Océan Indien : L’insulaire stratégique

Si la base aéronavale de Diego Garcia devait, à terme, être fermée comme conséquence du retour de l’archipel des Chagos à la souveraineté de la république de Maurice, les États-Unis devraient rechercher une position leur permettant de rester présents dans l’océan Indien face aux visées chinoises. Différentes raisons s’opposent a priori à une installation de repli dans l’une des îles australiennes des Cocos (Keeling).

If the Naval Air Station of Diego Garcia were eventually to be closed as a result of the return of the Chagos Archipelago to the sovereignty of the Republic of Mauritius, the United States should seek a position to remain in the ocean Indian face Chinese targets. There are a number of reasons to oppose a fallback installation in one of the Australian islands of Cocos (Keeling).

Lire la suiteOcéan Indien : L’insulaire stratégique

Guerre commerciale sino-américaine : c’est reparti !

Le président américain Donald Trump. (Source : SCMP)
Le président américain Donald Trump. (Source : SCMP)
Les hostilités avaient débuté il y a un peu plus d’un an. Elles ont repris ce mois-ci, alors que le déficit commercial entre les États-Unis et la Chine avait légèrement fléchi – une première – et que les négociations semblaient sur le point d’aboutir.

Commerce : Chine et États-Unis entrent en guerre de tranchées

le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump lors du dîner d'État au Grand Hall du Peuple à Pékin le 9 novembre 2017. (Source : SCMP)
le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump lors du dîner d’État au Grand Hall du Peuple à Pékin le 9 novembre 2017. (Source : SCMP)
À observer le bal des négociateurs, on pensait la Chine et les États-Unis tout près d’un accord. Mais en une semaine, la guerre commerciale a repris de plus belle. Donald Trump impose de nouveaux droits de douanes massifs aux importations chinoises. Pékin riposte et en réponse, Washington prépare une nouveau salve. Mais que s’est-il passé au juste ? Qui a le plus à perdre ? Pourquoi les Chinois choisissent-ils de « se battre jusqu’à la fin » ?

Lire la suiteCommerce : Chine et États-Unis entrent en guerre de tranchées

Incident franco-chinois dans le détroit de Taiwan : recadrage 釐清法國與中國的台海事件

Incident franco-chinois dans le détroit de Taiwan : recadrage

Par le général (2s) Daniel Schaeffer, membre du groupe Asie21-Futuribles, 30 avril 2019

(Tous droits de rediffusion accordés sans restriction à tout organe de presse intéressé)

Les comptes rendus grossis de l’incident

  • Le 6 avril 2019, la frégate de surveillance française Vendémiaire a été interpelée, et non pas interceptée, par les autorités navales de Chine populaire alors qu’elle franchissait le détroit de Taiwan.
  • Le 25 avril 2019, soit 19 jours après l’incident, révélé par l’agence Reuters sur déclaration de deux autorités militaires américaines qui ont requis l’anonymat, la presse internationale, qu’elle soit française ou anglo-saxonne, y va de ses couplets d’imprécisions.

釐清法國與中國的台海事件

2019年4月6日,法國護衞艦"葡月號"穿越台灣海峽時,遭到中國海軍查詢,而非攔截。19天後,也就是4月25日,路透社根據兩位匿名美國軍方的說法,透露了該事件。後來,不論法國或英國的媒體,都做了不甚精確的報導。部分法國媒體聲稱,我國軍艦被"攔截",這是不對的,這是語言的濫用。根據我們的瞭解,該艦並未遭到軍事逮捕丶停航丶檢查,也未遭到武力限制,或甚至被威脅用武力逐出臺灣海峽。該艦曾被要求回答某些指令,但絕未中途折返。該艦並未遭到侵犯,但一艘中國軍艦,卻如影隨行的一直跟到海峽的出口。不論如何,"葡月號"衹是根據國際海洋法,單純的穿越海峽,因此如被說成是被迫離開海峽,這就是胡扯,是為了嘩眾取寵的語言濫用!

Lire la suiteIncident franco-chinois dans le détroit de Taiwan : recadrage 釐清法國與中國的台海事件

Lettre confidentielle Asie21-futuribles n°127 avril 2019 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU MOIS ET ENJEUX DE DEMAIN  🐷

ASIE MÉDIANE

Kazakhstan  Chamboule-tout en trompe l’œil, Patrick Dombrowsky, Asie21

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-futuribles n°127 avril 2019 – sommaire

Mer de Chine du Sud : Crise aiguë potentielle autour de l’île de Thitu et engagement américain à l’épreuve

Quelque 275 bateaux des milices navales chinoises sont massés à proximité immédiate de l’île de Thitu, occupée par les Philippins, et font craindre, à un moment qui pourrait être plus proche que l’on pourrait le penser, une tentative de conquête chinoise par la force. À la suite de la récente visite de Mike Pompeo à Manille, le problème est posé aux Américains de savoir s’ils doivent anticiper la possible action chinoise et adopter une attitude préemptive. Celle-ci pourrait se traduire par le positionnement de moyens navals à proximité immédiate de Thitu pour dissuader les Chinois de toute intention de conquête.

Some 275 boats from the Chinese naval militias are massed in the immediate vicinity of Thitu island, occupied by the Philippines. Such a preoccupying situation may lead to consider the potentiality of a violent attack from the Chinese side, possibly at a closer time than one could think, against the island. After Mike Pompeo’s recent visit to Manila the Americans are, in such a present situation, facing the problem to decide or not to adopt a preemptive attitude by prepositioning some naval means in the immediate vicinity of Thitu in order to deter the Chinese side to act.

Lire la suiteMer de Chine du Sud : Crise aiguë potentielle autour de l’île de Thitu et engagement américain à l’épreuve

Grappillages Asie21 n°127

Chine

  • La croisière s’anime

Le Costa Venezia, baptisé il y a peu à Trieste, entrera en service à compter de mai 2019 depuis le port de Shanghai. Il sera le plus gros paquebot introduit par Costa sur le marché chinois.

Ce faisant, le premier acteur européen de la croisière – filiale du groupe américain Carnival – met à l’eau une unité flambant neuve, adaptée au seul marché chinois […]

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°127

Maurice : La CIJ et Diego Garcia 毛里求斯一一國際法庭與迪戈加西亞

 Dans l’océan Indien, l’archipel des Chagos s’est trouvé exclu de la décolonisation entreprise par le Royaume-Uni en 1967. Des trois îles habitées sur la cinquantaine que compte cet archipel, seul l’atoll de Diego Garcia est occupé aujourd’hui. Porteur d’une base aéronavale de la Royal Navy cédée aux États-Unis, l’île est passée, le 25 février 2019, de la souveraineté britannique à celle de la République de Maurice. La clarification de son statut jusque-là incertain, modifiera-t-il l’équilibre stratégique de l’océan Indien ?

In the Indian Ocean, the Chagos archipelago was excluded from the decolonization undertaken by the United Kingdom in 1967. Of the three inhabited islands in the fifties that account this archipelago, only the atoll of Diego Garcia is busy today. Bearer of a naval air station of the Royal Navy yielded to the United States, the island passed, on February 25, 2019, of the British sovereignty to that of the Republic of Mauritius. Will the clarification of its hitherto uncertain status change the strategic balance of the Indian Ocean?

毛里求斯乃是印度洋中的島國,1968年獨立時,英國卻將具有戰略價值的查戈斯群島扣住不還,並早在1966年,與美國達成軍事協議,要把其中最主要的珊瑚礁一一迪戈加西亞,打造成海空軍基地。2019年2月25日,國際法庭裁定,英國應將其在殖民時代,非法侵佔的查戈斯群島還給毛里求斯。此種情勢的演變,難道會改變印度洋的戰略平衡嗎?

Lire la suiteMaurice : La CIJ et Diego Garcia 毛里求斯一一國際法庭與迪戈加西亞

Inde : Guerre de l’espace

Le 27 mars 2019, l’Inde a procédé à la destruction d’un de ses vieux satellites pour démontrer au monde mais plus particulièrement au Pakistan et à la Chine ses capacités spatiales. Ce faisant, le Premier ministre entendait aussi prouver à ses concitoyens que la sécurité de l’Inde constituait l’une de ses priorités.

On March 27, 2019, India carried out the destruction of one of its old satellites to demonstrate to the world but more particularly to Pakistan and China its space capabilities. In doing so, the Prime Minister also intended to prove to his fellow citizens that the security of India was one of his priorities.

Lire la suiteInde : Guerre de l’espace

Brunei : Quel avenir pour le petit sultanat ?

Brunei avait annoncé, en 2013, l’introduction progressive de la loi islamique. Ce qui a été fait par étapes. La dernière est entrée en vigueur le mercredi 3 avril avec la mise en application de l’intégralité du code pénal islamique. Brunei est désormais le premier pays d’Asie du Sud-Est à l’avoir fait, autorisant ainsi les châtiments corporels (le hudûd) pour les peines pénales. Dès l’annonce de 2013, la communauté internationale avait dénoncé ce que l’ONU qualifie de « pas en arrière ». Depuis, des personnalités en vue appellent au boycott des biens du sultan, notamment des neuf hôtels de luxe qu’il possède en raison du caractère rétrograde et inéquitable de la loi selon eux. Deux questions de fond se posent à ce stade : la capacité d’entraînement du petit sultanat sur les autres pays à majorité musulmane d’Asie du Sud-Est et celle de son avenir, riche en hydrocarbures mais qui n’a pas réussi à transformer son économie.

Brunei announced in 2013 the gradual introduction of Islamic law. That has been done in stages. The last came into effect on Wednesday, April 3 with the implementation of the integrity of the Islamic Penal Code. Brunei is now the first country in Southeast Asia to have done so, allowing corporal punishment (hudûd) for criminal offences. Since the announcement in 2013, the international community has denounced what the United Nations describes as  a « step backwards ». Since then, leading figures have been calling for a boycott of the Sultan’s property, including the nine luxury hotels he owns because of the retrograde and unfair nature of the law. Two fundamental questions arise at this stage: the leading capacity of the small Sultanate over the other Muslim-majority countries of South-East Asia and that of its future, rich in hydrocarbons, but which has failed to transform its economy.

Lire la suiteBrunei : Quel avenir pour le petit sultanat ?

Théâtre d’Extrême-Orient : Défis militaires

Au cours de mars 2019 et début avril 2018, en mers de Chine de l’Est et du Sud, autour de Taiwan aussi, un certain nombre d’activités militaires, américaines, chinoises, japonaises, taiwanaises, inquiètent en raison des caractères de vigoureux défis que les uns et les autres se lancent. Cependant, aussi préoccupantes que paraissent être les tensions générées, elles n’ont pas pour autant entraîné d’incidents armés. Même si chacun continue à se toiser, l’heure reste encore à la retenue.

During March and the beginning of April 2019, in the East and South China seas, around Taiwan, a certain number of American, Chinese, Japanese, Taiwanese military activities are raising concern because of the aspects of the vigorous challenges that the different parties are holding up towards each other. Yet, however preoccupying the tensions generated from such activities, they did not derive into any armed clashes. Even if each one continues to show defying attitudes, for the time being everyone seems to opt for restraint.

Lire la suiteThéâtre d’Extrême-Orient : Défis militaires

Taïwan – Chine – États-Unis : La petite relation triangulaire Tsai-Ke-Han face à la grande relation triangulaire Taïwan- États-Unis – Chine 蔡-柯-韓的小三角關係面對台灣-美國-中國的大三角関係

Le mois de mars 2019 a été celui de trois voyages concomitants de trois personnalités politiques de Taïwan dans trois directions. Quelles en sont les significations ?

In March 2019  three concomittant trips were made by three Taiwanese political figures in three directions. What was it for ?

2019年三月,台灣的三位政治人物,竟在同時期,朝着不同的三個方向出訪,這究竟代表什麼意義?

Lire la suiteTaïwan – Chine – États-Unis : La petite relation triangulaire Tsai-Ke-Han face à la grande relation triangulaire Taïwan- États-Unis – Chine 蔡-柯-韓的小三角關係面對台灣-美國-中國的大三角関係

Russie – Japon : Limites du dialogue russo-japonais

Le Japon paraît avoir tiré les conclusions des entretiens Abe-Poutine du mois de janvier 2019 1. La Russie a clairement signifié à ses dirigeants qu’il n’était pas question de leur céder des îlots du sud de l’archipel des Kouriles tant que leur pays serait lié aux États-Unis par un traité de sécurité. Le Premier ministre japonais a compris qu’un tel transfert n’aurait pas lieu du temps de son mandat qui expire en 2021.

Japan seems to have drawn the conclusions of the Abe-Putin talks of January 2019 1. Russia has clearly signaled to its leaders that there is no question of giving them islands in the south of the Kuril archipelago as long as their country would be bound to the United States by a security treaty. The Japanese Prime Minister understood that such a transfer would not take place during his term of office, which expires in 2021.

Lire la suiteRussie – Japon : Limites du dialogue russo-japonais

Chine – États-Unis – Canada : Affaire Huawei (suite 3)

L’affaire Huawei connaît des évolutions qui méritent d’être relevées.1 L’entreprise elle-même contre-attaque.

The Huawei case is undergoing changes that deserve to be noted. The company itself is counter-attacking.

Lire la suiteChine – États-Unis – Canada : Affaire Huawei (suite 3)

Mer de Chine du Sud : pourquoi l’attitude de Pékin est plus modérée qu’avant

Point stratégique pour Pékin, le récif de Scarborough près des Philippines, en mer de Chine du Sud. (Source : Next Big Future)

Point stratégique pour Pékin, le récif de Scarborough près des Philippines, en mer de Chine du Sud. (Source : Next Big Future)。

Les Américains ont beau changé de ton en mer de Chine du Sud, Pékin reste de marbre. Ce vendredi 29 mars 2019, Mike Pompeo affirmait haut et fort …

Lettre confidentielle Asie21-futuribles n°126 mars 2019 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU MOIS ET ENJEUX DE DEMAIN 🐷

EXTRÊME-ORIENT

Chine  Une Route techno-dystopique, Rémi Perelman, Asie21

Le système de crédit social, RP

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-futuribles n°126 mars 2019 – sommaire

Philippines – États-Unis – Traité de défense mutuelle : Des garanties américaines mais une renégociation en suspens1

Mike Pompeo, secrétaire d’État américain, s’est arrêté les 28 février et 1er mars 2019 à Manille pour discuter des sujets d’intérêts politiques communs. Sur celui du traité de défense mutuelle (TDM) de 1951 il a apporté des garanties aux Philippines quant aux termes d’une intervention américaine à leur profit en mer de Chine du Sud en cas d’agression chinoise. Si en réponse à cela, le secrétaire d’État philippin Teodoro Locsin est convaincu de ne rien changer au TDM, puisque les précisions américaines apportées suffisent, ce n’est pas le cas du président Duterte et de son secrétaire à la défense. Ils tiennent tous deux à une révision de l’accord.

Lire la suitePhilippines – États-Unis – Traité de défense mutuelle : Des garanties américaines mais une renégociation en suspens1

Cambodge, Brexit et UE

La Commission européenne menace de suspendre le régime douanier du Cambodge.

The European Commission threatens to suspend the customs regulations of Cambodia.

欧盟委员会威胁要暂停柬埔寨的海关制度。

Lire la suiteCambodge, Brexit et UE

Corée du Nord – États-Unis : La rencontre Trump-Kim, double échec ou double victoire ?

Le 27 et 28 février 2019 s’est tenue à Hanoï, la deuxième rencontre au sommet entre les dirigeants des États-Unis et de la Corée du Nord, Donald Trump et Kim Jong-un.

February 27-28 was held in Hanoi, the second summit meeting between US and North Korean leaders Donald Trump and Kim Jong-un.

Lire la suiteCorée du Nord – États-Unis : La rencontre Trump-Kim, double échec ou double victoire ?

Guerre commerciale : dans les coulisses des négociations sino-américaines 中美貿易戰的談判內幕

Le président chinois et son homologue américain Donald Trump reçu à un dîner d'État au Grand Hall du Peuple à Pékin, le 9 novembre 2017. (Source : Vox)
Le président chinois et son homologue américain Donald Trump reçu à un dîner d’État au Grand Hall du Peuple à Pékin, le 9 novembre 2017. (Source : Vox)
Xi Jinping va-t-il signer un accord commercial avec Donald Trump à la fin du mois ? Le ralentissement de l’économie en Chine l’y pousse. Mais les demandes américaines sont difficilement recevables.
2019年3月底,習近平將與川普簽署一項貿易協定嗎?在中國經済走緩的壓力下,這將迫使他這麼做,但是美國提出的要求,卻令中國相當為難!

Lire la suiteGuerre commerciale : dans les coulisses des négociations sino-américaines 中美貿易戰的談判內幕

Singapour et les Routes de la soie – 新加坡與絲綢之路

Pendant les premières années qui ont suivi leur lancement, les Singapouriens sont restés discrets sur les Routes de la soie. Jusqu’en 2017, le Premier ministre Lee Hsien Loong qui n’a pas participé au premier grand sommet réuni en son nom (Pékin, mai 2017), ne s’est pas prononcé à son sujet sans que l’on sache s’il s’agissait d’inquiétude (d’être contournés), d’analyse (des opportunités) ou de calcul des risques. Ce qui est sûr est que ses équipes travaillaient activement à définir une position. 2018 marque une claire rupture : après avoir rencontré à plusieurs reprises le président Xi Jinping et le Premier ministre Li Keqiang, Lee Hsien Loong dévoile ses cartes et intentions. Singapour prétend au rang de hub financier régional pour la BRI en Asie du Sud-Est. Il apporte au projet de Xi Jinping une caution nécessaire – et appréciée – après les déboires dénoncés par le Premier ministre de Malaisie, Mahathir.

新加坡對中國發起的絲綢之路,最初似乎興趣不大,甚至一直到2017年5月,"一帶一路"首屆高峯會在北京舉行時,李顯龍總理都沒有參加,他對這個主題,噤口不言,是因為心存顧忌,還是在分析機遇,或是在計算風險,沒有人知道他究竟怎麼想。但是可以確定的,乃是他的團隊已積極的在筹劃,新加坡未未究竟要採取什麽立場?2018年,新加坡的態度已與過去截然不同,在與習近平主席及李克強總理多次會談後,李顕龍終於亮出底牌,展示企圖,此即新加坡打算成為"一帶一路"在東南亞地區的金融中心 。當習近平對馬來西亞縂理馬哈蒂的表現,頗為失望時,李顯龍的適時表態,及提供必要的擔保,當然獲得激賞。

Lire la suiteSingapour et les Routes de la soie – 新加坡與絲綢之路

Philippines – Chine : Perspective d’investissement chinois sur le chantier naval de Subic bay

À la suite de la déclaration de faillite du chantier naval Hanjin Heavy Industries and Construction Corp. Philippines (HHIC-Phil), implantée sur Subic bay, et de sa mise en redressement judiciaire le 8 janvier 2019, le gouvernement philippin est à la recherche d’une solution de sauvetage de l’entreprise défaillante. Deux sociétés chinoises, dont une d’État, ont exprimé leur intérêt pour une reprise. Le projet suscite une énorme méfiance tant du côté de certains membres du gouvernement que de l’opposition alors que le président Duterte, sans le dire clairement, y est favorable.

After Hanjin Heavy Industries and Construction Corp. Philippines (HHIC-Phil) shipyard, settled in Subic bay, have introduced a file for rehabilitation on the 8th of January 2019 following its declaration of failure, the Filipino government is looking for a solution to redress the failing company. Two Chinese shipyards, one among them being a state company, have expressed their interests for a takeover. Such a project raises a huge distrust on the side of some members of the government and from political opponents when president Duterte on his part, without expressing himself clearly, is on the contrary, favorable to the Chinese solution.

Lire la suitePhilippines – Chine : Perspective d’investissement chinois sur le chantier naval de Subic bay

Taïwan : Han Guo-yu, révélateur de l’échec du gouvernement de Tsai Yingwen, 韓國瑜揭露蔡英文政府的失敗

Carte des résultats électoraux de Taïwan en 2014 et 2018 : DPP et KMT

Source : https://www.cna.com.tw/news/firstnews/201811250031.aspx

La posture idéologique sécessionniste du gouvernement actuel DPP a fragilisé sa présidente Tsai Ing-wen aussi bien sur le plan économique que politique. Les élections locales de novembre 2018 révèlent son incompétence dans les affaires économiques et la montée en puissance  de Han Guo-yu (KMT). C’est une surprise. Le bureau de représentation des États-Unis à Taipei (dont le nouveau bâtiment est plus grand que l’ambassade américaine à Paris) n’a pas non plus anticipé cette vague KMT. Même le célèbre Centre Fairbank pour les études chinoises de Harvard s’est étonné de ce résultat : il a invité Han Guo-yu aux États-Unis en avril prochain à s’exprimer sur sa victoire.

民進黨的台獨分裂主張,已使蔡英文政府不論在経濟及政治上,均遭到挫敗。2018年11月的台灣地方選舉,正揭示了蔡政府處理経済事務的無能,而國民黨韓國瑜的聲勢爆起!此乃驚人的消息,美國在台協會(該會的新辦公大樓,要比駐巴黎的美國大使館還要龐大)也未曾預料到國民黨的反撲新浪潮,而着名的哈佛大學費正清中國研究中心,已決定今年四月份邀請韓國瑜,前往美國該中心演講。

The secessionist ideological stance of the current DPP government has weakened its president Tsai Ing-wen both economically and politically. The November 2018 local elections revealed his incompetence and the rise of Han Guo-yu (KMT). It is a surprise. The US representation office in Taipei (whose new building is larger than the US embassy in Paris) did not anticipate the KMT wave either. Even the famous Fairbank Center for Chinese Studies at Harvard was surprised by that result: he invited Han Guo-yu to the United States next April to lecture about his victory.

Lire la suiteTaïwan : Han Guo-yu, révélateur de l’échec du gouvernement de Tsai Yingwen, 韓國瑜揭露蔡英文政府的失敗

Chine – Canada – États-Unis : Tout un symbole (suite du n° 124)

L’« Affaire Huawei » connaît des rebondissements.

The « Huawei Affair » knows twist. // El «Caso Huawei » todavía reserva sorpresas. // O « Caso Huawei » não deixa de chamar a atenção. // 华为事件层出不穷. // 華為事件層出不窮.

Lire la suiteChine – Canada – États-Unis : Tout un symbole (suite du n° 124)

Guerre commerciale : la Chine à la recherche d’un « deal » avec les États-Unis

Le président américain Donald Trump reçu à Pékin par son homologue chinois Xi Jinping, le 8 novembre 2017. (Source : ABC)
Le président américain Donald Trump reçu à Pékin par son homologue chinois Xi Jinping, le 8 novembre 2017. (Source : ABC)

Xi Jinping a besoin d’un « deal » avec Donald Trump. La Chine est aux abois dans la guerre commerciale avec les États-Unis. C’est ce qu’on lit chez les commentateurs. A Pékin, c’est aussi l’heure des grandes manoeuvres. Au coeur des enjeux, l’investissement et les hautes technologies.L’histoire contemporaine chinoise montre que les années en 9 sont souvent agitées. À quelques jours du Nouvel an, dans un discours aux cadres du Parti, Xi Jinping a évoqué deux animaux qui pourraient secouer l’année du Cochon : le cygne noir – un événement imprévisible – et le rhinocéros gris – un risque évident mais souvent négligé.

Lire la suiteGuerre commerciale : la Chine à la recherche d’un « deal » avec les États-Unis

Quand les pays d’Asie du Sud-Est se préparent à livrer à Pékin les clefs de la mer de Chine du Sud

par le général [2s] Daniel Schaeffer, Asie21

Note préalable : À la lumière des événements relatifs aux négociations en cours sur un code de conduite des parties en mer de Chine du Sud, cet article est la version profondément remaniée et mise à jour de plusieurs autres de l’auteur, sur le même sujet, déjà parus sur divers supports, dont avant tout les publications d’Asie21 (www.asie21.com), mais aussi diploweb.com et Asie Pacifique News[1].

Lire la suiteQuand les pays d’Asie du Sud-Est se préparent à livrer à Pékin les clefs de la mer de Chine du Sud

Le piège américain, l’otage de la plus grande entreprise de déstabilisation témoigne, Frédéric Pierucci, éd. JC Lattès, 2019

Frédéric Pierucci nous livre un récit qui appelle à la vigilance de la France et des États européens sur la guerre économique impitoyable que livrent les États-Unis au reste du monde même s’ils ne sont pas les seuls. Que ce livre puisse faire réagir la France et Bruxelles avant que nous ne soyons complètement dépossédés de nos industries et autres entreprises stratégiques.

Lire la suiteLe piège américain, l’otage de la plus grande entreprise de déstabilisation témoigne, Frédéric Pierucci, éd. JC Lattès, 2019

Iran : Le danger de l’affaiblissement économique iranien

Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, ces derniers ont complètement tourné le dos au début de normalisation que l’administration Obama avait initié avec l’Iran. Les multiples sanctions qui ont été décidées et mises en œuvre depuis le début de l’année 2017 ont considérablement fragilisé l’économie iranienne. Sans d’ailleurs que pour le moment le régime ait fléchi dans les choix géopolitiques qui sont les siens dans la zone.

Lire la suiteIran : Le danger de l’affaiblissement économique iranien

Chine – États-Unis – Mer de Chine du Sud : Incursion de l’USS McCampbell dans le secteur des îles Paracels

Le 7 janvier 2019, l’USS McCampbell, a pénétré dans le secteur des îles Paracels. C’est une nouvelle opération américaine de défense du principe de la liberté de la navigation dans les eaux internationales et du droit de passage inoffensif dans la mer territoriale. Les Chinois n’ont pas apprécié.

Lire la suiteChine – États-Unis – Mer de Chine du Sud : Incursion de l’USS McCampbell dans le secteur des îles Paracels

Vietnam  : La lutte anti-corruption, des résultats en demi-teinte ?

En 2018, la campagne contre la corruption s’est accélérée et son champ d’application s’est étendu. De même, les sanctions ont gagné en sévérité. De nombreuses personnalités de premier plan ont déjà été poursuivies et condamnées pour des fraudes massives1. Sans aucun doute, l’amplification de la campagne a d’autres intentions que la seule lutte anticorruption : elle permet, comme en Chine voisine, d’intensifier le contrôle du Parti communiste sur la société et de neutraliser une éventuelle opposition. Comme en Chine d’ailleurs, la campagne est populaire auprès de la population ; l’objectif annoncé est de sélectionner la prochaine génération de dirigeants qui se prépare pour le prochain congrès du Parti qui se tiendra en 2021.

Lire la suiteVietnam  : La lutte anti-corruption, des résultats en demi-teinte ?

Philippines – États-Unis : Perspective de renégociation du Traité de défense mutuelle

Depuis la mi-décembre 2018, les autorités philippines expriment de plus en plus ouvertement leur souhait de renégocier le traité de défense mutuelle établi avec les États-Unis en 1951. Derrière ce projet se profile le souhait de recueillir davantage de garanties de défense auprès des Américains, soit dans l’hypothèse d’une installation renforcée des Chinois sur les récifs de Scarborough, soit dans celle d’une agression contre les îlots que les Philippins occupent dans les îles Spratleys. Analyse faite, il apparaît autant dans l’intérêt de Manille que de Washington, et même de Hanoï par extension, que soit conservée l’ambiguïté du libellé des articles 4 et 5 du traité quant à leur application à une défense des Philippines en mer de Chine du Sud.

Since the second half of December 2018, the Filipino authorities express more and more openly their wish to renegotiate the 1951’s Mutual Defense Treaty. Behind the project appears the Filipino’ wish to get more defense guarantees from the Americans, either in the hypothesis of a reinforced Chinese settlement on Scarborough reef, or in the hypothesis of a Chinese aggression against the islets occupied by the Philippines in the Spratly islands. One assessment of the present situation suggests, in the Philippines’ interest as well as in the United States’ one, and even Hanoi’s one by extension, that the ambiguity of articles 4 and 5 of the treaty be preserved when applied to a defense of the Philippines in the South China Sea

Lire la suitePhilippines – États-Unis : Perspective de renégociation du Traité de défense mutuelle

Chine – États-Unis : Vers un accord ?     

Les négociations sino-américaines, qui reprennent en janvier 2019, vont-elles aboutir à un accord ?

Lire la suiteChine – États-Unis : Vers un accord ?     

Chine – Canada – États-Unis : Tout un symbole

Exemplaire de la guerre à la fois technologique et commerciale que se livrent les deux principales puissances mondiales, la récente « Affaire Huawei » mérite d’être approfondie.

Being a technological and commercial conflict between the United States and China, the « Huawei Affair » deserves a closer look.

Lire la suiteChine – Canada – États-Unis : Tout un symbole

Chine : Trop peu d’enfants 中國新生小孩太少

Depuis 40 ans, la Chine s’est efforcée de contenir sa croissance démographique. Ses efforts furent efficaces au point qu’aujourd’hui elle doit impérativement relancer l’augmentation de sa population menacée par le déclin. Cette tâche est difficile. Les pouvoirs publics hésitent sur les moyens à employer. Pour l’instant ils n’ont guère obtenu de résultats probants.

過去四十年來,中國一直限制人口的快速增加,因此強力推行計劃生育,如今因為受到人口減少的威脅,又不得不被迫重新啟動增加人口的政策!
早從1979年開始,中國為了提升國民的生活水準,因此頒布"一孩政策",在不會面臨立即的風險下,用強制性的計劃生育,使這個全世界人口最多的國家,人口增長受到限制。然而此項政策,也使中國面臨一些令人不安的後果。也因此,2013年中國實施"單獨二孩"政策,此即父母一方為獨生子女者,可生第二胎。2016年開始,中國更推行"二孩政策",換言之,所有夫妻今後都可以生第二胎。而從2019年開始,中國很可能取銷對家庭新生人口數量的所有限制!

Lire la suiteChine : Trop peu d’enfants 中國新生小孩太少

Lettre confidentielle Asie21-futuribles n°124 janvier 2019 – sommaire

1 – ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU MOIS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine   Trop peu d’enfants, Philippe Delalande, Asie21

Chine – Canada – États-Unis  Tout un symbole, Jorge Lusaf, Asie21

  • Huawei
  • Canada
  • Réseau 5G : Huawei est en première ligne des champions compétents
  • Ottawa
  • La loi du plus fort domine

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-futuribles n°124 janvier 2019 – sommaire

Chine – Angola : Du poids de la dette

Le poids de la dette étouffe les finances publiques et menace la stabilité politique.

Debt repayments constrains State accounts while population dissatisfaction increases.

Lire la suiteChine – Angola : Du poids de la dette

Lettre confidentielle Asie21-futuribles n°123 décembre 2018 – sommaire

1 – ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU MOIS ET ENJEUX DE DEMAIN  EURASIE Russie – Japon  Espoirs et désenchantement, Jean Perrin, Asie21 EXTRÊME-ORIENT Chine Une règlementation pour responsabiliser les institutions financières systémiques, Patrick Hébert, Asie21         Encadré Risque systémique Une licorne « aux caractéristiques chinoises », Édouard Valensi, Auteur invité, Asie21  Chine – Angola  Du poids de la dette, Jorge Lusaf, Asie21  Chine – … Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-futuribles n°123 décembre 2018 – sommaire

Vietnam : Un gain risqué  越南在中美貿易戰中獲利? 

Le Vietnam bénéficie du conflit sino-américain, mais ce gain n’est pas sans risque. 中美貿易大戰,越南魚翁得利,但是此種贏利,卻不是沒有風險的!

Lire la suiteVietnam : Un gain risqué  越南在中美貿易戰中獲利? 

Grappillages Asie21 n°123

Chine – Afrique  

Chine – États-Unis : Après l’accord de Buenos Aires

À Buenos Aires, les États-Unis et la Chine ont signé une trêve de 90 jours devant permettre de finaliser les négociations portant sur la réduction du déficit bilatéral, les transferts forcés de technologie et les subventions accordées dans le cadre du plan Made in China 2025.

Lire la suiteChine – États-Unis : Après l’accord de Buenos Aires

L’Iran, potentiel vainqueur du bras de fer qui s’annonce entre l’Inde, la Chine et les États-Unis

L’Inde et la Chine, les deux principaux partenaires pétroliers de l’Iran, ont décidé, en l’espace d’un mois, d’ajuster leurs relations avec Téhéran, bravant les risques de sanctions américaines.

Lire la suiteL’Iran, potentiel vainqueur du bras de fer qui s’annonce entre l’Inde, la Chine et les États-Unis

Mer de Chine du Sud – Chine – États-Unis : Persistance des tensions

Depuis l’incident naval survenu le 30 septembre 2018 entre une frégate américaine, l’USS Decatur et un navire lance-missile chinois, le Lanzhou, dans le secteur des rochers South Johnson et Gaven, occupés, aménagés et militarisés par les Chinois dans les Spratleys, la période écoulée depuis la date de l’incident se caractérise par des invectives, des menaces réciproques d’amplification d’actes agressifs. Mais en même temps s’affichent des velléités de dialogue afin de tenter de circonscrire les risques d’escalades armées.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Chine – États-Unis : Persistance des tensions

Grappillages Asie21 n°122

Chine – Afrique  

  1. Mélange des genres
  2. Algérie : explosifs
  3. Angola : régime sec
  4. Guinée : incident significatif
  5. Mozambique : des hauts et des bas

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°122

Un satellite franco-chinois

Lancement par la Chine d’un satellite franco-chinois  

Lire la suiteUn satellite franco-chinois

La guerre commerciale Chine – États-Unis, aubaine ou défaite stratégique pour les entreprises européennes ?

Alors que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s’intensifie et pourrait devenir la nouvelle norme des relations entre les deux puissances, la situation pousse la Chine à rechercher et développer des alternatives. Cette situation pourrait être riche en succès pour les entreprises européennes, même si elle est au contraire de nature à accroître la pression sur certains secteurs industriels.

Lire la suiteLa guerre commerciale Chine – États-Unis, aubaine ou défaite stratégique pour les entreprises européennes ?

La guerre commerciale sino-américaine après les « midterms » : stop ou encore ?

La bataille contre la Chine n’est pas la première que Washington engage en Asie. Mais à la différence du conflit commercial avec le Japon des années 1980, les États-Unis font face à un pays qui peut dire non. Est-on au début d’une guerre commerciale de vingt ans, comme le prédit Jack Ma, le patron d’Alibaba ? … Lire la suiteLa guerre commerciale sino-américaine après les « midterms » : stop ou encore ?

Les États-Unis, moteur et frein de l’émergence asiatique

Questions internationales no 93 – Septembre-octobre 2018 DOSSIER  La Chine au coeur de la nouvelle Asie Jean-Raphaël Chaponnière a été ingénieur au CNRS, chercheur à l’ISEAS (Singapour), expert au National Economic Board (Bangkok), chercheur à l’INSEAD, conseiller économique en Corée et en Turquie, et économiste à l’AFD. Il est membre d’Asie21 (Futuribles). Le conflit commercial qui … Lire la suiteLes États-Unis, moteur et frein de l’émergence asiatique

Mer de Chine du Sud : la pression des puissances maritimes sur Pékin s’accentue

Face à une Chine qui continue à prétendre s’arroger la quasi-totalité de la mer de Chine du Sud, et qui par-là présente une réelle menace potentielle contre la liberté de la navigation internationale sur et au-dessus de cette mer, plusieurs États, foncièrement attachés au respect du droit de la mer, entendent contraindre Pékin à tenir les engagements liés à sa ratification de la CNUDM. Et aussi à s’aligner sur le verdict du 12 juillet 2016 de la CPA, verdict qui invalide ses prétentions fondées sur le tracé en neuf traits. 

Lire la suiteMer de Chine du Sud : la pression des puissances maritimes sur Pékin s’accentue

Chine – États-Unis : une nouvelle étape dans la guerre commerciale et économique    

Les États-Unis lancent un fonds spécial d’investissements pour contrer la Chine.     

Lire la suiteChine – États-Unis : une nouvelle étape dans la guerre commerciale et économique    

Chine – États-Unis : quand les éléphants se battent, les herbes sont piétinées 中美兩象相鬥-草坪糟殃

Quels sont les effets collatéraux du conflit entre les États-Unis et la Chine ?

近期中美兩國的貿易戰,會引發那些副作用?

現在先例出一個時間表,事實上,從2018年夏天以來,中美兩大國,就已在商業及科技這兩條戰線,爆發衝突。。。

Lire la suiteChine – États-Unis : quand les éléphants se battent, les herbes sont piétinées 中美兩象相鬥-草坪糟殃

La Chine interrompt la libéralisation de son secteur financier

La Chine a autorisé les banques étrangères à acquérir jusqu’à 100 % du capital de banques chinoises. L’accès du marché financier chinois aux banques étrangères devait s’en trouver facilité. C’est l’objectif de Xi Jinping. Mais face aux mesures hostiles à la Chine prises par D. Trump le 14 septembre 2018, la Chine a suspendu l’attribution de licences aux entreprises financières américaines. La libéralisation financière est donc interrompue. Les relations sino américaines se détériorent.    

Lire la suiteLa Chine interrompt la libéralisation de son secteur financier

Afghanistan – Chine : une base militaire afghano-chinoise 中國與阿富汗合建軍事基地

Depuis que des patrouilles mixtes afghano-chinoises ont été aperçues dans le corridor de Wakhan, à l’extrémité reculée de l’Afghanistan, proche des frontières chinoise et tadjike, la probable construction d’une base militaire anime les médias locaux. Serait-elle destinée à accueillir un détachement de l’Armée populaire de libération, l’APL ou des militaires afghans ? Si proche du Xinjiang, la question pourrait faire sourire, mais des affirmations, des contradictions et des dénégations se sont égrenées depuis le début de 2018. Des rapprochements ont été faits avec l’installation de la base militaire de Djibouti. Sans doute Pékin voudrait à la fois sécuriser sa frontière occidentale et pousser vers l’Afghanistan et l’Iran son tant vanté Corridor économique Chine-Pakistan.

在阿富汗與中國接壤的瓦罕走廊,自從傳出有兩國合組的巡邏部隊後,當地媒體就不斷出現兩國可能合建一座軍事基地的話題。這個地方,難道真要接待一支中國人民解放軍分遣隊,或是阿富汗軍隊?由於如此靠近新疆,這個問題,從2018年初開始,就一直夾雜著肯定或否定,互相矛盾的不同說法。這倒有些類似,中國在東非吉布第設立軍事基地的情況。無論如何,北京當局,一方面要確保其西部邊界,另一方面為了完成其誇下海口的中國一巴基斯坦經濟走廊,因此必須向阿富汗及伊朗推進。

Lire la suiteAfghanistan – Chine : une base militaire afghano-chinoise 中國與阿富汗合建軍事基地

La Chine, Trump et le piège de Thucydide

Hormis l’ordre alphabétique, peu de choses rapprochent Donald Trump de Thucydide. Historien grec du IVe siècle avant J.-C., il n’aurait sans doute pas été intéressé par l’Art of the Deal de l’actuel président américain. En revanche, ce dernier, qui a lancé une guerre commerciale des plus radicales contre la Chine, gagnerait à méditer l’Histoire du Péloponnèse de Thucydide. Une guerre qu’il jugeait inéluctable : « La montée d’Athènes et la peur qu’elle a inspiré à Sparte rendait inévitable la guerre du Péloponnèse. » (Asialyst)

 

Le président américain Donald Trump marche aux cotés de son homologue chinois Xi Jinping à Pékin le 10 novembre 2017. (Source : New York Times)
Le président américain Donald Trump marche aux cotés de son homologue chinois Xi Jinping à Pékin le 10 novembre 2017.
(Source : New York Times)

Lire la suiteLa Chine, Trump et le piège de Thucydide

Afghanistan : L’été de tous les dangers ? 

Les médias occidentaux se sont beaucoup préoccupés, durant l’été qui s’achève, de la brusque explosion de l’instabilité afghane. Pourtant, plusieurs signes montrent que derrière l’apparente reprise du conflit sur place, des tendances diverses se développent, dont certaines tendent vers la paix, tandis que certaines sont plus belligènes. L’été 2018 aurait-il été un tournant dans la conflictualité afghane ?

Lire la suiteAfghanistan : L’été de tous les dangers ? 

Chine – États-Unis  Agriculture et guerre : blitzkrieg et poker versus guerre de tranchées et jeu de go

Dans la guerre commerciale déclarée par D. Trump à la Chine, l’agriculture avec son navire amiral, le soja, constitue un sujet bien singulier. Alors que la balance commerciale américaine est structurellement déficitaire dans tous les secteurs hormis l’agriculture, alors que celle de la Chine est bénéficiaire dans tous les secteurs hormis celui de l’agriculture, le Président Xi utilise son secteur faible – l’absence d’autosuffisance alimentaire – pour créer des problèmes au secteur fort – la puissance agricole – de son adversaire.

In the trade war proclaimed by D. Trump against China, agriculture with soybean, the flagship of the trade between the two countries, seems to play quite an unusual part. While the US trade balance is structurally negative in all sectors except agriculture, while that of China is positive in all sectors except agriculture, President Xi plays his weak sector – the lack of food self-sufficiency – to create problems for the strong one of his adversary – his tremendous agricultural power. 

Lire la suiteChine – États-Unis  Agriculture et guerre : blitzkrieg et poker versus guerre de tranchées et jeu de go

Chine – Royaume-Uni – mer de Chine du Sud : Polémique sur le transit de l’HMS Albion à proximité des Paracels

Pékin considère que le navire britannique de transport de chalands de débarquement (TCD) HMS Albion, en provenance du Japon et en route vers Ho Chi Minh Ville, au Vietnam, a violé la mer territoriale chinoise en transitant à proximité des îles Paracels le 31 août 2018. En lançant la polémique sur une réalité non avérée, les Chinois procèdent à un chantage qui vise à inciter les Britanniques à abandonner leur soutien aux opérations internationales de défense de la liberté de la navigation en mer de Chine du Sud.

Peking considers that the British amphibious transport dock HMS Albion, coming from Japan and on her way to Ho Chi Minh City, in Vietnam, violated the Chinese territorial sea when transiting in the vicinity of the Paracels islands on the 31rst of August 2018. By launching a controversy about an unproved reality the Chinese are resorting to a kind of blackmail the purpose of which being to entice the British to give up their support to the international operations of defense of freedom of navigation in the South China Sea.

Lire la suiteChine – Royaume-Uni – mer de Chine du Sud : Polémique sur le transit de l’HMS Albion à proximité des Paracels

Mer de Chine du Sud – Code de conduite : Quand l’ASEAN prépare la corde chinoise qui pendra ses dix membres

Le 2 août 2018, lors de la déclaration d’ouverture de la 51e réunion des ministres des Affaires étrangères des dix pays de l’ASEAN (MAE ASEAN) et de la Chine, à Singapour, a été annoncée l’adoption d’une ébauche commune unique de code de conduite des parties (COC) en mer de Chine du Sud. Cet événement a été salué comme un débouché majeur vers les négociations à venir. Mais tant que la Chine maintiendra le tracé en neuf traits pour délimiter ses prétentions en mer de Chine du Sud, les dix pays de l’ASEAN vont finalement négocier avec Pékin le système des sanctions qui s’appliqueront contre eux dès lors que, bien qu’opérant dans leurs propres zones économiques exclusives (ZEE), ils exerceront leurs activités dans la « langue de buffle ». Parce qu’ils seront ainsi considérés par la Chine comme contrevenant au COC.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Code de conduite : Quand l’ASEAN prépare la corde chinoise qui pendra ses dix membres