L’Australie et les Fidji améliorent leur coopération en matière de sécurité et de défense

Un accord de statut des forces à l’étranger (SOFA) est en cours de négociation entre les Fidji et l’Australie. Un nouveau pas sera ainsi franchi par ces deux pays qui cherchent à normaliser leurs relations. Pour Canberra, il s’agit de renforcer sa stratégie sécuritaire dans son environnement proche, sans doute aussi un peu pressé par Washington.  

Lire la suite

Indo-Pacifique – Royaume-Uni : Désormais, l’air du large

Le Royaume-Uni vient de dessiner l’avenir qu’il se souhaite à l’est de Suez : le retour dans une forme néo-impériale, appuyé sur une longue histoire dans l’océan Indien et une série d’alliances nouvelles ou renouvelées dans la région. Pressé également d’étendre ses marchés, il se promet d’y être un protecteur et promoteur des règles internationales et le héraut de la lutte contre le réchauffement climatique. Résolument adossé aux États-Unis et hostile à la Chine populaire, il se pose en homologue sinon en alternative de l’Union européenne.

Lire la suite

Chine – Asie : Les drones sous-marins, une nouvelle donne. La grande muraille chinoise sous-marine

Les agences de presse occidentales, reprises par la plupart des médias, ont rapporté la remontée dans ses filets, le 20 décembre 2020, d’un engin de 100 kg, par un pêcheur indonésien au large des îles Selayar. 

Lire la suite

Une orientation très britannique (A Very British Tilt)

couverture tilt britannique

 

A Very British Tilt

Une  orientation très britannique

Vers une nouvelle stratégie britannique

dans la région indo-pacifique

*****

Un rapport intérimaire de la Commission indo-pacifique de Policy Exchange

présidée par le très honorable Stephen J Harper, avec une préface de l’Honorable Shinzō Abe

22 novembre 2020

Nb. Version française : Rémi Perelman, Asie21 (signaler les impropriétés à remi.perelman@gmail.com). Cette version est dépourvue des nombreuses notes bas de page de l’original. Si nécessaire, se reporter à celle-ci : https://policyexchange.org.uk/wp-content/uploads/A-Very-British-Tilt.pdf

*****

Lire également :

Indo-Pacifique – Royaume-Uni : Désormais, l’air du large

 Indo-Pacifique : Une politique allemande. Vers une politique européenne ?

Indo-Pacifique : un guide pour renforcer la coopération néerlandaise et européenne avec les partenaires en As

 

 

Contenu 

  • Avant-propos
    • Policy Exchange
    • Administrateurs
    • Remerciements
  • À propos de la Commission Indo-Pacifique
  • Résumé des recommandations
    • Tableau : initiatives britanniques recommandées et activités d’intégration régionale
  • Préface
  • Introduction : pourquoi l’Indo-Pacifique ?
    • Une construction géostratégique
    • L’essor de l’Indo-Pacifique
    • Pourquoi un penchant britannique vers l’Indo-Pacifique ?
  • Vision stratégique
    • Une charte indo-pacifique
  • Recommandations générales de la Commission
    • Considérations directrices
    • Une approche à deux voies
  • Recommandations spécifiques dans les domaines prioritaires
    • Commerce et technologie
    • Diplomatie
    • Gouvernance et développement
    • Changement climatique et protection de l’environnement
    • Défense et sécurité
  • Conclusion

*****

Avant-propos

Policy Exchange

Policy Exchange est le principal groupe de réflexion du Royaume-Uni, indépendant et non partisan, dont la mission est de concevoir, développer, proposer et promouvoir de nouvelles idées de politiques destinées à améliorer les services publics, rendre la société plus forte et dynamiser l’économie.

Lire la suite

Chine : Un pays a-t-il le droit de manipuler son climat sans demander l’accord du reste de la planète ?  

Le 2 décembre 2020, la Chine a annoncé qu’elle compte, d’ici 2025, contrôler le climat de plus de la moitié de son territoire, soit environ une fois et demie la superficie de l’Inde. 

On 2nd of December 2020, China has announced that it plans to control the climate of more than half of its territory (about one time and a half of the size of India), by 2025. 

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : Vœux 2021 du directeur de l’AIT, où est le piège ?

Le 31 décembre 2020, le directeur Brent Christensen* a posté ses voeux en chinois dans une vidéo sur le compte Facebook de l’AIT* en insistant sur les « relations  interpersonnelles qui lient les États-Unis et Taïwan » et sur les « solides bases de respect mutuel et de valeurs partagées  permettant de trouver un terrain d’entente et de poursuivre des intérêts communs ». Il dit être impatient  de voir  la croissance continue des relations américano-taïwanaises en 2021. 

Lire la suite

Indo-Pacifique – Europe – France : Ne pas se laisser entraîner dans une dérive otanienne en Indo-Pacifique

L’intérêt bien tardif que, contrairement à la France et au Royaume-Uni, portent aujourd’hui l’Allemagne et les Pays-Bas sur la région indopacifique, le suivisme européen des États-Unis dans le cadre de l’OTAN, font craindre que le schéma otanien historiquement adopté face à la Russie toujours considérée comme une menace, ne soit transposé face à la Chine, voire à la Russie d’aujourd’hui en contribuant à un nouveau renforcement de ces deux partenaires stratégiques.

The so late interest that, except from France and the United Kingdom, Germany and the Netherlands show today on the Indo-pacific region, the European bandwagoning with the United States within the NATO’s frame, both considerations may let fear that the NATO scheme adopted to confront Russia, which is still considered as a threat by the USA and its allies, be transposed to confront China, even to confront Russia on this side of the World, thus contributing to a renewed reinforcement between those two strategic partners.

Lire la suite

Australie – Fidji : L’Australie et les Fidji améliorent leur coopération en matière de sécurité et de défense

Un accord de statut des forces à l’étranger (SOFA) est en cours de négociation entre les Fidji et l’Australie. Un nouveau pas sera ainsi franchi par ces deux pays qui cherchent à normaliser leurs relations. Pour Canberra, il s’agit de renforcer sa stratégie sécuritaire dans son environnement proche, sans doute aussi un peu pressé par Washington.  

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°146/2021-01 – sommaire

🐁.  1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN 🐃 

EXTRÊME-ORIENT 

Chine  La hausse du yuan, signe de bonne santé de   l’économie, mais risque pour les exportations, Philippe Delalande, Asie21

Chine  Un pays a-t-il le droit de manipuler son climat sans demander l’accord du reste de la planète ? Patrick Hébert, Asie21

Chine  Le pari de la civilisation écologique de Xi Jinping, Maurice Rossin, Asie21

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 145/2020-12

Chine Mise à profit de Macao pour le Davos chinois Chine – Angola L’aéroport de Luanda, enfin ! Chine – Cap Vert  Fierté Chine – Golfe de Guinée Toujours le piratage Chine – Brésil Un jeu dangereux Chine – France  BYD en flèche Chine – Macao – Cap-Vert  Tribulations d’un Chinois de Macao Cambodge – … Lire la suite

Taïwan – États-Unis : « M. Andrew Wheeler, vous n’êtes pas le bienvenu à Taïwan » 台灣不歡迎美國環保署長惠勒來訪

Dans son éditorial du 23 novembre 2020, China Times (quotidien en langue chinoise et l’un des quatre plus grands journaux de Taïwan) titre : « M. Wheeler, vous n’êtes pas le bienvenu à Taïwan ».

Lire la suite

Chine – Mers de Chine : Loi chinoise en gestation sur l’exercice du droit de l’État en mer : perspective de crises majeures

Le 5 novembre 2020 l’Assemblée nationale populaire chinoise a publié l’ébauche d’une future « loi de la république populaire de Chine sur la police maritime ». Elle permettra aux garde-côtes chinois d’exercer le droit de l’État en mer sur toutes les zones maritimes revendiquées par Pékin au-delà de ses droits légitimes en mer de Chine de l’Est et du Sud ainsi que dans le détroit de Taïwan, et ainsi de mener des opérations de police dans plusieurs secteurs des zones économiques exclusives de ses voisins et en haute mer. En s’arrogeant un tel droit la Chine renforcera ses prétentions sur des espaces marins internationaux. Si les pays d’Asie du Sud-Est et les pays dont les marines fréquentent ces mers n’exigent pas immédiatement l’abolition ou la rectification de ce projet, l’application de la nouvelle loi, une fois adoptée, conduira fatalement à des passes d’armes violentes entre garde-côtes chinois et forces navales sud-est asiatiques ainsi que celles des États-Unis et de leurs alliés.

On the 5th of November 2020 the Chinese People’s National Congress published the draft of a future “law of the People’s Republic of China on the maritime police”. That law shall allow the Chinese coast guards to enforce the maritime law all over the maritime areas that Peking is claiming beyond its legitimate rights in the East and South China seas as well as in the Taiwan strait, and thus to conduct maritime police operations over different parts of the exclusive economic zones of the other coastal States of the two seas and over the remaining part of high sea in the South China sea. By availing itself with such prerogatives China will strengthen its claims over international maritime areas. If the South-East Asian Nations and the countries whose merchant ships and navies are accustomed to cross those seas or exercise there do not immediately demand the abolition or the modification of that project, that law once adopted shall inevitably lead to violent clashes of arms between Chinese coast guards and the South East Asian countries’ naval forces and those of the United States and its allies.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 145/2020-12 – sommaire

1 – ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN EXTRÊME-ORIENT  Chine  Le 5e plénum du Comité central décide d’un plan quinquennal 2021-2025 ambitieux, Philippe Delalande, Asie21 Chine-Inde-Bangladesh Aménagement du Yarlung Tsangpo, Alain Lamballe, Asie21 Chine – Mers de Chine Loi chinoise en gestation sur l’exercice du droit de l’État en mer : perspective de crises … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 144/2020-11

Chine – Afrique Angola : Main dans le sac passeports Mozambique : Appel à l’aide Sao tomé-et-Principe : Virage Chine – Corée du Sud – Qatar Course aux méthaniers Chine – Équateur – Pérou  Pêche Chine – Europe  Une première Chine – Macao Prémices Chine – Macao – CPLP  Nomination Chine – Portugal – États-Unis … Lire la suite

Nouvelle-Zélande  : Un second mandat pour Jacinda Ardern

Jacinda Ardern, qui a remporté une belle victoire aux élections générales du 17 octobre, conserve son poste de Première ministre de Nouvelle-Zélande. Avec un second mandat qui démarre sous le signe de la covid-19, elle va devoir continuer à en protéger son pays et surtout à en maîtriser les impacts, en particulier sur le plan économique. Ce qui ne manquera pas de reposer la question de sa relation avec son premier partenaire commercial : la Chine.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 144/2020-11 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine – États-Unis Quand l’économie chinoise égalera-t-elle celle des États-Unis ? Philippe Delalande, Asie21

Chine – Hong-Kong   Hong-Kong est encore aujourd’hui la porte financière de la Chine vers le monde, Patrick Hébert, Asie21

Japon Une rébellion aéronautique, Edouard Valensi, Asie21

Taïwan – États-Unis Exercices militaires conjoints des corps des marines. La gifle américaine, Catherine Bouchet-Orphelin, Asie21

  • Démenti américain. Jeux de mots et de concepts
  • Extrait de déclarations du porte-parole du Pentagone, John Supple

Lire la suite

Indo-Pacifique : Une politique allemande. Vers une politique européenne ?

L’Allemagne fédérale vient de publier sa vision des relations à renforcer ou à instaurer avec ce qu’il est désormais convenu d’appeler la région indo-pacifique, tout en y incluant logiquement la Chine. Son titre, « Allemagne – Europe – Asie : façonner ensemble le 21e siècle », est explicite : il s’agit bien d’une avancée géopolitique destinée à inspirer une position européenne à l’égard d’une région appelée à incarner le successeur du « siècle américain ».

Federal Germany has just published its vision of the relations to be strengthened or established with what has now come to be called the Indo-Pacific region, while logically including China. Its title, « Germany – Europe – Asia : shaping the 21st century together », is explicit : it is indeed a geopolitical advance intended to inspire a European position with regard to a region called upon to embody the successor of the « American century ».

Lire la suite

Inde – États-Unis : Renforcement des relations militaires

Dans un contexte de tensions entre l’Inde et la Chine et entre les États-Unis et la Chine, l’Inde et les États-Unis renforcent leur coopération militaire en signant un accord autorisant les échanges d’informations obtenues par satellites.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Record de vente d’armes américaines à Taïwan sous le gouvernement Tsai

Depuis l’entrée en fonction de Mme Tsai en 2016, le montant total des ventes d’armes américaines à Taïwan a dépassé 18,1 milliards de dollars. Mais quel intérêt pour Taïwan de s’engager dans une course aux armements avec la Chine sachant que les budgets militaires ne sont pas comparables ?

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : Exercices militaires conjoints des corps des marines. La gifle américaine 美方打臉台美軍事演練

Le corps des marines américain n’était pas revenu à Taïwan depuis 40 ans, en tout cas pas officiellement.

Lire la suite

Asie : Signature du plus gros accord de libre-échange du monde

Dimanche 15 novembre dernier, 15 pays d’Asie et d’Océanie ont signé l’accord de Partenariat régional économique global (Regional Comprehensive Economic Partnership – RCEP, agreement), lors de la clôture du sommet virtuel de l’ANASE (Association des nations d’Asie du Sud-Est, en anglais ASEAN-Association of Southeast Asian Nations).   

On Sunday November 15, fifteen countries in Asia and Oceania signed the Regional Comprehensive Economic Partnership (RECP) agreement, during the closing of the virtual summit of ASEAN (Association of Southeast Asian Nations).

Lire la suite

Des Indiens dans l’espace en 2022 

Selon des annonces récentes, l’Inde pourrait lancer dès 2022 des cosmonautes dans l’espace. Le programme de vol spatial habité indien a commencé il y a une quinzaine d’années.

Lire la suite

Inde – États-Unis : Un accord de coopération logistique qui fonctionne

Le 29 août 2016, l’Inde et les États-Unis avaient signé un accord de coopération logistique, le Logistics Exchange Memorandum of Agreement (LEMOA)1. Il est entré en vigueur.

Lire la suite

Chine : Une histoire de cochon. Comment les Chinois ont acquis une certaine expérience dans la gestion des virus

Churchill a dit : « J’aime les porcs. Les chiens nous regardent avec vénération, les chats nous toisent avec dédain. Les cochons nous considèrent comme des égaux ». Le porc est un goinfre et un animal de chance dans la mythologie chinoise. C’est aussi un animal qui vit en étroite cohabitation avec le paysan dont il valorise les déchets. C’est aussi l’indicateur de la fragilité des systèmes de production moderne.

Lire la suite

Indo-Pacifique : Fêlure au Quad

Le Quad est une « chimère organisationnelle » sans siège ni structure pérenne, qui perdure depuis 2007 comme plateforme de discussion entre administrations des Affaires étrangères et point nodal d’un réseau multi-partenariats entre quatre pays de l’Indo-Pacifique. Sa seconde réunion, qui vient de se tenir à Tokyo, est restée au niveau du symbole mais a mis en évidence une fêlure entre Washington d’une part et ses trois partenaires de l’Indo-Pacifique, Australie, Inde et Japon, de l’autre.

The Quad is an « organizational chimera » without a headquarters or a permanent structure, which has continued since 2007 as a platform for discussion between foreign affairs administrations and the nodal point of a multi-partnership network between four countries of the Indo-Pacific. Its second meeting, which has just been held in Tokyo, remained at the symbol level, but highlighted a rift between Washington and its three Indo-Pacific partners, Australia, India and Japan.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 143/2020-10

Chine – Afrique Angola : renouveau         La Chine vient d’annoncer officiellement qu’elle acceptait de restructurer la dette angolaise à son égard. Pékin se prépare […] Angola : dette Guinée équatoriale : satellite Guinée équatoriale – Corée du Nord : stagiaires Mozambique – Russie : chasseurs russes et non chinois Chine – … Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Allemagne – France – Royaume uni : Une position responsable, mais très mesurée, des « 3 Big » européens face à la Chine

La note verbale commune adressée à l’ONU le 16 septembre 2020 par l’Allemagne, la France et le Royaume uni, pour défendre l’intégrité du droit de la mer en mer de Chine du Sud, a été saluée par la presse du monde libre comme un acte de courage des trois grands européens face au refus insistant de Pékin de se conformer au dit droit dans l’espace marin concerné. Cet élan d’enthousiasme a malheureusement conduit à une interprétation partiellement erronée de l’initiative européenne.

The verbal note conveyed to the United Nations on September 2020 the 16th by Germany, France, and the United Kingdom, in order to defend the integrity of the law of the Sea in the South China Sea, has been hailed by the free world’s press as an act of courage from the part of the three European bigs in front of Peking insistent refusal to abide by that law over the concerned area. That burst of enthusiasm has unfortunately lead to a partially distorted interpretation of the European initiative.

Lire la suite

Japon : D’un Premier ministre à l’autre, le changement dans la continuité

Après quelque huit années à la tête du gouvernement japonais, le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé à la fin du mois d’août 2020 sa décision de démissionner pour raison de santé. C’est son homme lige Yoshihide Suga, secrétaire général du conseil des ministres et porte-parole du gouvernement, âgé de 71 ans, qui lui a succédé le 16 septembre par consensus selon l’usage nippon. Son mentor demeure son conseiller de l’ombre.

Lire la suite

La Chine face aux  États-Unis : le retour à la stratégie de la « Guerre prolongée » ?

Pour de nombreux pays, la stratégie offensive adoptée depuis sa prise du pouvoir en 2013 par le président et secrétaire général du PCC, Xi Jinping, a atteint et dépassé un seuil d’alerte. L’augmentation constante de l’appareil militaire, l’emprise sur la population et sa mobilisation par le PCC, le sort des minoritaires, la diplomatie des « loups combattants », les responsabilités dans la crise sanitaire mondiale, dans une liste incomplète, ont fait prendre conscience en 2020 que la Chine est en marche vers la domination mondiale. C’est l’objectif des dirigeants communistes chinois depuis 1949, rappelé habilement fin 1978 par Deng Xiaoping après la révolution culturelle, poursuivi par ses successeurs Jiang Zemin de 1989 à 2002 et Hu Jintao de 2002 à 2012.

Lire la suite

Réunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

Encadré attaché à l’article de Rémi Perelman in Asie21 n° 143/2020-10

Réunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

  • Le 4 juin : sommet Australie-Inde par téléconférence entre les deux Premiers ministres et finalisation de l’Accord de soutien logistique mutuel, destiné à augmenter l’interopérabilité entre leurs armées. L’Inde a déjà des accords similaires avec les États-Unis.

Lire la suite

La sécurité de Taïwan est entre les mains de Pékin

Dans un article publié conjointement, Michel Morel1 et James Winnefeld2 estiment que la Chine pourrait utiliser la période de passation présidentielle américaine entre l’élection du 3 novembre 2020 et l’assermentation du 20 janvier 2021 pour prendre Taïwan par la force et cela ne durerait qu’un jour (Cf. Encadré 1).

台灣安全在北京手中

在一篇美國前中情局副局長與美國前參聯會副主席聯署的文章中,他們預估中國會利用2020年11月3日美國縂統大選,到2021年1月20日美國縂統宣誓就職的空檔,用武力奪取台灣,而且全程只須一天的時間。

Lire la suite

Chine – États-Unis – Taïwan : L’ambassade des États-Unis en Chine modifie son logo

Le mot « Chine » (中国) a été supprimé du logo initial pour ne retenir que « Pékin ». Reste le caractère hua 华(華) qui signifie la Chine au sens très large.

Lire la suite

La Chine a testé en orbite son premier avion spatial

Le 4 septembre 2020, la Chine a mis sur orbite un avion spatial. Le vol prévu initialement au printemps avait été retardé pour des raisons techniques. Dénommé officiellement « Véhicule expérimental réutilisable », celui-ci s’est envolé de la base de la base de Jiuquan (nord-ouest de la Chine) en étant accéléré par un lanceur CZ-2F qui est habituellement utilisé pour les vols spatiaux habités. Le véhicule est resté deux jours dans l’espace (une trentaine d’orbites environ) avant de revenir se poser sur une base aérienne secrète près du polygone d’essai nucléaire du Lop Nor dans le désert du Taklamakan.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Mozambique   Un groupe influent

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 142/2020-09 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine Comment nourrir la Chine demain ? Maurice Rossin, Asie21

Encadré 1 Données de base en volume sur les agricultures de Chine, États-Unis, Brésil et Russie

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : Commémoration à Kinmen (Quemoy)

Le 23 août 2020, à Kinmen*, jour anniversaire de la crise dite du détroit de Taïwan en 1958 ( 八二三金門砲戰), a eu lieu une commémoration à laquelle se sont rendus, pour la première fois, la présidente Tsai Ing-wen et le directeur de l’American Institute in Taiwan (AIT*) Brend Christensen, présent de manière officielle, pour rendre hommage aux victimes.

Lire la suite

La Chine au secours du Liban

Les casques bleus du contingent chinois de la FINUL1 fournissent une aide médicale à la ville de Beyrouth après les explosions meurtrières du 4 août dernier. Une occasion supplémentaire de se rapprocher du Liban avec lequel l’empire du Milieu développe également différents accords de coopération.   

The peacekeepers of the Chinese contingent of UNIFIL (United Nations Interim Force in Lebanon) are providing medical aid to the city of Beirut after the deadly explosions of August 4. An additional opportunity to get closer to Lebanon with which the Middle Empire is also developing various cooperation agreements.

Lire la suite

Chine – États-Unis – Mer de Chine du Sud et riverains : En attendant Biden

Depuis juin 2020, la tension monte fortement en mer de Chine du Sud, au point de faire craindre le déclenchement d’un conflit entre Chinois et Américains, les premiers ne supportant pas que soient remises en cause leurs prétentions sur cette mer, les seconds luttant pour contraindre les premiers à y respecter le principe de la liberté de la navigation. Cette tension se traduit par un foisonnement d’activités navales et aériennes des deux côtés. Le 13 juillet, les États-Unis aggravent la tension en prenant la défense des pays riverains de la mer dans la défense de leurs droits souverains légitimes contre la Chine qui les bafoue. La situation n’est cependant pas susceptible de dégénérer tant que les élections présidentielles américaines n’ont pas eu lieu.

Since June 2020 the level of tension is severely arising in the South China Sea, to the extent that it is feared a conflict may burst between Chinese and Americans, the first ones opposing their claims over the South China Sea be questioned, the second ones striving in order to constrain the first ones to respect the right of freedom of navigation there. Such a tension develops through numerous air and naval activities from both sides. On the 13th of July that tension started worsening when the United States deliberately declared their support to the coastal States for the defense of their legitimate sovereign rights against China which trample them. Such a situation however is not supposed to degenerate as long as the US presidential elections have not been held.

Lire la suite

Chine – États-Unis : À bon entendeur salut

En tirant ce 26 août 2020 deux missiles à portée intermédiaire, DF-21 et DF-26 en direction des Iles Paracels, la Chine vient de très sévèrement mettre en garde les États-Unis contre la poursuite de ce qu’ils considèrent comme des provocations en mer de Chine et autour de Taiwan. Si effectivement les DF-21 ont les capacités de « tueur de porte-avion » que leur prêtent les Chinois et que redoutent les États-Unis, ils peuvent interdire toute action offensive de la 7e flotte. Stratégiquement, le tir d’un missile nucléaire comme le DF-26 est un geste dissuasif sans précédent. De plus, c’est un soutien au DF-21, il interdit toute réplique majeure aux pertes qu’il peut occasionner. Et en même temps c’est une barrière nucléaire insérée entre Taiwan et les flottes américaines. En devenir : un réajustement de la présence américaine dans la mer de Chine du Sud.

When launching, on August 26th 2020, two medium-range missiles, DF-21 and DF-26, towards the Paracels Islands, China has just severely warned the US against pursuing what it considers as provocations in China Sea and around Taiwan. If the DF-21 are actually able to be the “aircraft carrier killer” the Chinese believe them to be, and the US fear them to be, they can ban any offensive action from the 7th fleet ; in terms of strategy, the launching of a nuclear missile like the DF-26 is an unprecedented gesture of deterrence. Furthermore, it’s a support for the DF-2, it bans any major reply to the losses it may cause. Meanwhile, it’s a nuclear fence inserted between Taiwan and the American fleets. Ahead, a readjustment of the U.S. military presence in the South China Sea.

Lire la suite

Japon : Un intérêt croissant pour l’Indo-Pacifique

Le Japon a décidé de renforcer les capacités de son Bureau de politique de défense avec l’objectif d’améliorer sa coordination en matière de défense avec l’Inde, l’Australie et certains pays d’Asie du Sud-Est.

Lire la suite

Kiribati : Élection présidentielle, avis de tempête sur le Pacifique

Le président sortant, Taneti Maamau, a été réélu à l’issue du scrutin qui s’est déroulé dans l’archipel le 22 juin 2020. Avec cette réélection, Pékin remporte une victoire d’influence, verrouille ses relations avec Tarawa (la capitale) et pourrait bien faire bouger les lignes dans le Pacifique.

Lire la suite

Chine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

La menace chinoise de création d’une zone d’identification et de défense aérienne au-dessus de la mer de Chine du Sud est toujours d’actualité et peut être mise à exécution du jour au lendemain, sans préavis. Ce sera un pas de plus dans la mainmise de la Chine sur cet espace marin et aérien international en tant que tout. Ce sera aussi un nouveau défi au droit international de la mer et contre ceux qui le défendent.

The Chinese threat to create an air defense and identification zone above the South China Sea remains genuine and can be implemented at any time without any prior notice. That will be a new step forwards towards the full Chinese grasp over that international area as a whole, sea and air above all included, and a new defiance against the primacy of the international law of the sea and against all those who are defending that law.

Lire la suite

Chine – États-Unis : Tensions autour d’un câble sous-marin

Le 17 juin 2020, l’administration américaine a demandé à la commission fédérale des communications1, d’arrêter la construction du 1er câble Internet sous-marin reliant directement les États-Unis à Hong-Kong.   

On June 17th, the American administration asked the Federal Communications Commission1 to stop the construction of the first submarine internet cable connecting the United States directly to Hong Kong.

Lire la suite

Chine – États-Unis : OTAN : la Chine dans l’œil de mire

Alors que l’Alliance atlantique peine à se réinventer, son secrétaire général semble tenté par un rapprochement avec certains pays d’Asie-Pacifique pour faire face à la montée en puissance d’une Chine identifiée comme étant la principale source du changement de l’équilibre mondial des pouvoirs.

Lire la suite

Chine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

La menace chinoise de création d’une zone d’identification et de défense aérienne au-dessus de la mer de Chine du Sud est toujours d’actualité et peut être mise à exécution du jour au lendemain, sans préavis. Ce sera un pas de plus dans la mainmise de la Chine sur cet espace marin et aérien international en tant que tout. Ce sera aussi un nouveau défi au droit international de la mer et contre ceux qui le défendent.

Lire la suite

Chine – États-Unis : Quand l’économie de la Chine dépassera-t-elle celle des États-Unis ?

中國的經濟何時會超越美國?

La Chine a un taux de croissance supérieur à celui des États-Unis. Elle devrait égaler la puissance économique des États-Unis vers 2030, sauf aléas imprévus. Les États-Unis perdront alors leur hégémonie. Ils s’efforceront très probablement de la conserver, coûte que coûte. Ce peut être une cause de conflit, voire de guerre.

中國的經濟成長率現已超過美國,除非難以遇料的意外,預估在2030年,中國將與美國這樣的經濟強權,並駕齊驅。如此一來,美國將失去其霸權。也因此,美國極有可能不惜任何代價,竭盡全力的想繼續維持此種霸權。在此情勢下,中美兩國可能發生衝突,甚至戰爭!

Lire la suite

Relocalisation ou délocalisation ? Quand les entreprises étrangères quittent la Chine

Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Les délocalisations des entreprises américaines et japonaises s’expliquent en deux mouvements. Le premier naît de la hausse de droits de douane des États-Unis sur un certains nombre de produits made in China. Le second a été déclenché par les annonces de l’administration Trump appelant à découpler les économies chinoises et américaines. Il a été renforcé par la pandémie qui a révélé la forte dépendance de nombreuses filières aux fournitures chinoises. L’objectif de ces délocalisations est très rarement une relocalisation aux États-Unis ou au Japon de productions réalisées en Chine, mais la réorganisation des chaînes globales de production en Asie du Sud-Est, notamment en Indonésie.

Lire la suite

Chine : comment le coronavirus sape les « nouvelles Routes de la soie »

Au premier trimestre 2020, le nombre de projets labellisés "Nouvelles Routes de la Soie" a chuté de 15,6 %. (Source : Asia Society)
Au premier trimestre 2020, le nombre de projets labellisés « Nouvelles Routes de la Soie » a chuté de 15,6 %. (Source : Asia Society).
Suivant la baisse spectaculaire des investissements de la Chine à l’étranger, les projets labellisés « Nouvelles Routes de la Soie » voient leur financement en chute libre depuis le début de la crise du coronavirus. Tendance lourde ou parenthèse ?

Lire la suite