Taïwan – Chine – États-Unis : Une guerre possible à Taïwan ? « L’Ukraine aujourd’hui, Taïwan demain » ?

L’attaque de la Russie contre l’Ukraine a pu faire peur aux Taïwanais. Mais la Chine a-t-elle les moyens de reprendre Taïwan par la force ?

Lire la suite

Corée du Sud : L’opposition conservatrice au pouvoir

À l’issue d’une campagne électorale très animée, l’opposition conservatrice a remporté de justesse les élections présidentielles du 9 mars 2022 en Corée du Sud. Âgé de 61 ans, catholique, le nouveau président Yoon Seok Yeol,  procureur général sous le gouvernement précédent, entrera en fonction le 10 mai. Réputé pour ses prises de position radicales, il a contribué à envoyer en prison trois anciens présidents sud-coréens. Estimant que les femmes coréennes ont assez de pouvoir, il veut notamment supprimer le ministère de l’Égalité  hommes-femmes. Il envisage aussi d’augmenter sensiblement la durée hebdomadaire du temps de travail, actuellement de 52 heures.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 160/202-04

Bangladesh Coton Chine – Afrique Angola : accord Angola : dette Madagascar : riz Japon – Mozambique  Aide militaire indirecte Macao  Forum  Russie – Chine gaz Timor oriental  Port de Tirar Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 160/2022-04  abonnement en ligne 

Îles Salomon – Chine : Un accord de sécurité en attente

Un projet d’accord de sécurité entre les Îles Salomon et la Chine est en cours de finalisation.   

Lire la suite

Asie du Sud-Est : Quelles perceptions sur la guerre en Ukraine ?

La guerre déclenchée en Ukraine le 24 février 2022 n’a pas provoqué de vives réactions en Asie du Sud-Est, toujours réticente à porter un jugement sur les affaires des autres États (surtout quand il s’agit de grandes puissances) et méfiante à l’égard des conflits lointains. Cependant, la comparaison est difficile à soutenir pour ces pays, eux-mêmes visés par l’expansionnisme chinois. En outre, certains pays de la région ont des liens étroits avec la Russie et se trouvent dans une position délicate.

Lire la suite

Taïwan – Chine – États-Unis   « Acte III scène 4 » : Nancy Pelosi annule son voyage à Taïwan

斐洛西取消訪問台灣

À l’occasion du 43e anniversaire du Taiwan Relations Act (TRA*) signé en 1979, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, avait l’intention de se rendre à Taipei pour démontrer, comme a pu dire le MOFA*, le soutien du Congrès américain à Taïwan ainsi que l’importance qu’il attache aux relations américano-taïwanaises. Il y a déjà eu un précédent (3e crise dite du détroit de Taïwan 1995-1996) lorsque Lee Teng-hui, alors président de la république de Chine (Taïwan) s’était rendu aux États-Unis pour une réunion d’anciens élèves de l’université Cornell (9 juin 1995) : en réponse, Pékin avaient envoyé deux salves de missiles balistiques, une au nord et l’autre au sud de Taïwan, au large des côtes, comme un avertissement.

Lire la suite

Chine – Inde : L’Asie recomposée

Les exigences inconsidérées des États-Unis demandant à la Chine et à l’Inde de prendre leurs distances avec la Russie ont permis aux deux pays de prendre conscience qu’ils avaient des destinées proches et qu’ils pouvaient surmonter leurs divergences. Le monde va être redessiné car c’est un bloc asiatique de trois milliards d’hommes qui prend forme devant nous.

Lire la suite

Russie – Asie – Europe – États-Unis : Le Grand Rift Europe – Asie 

Le voyage du président Poutine au cosmodrome de Vostochny, en pleine crise russo-ukrainienne, montre les nouvelles priorités de la Russie avec l’adieu à l’Europe. Poutine, homme de sang froid et de pensée politique longue, laisse très peu de place au hasard de l’instant. La politique n’est pas « tout en même temps », c’est choisir. Il a choisi l’Asie pour le futur de la Russie. L’Europe y perdra ses ressources énergétiques bon marché et sa compétitivité déjà fragile. Elle se trouvera liée aux destinées d’une Amérique du Nord déclinante. La Chine et l’Inde, avec l’exploitation des ressources sibériennes, ses ors noir, bleu, vert, sortent les grandes gagnantes de cette fracture, véritable rift tectonique Russie -Europe.  Peut être eût-il mieux valu pour l’Europe de dépendre des énergies de l’Arctique russe que du gaz de schiste américain, cher et si peu écologique, ou des ressources énergétiques des pays du Golfe, incertaines à terme. 

Lire la suite

Russie : L’avenir des coopérations polaires

Plonger la Russie dans le gel diplomatique aurait des implications allant bien au-delà de l’Europe, notamment sur la coopération relative aux biens communs mondiaux. Ainsi l’Antarctique, lieu de régulation climatique du globe.

Sanking Russia into a diplomatic freeze would have implications far beyond Europe, including on cooperation on global commons. Thus Antarctica, place of climatic regulation of the globe.

Lire la suite