Mer de Chine du Sud – Chine – Philippines – Indonésie : La Chine persiste dans l’arbitraire de ses harcèlements 

En 2022, suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

À la fin du mois de novembre 2021, se prétendant dans son bon droit, la Chine a procédé à une opération sauvage de harcèlement contre les Philippins sur le haut-fond Thomas-2* soulevant un opprobre international de principe. Ce qui n’a pas empêché la Chine de poursuivre son harcèlement autour du même site comme aussi de l’île Thitu. Et au sud de la mer de Chine méridionale la voici qui somme l’Indonésie de cesser ses activités d’exploration gazière au nord de la grande île de Natuna.

Lire la suite

Chine – Russie – Japon : Grandes manœuvres navales sino-russes autour du Japon

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Du 14 au 24 octobre 2021, des navires de guerre chinois et russes ont conduit en nombre des manœuvres navales de grande envergure, dans un premier temps en mer du Japon, puis dans un deuxième temps autour de l’Empire du Soleil levant par le biais d’une opération de circumnavigation de l’Etat-archipel. Malgré l’ampleur d’un tel événement et le message significatif qu’il pouvait véhiculer, surveillé de près dans toutes ses phases par les Nippons, il n’a cependant pas ému ces derniers outre mesure.

From 14 to 24 October 2021, Chinese and Russian warships conducted large-scale naval manoeuvres, first in the Sea of Japan and then around the Empire of the Rising Sun in a circumnavigation of the archipelago state. Despite the magnitude of such an event and the significant message it could convey, closely monitored in all its phases by the Japanese, it did not, however, move the latter too much.

Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Chine – États-Unis et alliés – Taïwan : Préoccupantes montées des tensions

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Bien avant le 1er septembre 2021, date d’entrée en vigueur de la loi chinoise révisée sur la sécurité maritime, les tensions montaient entre Chinois et Taiwanais, entre Chinois et Américains et les alliés de ces derniers, entre Chinois et riverains de la mer de Chine du Sud. Elles continuent de plus belle amenant à se poser la question de savoir quand pourrait se produire la rupture.

Lire la suite

Singapour – Vietnam – Chine – États-Unis : Quand les États-Unis veulent estomper le doute

Du 22 au 26 août 2021, Kamala Harris, vice-présidente des États-Unis a effectué une visite à Singapour et au Vietnam. Les objectifs essentiels étaient de resserrer davantage les liens entre Washington et ces deux pays et globalement, malgré le piteux repli d’Afghanistan, de rassurer l’ASEAN sur l’engagement américain en Asie du Sud-Est afin de contrer l’hégémonie chinoise en mer de Chine du Sud.

From 22 to 26 of August 2021, Kamala Harris, vice president of the Unites States, paid a visit to Singapore and Vietnam. The main aims of the visits were to enhance the links between Washington and these two countries and as a whole, despite the pitiful withdrawal from Afghanistan, to reassure ASEAN on a sustainable American commitment in South East Asia in order to put in check the Chinese hegemony in the South China Sea.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Promesse américaine de nouvelle fourniture d’armes 

Depuis sa prise de fonction le 20 janvier 2021, le président américain Joe Biden poursuit, de manière plus mesurée néanmoins, la même politique de vente d’armement à Taïwan que celle de son prédécesseur. Cependant, compte tenu de la menace de plus en plus forte de la Chine communiste contre la Chine républicaine, les armements américains complémentaires nécessaires pour tenir en échec les assaillants potentiels risquent d’arriver bien trop tard de même que ceux qui sortent de la production autochtone.

Since Joe Biden’s Inauguration Day January 20, 2021, the American president is continuing the same policy of arms sales to Taiwan as his predecessor, nevertheless less significant. However, with respect to the stressing growing threat coming from the communist Chinese side to confront the Republic of China, the American complementary armaments necessary for the Taiwanese side to be able to keep in check the potential attackers may arrive far too late as well as those which are produced locally.

Lire la suite

Chine – Allemagne – Mer de Chine du Sud : Une frégate allemande annoncée en transit en août 2021

Le 2 mars 2021, les Allemands ont annoncé la campagne d’une frégate en Asie-Pacifique entre août et novembre. À l’issue de sa mission de participation au contrôle du respect des sanctions imposées à la Corée du Nord par les Nations unies, elle regagnera l’Allemagne en effectuant un transit par la mer de Chine du Sud pour marquer son soutien au respect de la liberté de la navigation internationale dans tous les espaces marins qui lui sont ouverts en vertu la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM). Les États-Unis  applaudissent. La Chine avertit.

On March 2, 2021, the Germans announced a future naval campaign in Asia Pacific region by dispatching there a frigate between August and November of this very year. At the end of her task, which shall consist in contributing to the checking of North Korea’s compliance with the sanctions imposed by the UN, she will, on her way back to Germany, sail through the South China Sea in order to demonstrate the German support to the freedom of international navigation over all the global Commons.

Lire la suite

Chine – mers de Chine : Entrée en vigueur de la loi chinoise sur l’exercice du droit de l’État en mer : perspective de crises majeures

Le 22 janvier 2021, le Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire chinoise a promulgué la nouvelle « loi de la république populaire de Chine sur la police maritime ». Elle permettra aux garde-côtes chinois d’exercer le droit de l’État en mer sur toutes les zones maritimes revendiquées par Pékin au-delà de ses droits légitimes en mer de Chine de l’Est et du Sud ainsi que dans le détroit de Taïwan, et ainsi de mener des opérations de police dans plusieurs secteurs des zones économiques exclusives de ses voisins et en haute mer. En s’arrogeant un tel droit la Chine renforcera ses prétentions sur des espaces marins internationaux. Si les pays d’Asie du Sud-Est et les pays dont les marines fréquentent ces mers ne se liguent pas pour exiger immédiatement l’abolition ou la rectification d’une telle loi, son application, effective depuis le 1er février, conduira fatalement à des passes d’armes violentes entre garde-côtes chinois et forces navales sud-est asiatiques ainsi que celles des États-Unis et de leurs alliés.

Suivez l’évolution en Asie avec un abonnement à Asie21 🐄

On the 22nd of January 2021 the Standing committee of Chinese People’s National Congress adopted the new “law of the People’s Republic of China on the maritime police”. That law shall allow the Chinese coast guards to enforce the maritime law all over the maritime areas that Peking is claiming beyond its legitimate rights in the East and South China seas as well as in the Taiwan strait, and thus to conduct maritime police operations over different parts of the exclusive economic zones of the other coastal States of the two seas, and over the remaining part of high sea in between in the South China sea. By availing itself with such prerogatives China will strengthen its claims over international maritime areas. If the South-East Asian Nations and the countries whose merchant ships and navies are accustomed to cross those seas or exercise there do not immediately demand the abolition or the modification of that law, it shall inevitably lead to violent clashes of arms between Chinese coast guards and the South East Asian countries’ naval forces and those of the United States and its allies.

Lire la suite

Before the Taiwanese bolt has blown up

Before the Taiwanese bolt has blown up (updated) February 15, 2021                                                                                           … Lire la suite

Chine – Mers de Chine : Loi chinoise en gestation sur l’exercice du droit de l’État en mer : perspective de crises majeures

Le 5 novembre 2020 l’Assemblée nationale populaire chinoise a publié l’ébauche d’une future « loi de la république populaire de Chine sur la police maritime ». Elle permettra aux garde-côtes chinois d’exercer le droit de l’État en mer sur toutes les zones maritimes revendiquées par Pékin au-delà de ses droits légitimes en mer de Chine de l’Est et du Sud ainsi que dans le détroit de Taïwan, et ainsi de mener des opérations de police dans plusieurs secteurs des zones économiques exclusives de ses voisins et en haute mer. En s’arrogeant un tel droit la Chine renforcera ses prétentions sur des espaces marins internationaux. Si les pays d’Asie du Sud-Est et les pays dont les marines fréquentent ces mers n’exigent pas immédiatement l’abolition ou la rectification de ce projet, l’application de la nouvelle loi, une fois adoptée, conduira fatalement à des passes d’armes violentes entre garde-côtes chinois et forces navales sud-est asiatiques ainsi que celles des États-Unis et de leurs alliés.

On the 5th of November 2020 the Chinese People’s National Congress published the draft of a future “law of the People’s Republic of China on the maritime police”. That law shall allow the Chinese coast guards to enforce the maritime law all over the maritime areas that Peking is claiming beyond its legitimate rights in the East and South China seas as well as in the Taiwan strait, and thus to conduct maritime police operations over different parts of the exclusive economic zones of the other coastal States of the two seas and over the remaining part of high sea in the South China sea. By availing itself with such prerogatives China will strengthen its claims over international maritime areas. If the South-East Asian Nations and the countries whose merchant ships and navies are accustomed to cross those seas or exercise there do not immediately demand the abolition or the modification of that project, that law once adopted shall inevitably lead to violent clashes of arms between Chinese coast guards and the South East Asian countries’ naval forces and those of the United States and its allies.

Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Allemagne – France – Royaume uni : Une position responsable, mais très mesurée, des « 3 Big » européens face à la Chine

La note verbale commune adressée à l’ONU le 16 septembre 2020 par l’Allemagne, la France et le Royaume uni, pour défendre l’intégrité du droit de la mer en mer de Chine du Sud, a été saluée par la presse du monde libre comme un acte de courage des trois grands européens face au refus insistant de Pékin de se conformer au dit droit dans l’espace marin concerné. Cet élan d’enthousiasme a malheureusement conduit à une interprétation partiellement erronée de l’initiative européenne.

The verbal note conveyed to the United Nations on September 2020 the 16th by Germany, France, and the United Kingdom, in order to defend the integrity of the law of the Sea in the South China Sea, has been hailed by the free world’s press as an act of courage from the part of the three European bigs in front of Peking insistent refusal to abide by that law over the concerned area. That burst of enthusiasm has unfortunately lead to a partially distorted interpretation of the European initiative.

Lire la suite