« Tout sauf la Chine » : Washington accélère, Pékin prêt à la contre-attaque

Le président américain Donald Trump. (Source : Guardian)
Le président américain Donald Trump. (Source : Guardian)
L’Assemblée nationale populaire réunie depuis le 21 mai à Pékin aurait dû célébrer la réussite du plan décennal de la Chine. Mais le gouvernement a renoncé à fixer un objectif de croissance : il propose un plan de relance de 2 % du PIB, tandis que le conflit avec les États-Unis s’exacerbe dangereusement.
En 2013 à Astana, sur le chemin du retour de Moscou et d’un sommet du G20 consacré aux infrastructures, Xi Jinping évoquait le projet « One Belt, One road », à l’époque l’appellation officielle des « Nouvelles Routes de la Soie ». Six mois plus tard, il présentait la « Route maritime » à Jakarta. Comme le nom de ce programme pharaonique donnait trop l’impression d’une stratégie définie à Pékin, il a été rebaptisé « Belt and Road Initiative » ou BRI par le gouvernement, qui a conservé sa dénomination en chinois « yidai yilu » (一带一路), « une route, une ceinture ».

Lire la suite« Tout sauf la Chine » : Washington accélère, Pékin prêt à la contre-attaque

Chine : Construction d’un nouvel aéroport au Xinjiang

La Chine va construire un nouvel aéroport au Xinjiang, en haute altitude (environ 3 000 mètres), à Tachkurgan  (塔什庫爾幹 Tǎshénkù’ěrgàn). La piste aura une longueur de 3 800 mètres et une largeur de 45 mètres. Les travaux devraient se terminer au cours du premier semestre 2022.

Lire la suiteChine : Construction d’un nouvel aéroport au Xinjiang

Grappillages Asie21 n° 139/2020-05

Chine  : avidité Chine – Afrique Angola : l’après Covid-19 Angola – Monde : le concours Huawei en suspend Bénin : flamboyant QG racisme Chine – France – Taïwan  Grains de sable Macao   Espoirs Timor oriental Temps mort   Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°139/2020-05 La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 139/2020-05

Pacifique : Partie de poker en Micronésie

Très courtisés l’année dernière par Pékin et Washington, les États fédérés de Micronésie, de par leur position géographique, représentent un enjeu considérable pour les deux grandes puissances riveraines du Pacifique. Chuuk, l’un des États membres de cette fédération, de par ses velléités d’indépendance pourrait-il être le maillon faible susceptible de faire basculer une mare nostrum américaine dans le camp chinois ? À moins que ce ne soit les États fédérés de Micronésie ?

Lire la suitePacifique : Partie de poker en Micronésie

Registre des activités américaines navales de présence opérationnelle et aériennes en mer de Chine du Sud

Activités navales :

Chine – Extrême-Orient maritime : Comment la Chine met à profit la crise du coronavirus

Saisissant la fenêtre d’opportunité qu’offre la sidération provoquée par la crise du coronavirus dans le monde, la Chine profite de cet avantage pour accentuer ses activités destinées à renforcer sa domination en mers de Chine de l’Est, du Sud et dans toute la périphérie maritime de Taïwan. Mais c’est sans compter la capacité de résilience américaine.

Taking advantage of the opportunity of the amazement caused by the coronavirus crisis in the World, China increases its activities in order to reinforce its domination in the East and South China seas and all around Taïwan. But that was without taking into account the US capacity of resilience.

Lire la suiteChine – Extrême-Orient maritime : Comment la Chine met à profit la crise du coronavirus

Taïwan – Chine : Laisser l’ennemi comprendre ses fatales faiblesses

台湾研製致命攻击型飛弹

Taïwan se surnomme le porc-épic, et pour le prouver, le fait savoir à travers ses médias. L’île possède des missiles, des missiles anti-missiles,  ainsi que des radars modernes que Taïwan est seul à avoir derrière les États-Unis. Concernant ses missiles de croisière de moyenne et longue portée, Taïwan a dévoilé récemment son nouveau missile Yunfeng (雲峰飛彈) dont la R&D est restée secrète pendant 24 ans.

Lire la suiteTaïwan – Chine : Laisser l’ennemi comprendre ses fatales faiblesses

Indonésie : Conséquences de la crise en cours

En gérant maladroitement la crise sanitaire en cours, le Président Joko Widodo met non seulement la vie de ses concitoyens en danger mais il hypothèque aussi la suite de la transition amorcée par son pays depuis la fin des années 1990, après la crise financière. On assiste à une multiplication des crises qui déclenchent des signaux d’alarme inquiétants. Combien de temps va mettre le pays à se relever et à inspirer à nouveau confiance ? Ce flottement pourrait bien être mis à profit par la Chine et activer des rapprochements qui se sont accélérés avec la mise en place de la BRI (Belt and Road Initiative). De quoi inquiéter ses partenaires traditionnels (Australie, États-Unis, Japon, Union européenne) alors que « l’archipel interface » est crucial au déploiement de la vision Indo-Pacifique.

Lire la suiteIndonésie : Conséquences de la crise en cours

Asie du Sud-Est  : Chine – Mékong, mais pas en tête à tête

La Commission du Mékong a 25 ans. Elle est la lointaine héritière du Comité international pour l’aménagement du bassin inférieur du Mékong, conçu en 1957 comme un élément de la stratégie américaine dans la péninsule indochinoise. Se consacrant à la surveillance environnementale du bassin, elle coexiste aujourd’hui avec un second mécanisme, à visée économique, ainsi que trois programmes de coopération menés respectivement par la Chine, le Japon et les États-Unis.

Lire la suiteAsie du Sud-Est  : Chine – Mékong, mais pas en tête à tête

Coronavirus aux Philippines : ce qui paralyse la lutte contre la pandémie

Le président philippin Rodrigo Duterte. (Source : La Voix du Nord)
Le président philippin Rodrigo Duterte. (Source : La Voix du Nord)
Tests en petit nombre, hôpitaux sous-équipés, pénurie de médecins… les conditions d’une lutte efficace contre la pandémie de coronavirus n’étaient pas réunies aux Philippines. D’autant que l’archipel a souffert parmi les premiers de la contamination par le biais de touristes chinois en provenance de Wuhan. La stratégie autoritaire et menaçante de Rodrigo Duterte est un obstacle de plus pour connaître précisément l’état des infections dans le pays. Résultat, l’économie se contracte dangereusement et les travailleurs du secteur informel sont les principales victimes sociales du confinement.

Lire la suiteCoronavirus aux Philippines : ce qui paralyse la lutte contre la pandémie

Kazakhstan – Chine : Tensions. Les territoires « perdus » de la Chine 

L’épidémie de coronavirus paraît s’accompagner en Chine d’un regain de l’esprit nationaliste. C’est tout au moins ce que ressentent les autorités et les analystes kazakhs à la lecture de certaines publications chinoises qui ont suscité leur émoi et leur indignation, entraînant une protestation officielle du gouvernement du Kazakhstan.

Lire la suiteKazakhstan – Chine : Tensions. Les territoires « perdus » de la Chine 

Chine – Brésil : Aéronautique : une seconde pépite

Quatrième constructeur aéronautique au monde, le brésilien Embraer se trouve actuellement dans une situation désespérée à la suite de la crise du coronavirus. Pour sauver sa division de construction d’avions de milieu de gamme, le vice-président du Brésil, Hamilton Mourao, lui a suggéré une association avec la Chine. Une opportunité que la Chine guettait depuis des années. Cet accord à venir apportera à la Chine le savoir-faire nécessaire pour disposer, en 2035, d’une industrie aéronautique mondiale de premier rang.

Fourth aircraft manufacturer in the world, the Brazilian Embraer is presently in desperate straits due to the corona virus crisis. In order to save its mid-range aircrafts Department, vice-president of Brazil Hamilton Mourao suggested a partnership with China. This country had been looking for such an opportunity for years. An agreement would put China on the way to obtain a first rate worldwide aeronautics  industry in 2035.

Lire la suiteChine – Brésil : Aéronautique : une seconde pépite

« Candide » aux pays des Covid : pourquoi le coronavirus est-il plus meurtrier en Occident qu’en Asie ?

Candide spécule : "Supposons que les autorités chinoises aient caché 90 % des décès. Dans cette hypothèse improbable, le nombre de morts serait de 43 000, soit dix fois moins qu'en France, rapporté au million d'habitants. (Source : Lowy Institute)
Candide spécule : « Supposons que les autorités chinoises aient caché 90 % des décès. Dans cette hypothèse improbable, le nombre de morts serait de 43 000, soit dix fois moins qu’en France, rapporté au million d’habitants. (Source : Lowy Institute)
Politique sanitaire, climat, âge ou virulence du virus ? Pourquoi l’épidemie de Covid-19 est-elle plus meurtrière dans les pays occidentaux qu’en Asie ? La gestion de la lutte contre le coronavirus dans chaque pays peut-elle tout expliquer ? Imaginez le Candide de Voltaire revenu au XXIème siècle pour mener une enquête impartiale. Les réponses ne sont pas légions.

Lire la suite« Candide » aux pays des Covid : pourquoi le coronavirus est-il plus meurtrier en Occident qu’en Asie ?

Dommages de guerre : la Chine doit réparation

Par le général (2s) Daniel Schaeffer, membre du groupe de réflexion Asie21

24 avril 2020

(Reproduction intégrale par tout média intéressé,

autorisée avec prière de mentionner la source)

Autant il apparaît inconcevable d’accuser la Chine d’avoir sciemment déclenché la guerre biologique toujours en cours, autant est-il, au contraire, tout à fait concevable qu’elle l’ait provoquée accidentellement, en laissant échapper le virus du laboratoire P4 de Wuhan. Ce que nie farouchement le professeur Yuan Zhiming, directeur des lieux. Mais, aussi respectable que soit ce scientifique, aussi sincères que puissent paraître ses déclarations, la propagande chinoise a tant de fois depuis le début de la crise essayé de faire porter le chapeau à d’autres Etats, dont les Etats-Unis, voire l’Italie, tant de fois menti sur le nombre de victimes du pays, tout comme ses autorités scientifiques ont caché le fond de leurs recherches in situ, que l’on ne peut pas empêcher le doute de s’installer.

Lire la suiteDommages de guerre : la Chine doit réparation

Le coronavirus rebat les cartes entre les États-Unis et la Chine

Deux effigies de Donald Trump et de Xi Jinping, masquées, dans une rue de Moscou en mars 2020. Crédit : REUTERS / Evgenia Novozhenina via RFI.
Deux effigies de Donald Trump et de Xi Jinping, masquées, dans une rue de Moscou en mars 2020. (Source : RFI)
Que se passerait-il si la Terre était envahie par des extraterrestres ? Ronald Reagan, qui avait posé la question dans un discours prononcé aux Nations Unies en 1987, avait répondu que les humains s’uniraient pour faire front. Il faisait preuve d’un grand optimisme. Aujourd’hui menacés par un ennemi commun aux origines bien terrestres, le coronavirus, les États-Unis et la Chine sont encore loin de se réconcilier. Pire : le conflit sino-américain s’aggrave. Débuté sur le front commercial, il s’est prolongé sur le front technologique et se joue désormais sur le terrain de l’idéologie.

Lire la suiteLe coronavirus rebat les cartes entre les États-Unis et la Chine

Indo-Pacifique : L’Initiative de Chiang Mai. Anniversaire. Extension ?

La « Multilatéralisation de l’Initiative de Chiang Mai », qui vient de fêter son dixième anniversaire aurait grand intérêt à accueillir l’Australie et la Nouvelle-Zélande, un renforcement qui pourrait se révéler opportun pour affronter la crise qui se profile dans le sillage de la pandémie de covid-19 et constituer le premier organisme d’intervention financière de l’Indo-Pacifique.

Lire la suiteIndo-Pacifique : L’Initiative de Chiang Mai. Anniversaire. Extension ?

Russie – Asie centrale : Effets de la pandémie du coronavirus sur le flux des travailleurs migrants en Russie et sur l’économie des États d’Asie centrale

Le confinement général et la fermeture des frontières de la Russie face à la pandémie du coronavirus ont de profondes répercussions sur le marché du travail russe alimenté pour une bonne part par des travailleurs migrants venus des républiques d’Asie centrale.

Lire la suiteRussie – Asie centrale : Effets de la pandémie du coronavirus sur le flux des travailleurs migrants en Russie et sur l’économie des États d’Asie centrale

Chine : L’enjeu du marché intérieur

Paradoxalement, alors que le marché chinois fait rêver les investisseurs du monde entier, la consommation des ménages n’a représenté qu’un moteur auxiliaire de l’économie. À l’avenir, la croissance chinoise reposera plus sur ce moteur.

Lire la suiteChine : L’enjeu du marché intérieur

Chine – États-Unis : Menace chinoise d’attaques par armes à énergie dirigée

Divers incidents récents prouvent que les Chinois n’hésitent pas à utiliser des armes à rayons lasers contre les aéronefs américains et australiens, dans n’importe quel secteur du monde où ceux-là considèrent faire l’objet de recherche agressive de renseignement militaire à leur encontre.

Some recent incidents demonstrate that the Chinese do not waver to use laser beam weapons against American and Australian aircrafts, anywhere in the World when they consider being targeted by offensive military intelligence activities from others.

Lire la suiteChine – États-Unis : Menace chinoise d’attaques par armes à énergie dirigée

Chine – Pakistan : Islamabad reprend la main sur le Corridor

Face à des besoins croissants, l’économie pakistanaise souffre de nombreux maux, ceux notamment de la médiocrité des infrastructures et d’une pénurie d’énergie criante. La proposition chinoise d’un « Corridor économique » y avait trouvé, en 2015, l’accueil empressé du Premier ministre de l’époque. Son successeur depuis août 2018, Imran Khan, sans repousser l’aide de Pékin, s’est rapidement soucié de la rééquilibrer en faisant notamment appel aux pays investisseurs du Golfe. Pour leur part, les États-Unis aimeraient ne pas se voir évincés et la Chine assure accepter la participation financière de pays-tiers.

Lire la suiteChine – Pakistan : Islamabad reprend la main sur le Corridor

Pacifique : Codiv-19, vive inquiétude dans le Pacifique

Jusqu’à présent protégées par leur relatif isolement et leur éloignement des grands foyers de contamination, les îles du Pacifique sont désormais rattrapées par la pandémie de coronavirus. Cette crise sanitaire pourrait bien avoir pour elles des conséquences catastrophiques. Plus que jamais le soutien de leurs partenaires régionaux s’avèrera nécessaire pendant mais aussi après la pandémie.

Lire la suitePacifique : Codiv-19, vive inquiétude dans le Pacifique

Monde : L’Organisation mondiale du commerce renaît de sa paralysie imposée par D. Trump

L’Organisation mondiale du commerce a souffert depuis 2018 de la défiance de Donald Trump, au point qu’on la crut menacée de disparition. L’Union européenne a pris l’initiative de restaurer sa vitalité en mars 2020. Ce type de multilatéralisme est préférable aux seuls rapports de force. Mais faut-il poursuivre dans cette voie du multilatéralisme ?     

Lire la suiteMonde : L’Organisation mondiale du commerce renaît de sa paralysie imposée par D. Trump

Grappillages Asie21 n° 138/2020-04

Chine Externalisation de la sécurité Chine – Afrique Angola : en berne Cap-Vert : coopération militaire Grands lacs : préférence pour le Rwanda Madagascar : Huawei en lice Chine – Corée du Sud – Mozambique Gaz en suspend Chine – Inde Charbon Inde – Portugal Attraction Timor oriental – Vatican – Portugal Visites     Extrait de la … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 138/2020-04

Taïwan – États-Unis – L’American Institute in Taiwan prévient : Taïwan doit se préparer activement contre l’invasion chinoise

Maintenant que Mme Tsai a été réélue à la présidence de Taïwan, l’AIT, quasi ambassade  américaine sur place, s’emploie à y ranimer la peur de l’ogre chinois. Les États-Unis de Trump n’ont pas oublié qu’ils sont des marchands d’armes : « Équipez-vous immédiatement pour éviter le pire ! »

Lire la suiteTaïwan – États-Unis – L’American Institute in Taiwan prévient : Taïwan doit se préparer activement contre l’invasion chinoise

Indo-Pacifique : L’Initiative de Chiang Mai. Anniversaire. Extension ?

La « Multilatéralisation de l’Initiative de Chiang Mai », qui vient de fêter son dixième anniversaire aurait grand intérêt à accueillir l’Australie et la Nouvelle-Zélande, un renforcement qui pourrait se révéler opportun pour affronter la crise qui se profile dans le sillage de la pandémie de covid-19 et constituer le premier organisme d’intervention financière de l’Indo-Pacifique.

Lire la suiteIndo-Pacifique : L’Initiative de Chiang Mai. Anniversaire. Extension ?

Taïwan – États-Unis : Project 2049 Institute, groupe de réflexion ou marchand d’armes ? Le coup peut partir en nettoyant son fusil 🔥  

Le Project 2049 Institute, fondé en janvier 2008, est un groupe de réflexion américain spécialisé sur les questions de sécurité et les politiques publiques en Asie-Pacifique. Il a pour objectif « officiel » de  guider les décideurs « vers une Asie plus sûre d’ici 2049 », en publiant des «études pour des sponsors intéressés par la prévision stratégique à long terme ».

Lire la suiteTaïwan – États-Unis : Project 2049 Institute, groupe de réflexion ou marchand d’armes ? Le coup peut partir en nettoyant son fusil 🔥  

Le leadership mondial en question, L’affrontement entre la Chine et les États-Unis, P.A. Donnet, 2020

de Pierre-Antoine Donnet, Éditions de l’Aube, mars 2020, 232 pages.

Observateur attentif, précis et expérimenté, diplômé de chinois, bénéficiant des « sources inépuisables » de l’Agence France-Presse dont il fut le correspondant à Pékin pendant plusieurs années, Pierre-Antoine Donnet évalue dans ce livre l’état de la rivalité entre la Chine et des États-Unis lancés dans une nouvelle guerre froide planétaire. Il analyse en détail et avec pertinence les antagonismes entre les cultures confucéennes et occidentales et entre les stratégies de Pékin et de Washington, que tout indique incompatibles et irréconciliables. Or, l’enjeu est de taille: le leadership mondial !

Lire la suiteLe leadership mondial en question, L’affrontement entre la Chine et les États-Unis, P.A. Donnet, 2020

Coronavirus en Inde : un confinement total entre nationalisme, déni et manque de moyens

(Source : Institut Montaigne) L’Inde se confine pour lutter contre le coronavirus.
Pour lutter contre la pandémie de coronavirus, Le Premier ministre indien Narendra Modi a ordonné ce mardi 24 mars un confinement total de son pays, géant d’1,3 milliards d’habitants, pendant trois semaines. Une décision qui intervient alors que de nombreux États avaient déjà pris cette mesure.
Selon les sources officielles, l’Inde recense 665 cas déclarés ce 26 mars, plus qu’à Singapour. Les régions les plus touchées sont le Kerala (100 cas), le Maharashtra (101 cas) et le Karnataka (41 cas). Au total, 13 personnes sont mortes du coronavirus. Ces chiffres sous-estiment néanmoins sans doute la réalité de l’épidémie.
(Source : Covindia) Evolution du nombre de cas de coronavirus en Inde jusqu’à 25 mars
Le coronavirus n’est pas la seule épidémie à sévir en Inde. En 2019, plus de mille personnes sont mortes du virus H1N1. Le pays est parmi les plus affectés sur la planète : à son apparition en 2009, 981 personnes avaient été atteintes du H1N1 contre 27 326 dans le monde. Ce nombre a grimpé à 1 763 en 2010 avant de diminuer à 75 en 2011. Il est ensuite remonté dès 2012. Les États du Gujarat et du Rajasthan sont les plus afectés. Les maladies du cœur, les maladies pulmonaires et les diarrhées restent les principales causes de mortalité en Inde avec 9,2 millions de décès par an.

Lire la suiteCoronavirus en Inde : un confinement total entre nationalisme, déni et manque de moyens

Quand l’histoire bégaie : le Japon en Afrique au début du XXe siècle

L’ASIE EN AFRIQUE
L'empereur éthiopien Haile Sélassié rencontre l'empereur japonais Hirohito lors de sa visite à Tokyo, le 19 novembre 1956. (Source : Wikimedia Commons)
L’empereur éthiopien Haile Sélassié rencontre l’empereur japonais Hirohito lors de sa visite à Tokyo, le 19 novembre 1956. (Source : Wikimedia Commons)
La Chine fait aujourd’hui partie du paysage africain. Les réactions à son irruption dès les années 1950 rappellent celles qu’avait suscitées la percée du Japon sur le continent noir un siècle auparavant.

Lire la suiteQuand l’histoire bégaie : le Japon en Afrique au début du XXe siècle

Coronavirus : comment la Corée du Sud a endigué l’épidémie sans imiter la Chine

(Source : pri.org) Des Sud-Coréens se protègent du Covid-19 avec des masques.
Alors que elle était l’un des premiers pays touchés, la Corée du Sud enregistre depuis quelques jours de moins en moins de personnes contaminées au nouveau coronavirus Covid-19 sur son territoire. Pourtant, Séoul n’a pas adopté des mesures drastiques de confinement comme la Chine, et maintenant l’Italie, la France et l’Espagne. Comment expliquer le succès de sa stratégie ?
Ce lundi 16 mars 2020, la Corée du Sud faisait état de 74 nouveaux cas de Covid-19 sur son territoire. Ce nombre, inférieur à 100, est aussi plus bas que le nombre de patients guéris. Le nombre de morts, lui, reste à 75. Dans le même temps, le nombre de patients atteints du nouveau coronavirus en France ne cesse d’augmenter. Il s’établissait à 9 134 cas confirmés mardi 17 mars, soit 1 404 de plus que la veille, et à 264 décès.

Lire la suiteCoronavirus : comment la Corée du Sud a endigué l’épidémie sans imiter la Chine

Chine : 1346  la peste noire en route pour l’Europe

Quand Djanibeg, khan de la Horde d’Or descendant direct de Genghis khan, décide de corriger un marchand vénitien qui a insulté un prince mongol en 1342 à Tana, petit port sur le Don, personne ne peut imaginer alors que, 4 ans plus tard, cet incident changera la face du monde, entrainant la diffusion de la peste qui tuera 4 Européens sur 10 en 1 000 jours.

Lire la suiteChine : 1346  la peste noire en route pour l’Europe

Grappillages Asie21 n° 137 / 2020-03

Chine  : Covid-19 et démons Chine Afrique Du modèle angolais au modèle ghanéen  Sao Tomé-et-Principe : l’aéroport sera agrandi Sénégal : les risques de l’export Chine Union européenne Afrique  : réaction Chine – Monde  : le cuivre face au Covid-19 Inde – CPLP : intérêt bien compris et partagé Japon Toilettes pour tous Timor oriental … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 137 / 2020-03

L’Indo-Pacifique ausculté par la Chine

« En s’en tenant formellement à la recherche scientifique dans le respect du droit de la mer », la Chine parcourt l’Indo-Pacifique en surface et dans les grands fonds, en s’attachant particulièrement aux secteurs maritimes sensibles. Elle surveille ainsi les routes du trafic de ses navires marchands tout en jalonnant le futur théâtre de ses activités navales.

Lire la suiteL’Indo-Pacifique ausculté par la Chine

Bangladesh : Chittagong et la question du développement économique national

Afin de rester l’un des marchés émergents les plus prometteurs d’Asie, le Bangladesh poursuit un ambitieux plan de modernisation de ses infrastructures.

Lire la suiteBangladesh : Chittagong et la question du développement économique national

Thaïlande : L’impossible transition politique ?

L’avenir de la transition politique en Thaïlande, et a fortiori de la démocratie, s’annonce sombre, chaotique et incertain. Le royaume ne parvient pas à sortir de ses schémas de domination traditionnels et à mettre en place les cadres législatifs, politiques et sociaux d’une démocratie plus équitable. Cette transition qui n’en finit pas met à risque le développement économique et social mais aussi l’avenir de la monarchie. Elle entraîne aussi le royaume dans des circuits de dépendance risqués.

Lire la suiteThaïlande : L’impossible transition politique ?

Mer de Chine du Sud – Malaisie – Chine – Vietnam : Quand la Malaisie outrepasse ses droits

Au nord-ouest des États de Sarawak et de Sabah, la Malaisie exploite deux sites pétroliers et procède à des explorations sismiques sur trois autres, dont deux situés au-delà de sa zone économique exclusive (ZEE). De ce fait, elle outrepasse dans ce secteur ses droits légitimes en même temps qu’elle y néglige l’accord passé en 2009 avec le Vietnam sur cette partie de haute mer. La Chine, de son côté, toujours dans son concept de refus aux autres États riverains de la mer de Chine du Sud d’exploiter pleinement leurs ZEE, se livre à des actions de harcèlement paranaval sur ces cinq sites contre les compagnies pétrolières.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Malaisie – Chine – Vietnam : Quand la Malaisie outrepasse ses droits

Chine – Monde : L’internationalisation du Covid-19, impact sur la Chine et le monde

La crise du Covid-19 est devenue globale. Si la contagion marque le pas en Chine, sa propagation dans le reste du monde freinera la reprise de l’économie chinoise.

Lire la suiteChine – Monde : L’internationalisation du Covid-19, impact sur la Chine et le monde

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°137/2020-03 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine Coronavirus et propagande virale : l’Empire-Parti chinois contre-attaque, Jean-Yves Heurtebise, Asie21

Chine – Monde  L’internationalisation du Covid-19, impact sur la Chine et le monde, Jean Raphaël Chaponnière, Asie21

Taïwan – États-Unis – Chine  Les États-Unis tissent leur toile  pour un découplage total, Catherine Bouchet-Orphelin, Asie21

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-Futuribles n°137/2020-03 – sommaire

Léopard de Kubilaï Khan (Le). Une histoire mondiale de la Chine (XIIIe-XXIe siècle), Timothy Brook, 2019

1346: la peste noire en route pour l’Europe

selon Le léopard de Kubilaï Khan de Timothy Brook.

Quand Djanibeg, khan de la Horde d’Or descendant direct de Genghis khan, décide de corriger un marchand vénitien qui a insulté un prince mongol en 1342 à Tana, petit port sur le Don, personne ne peut imaginer alors que, 4 ans plus tard, cet incident changera la face du monde, entrainant la diffusion de la peste qui tuera 4 Européens sur 10 en 1.000 jours.  Quand environ 7 siècles plus tard, la Chine, l’atelier du monde tousse et se met en arrêt, à cause du coronavirus inconnu il y a encore 2 mois, la santé de l’économie mondiale est atteinte d’une fièvre aux conséquences imprévisibles. La finance déteste les incertitudes et les affaires du monde sont fragiles: célérité rime avec dangerosité.

Lire la suiteLéopard de Kubilaï Khan (Le). Une histoire mondiale de la Chine (XIIIe-XXIe siècle), Timothy Brook, 2019

Asie21 Hors-Série n°3/2020-03 Spécial Indo-Pacifique : Les grands acteurs

L'Indo-Pacifique, centre de la compétition géopolitique américano-chinoise, Rémi Perelman, Asie21

 

L’Indo-Pacifique (IP), un nouveau monde tiraillé entre Washington et Pékin

Cinq grands acteurs dans un théâtre pour trois stratégies

Rémi Perelman, Asie21

NB : Ce qui suit développe le sujet d’un court exposé présenté par Rémi Perelman lors du colloque organisé le 25 février 2020 par la Fondation Gabriel Péri et l’INALCO sur le thème « Mer de Chine méridionale et Indo-Pacifique : comment garantir une sécurité commune ?« 

L’Indo-Pacifique est désormais le centre de la compétition géopolitique sino-américaine. On pourrait imaginer, et cela a été dit, être revenu à l’affrontement bipolaire qui a marqué la Guerre Froide avec, pour Washington, un simple changement de sparring partner. Mais l’effacement – tout relatif – des États-Unis trumpiens donnent de l’espace à des puissances moyennes. Trois d’entre elles, chacune à sa manière, pourrait trouver l’instant favorable pour affirmer ses ambitions régionales, l’Inde, l’Indonésie et l’Australie, une situation susceptible de conduire à la multipolarité.

Lire la suiteAsie21 Hors-Série n°3/2020-03 Spécial Indo-Pacifique : Les grands acteurs

Taïwan – États-Unis – Chine : Les États-Unis tissent leur toile pour un découplage total 在美國天羅地網籠罩下的台灣

Depuis la victoire de Tsai Ing-wen aux élections présidentielles le 11 janvier 2020, une nouvelle page s’écrit dans l’histoire de Taïwan dont le rôle sera crucial dans la prochaine phase de la guerre technologique américano-chinoise : Taïwan s’est spécialisé dans les semi-conducteurs depuis plus de 30 ans, créant ainsi une puissance industrielle dans ce domaine. Aujourd’hui, avec cette guerre de la 5G et de l’intelligence artificielle entre les deux grands, Taïwan va être obligé de choisir son camp.

Lire la suiteTaïwan – États-Unis – Chine : Les États-Unis tissent leur toile pour un découplage total 在美國天羅地網籠罩下的台灣

Chine : Coronavirus et propagande virale, l’empire-Parti chinois contre-attaque

La nouvelle maladie à Coronavirus appelée désormais COVID-19 (après avoir été appelée « Pneumonie de Wuhan » et SARS-CoV-2 a touché plus de 100 000 personnes dans plus de 100 pays dans le monde et entraîné la mort de plus de 3000 personnes. Dépassé au départ par les critiques internes des habitants du pays, le Parti communiste chinois a décidé de contre-attaquer en ciblant son meilleur ennemi et son bouc-émissaire multi-fonction : l’Occident à la fois accusé d’avoir créé le virus et moqué pour son incapacité à y faire face.   

Lire la suiteChine : Coronavirus et propagande virale, l’empire-Parti chinois contre-attaque

Coronavirus : vers un acte 1 de la démondialisation de l’économie ?

La crise du coronavirus révèle un "risque Chine" qui pourrait convaincre les entreprises de réorganiser leurs chaînes de production. (Source : National Interest)

La crise du coronavirus révèle un « risque Chine » qui pourrait convaincre les entreprises de réorganiser leurs chaînes de production. (Source : National Interest).
Par Jean-Raphaël Chaponnière, Asie21
La « mondialisation » de la crise du nouveau coronavirus menace celle de l’économie. Dans l’industrie, les secteurs high-tech sont les plus vulnérables à court terme, devant la pharmacie et l’automobile. Si la crise persiste, elle pourrait conduire les entreprises à repenser leurs stratégies de production, et notamment leur dépendance à l’égard de la Chine.
En mars 2011, l’industrie mondiale était secouée par l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima. Cet épisode avait révélé la situation de quasi-monopole de petites entreprises japonaises dans la fabrication de composants essentiels à plusieurs secteurs. La catastrophe de Fukushima avait entraîné la désorganisation de plusieurs filières de production dans toute l’Asie et au-delà. Les indices de production industrielle avaient chuté à Singapour, en Malaisie et en Thaïlande. Cette « synchronisation » avait déjà été une spécificité de la crise mondiale de 2009. Elle est la conséquence de la fragmentation des processus de production, de la gestion en flux adoptée par les Japonais dans la construction automobile (le Kanban) qui s’est généralisée, et du « modèle Dell » qui s’est diffusé dans l’industrie électronique. Quelques mois plus tard, les inondations de Bangkok avaient aussi eu des répercussions sur l’industrie informatique du monde entier : 40 % de l’assemblage de disques durs se réalisaient dans des usines situées à Bangkok.

Lire la suiteCoronavirus : vers un acte 1 de la démondialisation de l’économie ?

Projet de privatisation des aéroports de Paris. Et les Chinois ?

(Reproduction intégrale par tout média intéressé, autorisée avec prière de mentionner la source)

Le 10 avril 2019, 248 députés et sénateurs ont déposé devant l’Assemblée nationale une « Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris »[1].

Lire la suiteProjet de privatisation des aéroports de Paris. Et les Chinois ?

Mer de Chine du Sud et futur code de conduite : champ libre à la prédation chinoise

(Reproduction intégrale par tout média intéressé, autorisée avec prière de mentionner la source)

Lire la suiteMer de Chine du Sud et futur code de conduite : champ libre à la prédation chinoise

Chine : Les défis du vieillissement de la population chinoise

Le vieillissement bien connu, de la population chinoise et ses caractéristiques pose au gouvernement chinois des défis importants. Ces derniers nécessitent des décisions urgentes, sinon pour enrayer ce phénomène, du moins pour essayer de le maîtriser et d’en limiter le plus possible les impacts sociaux, économiques et politiques.

Lire la suiteChine : Les défis du vieillissement de la population chinoise

Indo-Pacifique – Royaume-Uni : Post-Brexit : retour à l’est de Suez

« Reviens-t-en, soldat britannique ; reviens-t-en à Mandalay ! » (R. Kipling)

Lire la suiteIndo-Pacifique – Royaume-Uni : Post-Brexit : retour à l’est de Suez

Le désert et la source. Djihad et contre-djihad en Asie centrale

René Cagnat, Les éditions du Cerf, 2019

René Cagnat, colonel en retraite de l’armée française, ayant choisi d’abandonner l’uniforme alors qu’il allait devenir général – ce qui l’aurait obligé de quitter l’Asie centrale -, connaît fort bien cette région dans laquelle il inclut non seulement les pays ex-soviétiques mais aussi l’Afghanistan et le Xinjiang. Depuis, qu’il a cessé ses fonctions d’attaché de défense à Tachkent, il passe plusieurs mois par an à Bichkek d’où il parcourt la région à laquelle il voue une véritable fascination, au-delà même du Kyrgyzstan.

Lire la suiteLe désert et la source. Djihad et contre-djihad en Asie centrale

 Sécurité en Asie du Sud-Est : la trahison Duterte

Sur fond d’immixtion américaine dans les affaires intérieures des Philippines le président Rodrigo Duterte a réagi violemment en décidant, le 11 février 2020, de mettre fin à l’« accord sur les forces hôtes » (VFA*), signé le 10 février 1998 entre les États-Unis et le gouvernement philippin, de Fidel Ramos à l’époque. A la suite d’une intention annoncée dès la fin du mois de janvier, cette décision, s’il n’y est pas revenu dessus avant le 8 juillet 2020, provoquera un véritable déficit sécuritaire régional en faveur de la Chine.

Lire la suite Sécurité en Asie du Sud-Est : la trahison Duterte

Chine – États-Unis : Une promotion inespérée 中國核武被美國意外的排名升級

En souhaitant la présence de la Chine, aux côtés de la Russie, lors des discussions sur le renouvellement des traités START, Donald Trump vient de la reconnaître comme la troisième grande puissance nucléaire. Il espère ainsi inciter la Chine à peser de tout son poids pour que la Corée du Nord revienne à la table des négociations. C’est à la fois une promotion inespérée pour la Chine et un gaspillage diplomatique car, même si elle le souhaitait, la Chine ne pourrait pas infléchir la détermination de la Corée du Nord, qui est aujourd’hui en position de force.

While he wished China to sit besides Russia at the discussions on the START treaties renewal, Donald Trump acknowledged this country as the third major nuclear power. In this way, he hopes to urge China to exert all its influence on North Korea to bring it back to the negotiations table. It appears as both an unexpected promotion for China, and a diplomatic waste, as China, even if it was willing to, couldn’t bend North Korea’s determination, which holds today a strong position.

為了新一輪的"戰略武器限制談判",美國縂統川普甫認定,由於中國已是第三個核子武器大國,因此希望中國與俄國,一道參加此項談判。

Lire la suiteChine – États-Unis : Une promotion inespérée 中國核武被美國意外的排名升級

Chine- Birmanie : Le corridor économique sino-birman 中緬經濟走廊的戰略意義

La Route de la soie du Sud-Est, déjà pourvue d’un oléoduc et d’un gazoduc alimentant la capitale de la province du Yunnan, va s’appuyer sur des infrastructures modernes destinées à relier le réseau ferré chinois aux routes maritimes. Avantage économique pour les deux partenaires, elle sera un atout géopolitique majeur pour Pékin en lui offrant une place parmi les puissances présentes dans l’océan Indien.

中緬經濟走廊的戰略意義

中國在東南亞推出的"一帶一路",預定將為雲南首府昆明,提供一條輸油管以及一條天然氣管,接下來就是進行現代化的基礎建設,其中就包括將中國的鐵路一直修建到緬甸的出海港。這是對中緬兩國經濟均有利的舉措,特別是對北京而言,此乃地緣政治中的重要王牌,因為在印度洋的大國競爭中,其為中國提供了一個海港!

Lire la suiteChine- Birmanie : Le corridor économique sino-birman 中緬經濟走廊的戰略意義

Chine – Asie du Sud-Est : Enjeux géopolitiques de la crise du coronavirus

La nouvelle maladie à Coronavirus appelée désormais COVID-19 (après avoir été appelée « Pneumonie de Wuhan » et SARS-CoV-2 a touché plus de 150 000 personnes dans plus de 100 pays dans le monde et entraîné la mort de plus de 5 000 personnes. Dépassé au départ par les critiques internes des habitants du pays, le Parti communiste chinois a décidé de contre-attaquer en ciblant son meilleur ennemi et son bouc-émissaire multi-fonction : l’Occident à la fois accusé d’avoir créé le virus et moqué pour son incapacité à y faire face.

Lire la suiteChine – Asie du Sud-Est : Enjeux géopolitiques de la crise du coronavirus

Chine : Les enjeux politiques de la crise du coronavirus 

Le coronavirus de Wuhan qui s’est étendu au monde entier constitue une épreuve pour le régime chinois déjà éprouvé par la crise de Hong-Kong, la guerre commerciale avec les États-Unis, la publication des Xinjiang Papers révélant le système de goulag chinois destiné aux Ouïghours et la réélection de Tsai Ing-Wen à la présidence de la république de Chine (Taïwan). Quelles peuvent en être les conséquences politiques pour le régime de la Chine populaire ?

Lire la suiteChine : Les enjeux politiques de la crise du coronavirus 

La Chine se met en quarantaine. Les enjeux économiques de la crise du coronavirus

中國對抗疫情擴散實施隔離-新冠肺炎重創經濟

La crise sanitaire que traverse la Chine pourrait conduire à une réévaluation du risque Chine et à une  inflexion du régime de croissance.

Lire la suiteLa Chine se met en quarantaine. Les enjeux économiques de la crise du coronavirus

Kazakhstan : Contestation et manifestations antichinoises

Depuis l’été 2019, le Kazakhstan est le théâtre d’une campagne antichinoise inspirée par la peur du puissant voisin jugé encombrant et agressif. Il est reproché aux autorités leur laxisme vis-à-vis des initiatives de Pékin et en particulier des projets d’installation ou de transfert dans le pays de 55 entreprises chinoises. Ce mouvement d’hostilité met en cause la politique de rapprochement avec la Chine du président Nazarbaïev et de son successeur et homme-lige Kasym-Jomart Tokaïev.

Lire la suiteKazakhstan : Contestation et manifestations antichinoises

Taïwan – États-Unis – Chine  : Le bouddha contrôle le singe… ou l’ascendance américaine affichée sur la politique taïwanaise – 孫悟空跳不出如來佛的掌控。美國強化對台灣的全面監控。

La campagne électorale des présidentielle et législatives du 11 janvier 2020 a été intense en discours, rebondissements, cyberinfluence, soutiens, suspens. Même si Mme Tsai a été réélue, elle n’a pas eu une victoire triomphante. LE DPP a perdu 3 sièges au Yuan législatif. Pour l’opposition, Mme Tsai n’a pas gagné pour ses compétences mais a profité d’un contexte général en sa faveur. Les relations triangulaires Taïwan – États-Unis – Chine sont devenues des relations bilatérales.

2020年1月11日在台灣舉行的總統及立法委員大選,在經過不分晝夜的競爭及造勢,網路攻擊,激情與懸疑,終告結束。蔡英文雖獲連任,但是民進黨卻在立法院掉了三席。對在野黨而言,蔡英文並非因為政績而贏得選戦,乃是得利於國內外整個大環境!而台灣與美國及中國的三角関係,更已演變成雙邊關係!

Lire la suiteTaïwan – États-Unis – Chine  : Le bouddha contrôle le singe… ou l’ascendance américaine affichée sur la politique taïwanaise – 孫悟空跳不出如來佛的掌控。美國強化對台灣的全面監控。

Économie : le coronavirus plus menaçant que le SRAS pour la Chine et le monde

Usine de production de masques à Handan, dans la province du Hebei au nord de la Chine, le 22 janvier 2020. (Source : Lowy Institute)
Usine de production de masques à Handan, dans la province du Hebei au nord de la Chine, le 22 janvier 2020. (Source : Lowy Institute)
L’épidémie de coronavirus est plus grave que celle du SRAS en 2003. S’il est trop tôt pour évaluer ses conséquences sur l’économie chinoise, on prend moins de risque en prévoyant que son impact sur l’économie mondiale sera plus élevé que celui du SRAS.

Lire la suiteÉconomie : le coronavirus plus menaçant que le SRAS pour la Chine et le monde

Indo-Pacifique : Asia Reassurance Initiative Act

L’Asia Reassurance Initiative Act (ARIA, où reassurance se traduit ici par « engagement ») est une loi votée par le Congrès américain et mise récemment en application. Avec un souci méritoire de précision, elle manifeste l’adoption par le législateur du concept récent d’Indo-Pacifique. Son application par l’exécutif dépendra des différentes administrations qui se succèderont à la Maison-Blanche. Celle de Donald Trump, pourtant signataire ne donne cependant pas le bon exemple.

Lire la suiteIndo-Pacifique : Asia Reassurance Initiative Act