Indo-Pacifique : Initiative trilatérale de résilience de la chaîne d’approvisionnement

La pandémie comme les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis menaçant les chaînes d’approvisionnement ou entraînant de réels goulots d’étranglement, le Japon, l’Inde et l’Australie ont proposé une approche trilatérale du commerce : l’Initiative de résilience de la chaîne d’approvisionnement (SCRI).

Lire la suiteIndo-Pacifique : Initiative trilatérale de résilience de la chaîne d’approvisionnement

Himalaya : L’armée chinoise s’équipe pour affronter l’hiver en Aksai Chin

Les troupes chinoises au contact des soldats indiens en Aksai Chin ont reçu des abris leur permettant de s’abriter des rigueurs de l’hiver. Ces abris possèdent des systèmes de chauffage, des moyens de cuisson et des toilettes. Ils bénéficient sans doute des travaux menés pour les stations polaires chinoises. Ainsi, les militaires chinois seront à … Lire la suite Himalaya : L’armée chinoise s’équipe pour affronter l’hiver en Aksai Chin

Himalaya : Incertitudes et inquiétudes

L’Himalaya ne connaît pas seulement des secousses telluriques. Des tensions politiques de tous ordres se manifestent et suscitent de vives inquiétudes. Tout le long ou presque de la chaîne montagneuse, les frontières sont contestées.

Lire la suiteHimalaya : Incertitudes et inquiétudes

Chine : Une histoire de cochon. Comment les Chinois ont acquis une certaine expérience dans la gestion des virus

Churchill a dit : « J’aime les porcs. Les chiens nous regardent avec vénération, les chats nous toisent avec dédain. Les cochons nous considèrent comme des égaux ». Le porc est un goinfre et un animal de chance dans la mythologie chinoise. C’est aussi un animal qui vit en étroite cohabitation avec le paysan dont il valorise les déchets. C’est aussi l’indicateur de la fragilité des systèmes de production moderne.

Lire la suiteChine : Une histoire de cochon. Comment les Chinois ont acquis une certaine expérience dans la gestion des virus

Chine – États-Unis – Brésil : La compétition est forte pour nourrir la Chine cette année entre les États-Unis et le Brésil

« la production alimentaire de la Chine cette année est insuffisante comme dans beaucoup d’autres régions au monde » ( WaPo).

Lire la suiteChine – États-Unis – Brésil : La compétition est forte pour nourrir la Chine cette année entre les États-Unis et le Brésil

Indo-Pacifique : Fêlure au Quad

Le Quad est une « chimère organisationnelle » sans siège ni structure pérenne, qui perdure depuis 2007 comme plateforme de discussion entre administrations des Affaires étrangères et point nodal d’un réseau multi-partenariats entre quatre pays de l’Indo-Pacifique. Sa seconde réunion, qui vient de se tenir à Tokyo, est restée au niveau du symbole mais a mis en évidence une fêlure entre Washington d’une part et ses trois partenaires de l’Indo-Pacifique, Australie, Inde et Japon, de l’autre.

The Quad is an « organizational chimera » without a headquarters or a permanent structure, which has continued since 2007 as a platform for discussion between foreign affairs administrations and the nodal point of a multi-partnership network between four countries of the Indo-Pacific. Its second meeting, which has just been held in Tokyo, remained at the symbol level, but highlighted a rift between Washington and its three Indo-Pacific partners, Australia, India and Japan.

Lire la suiteIndo-Pacifique : Fêlure au Quad

Nouvelle-Calédonie   Référendum : encore le choix de la France, mais …

Le non à l’indépendance l’a encore emporté à l’issue du référendum d’autodétermination organisé en Nouvelle-Calédonie le 4 octobre 2020. Toutefois, l’analyse des résultats confirme la dynamique indépendantiste qui interpelle désormais le « Caillou » et Paris. Un troisième (et dernier) référendum se profile qui n’arrangera pas vraiment une situation qui se tend. L’État, jusqu’à présent discret, doit reprendre la main pour renouer le dialogue entre les deux blocs, indépendantistes et loyalistes (partisans du maintien au sein de la République française), au risque d’un dérapage qui sera difficile à contrôler.

Lire la suiteNouvelle-Calédonie   Référendum : encore le choix de la France, mais …

Grappillages Asie21 n° 143/2020-10

Chine – Afrique Angola : renouveau         La Chine vient d’annoncer officiellement qu’elle acceptait de restructurer la dette angolaise à son égard. Pékin se prépare […] Angola : dette Guinée équatoriale : satellite Guinée équatoriale – Corée du Nord : stagiaires Mozambique – Russie : chasseurs russes et non chinois Chine – … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 143/2020-10

Birmanie : Des élections sans enthousiasme

Les prochaines élections vont avoir lieu le 8 novembre 2020 en Birmanie. C’est la troisième fois depuis 1962 que les électeurs sont appelés aux urnes. La dernière fois, en 2015, le scrutin avait soulevé un vrai enthousiasme à la fois au sein de la population et dans la communauté internationale. Il ne semble pas que cela soit le cas cette fois-ci. Les enjeux sont pourtant tout aussi cruciaux.

Lire la suiteBirmanie : Des élections sans enthousiasme

Le Vietnam profite de l’hostilité des États-Unis envers la Chine

Pour tenter  de réduire le déficit commercial américain envers la Chine, Donald Trump a imposé des droits de douane et diverses taxes sur les importations de produits chinois. Le Vietnam, exonéré de tels  droits et taxes a profité de sa situation pour développer ses échanges avec les États-Unis. Cet essor commercial vietnamien excédentaire envers les États-Unis, sera-t-il durable ?

Lire la suiteLe Vietnam profite de l’hostilité des États-Unis envers la Chine

Taïwan – États-Unis – Chine : Nouvelle crise dans le détroit de Taïwan. Ambiguïté stratégique des États-Unis pour leur grand profit

台灣海峽爆發新危機:美國用模糊戰略從中獲利

Des incursions aériennes militaires chinoises se sont intensifiées sur et au-delà de la ligne médiane qui sépare les deux rives du détroit. Les États-Unis porteront-ils assistance à Taïwan en cas de violation de son territoire ? Alors que Mme Tsai s’activait depuis un certain temps dans l’établissement de relations toujours plus importantes avec les États-Unis, les médias relayaient l’idée selon laquelle Taïwan pourrait être reconnu diplomatiquement par Washington. Mais, le 20 septembre 2020, le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu* (吳釗燮) fait volte-face en déclarant que : « Taïwan n’a pas l’intention d’établir de relations diplomatiques avec les États-Unis. » Il ajoute que dans le cas où la Chine attaquerait Taïwan, Taïwan prendrait en charge sa propre défense, sans aide étrangère. Jusqu’à ce jour, l’opinion publique croyait que les États-Unis étaient prêts à faire la guerre pour Taïwan. Mais le ministre a confirmé son propos, « estimant son jugement correct et pragmatique ». 

Lire la suiteTaïwan – États-Unis – Chine : Nouvelle crise dans le détroit de Taïwan. Ambiguïté stratégique des États-Unis pour leur grand profit

Mer de Chine du Sud – Allemagne – France – Royaume uni : Une position responsable, mais très mesurée, des « 3 Big » européens face à la Chine

La note verbale commune adressée à l’ONU le 16 septembre 2020 par l’Allemagne, la France et le Royaume uni, pour défendre l’intégrité du droit de la mer en mer de Chine du Sud, a été saluée par la presse du monde libre comme un acte de courage des trois grands européens face au refus insistant de Pékin de se conformer au dit droit dans l’espace marin concerné. Cet élan d’enthousiasme a malheureusement conduit à une interprétation partiellement erronée de l’initiative européenne.

The verbal note conveyed to the United Nations on September 2020 the 16th by Germany, France, and the United Kingdom, in order to defend the integrity of the law of the Sea in the South China Sea, has been hailed by the free world’s press as an act of courage from the part of the three European bigs in front of Peking insistent refusal to abide by that law over the concerned area. That burst of enthusiasm has unfortunately lead to a partially distorted interpretation of the European initiative.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Allemagne – France – Royaume uni : Une position responsable, mais très mesurée, des « 3 Big » européens face à la Chine

Japon : D’un Premier ministre à l’autre, le changement dans la continuité

Après quelque huit années à la tête du gouvernement japonais, le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé à la fin du mois d’août 2020 sa décision de démissionner pour raison de santé. C’est son homme lige Yoshihide Suga, secrétaire général du conseil des ministres et porte-parole du gouvernement, âgé de 71 ans, qui lui a succédé le 16 septembre par consensus selon l’usage nippon. Son mentor demeure son conseiller de l’ombre.

Lire la suiteJapon : D’un Premier ministre à l’autre, le changement dans la continuité

Chine – Russie : Et si l’Amour devenait chinois ?

La moitié du bassin du Heilongjiang 黑龙江 constitue l’un des greniers de la Chine, les campagnes de la moitié russe de l’Amour sont désertées. La géopolitique mondiale impose sa totale mise en valeur. Et si le cosaque orthodoxe et le paysan confucéen mariaient leurs qualités pour suivre la voie pour cette terre, héritage de Genghis Khan ? L’Histoire est riche et aide à définir le demain. 

Lire la suiteChine – Russie : Et si l’Amour devenait chinois ?

La Chine face aux  États-Unis : le retour à la stratégie de la « Guerre prolongée » ?

Pour de nombreux pays, la stratégie offensive adoptée depuis sa prise du pouvoir en 2013 par le président et secrétaire général du PCC, Xi Jinping, a atteint et dépassé un seuil d’alerte. L’augmentation constante de l’appareil militaire, l’emprise sur la population et sa mobilisation par le PCC, le sort des minoritaires, la diplomatie des « loups combattants », les responsabilités dans la crise sanitaire mondiale, dans une liste incomplète, ont fait prendre conscience en 2020 que la Chine est en marche vers la domination mondiale. C’est l’objectif des dirigeants communistes chinois depuis 1949, rappelé habilement fin 1978 par Deng Xiaoping après la révolution culturelle, poursuivi par ses successeurs Jiang Zemin de 1989 à 2002 et Hu Jintao de 2002 à 2012.

Lire la suiteLa Chine face aux  États-Unis : le retour à la stratégie de la « Guerre prolongée » ?

Chine – Australie : La Chine se dirige-t-elle vers une nouvelle guerre commerciale ?

Le déclin des relations commerciales entre l’Australie et la Chine, son principal partenaire commercial, s’accélère. 

The decline in trade relations between Australia and China, its main trading partner, is accelerating.

Lire la suiteChine – Australie : La Chine se dirige-t-elle vers une nouvelle guerre commerciale ?

Réunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

Encadré attaché à l’article de Rémi Perelman in Asie21 n° 143/2020-10

Réunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

  • Le 4 juin : sommet Australie-Inde par téléconférence entre les deux Premiers ministres et finalisation de l’Accord de soutien logistique mutuel, destiné à augmenter l’interopérabilité entre leurs armées. L’Inde a déjà des accords similaires avec les États-Unis.

Lire la suiteRéunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

Et si l’Amour devenait chinois ? Annexes

Russie – Chine : Et si l’Amour devenait chinois ? Asie1 n° 143/2020-10 Annexes 1 Carte de la région 2. Les traités inégaux carte 3. L’exemple d’une zone cultivée et abandonnée: vallée de la Zeya. 4 Climat: 5.Terres exploitables, terres exploitées 5.1: Bassin de l’Amour, russe, chinois, mongol: en 2005 5.2: Les terres:  5.3 Production … Lire la suite Et si l’Amour devenait chinois ? Annexes

La sécurité de Taïwan est entre les mains de Pékin

Dans un article publié conjointement, Michel Morel1 et James Winnefeld2 estiment que la Chine pourrait utiliser la période de passation présidentielle américaine entre l’élection du 3 novembre 2020 et l’assermentation du 20 janvier 2021 pour prendre Taïwan par la force et cela ne durerait qu’un jour (Cf. Encadré 1).

台灣安全在北京手中

在一篇美國前中情局副局長與美國前參聯會副主席聯署的文章中,他們預估中國會利用2020年11月3日美國縂統大選,到2021年1月20日美國縂統宣誓就職的空檔,用武力奪取台灣,而且全程只須一天的時間。

Lire la suiteLa sécurité de Taïwan est entre les mains de Pékin

Chine – Suisse : Un accord très spécial

La Suisse et la Chine négocient la prolongation d’un accord qui permet à des fonctionnaires chinois de se rendre en Suisse pour y gérer l’identification de citoyens chinois qui s’y trouvent illégalement.    

Lire la suiteChine – Suisse : Un accord très spécial

Chine – États-Unis – Taïwan : L’ambassade des États-Unis en Chine modifie son logo

Le mot « Chine » (中国) a été supprimé du logo initial pour ne retenir que « Pékin ». Reste le caractère hua 华(華) qui signifie la Chine au sens très large.

Lire la suiteChine – États-Unis – Taïwan : L’ambassade des États-Unis en Chine modifie son logo

La Chine a testé en orbite son premier avion spatial

Le 4 septembre 2020, la Chine a mis sur orbite un avion spatial. Le vol prévu initialement au printemps avait été retardé pour des raisons techniques. Dénommé officiellement « Véhicule expérimental réutilisable », celui-ci s’est envolé de la base de la base de Jiuquan (nord-ouest de la Chine) en étant accéléré par un lanceur CZ-2F qui est habituellement utilisé pour les vols spatiaux habités. Le véhicule est resté deux jours dans l’espace (une trentaine d’orbites environ) avant de revenir se poser sur une base aérienne secrète près du polygone d’essai nucléaire du Lop Nor dans le désert du Taklamakan.

Lire la suiteLa Chine a testé en orbite son premier avion spatial

Grappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Mozambique   Un groupe influent

Lire la suiteGrappillages Asie21 n° 142/2020-09

Australie – Chine : Ouverture de procédures pour pratiques antidumping à l’encontre des vins australiens exportés en Chine

La Chine qui, en 5 ans, a fait de l’Australie un grand exportateur de vin, pourrait en quelques mois réduire ce secteur à néant. Le marché chinois continuera à être importateur. Qui l’alimentera ? la France au nom de la tradition, ou le Chili et l’Italie au nom du dynamisme des 5 dernières années ?

Lire la suiteAustralie – Chine : Ouverture de procédures pour pratiques antidumping à l’encontre des vins australiens exportés en Chine

Pakistan – Chine : Un pas régalien pour Pékin

Cinq ans après le lancement du CPEC, son organe de gouvernance supra-constitutionnel est en passe de devenir une quasi-filiale du Parti communiste chinois.

Lire la suitePakistan – Chine : Un pas régalien pour Pékin

Bangladesh – Inde – Chine : La Teesta, une rivière qui divise et qui unit ou L’eau dans la diplomatie du Bangladesh

Le Bangladesh et la Chine ont conclu un accord pour construire un barrage sur la rivière Teesta, affluent du Brahmapoutre. Ainsi, le Bangladesh sera moins tributaire de l’Inde d’où provient ce cours d’eau et pourra mettre en valeur sa partie septentrionale.

Lire la suiteBangladesh – Inde – Chine : La Teesta, une rivière qui divise et qui unit ou L’eau dans la diplomatie du Bangladesh

Thaïlande : Quels espoirs nourrissent les étudiants ?

Depuis plusieurs mois, le royaume est déstabilisé par des manifestations étudiantes qui devraient atteindre un nouveau pic le 19 septembre prochain. Les observateurs s’interrogent : les étudiants sont-ils cette fois-ci en passe de transformer le régime ou s’agit-il encore d’une énième poussée de fièvre dans un pays qui redoute les confrontations publiques et les changements radicaux ?

Lire la suiteThaïlande : Quels espoirs nourrissent les étudiants ?

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 142/2020-09 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine Comment nourrir la Chine demain ? Maurice Rossin, Asie21

Encadré 1 Données de base en volume sur les agricultures de Chine, États-Unis, Brésil et Russie

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 142/2020-09 – sommaire

Taïwan – États-Unis : Commémoration à Kinmen (Quemoy)

Le 23 août 2020, à Kinmen*, jour anniversaire de la crise dite du détroit de Taïwan en 1958 ( 八二三金門砲戰), a eu lieu une commémoration à laquelle se sont rendus, pour la première fois, la présidente Tsai Ing-wen et le directeur de l’American Institute in Taiwan (AIT*) Brend Christensen, présent de manière officielle, pour rendre hommage aux victimes.

Lire la suiteTaïwan – États-Unis : Commémoration à Kinmen (Quemoy)

La Chine au secours du Liban

Les casques bleus du contingent chinois de la FINUL1 fournissent une aide médicale à la ville de Beyrouth après les explosions meurtrières du 4 août dernier. Une occasion supplémentaire de se rapprocher du Liban avec lequel l’empire du Milieu développe également différents accords de coopération.   

The peacekeepers of the Chinese contingent of UNIFIL (United Nations Interim Force in Lebanon) are providing medical aid to the city of Beirut after the deadly explosions of August 4. An additional opportunity to get closer to Lebanon with which the Middle Empire is also developing various cooperation agreements.

Lire la suiteLa Chine au secours du Liban

Chine – États-Unis – Mer de Chine du Sud et riverains : En attendant Biden

Depuis juin 2020, la tension monte fortement en mer de Chine du Sud, au point de faire craindre le déclenchement d’un conflit entre Chinois et Américains, les premiers ne supportant pas que soient remises en cause leurs prétentions sur cette mer, les seconds luttant pour contraindre les premiers à y respecter le principe de la liberté de la navigation. Cette tension se traduit par un foisonnement d’activités navales et aériennes des deux côtés. Le 13 juillet, les États-Unis aggravent la tension en prenant la défense des pays riverains de la mer dans la défense de leurs droits souverains légitimes contre la Chine qui les bafoue. La situation n’est cependant pas susceptible de dégénérer tant que les élections présidentielles américaines n’ont pas eu lieu.

Since June 2020 the level of tension is severely arising in the South China Sea, to the extent that it is feared a conflict may burst between Chinese and Americans, the first ones opposing their claims over the South China Sea be questioned, the second ones striving in order to constrain the first ones to respect the right of freedom of navigation there. Such a tension develops through numerous air and naval activities from both sides. On the 13th of July that tension started worsening when the United States deliberately declared their support to the coastal States for the defense of their legitimate sovereign rights against China which trample them. Such a situation however is not supposed to degenerate as long as the US presidential elections have not been held.

Lire la suiteChine – États-Unis – Mer de Chine du Sud et riverains : En attendant Biden

Chine – États-Unis : À bon entendeur salut

En tirant ce 26 août 2020 deux missiles à portée intermédiaire, DF-21 et DF-26 en direction des Iles Paracels, la Chine vient de très sévèrement mettre en garde les États-Unis contre la poursuite de ce qu’ils considèrent comme des provocations en mer de Chine et autour de Taiwan. Si effectivement les DF-21 ont les capacités de « tueur de porte-avion » que leur prêtent les Chinois et que redoutent les États-Unis, ils peuvent interdire toute action offensive de la 7e flotte. Stratégiquement, le tir d’un missile nucléaire comme le DF-26 est un geste dissuasif sans précédent. De plus, c’est un soutien au DF-21, il interdit toute réplique majeure aux pertes qu’il peut occasionner. Et en même temps c’est une barrière nucléaire insérée entre Taiwan et les flottes américaines. En devenir : un réajustement de la présence américaine dans la mer de Chine du Sud.

When launching, on August 26th 2020, two medium-range missiles, DF-21 and DF-26, towards the Paracels Islands, China has just severely warned the US against pursuing what it considers as provocations in China Sea and around Taiwan. If the DF-21 are actually able to be the “aircraft carrier killer” the Chinese believe them to be, and the US fear them to be, they can ban any offensive action from the 7th fleet ; in terms of strategy, the launching of a nuclear missile like the DF-26 is an unprecedented gesture of deterrence. Furthermore, it’s a support for the DF-2, it bans any major reply to the losses it may cause. Meanwhile, it’s a nuclear fence inserted between Taiwan and the American fleets. Ahead, a readjustment of the U.S. military presence in the South China Sea.

Lire la suiteChine – États-Unis : À bon entendeur salut

Comment nourrir la Chine demain ?

Pendant des millénaires, guerres, catastrophes naturelles, famines ont été les régulateurs de la population chinoise. L’empire du Milieu, en passe de devenir  la première puissance mondiale peut il réguler ses besoins alimentaires avec le commerce international ? Les États-Unis ont perdu et le marché chinois et le leadership du « food power » dans le monde. Avec une guerre commerciale avec la Chine qui se durcit, le report de la réunion du 15 août 2020 qui devait faire le point sur l’accord du 15 février conduit à poser la  question : « Comment nourrir la Chine demain ? »

Lire la suiteComment nourrir la Chine demain ?

Coronavirus : la pauvreté s’installe en Thaïlande

Des résidents d'un quartier pauvre de Bangkok attendent la distribution alimentaire, le 1er mai 2020. (Source : Web24)
Des résidents d’un quartier pauvre de Bangkok attendent la distribution alimentaire, le 1er mai 2020. (Source : Web24)
Si la Thaïlande a jugulé la pandémie, elle est l’une des économies asiatiques les plus affectées par la récession déclenchée par le Covid-19.

Lire la suiteCoronavirus : la pauvreté s’installe en Thaïlande

Iran – Chine – États-Unis : Sanctionné par les États-Unis, l’Iran se rapproche de la Chine

L’Iran et la Chine envisagent de conclure un accord de partenariat, lequel est contesté par une partie de la classe politique iranienne. S’il est signé, la présence chinoise se renforcera dans de multiples domaines : banques, énergie, transports, télécommunications. La Chine importera du pétrole à des prix inférieurs au cours mondial. Des zones de libre échange seront édifiées à Maku dans le nord-ouest de l’Iran, à Abadan à l’embouchure du Shatt al-Arab et sur l’île de Qeshm dans le golfe Persique. La Chine accèdera au port de Jask, port stratégiquement bien situé à l’entrée du golfe Persique. Elle proposera le réseau 5 G de même que le système de géolocalisation par satellite Beidou.

Lire la suiteIran – Chine – États-Unis : Sanctionné par les États-Unis, l’Iran se rapproche de la Chine

Répression des Ouighours de Chine : condamnations occidentales

En écho aux campagnes menées aux États-Unis et en Europe contre la politique d’expansion chinoise, un groupe de parlementaires occidentaux, essentiellement européens et anglo-saxons (Australie, Nouvelle Zélande) a fondé le 5 juin 2020 une Alliance interparlementaire sur la Chine (en anglais IPAC) dont le but est officiellement de contrecarrer les agissements et les « ambitions futures » de la république populaire de Chine et du Parti communiste chinois, de s’opposer à leur politique d’ « expansion de leur influence globale », qui constituent des « défis aux États démocratiques ».

Lire la suiteRépression des Ouighours de Chine : condamnations occidentales

Grappillages Asie21 n° 141/2020-07 & 08

Chine – Afrique Angola : chasseurs Côte d’Ivoire : cacao Mozambique : télévision par satellite Nigeria : l’AK-47 enfin Chine – Asie centrale BRI et environnement Chine – Canada Pion ? Chine – États-Unis À Chinois… Inde – Portugal Goanais en force Taïwan : Somaliland. But ! Timor oriental – CPLP Prochain secrétaire exécutif   Extrait de … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 141/2020-07 & 08

Kiribati : Élection présidentielle, avis de tempête sur le Pacifique

Le président sortant, Taneti Maamau, a été réélu à l’issue du scrutin qui s’est déroulé dans l’archipel le 22 juin 2020. Avec cette réélection, Pékin remporte une victoire d’influence, verrouille ses relations avec Tarawa (la capitale) et pourrait bien faire bouger les lignes dans le Pacifique.

Lire la suiteKiribati : Élection présidentielle, avis de tempête sur le Pacifique

Inde – Chine : L’Inde face à la covid et à la Chine

La gestion de l’épidémie a plongé l’Inde en récession et la confrontation avec la Chine peut entraîner une modification de l’insertion dans l’économie mondiale.

Lire la suiteInde – Chine : L’Inde face à la covid et à la Chine

Inde – Chine : La bataille de Karakoram a commencé

Les dialogues se poursuivent entre Indiens et Chinois et aboutissent à certains retraits des troupes au contact dans la vallée de la Galwan et sur les rives du lac Pangong. En réalité, les Chinois consolident leur présence sur les territoires récemment conquis. Les Indiens, désormais acculés, ne peuvent plus céder davantage de terrain, sous peine de laisser les Chinois contrôler l’accès sud du col de Karakoram et rejoindre le glacier de Siachen, où la jonction avec les Pakistanais pourrait se faire.

Lire la suiteInde – Chine : La bataille de Karakoram a commencé

Cambodge : Pas de salut hors de la Chine ?

La crise du Coronavirus a bien atteint le Cambodge mais pas de la façon dont les observateurs l’attendaient : s’il y a bien eu quelques cas, le Cambodge a remarquablement bien résisté à l’épidémie sanitaire. Les dégâts sont à compter ailleurs : dans la dégradation de l’économie qui incite les autorités à compter encore plus sur une dynamique chinoise qui les maintient hors flot. La lente transformation du royaume en province chinoise se poursuit.

Lire la suiteCambodge : Pas de salut hors de la Chine ?

Taïwan – États-Unis – Chine : La Chine a-t-elle réellement l’intention de prendre les îles Dongsha (Pratas) ? Coopération militaire taïwano-américaine renforcée et affichée

中國真的會攻佔東沙群島嗎?台灣與美國加強軍事合作

Situé stratégiquement sur l’axe maritime Sanya (Hainan) – océan Pacifique en passant par le détroit de Bashi d’une part et Chine du  Nord – Asie du Sud-Est d’autre part, l’atoll Dongsha aiguise encore plus les intérêts de Pékin et Washington. Si les États-Unis sillonnent toute la zone, de Guam à Hainan, avec leurs groupes aéronavals, la nouveauté est qu’il en est de même pour la Chine. Dans ce contexte, sa situation stratégique en fait un point de conflit potentiel entre la Chine et les États-Unis. Dongsha dépend de la municipalité de Kaohsiung. La Chine veut-elle (re)prendre Dongshaqundao ? Les États-Unis ont-ils la volonté de se battre pour Taïwan ? En réalité, Taïwan n’est qu’une carte du jeu américain. À travers une guerre de l’information, les deux puissances montrent leurs muscles.

Lire la suiteTaïwan – États-Unis – Chine : La Chine a-t-elle réellement l’intention de prendre les îles Dongsha (Pratas) ? Coopération militaire taïwano-américaine renforcée et affichée

Chine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

La menace chinoise de création d’une zone d’identification et de défense aérienne au-dessus de la mer de Chine du Sud est toujours d’actualité et peut être mise à exécution du jour au lendemain, sans préavis. Ce sera un pas de plus dans la mainmise de la Chine sur cet espace marin et aérien international en tant que tout. Ce sera aussi un nouveau défi au droit international de la mer et contre ceux qui le défendent.

The Chinese threat to create an air defense and identification zone above the South China Sea remains genuine and can be implemented at any time without any prior notice. That will be a new step forwards towards the full Chinese grasp over that international area as a whole, sea and air above all included, and a new defiance against the primacy of the international law of the sea and against all those who are defending that law.

Lire la suiteChine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

Chine : l’épargne freine la reprise de la consommation

La consommation des ménages reste en berne en Chine en 2020. En suscitant un effet de richesse, l'embellie du marché boursier qui a été de courte durée, a pu dynamiser les achats d'une minorité, mais la majorité des ménages a choisi d'épargner davantage. (Source : Ejinsight)
La consommation des ménages reste en berne en Chine en 2020. En suscitant un effet de richesse, l’embellie du marché boursier qui a été de courte durée, a pu dynamiser les achats d’une minorité, mais la majorité des ménages a choisi d’épargner davantage. (Source : Ejinsight).
L’économie chinoise reprend, mais cette reprise dépendra notamment de l’impact du plan de relance décidé par Pékin fin mai. D’autant que les Chinois ne sont pas prêts à consommer tous azimuts.
La Chine vient de publier les résultats économiques du second trimestre 2020. Ils intéressent le monde entier : l’évolution de la conjoncture de la seconde économie mondiale – second importateur mondial, avec 10 % du total – a un impact global : l’expérience de la Chine, entrée la première dans l’épidémie, est suivie par les autres pays.

Lire la suiteChine : l’épargne freine la reprise de la consommation

Chine – Moyen-Orient : Le Hezbollah invite la Chine au Liban

Le chef du Hezbollah s’est fait le porte-parole et, sans doute, l’intermédiaire de Pékin au Liban, en annonçant la possibilité d’un financement chinois d’infrastructures nécessaires au relèvement économique du pays du Cèdre. Un signal resté faible, mais gros de potentialités.

The head of Hezbollah has made himself the spokesperson and, probably, the intermediary of Beijing in Lebanon, by announcing the possibility of Chinese financing of infrastructures necessary for the economic recovery of the country of the Cedars. A signal remained weak, but full of potential.

Lire la suiteChine – Moyen-Orient : Le Hezbollah invite la Chine au Liban

Chine – États-Unis : Tensions autour d’un câble sous-marin

Le 17 juin 2020, l’administration américaine a demandé à la commission fédérale des communications1, d’arrêter la construction du 1er câble Internet sous-marin reliant directement les États-Unis à Hong-Kong.   

On June 17th, the American administration asked the Federal Communications Commission1 to stop the construction of the first submarine internet cable connecting the United States directly to Hong Kong.

Lire la suiteChine – États-Unis : Tensions autour d’un câble sous-marin

Chine – États-Unis : OTAN : la Chine dans l’œil de mire

Alors que l’Alliance atlantique peine à se réinventer, son secrétaire général semble tenté par un rapprochement avec certains pays d’Asie-Pacifique pour faire face à la montée en puissance d’une Chine identifiée comme étant la principale source du changement de l’équilibre mondial des pouvoirs.

Lire la suiteChine – États-Unis : OTAN : la Chine dans l’œil de mire

Chine – États-Unis : Quand l’économie de la Chine dépassera-t-elle celle des États-Unis ?

中國的經濟何時會超越美國?

La Chine a un taux de croissance supérieur à celui des États-Unis. Elle devrait égaler la puissance économique des États-Unis vers 2030, sauf aléas imprévus. Les États-Unis perdront alors leur hégémonie. Ils s’efforceront très probablement de la conserver, coûte que coûte. Ce peut être une cause de conflit, voire de guerre.

中國的經濟成長率現已超過美國,除非難以遇料的意外,預估在2030年,中國將與美國這樣的經濟強權,並駕齊驅。如此一來,美國將失去其霸權。也因此,美國極有可能不惜任何代價,竭盡全力的想繼續維持此種霸權。在此情勢下,中美兩國可能發生衝突,甚至戰爭!

Lire la suiteChine – États-Unis : Quand l’économie de la Chine dépassera-t-elle celle des États-Unis ?

Relocalisation ou délocalisation ? Quand les entreprises étrangères quittent la Chine

Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Les délocalisations des entreprises américaines et japonaises s’expliquent en deux mouvements. Le premier naît de la hausse de droits de douane des États-Unis sur un certains nombre de produits made in China. Le second a été déclenché par les annonces de l’administration Trump appelant à découpler les économies chinoises et américaines. Il a été renforcé par la pandémie qui a révélé la forte dépendance de nombreuses filières aux fournitures chinoises. L’objectif de ces délocalisations est très rarement une relocalisation aux États-Unis ou au Japon de productions réalisées en Chine, mais la réorganisation des chaînes globales de production en Asie du Sud-Est, notamment en Indonésie.

Lire la suiteRelocalisation ou délocalisation ? Quand les entreprises étrangères quittent la Chine

L’Asie attend les touristes chinois

La Thaïlande, elle, avait attiré près de 40 millions de touristes en 2019. Ils seront 8 millions en 2020, soit une dégringolade de 80 %. (Source : Reuters)
La Thaïlande, elle, avait attiré près de 40 millions de touristes en 2019. Ils seront 8 millions en 2020, soit une dégringolade de 80 %. (Source : Reuters)
Le contraste interroge. D’un côté, les pays européens ouvrent leurs portes aux touristes européens. De l’autre, l’Asie, première région touchée par la pandémie avec un nombre de cas bien moins élevé qu’en Europe ou aux États-Unis, tarde à s’ouvrir aux voyageurs internationaux, y compris aux Asiatiques. Faute d’un accord régional, les pays multiplient les initiatives pour négocier des corridors de transport, des « bulles » à l’intérieur desquelles les voyageurs ne seront pas soumis aux exigences de quarantaine.

Lire la suiteL’Asie attend les touristes chinois

Chine : comment le coronavirus sape les « nouvelles Routes de la soie »

Au premier trimestre 2020, le nombre de projets labellisés "Nouvelles Routes de la Soie" a chuté de 15,6 %. (Source : Asia Society)
Au premier trimestre 2020, le nombre de projets labellisés « Nouvelles Routes de la Soie » a chuté de 15,6 %. (Source : Asia Society).
Suivant la baisse spectaculaire des investissements de la Chine à l’étranger, les projets labellisés « Nouvelles Routes de la Soie » voient leur financement en chute libre depuis le début de la crise du coronavirus. Tendance lourde ou parenthèse ?

Lire la suiteChine : comment le coronavirus sape les « nouvelles Routes de la soie »

Comment le coronavirus détricote le « Made in Bangladesh »

La crise du coronavirus a provoqué le chômage d'un million de salariés du textile au Bangladesh. (Source : Quartz)
La crise du coronavirus a provoqué le chômage d’un million de salariés du textile au Bangladesh. (Source : Quartz).
Le Covid-19 a provoqué une crise sanitaire et un triple choc économique au Bangladesh. Le confinement a arrêté l’économie, les exportations d’habillement ont chuté, les remises des émigrés diminuent. Des millions de personnes retombent en dessous du seuil de pauvreté.

Lire la suiteComment le coronavirus détricote le « Made in Bangladesh »

Grappillages Asie21 n° 140/2020-06

Chine – Afrique Câbles Algérie : enseignement du mandarin Angola : appel Angola : poids de la dette Chine – États-Unis – Portugal  Ligne médiane Chine France Dilemme Chine – Pakistan  Base navale ?   Chine Portugal  Adieu visas Chine – Taïwan  Pour du sable Corée du Sud Sénégal  Marché militaire Indonésie – Sénégal  Discussion à … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 140/2020-06

Inde – Chine : Les arrière-pensées de la Chine dans l’Himalaya

En l’absence d’accord définissant les frontières qu’elle ne veut pas conclure avec l’Inde dans l’immédiat, la Chine grignote des territoires himalayens, notamment en Aksai Chin dans le but non avoué de s’implanter au sud du col de Karakoram, voire au delà. C’est un bras de fer entre les deux pays mais qui ne débouchera pas sur un conflit armé.

Lire la suiteInde – Chine : Les arrière-pensées de la Chine dans l’Himalaya

Chine – États-Unis : Coronavirus : une défaite annoncée

Dans le combat qui oppose la Chine aux Etats-Unis pour savoir qui sauvera le monde du coronavirus, la distribution, à partir de cet automne, de centaines de millions de doses de vaccin contre la Covid-19 produites par la firme britannique AstraZeneca, grâce au du Gouvernement américain, va constituer l’écrasante défaite de la Chine.

In the fight opposing China to the U.S. to decide who will save the world from the coronavirus, the distribution, starting this fall, of hundreds of millions of vaccine doses against Covid-19, produced by the British firm Astra-Zeneca, thanks to the American Government funding, will settle China’s overwhelming defeat

Lire la suiteChine – États-Unis : Coronavirus : une défaite annoncée