Coronavirus : la pauvreté s’installe en Thaïlande

Des résidents d'un quartier pauvre de Bangkok attendent la distribution alimentaire, le 1er mai 2020. (Source : Web24)
Des résidents d’un quartier pauvre de Bangkok attendent la distribution alimentaire, le 1er mai 2020. (Source : Web24)
Si la Thaïlande a jugulé la pandémie, elle est l’une des économies asiatiques les plus affectées par la récession déclenchée par le Covid-19.

Lire la suiteCoronavirus : la pauvreté s’installe en Thaïlande

Iran – Chine – États-Unis : Sanctionné par les États-Unis, l’Iran se rapproche de la Chine

L’Iran et la Chine envisagent de conclure un accord de partenariat, lequel est contesté par une partie de la classe politique iranienne. S’il est signé, la présence chinoise se renforcera dans de multiples domaines : banques, énergie, transports, télécommunications. La Chine importera du pétrole à des prix inférieurs au cours mondial. Des zones de libre échange seront édifiées à Maku dans le nord-ouest de l’Iran, à Abadan à l’embouchure du Shatt al-Arab et sur l’île de Qeshm dans le golfe Persique. La Chine accèdera au port de Jask, port stratégiquement bien situé à l’entrée du golfe Persique. Elle proposera le réseau 5 G de même que le système de géolocalisation par satellite Beidou.

Lire la suiteIran – Chine – États-Unis : Sanctionné par les États-Unis, l’Iran se rapproche de la Chine

Répression des Ouighours de Chine : condamnations occidentales

En écho aux campagnes menées aux États-Unis et en Europe contre la politique d’expansion chinoise, un groupe de parlementaires occidentaux, essentiellement européens et anglo-saxons (Australie, Nouvelle Zélande) a fondé le 5 juin 2020 une Alliance interparlementaire sur la Chine (en anglais IPAC) dont le but est officiellement de contrecarrer les agissements et les « ambitions futures » de la république populaire de Chine et du Parti communiste chinois, de s’opposer à leur politique d’ « expansion de leur influence globale », qui constituent des « défis aux États démocratiques ».

Lire la suiteRépression des Ouighours de Chine : condamnations occidentales

Grappillages Asie21 n° 141/2020-07 & 08

Chine – Afrique Angola : chasseurs Côte d’Ivoire : cacao Mozambique : télévision par satellite Nigeria : l’AK-47 enfin Chine – Asie centrale BRI et environnement Chine – Canada Pion ? Chine – États-Unis À Chinois… Inde – Portugal Goanais en force Taïwan : Somaliland. But ! Timor oriental – CPLP Prochain secrétaire exécutif   Extrait de … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 141/2020-07 & 08

Kiribati : Élection présidentielle, avis de tempête sur le Pacifique

Le président sortant, Taneti Maamau, a été réélu à l’issue du scrutin qui s’est déroulé dans l’archipel le 22 juin 2020. Avec cette réélection, Pékin remporte une victoire d’influence, verrouille ses relations avec Tarawa (la capitale) et pourrait bien faire bouger les lignes dans le Pacifique.

Lire la suiteKiribati : Élection présidentielle, avis de tempête sur le Pacifique

Inde – Chine : L’Inde face à la covid et à la Chine

La gestion de l’épidémie a plongé l’Inde en récession et la confrontation avec la Chine peut entraîner une modification de l’insertion dans l’économie mondiale.

Lire la suiteInde – Chine : L’Inde face à la covid et à la Chine

Inde – Chine : La bataille de Karakoram a commencé

Les dialogues se poursuivent entre Indiens et Chinois et aboutissent à certains retraits des troupes au contact dans la vallée de la Galwan et sur les rives du lac Pangong. En réalité, les Chinois consolident leur présence sur les territoires récemment conquis. Les Indiens, désormais acculés, ne peuvent plus céder davantage de terrain, sous peine de laisser les Chinois contrôler l’accès sud du col de Karakoram et rejoindre le glacier de Siachen, où la jonction avec les Pakistanais pourrait se faire.

Lire la suiteInde – Chine : La bataille de Karakoram a commencé

Cambodge : Pas de salut hors de la Chine ?

La crise du Coronavirus a bien atteint le Cambodge mais pas de la façon dont les observateurs l’attendaient : s’il y a bien eu quelques cas, le Cambodge a remarquablement bien résisté à l’épidémie sanitaire. Les dégâts sont à compter ailleurs : dans la dégradation de l’économie qui incite les autorités à compter encore plus sur une dynamique chinoise qui les maintient hors flot. La lente transformation du royaume en province chinoise se poursuit.

Lire la suiteCambodge : Pas de salut hors de la Chine ?

Taïwan – États-Unis – Chine : La Chine a-t-elle réellement l’intention de prendre les îles Dongsha (Pratas) ? Coopération militaire taïwano-américaine renforcée et affichée

中國真的會攻佔東沙群島嗎?台灣與美國加強軍事合作

Situé stratégiquement sur l’axe maritime Sanya (Hainan) – océan Pacifique en passant par le détroit de Bashi d’une part et Chine du  Nord – Asie du Sud-Est d’autre part, l’atoll Dongsha aiguise encore plus les intérêts de Pékin et Washington. Si les États-Unis sillonnent toute la zone, de Guam à Hainan, avec leurs groupes aéronavals, la nouveauté est qu’il en est de même pour la Chine. Dans ce contexte, sa situation stratégique en fait un point de conflit potentiel entre la Chine et les États-Unis. Dongsha dépend de la municipalité de Kaohsiung. La Chine veut-elle (re)prendre Dongshaqundao ? Les États-Unis ont-ils la volonté de se battre pour Taïwan ? En réalité, Taïwan n’est qu’une carte du jeu américain. À travers une guerre de l’information, les deux puissances montrent leurs muscles.

Lire la suiteTaïwan – États-Unis – Chine : La Chine a-t-elle réellement l’intention de prendre les îles Dongsha (Pratas) ? Coopération militaire taïwano-américaine renforcée et affichée

Chine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

La menace chinoise de création d’une zone d’identification et de défense aérienne au-dessus de la mer de Chine du Sud est toujours d’actualité et peut être mise à exécution du jour au lendemain, sans préavis. Ce sera un pas de plus dans la mainmise de la Chine sur cet espace marin et aérien international en tant que tout. Ce sera aussi un nouveau défi au droit international de la mer et contre ceux qui le défendent.

The Chinese threat to create an air defense and identification zone above the South China Sea remains genuine and can be implemented at any time without any prior notice. That will be a new step forwards towards the full Chinese grasp over that international area as a whole, sea and air above all included, and a new defiance against the primacy of the international law of the sea and against all those who are defending that law.

Lire la suiteChine – Mer de Chine du Sud : Quand la Chine s’apprête à extorquer une portion de l’espace aérien international

Chine : l’épargne freine la reprise de la consommation

La consommation des ménages reste en berne en Chine en 2020. En suscitant un effet de richesse, l'embellie du marché boursier qui a été de courte durée, a pu dynamiser les achats d'une minorité, mais la majorité des ménages a choisi d'épargner davantage. (Source : Ejinsight)
La consommation des ménages reste en berne en Chine en 2020. En suscitant un effet de richesse, l’embellie du marché boursier qui a été de courte durée, a pu dynamiser les achats d’une minorité, mais la majorité des ménages a choisi d’épargner davantage. (Source : Ejinsight).
L’économie chinoise reprend, mais cette reprise dépendra notamment de l’impact du plan de relance décidé par Pékin fin mai. D’autant que les Chinois ne sont pas prêts à consommer tous azimuts.
La Chine vient de publier les résultats économiques du second trimestre 2020. Ils intéressent le monde entier : l’évolution de la conjoncture de la seconde économie mondiale – second importateur mondial, avec 10 % du total – a un impact global : l’expérience de la Chine, entrée la première dans l’épidémie, est suivie par les autres pays.

Lire la suiteChine : l’épargne freine la reprise de la consommation

Chine – Moyen-Orient : Le Hezbollah invite la Chine au Liban

Le chef du Hezbollah s’est fait le porte-parole et, sans doute, l’intermédiaire de Pékin au Liban, en annonçant la possibilité d’un financement chinois d’infrastructures nécessaires au relèvement économique du pays du Cèdre. Un signal resté faible, mais gros de potentialités.

The head of Hezbollah has made himself the spokesperson and, probably, the intermediary of Beijing in Lebanon, by announcing the possibility of Chinese financing of infrastructures necessary for the economic recovery of the country of the Cedars. A signal remained weak, but full of potential.

Lire la suiteChine – Moyen-Orient : Le Hezbollah invite la Chine au Liban

Chine – États-Unis : Tensions autour d’un câble sous-marin

Le 17 juin 2020, l’administration américaine a demandé à la commission fédérale des communications1, d’arrêter la construction du 1er câble Internet sous-marin reliant directement les États-Unis à Hong-Kong.   

On June 17th, the American administration asked the Federal Communications Commission1 to stop the construction of the first submarine internet cable connecting the United States directly to Hong Kong.

Lire la suiteChine – États-Unis : Tensions autour d’un câble sous-marin

Chine – États-Unis : OTAN : la Chine dans l’œil de mire

Alors que l’Alliance atlantique peine à se réinventer, son secrétaire général semble tenté par un rapprochement avec certains pays d’Asie-Pacifique pour faire face à la montée en puissance d’une Chine identifiée comme étant la principale source du changement de l’équilibre mondial des pouvoirs.

Lire la suiteChine – États-Unis : OTAN : la Chine dans l’œil de mire

Chine – États-Unis : Quand l’économie de la Chine dépassera-t-elle celle des États-Unis ?

La Chine a un taux de croissance supérieur à celui des États-Unis. Elle devrait égaler la puissance économique des États-Unis vers 2030, sauf aléas imprévus. Les États-Unis perdront alors leur hégémonie. Ils s’efforceront très probablement de la conserver, coûte que coûte. Ce peut être une cause de conflit, voire de guerre.

Lire la suiteChine – États-Unis : Quand l’économie de la Chine dépassera-t-elle celle des États-Unis ?

Relocalisation ou délocalisation ? Quand les entreprises étrangères quittent la Chine

Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Les délocalisations des entreprises américaines et japonaises s’expliquent en deux mouvements. Le premier naît de la hausse de droits de douane des États-Unis sur un certains nombre de produits made in China. Le second a été déclenché par les annonces de l’administration Trump appelant à découpler les économies chinoises et américaines. Il a été renforcé par la pandémie qui a révélé la forte dépendance de nombreuses filières aux fournitures chinoises. L’objectif de ces délocalisations est très rarement une relocalisation aux États-Unis ou au Japon de productions réalisées en Chine, mais la réorganisation des chaînes globales de production en Asie du Sud-Est, notamment en Indonésie.

Lire la suiteRelocalisation ou délocalisation ? Quand les entreprises étrangères quittent la Chine

L’Asie attend les touristes chinois

La Thaïlande, elle, avait attiré près de 40 millions de touristes en 2019. Ils seront 8 millions en 2020, soit une dégringolade de 80 %. (Source : Reuters)
La Thaïlande, elle, avait attiré près de 40 millions de touristes en 2019. Ils seront 8 millions en 2020, soit une dégringolade de 80 %. (Source : Reuters)
Le contraste interroge. D’un côté, les pays européens ouvrent leurs portes aux touristes européens. De l’autre, l’Asie, première région touchée par la pandémie avec un nombre de cas bien moins élevé qu’en Europe ou aux États-Unis, tarde à s’ouvrir aux voyageurs internationaux, y compris aux Asiatiques. Faute d’un accord régional, les pays multiplient les initiatives pour négocier des corridors de transport, des « bulles » à l’intérieur desquelles les voyageurs ne seront pas soumis aux exigences de quarantaine.

Lire la suiteL’Asie attend les touristes chinois

Chine : comment le coronavirus sape les « nouvelles Routes de la soie »

Au premier trimestre 2020, le nombre de projets labellisés "Nouvelles Routes de la Soie" a chuté de 15,6 %. (Source : Asia Society)
Au premier trimestre 2020, le nombre de projets labellisés « Nouvelles Routes de la Soie » a chuté de 15,6 %. (Source : Asia Society).
Suivant la baisse spectaculaire des investissements de la Chine à l’étranger, les projets labellisés « Nouvelles Routes de la Soie » voient leur financement en chute libre depuis le début de la crise du coronavirus. Tendance lourde ou parenthèse ?

Lire la suiteChine : comment le coronavirus sape les « nouvelles Routes de la soie »

Comment le coronavirus détricote le « Made in Bangladesh »

La crise du coronavirus a provoqué le chômage d'un million de salariés du textile au Bangladesh. (Source : Quartz)
La crise du coronavirus a provoqué le chômage d’un million de salariés du textile au Bangladesh. (Source : Quartz).
Le Covid-19 a provoqué une crise sanitaire et un triple choc économique au Bangladesh. Le confinement a arrêté l’économie, les exportations d’habillement ont chuté, les remises des émigrés diminuent. Des millions de personnes retombent en dessous du seuil de pauvreté.

Lire la suiteComment le coronavirus détricote le « Made in Bangladesh »

Grappillages Asie21 n° 140/2020-06

Chine – Afrique Câbles Algérie : enseignement du mandarin Angola : appel Angola : poids de la dette Chine – États-Unis – Portugal  Ligne médiane Chine France Dilemme Chine – Pakistan  Base navale ?   Chine Portugal  Adieu visas Chine – Taïwan  Pour du sable Corée du Sud Sénégal  Marché militaire Indonésie – Sénégal  Discussion à … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 140/2020-06

Inde – Chine : Les arrière-pensées de la Chine dans l’Himalaya

En l’absence d’accord définissant les frontières qu’elle ne veut pas conclure avec l’Inde dans l’immédiat, la Chine grignote des territoires himalayens, notamment en Aksai Chin dans le but non avoué de s’implanter au sud du col de Karakoram, voire au delà. C’est un bras de fer entre les deux pays mais qui ne débouchera pas sur un conflit armé.

Lire la suiteInde – Chine : Les arrière-pensées de la Chine dans l’Himalaya

Chine – États-Unis : Coronavirus : une défaite annoncée

Dans le combat qui oppose la Chine aux Etats-Unis pour savoir qui sauvera le monde du coronavirus, la distribution, à partir de cet automne, de centaines de millions de doses de vaccin contre la Covid-19 produites par la firme britannique AstraZeneca, grâce au du Gouvernement américain, va constituer l’écrasante défaite de la Chine.

In the fight opposing China to the U.S. to decide who will save the world from the coronavirus, the distribution, starting this fall, of hundreds of millions of vaccine doses against Covid-19, produced by the British firm Astra-Zeneca, thanks to the American Government funding, will settle China’s overwhelming defeat

Lire la suiteChine – États-Unis : Coronavirus : une défaite annoncée

Chine : Le principe « un pays, deux systèmes » est mort

FAITS

Le 28 mai 2020, à Pékin, l’Assemblée nationale populaire a adopté une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, contournant l’appareil législatif de la région autonome spéciale (RAS) qui, depuis le retour de ce territoire dans le giron chinois en 1997, a toujours retardé cette échéance par crainte des réactions d’une population soucieuse de préserver l’autonomie et les spécificités libérales du système hongkongais.

Lire la suiteChine : Le principe « un pays, deux systèmes » est mort

Chine : L’économie à la peine 

L’Assemblée populaire nationale, APN, s’est réunie du 22 au 26 mai 2020. Cette instance est l’Assemblée législative chinoise. Elle fixe également des objectifs pour le pays. Elle a approuvé un plan de relance de 500 mds yuans. Les problèmes d’actualité tels les troubles à Hong Kong ont été également évoqués.

Lire la suiteChine : L’économie à la peine 

Asie : Le futur des échanges internationaux, quel impact sur l’Asie émergente ?

L’épidémie et la crise économique provoquent une contraction du commerce mondiale et ralentiront la dynamique des échanges de biens et services pendant plusieurs années.

Lire la suiteAsie : Le futur des échanges internationaux, quel impact sur l’Asie émergente ?

Corée du Sud : après le coronavirus, la relance verte

La Corée du Sud a décidé d'utiliser les énergies renouvelables pour relancer son économie atteinte par la crise du coronavirus. (Source : Azernews)
La Corée du Sud a décidé d’utiliser les énergies renouvelables
pour relancer son économie atteinte par la crise du coronavirus. (Source : Azernews)
.
À la différence de la Chine, la Corée du Sud engage une relance verte pour se sortir de la crise du coronavirus. Le plan de l’administration Moon Jae-in prévoit des financements pour les énergies renouvelables, les véhicules électriques, les batteries et le logement, l’introduction d’une taxe carbone et la disparition progressive des financements de centrales à charbon par les banques publiques. Des centres régionaux de transition énergétique seront créés pour faciliter le réemploi des salariés et le gouvernement a confirmé son intention d’atteindre un objectif net de zéro émission de gaz à effet de serre en 2050.

Lire la suiteCorée du Sud : après le coronavirus, la relance verte

Chine-Amérique : jusqu’où peut aller le divorce orageux d’un vieux couple ?

Depuis le 14 mai, le président Donald Trump "ne veut plus parler" à son homologue chinois Xi Jinping. Il est loin le temps du sommet du G20 à Osaka en 2019. (Source : ParisMatch)
Depuis le 14 mai, le président Donald Trump « ne veut plus parler » à son homologue chinois Xi Jinping.  Il est loin le temps du sommet du G20 à Osaka en 2019. (Source : ParisMatch)
Après de longues fiançailles, vingt années de brouilles et de retrouvailles, l’union des États Unis avec la Chine vole en éclat. Les deux vieux époux s’envoient des assiettes à la figure. Espérons que cela n’aille pas plus loin !

Lire la suiteChine-Amérique : jusqu’où peut aller le divorce orageux d’un vieux couple ?

« Tout sauf la Chine » : Washington accélère, Pékin prêt à la contre-attaque

Le président américain Donald Trump. (Source : Guardian)
Le président américain Donald Trump. (Source : Guardian)
L’Assemblée nationale populaire réunie depuis le 21 mai à Pékin aurait dû célébrer la réussite du plan décennal de la Chine. Mais le gouvernement a renoncé à fixer un objectif de croissance : il propose un plan de relance de 2 % du PIB, tandis que le conflit avec les États-Unis s’exacerbe dangereusement.
En 2013 à Astana, sur le chemin du retour de Moscou et d’un sommet du G20 consacré aux infrastructures, Xi Jinping évoquait le projet « One Belt, One road », à l’époque l’appellation officielle des « Nouvelles Routes de la Soie ». Six mois plus tard, il présentait la « Route maritime » à Jakarta. Comme le nom de ce programme pharaonique donnait trop l’impression d’une stratégie définie à Pékin, il a été rebaptisé « Belt and Road Initiative » ou BRI par le gouvernement, qui a conservé sa dénomination en chinois « yidai yilu » (一带一路), « une route, une ceinture ».

Lire la suite« Tout sauf la Chine » : Washington accélère, Pékin prêt à la contre-attaque

Chine : Construction d’un nouvel aéroport au Xinjiang

La Chine va construire un nouvel aéroport au Xinjiang, en haute altitude (environ 3 000 mètres), à Tachkurgan  (塔什庫爾幹 Tǎshénkù’ěrgàn). La piste aura une longueur de 3 800 mètres et une largeur de 45 mètres. Les travaux devraient se terminer au cours du premier semestre 2022.

Lire la suiteChine : Construction d’un nouvel aéroport au Xinjiang

Grappillages Asie21 n° 139/2020-05

Chine  : avidité Chine – Afrique Angola : l’après Covid-19 Angola – Monde : le concours Huawei en suspend Bénin : flamboyant QG racisme Chine – France – Taïwan  Grains de sable Macao   Espoirs Timor oriental Temps mort   Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°139/2020-05 La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 139/2020-05

Pacifique : Partie de poker en Micronésie

Très courtisés l’année dernière par Pékin et Washington, les États fédérés de Micronésie, de par leur position géographique, représentent un enjeu considérable pour les deux grandes puissances riveraines du Pacifique. Chuuk, l’un des États membres de cette fédération, de par ses velléités d’indépendance pourrait-il être le maillon faible susceptible de faire basculer une mare nostrum américaine dans le camp chinois ? À moins que ce ne soit les États fédérés de Micronésie ?

Lire la suitePacifique : Partie de poker en Micronésie

Registre des activités américaines navales de présence opérationnelle et aériennes en mer de Chine du Sud

Activités navales :

Chine – Extrême-Orient maritime : Comment la Chine met à profit la crise du coronavirus

Saisissant la fenêtre d’opportunité qu’offre la sidération provoquée par la crise du coronavirus dans le monde, la Chine profite de cet avantage pour accentuer ses activités destinées à renforcer sa domination en mers de Chine de l’Est, du Sud et dans toute la périphérie maritime de Taïwan. Mais c’est sans compter la capacité de résilience américaine.

Taking advantage of the opportunity of the amazement caused by the coronavirus crisis in the World, China increases its activities in order to reinforce its domination in the East and South China seas and all around Taïwan. But that was without taking into account the US capacity of resilience.

Lire la suiteChine – Extrême-Orient maritime : Comment la Chine met à profit la crise du coronavirus

Taïwan – Chine : Laisser l’ennemi comprendre ses fatales faiblesses

台湾研製致命攻击型飛弹

Taïwan se surnomme le porc-épic, et pour le prouver, le fait savoir à travers ses médias. L’île possède des missiles, des missiles anti-missiles,  ainsi que des radars modernes que Taïwan est seul à avoir derrière les États-Unis. Concernant ses missiles de croisière de moyenne et longue portée, Taïwan a dévoilé récemment son nouveau missile Yunfeng (雲峰飛彈) dont la R&D est restée secrète pendant 24 ans.

Lire la suiteTaïwan – Chine : Laisser l’ennemi comprendre ses fatales faiblesses

Indonésie : Conséquences de la crise en cours

En gérant maladroitement la crise sanitaire en cours, le Président Joko Widodo met non seulement la vie de ses concitoyens en danger mais il hypothèque aussi la suite de la transition amorcée par son pays depuis la fin des années 1990, après la crise financière. On assiste à une multiplication des crises qui déclenchent des signaux d’alarme inquiétants. Combien de temps va mettre le pays à se relever et à inspirer à nouveau confiance ? Ce flottement pourrait bien être mis à profit par la Chine et activer des rapprochements qui se sont accélérés avec la mise en place de la BRI (Belt and Road Initiative). De quoi inquiéter ses partenaires traditionnels (Australie, États-Unis, Japon, Union européenne) alors que « l’archipel interface » est crucial au déploiement de la vision Indo-Pacifique.

Lire la suiteIndonésie : Conséquences de la crise en cours

Asie du Sud-Est  : Chine – Mékong, mais pas en tête à tête

La Commission du Mékong a 25 ans. Elle est la lointaine héritière du Comité international pour l’aménagement du bassin inférieur du Mékong, conçu en 1957 comme un élément de la stratégie américaine dans la péninsule indochinoise. Se consacrant à la surveillance environnementale du bassin, elle coexiste aujourd’hui avec un second mécanisme, à visée économique, ainsi que trois programmes de coopération menés respectivement par la Chine, le Japon et les États-Unis.

Lire la suiteAsie du Sud-Est  : Chine – Mékong, mais pas en tête à tête

Coronavirus aux Philippines : ce qui paralyse la lutte contre la pandémie

Le président philippin Rodrigo Duterte. (Source : La Voix du Nord)
Le président philippin Rodrigo Duterte. (Source : La Voix du Nord)
Tests en petit nombre, hôpitaux sous-équipés, pénurie de médecins… les conditions d’une lutte efficace contre la pandémie de coronavirus n’étaient pas réunies aux Philippines. D’autant que l’archipel a souffert parmi les premiers de la contamination par le biais de touristes chinois en provenance de Wuhan. La stratégie autoritaire et menaçante de Rodrigo Duterte est un obstacle de plus pour connaître précisément l’état des infections dans le pays. Résultat, l’économie se contracte dangereusement et les travailleurs du secteur informel sont les principales victimes sociales du confinement.

Lire la suiteCoronavirus aux Philippines : ce qui paralyse la lutte contre la pandémie

Kazakhstan – Chine : Tensions. Les territoires « perdus » de la Chine 

L’épidémie de coronavirus paraît s’accompagner en Chine d’un regain de l’esprit nationaliste. C’est tout au moins ce que ressentent les autorités et les analystes kazakhs à la lecture de certaines publications chinoises qui ont suscité leur émoi et leur indignation, entraînant une protestation officielle du gouvernement du Kazakhstan.

Lire la suiteKazakhstan – Chine : Tensions. Les territoires « perdus » de la Chine 

Chine – Brésil : Aéronautique : une seconde pépite

Quatrième constructeur aéronautique au monde, le brésilien Embraer se trouve actuellement dans une situation désespérée à la suite de la crise du coronavirus. Pour sauver sa division de construction d’avions de milieu de gamme, le vice-président du Brésil, Hamilton Mourao, lui a suggéré une association avec la Chine. Une opportunité que la Chine guettait depuis des années. Cet accord à venir apportera à la Chine le savoir-faire nécessaire pour disposer, en 2035, d’une industrie aéronautique mondiale de premier rang.

Fourth aircraft manufacturer in the world, the Brazilian Embraer is presently in desperate straits due to the corona virus crisis. In order to save its mid-range aircrafts Department, vice-president of Brazil Hamilton Mourao suggested a partnership with China. This country had been looking for such an opportunity for years. An agreement would put China on the way to obtain a first rate worldwide aeronautics  industry in 2035.

絶處逢生:中巴合作造飛機

由於肺炎疫情加劇,作為全球第四大飛機製造商的巴西安博威公司,刻正面臨危險絕境。也因此,為了拯救該公司中檔飛機的製造,巴西副縂統莫朗已建議該公司與中國攜手合作。多年來,中國一直企盼此項機會的降臨。此項合作將為中國提供重要技術,並使該國能於2035年一躍成為全球第一流的航空工業大國!

Lire la suiteChine – Brésil : Aéronautique : une seconde pépite

« Candide » aux pays des Covid : pourquoi le coronavirus est-il plus meurtrier en Occident qu’en Asie ?

Candide spécule : "Supposons que les autorités chinoises aient caché 90 % des décès. Dans cette hypothèse improbable, le nombre de morts serait de 43 000, soit dix fois moins qu'en France, rapporté au million d'habitants. (Source : Lowy Institute)
Candide spécule : « Supposons que les autorités chinoises aient caché 90 % des décès. Dans cette hypothèse improbable, le nombre de morts serait de 43 000, soit dix fois moins qu’en France, rapporté au million d’habitants. (Source : Lowy Institute)
Politique sanitaire, climat, âge ou virulence du virus ? Pourquoi l’épidemie de Covid-19 est-elle plus meurtrière dans les pays occidentaux qu’en Asie ? La gestion de la lutte contre le coronavirus dans chaque pays peut-elle tout expliquer ? Imaginez le Candide de Voltaire revenu au XXIème siècle pour mener une enquête impartiale. Les réponses ne sont pas légions.

Lire la suite« Candide » aux pays des Covid : pourquoi le coronavirus est-il plus meurtrier en Occident qu’en Asie ?

Dommages de guerre : la Chine doit réparation

Par le général (2s) Daniel Schaeffer, membre du groupe de réflexion Asie21

24 avril 2020

(Reproduction intégrale par tout média intéressé,

autorisée avec prière de mentionner la source)

Autant il apparaît inconcevable d’accuser la Chine d’avoir sciemment déclenché la guerre biologique toujours en cours, autant est-il, au contraire, tout à fait concevable qu’elle l’ait provoquée accidentellement, en laissant échapper le virus du laboratoire P4 de Wuhan. Ce que nie farouchement le professeur Yuan Zhiming, directeur des lieux. Mais, aussi respectable que soit ce scientifique, aussi sincères que puissent paraître ses déclarations, la propagande chinoise a tant de fois depuis le début de la crise essayé de faire porter le chapeau à d’autres Etats, dont les Etats-Unis, voire l’Italie, tant de fois menti sur le nombre de victimes du pays, tout comme ses autorités scientifiques ont caché le fond de leurs recherches in situ, que l’on ne peut pas empêcher le doute de s’installer.

Lire la suiteDommages de guerre : la Chine doit réparation

Le coronavirus rebat les cartes entre les États-Unis et la Chine

Deux effigies de Donald Trump et de Xi Jinping, masquées, dans une rue de Moscou en mars 2020. Crédit : REUTERS / Evgenia Novozhenina via RFI.
Deux effigies de Donald Trump et de Xi Jinping, masquées, dans une rue de Moscou en mars 2020. (Source : RFI)
Que se passerait-il si la Terre était envahie par des extraterrestres ? Ronald Reagan, qui avait posé la question dans un discours prononcé aux Nations Unies en 1987, avait répondu que les humains s’uniraient pour faire front. Il faisait preuve d’un grand optimisme. Aujourd’hui menacés par un ennemi commun aux origines bien terrestres, le coronavirus, les États-Unis et la Chine sont encore loin de se réconcilier. Pire : le conflit sino-américain s’aggrave. Débuté sur le front commercial, il s’est prolongé sur le front technologique et se joue désormais sur le terrain de l’idéologie.

Lire la suiteLe coronavirus rebat les cartes entre les États-Unis et la Chine

Indo-Pacifique : L’Initiative de Chiang Mai. Anniversaire. Extension ?

La « Multilatéralisation de l’Initiative de Chiang Mai », qui vient de fêter son dixième anniversaire aurait grand intérêt à accueillir l’Australie et la Nouvelle-Zélande, un renforcement qui pourrait se révéler opportun pour affronter la crise qui se profile dans le sillage de la pandémie de covid-19 et constituer le premier organisme d’intervention financière de l’Indo-Pacifique.

Lire la suiteIndo-Pacifique : L’Initiative de Chiang Mai. Anniversaire. Extension ?

Russie – Asie centrale : Effets de la pandémie du coronavirus sur le flux des travailleurs migrants en Russie et sur l’économie des États d’Asie centrale

Le confinement général et la fermeture des frontières de la Russie face à la pandémie du coronavirus ont de profondes répercussions sur le marché du travail russe alimenté pour une bonne part par des travailleurs migrants venus des républiques d’Asie centrale.

Lire la suiteRussie – Asie centrale : Effets de la pandémie du coronavirus sur le flux des travailleurs migrants en Russie et sur l’économie des États d’Asie centrale

Chine : L’enjeu du marché intérieur

Paradoxalement, alors que le marché chinois fait rêver les investisseurs du monde entier, la consommation des ménages n’a représenté qu’un moteur auxiliaire de l’économie. À l’avenir, la croissance chinoise reposera plus sur ce moteur.

Lire la suiteChine : L’enjeu du marché intérieur

Chine – États-Unis : Menace chinoise d’attaques par armes à énergie dirigée

Divers incidents récents prouvent que les Chinois n’hésitent pas à utiliser des armes à rayons lasers contre les aéronefs américains et australiens, dans n’importe quel secteur du monde où ceux-là considèrent faire l’objet de recherche agressive de renseignement militaire à leur encontre.

Some recent incidents demonstrate that the Chinese do not waver to use laser beam weapons against American and Australian aircrafts, anywhere in the World when they consider being targeted by offensive military intelligence activities from others.

Lire la suiteChine – États-Unis : Menace chinoise d’attaques par armes à énergie dirigée

Chine – Pakistan : Islamabad reprend la main sur le Corridor

Face à des besoins croissants, l’économie pakistanaise souffre de nombreux maux, ceux notamment de la médiocrité des infrastructures et d’une pénurie d’énergie criante. La proposition chinoise d’un « Corridor économique » y avait trouvé, en 2015, l’accueil empressé du Premier ministre de l’époque. Son successeur depuis août 2018, Imran Khan, sans repousser l’aide de Pékin, s’est rapidement soucié de la rééquilibrer en faisant notamment appel aux pays investisseurs du Golfe. Pour leur part, les États-Unis aimeraient ne pas se voir évincés et la Chine assure accepter la participation financière de pays-tiers.

Lire la suiteChine – Pakistan : Islamabad reprend la main sur le Corridor

Pacifique : Codiv-19, vive inquiétude dans le Pacifique

Jusqu’à présent protégées par leur relatif isolement et leur éloignement des grands foyers de contamination, les îles du Pacifique sont désormais rattrapées par la pandémie de coronavirus. Cette crise sanitaire pourrait bien avoir pour elles des conséquences catastrophiques. Plus que jamais le soutien de leurs partenaires régionaux s’avèrera nécessaire pendant mais aussi après la pandémie.

Lire la suitePacifique : Codiv-19, vive inquiétude dans le Pacifique

Monde : L’Organisation mondiale du commerce renaît de sa paralysie imposée par D. Trump

L’Organisation mondiale du commerce a souffert depuis 2018 de la défiance de Donald Trump, au point qu’on la crut menacée de disparition. L’Union européenne a pris l’initiative de restaurer sa vitalité en mars 2020. Ce type de multilatéralisme est préférable aux seuls rapports de force. Mais faut-il poursuivre dans cette voie du multilatéralisme ?     

Lire la suiteMonde : L’Organisation mondiale du commerce renaît de sa paralysie imposée par D. Trump

Grappillages Asie21 n° 138/2020-04

Chine Externalisation de la sécurité Chine – Afrique Angola : en berne Cap-Vert : coopération militaire Grands lacs : préférence pour le Rwanda Madagascar : Huawei en lice Chine – Corée du Sud – Mozambique Gaz en suspend Chine – Inde Charbon Inde – Portugal Attraction Timor oriental – Vatican – Portugal Visites     Extrait de la … Lire la suite Grappillages Asie21 n° 138/2020-04

Taïwan – États-Unis – L’American Institute in Taiwan prévient : Taïwan doit se préparer activement contre l’invasion chinoise

Maintenant que Mme Tsai a été réélue à la présidence de Taïwan, l’AIT, quasi ambassade  américaine sur place, s’emploie à y ranimer la peur de l’ogre chinois. Les États-Unis de Trump n’ont pas oublié qu’ils sont des marchands d’armes : « Équipez-vous immédiatement pour éviter le pire ! »

Lire la suiteTaïwan – États-Unis – L’American Institute in Taiwan prévient : Taïwan doit se préparer activement contre l’invasion chinoise

Indo-Pacifique : L’Initiative de Chiang Mai. Anniversaire. Extension ?

La « Multilatéralisation de l’Initiative de Chiang Mai », qui vient de fêter son dixième anniversaire aurait grand intérêt à accueillir l’Australie et la Nouvelle-Zélande, un renforcement qui pourrait se révéler opportun pour affronter la crise qui se profile dans le sillage de la pandémie de covid-19 et constituer le premier organisme d’intervention financière de l’Indo-Pacifique.

Lire la suiteIndo-Pacifique : L’Initiative de Chiang Mai. Anniversaire. Extension ?

Taïwan – États-Unis : Project 2049 Institute, groupe de réflexion ou marchand d’armes ? Le coup peut partir en nettoyant son fusil 🔥  

Le Project 2049 Institute, fondé en janvier 2008, est un groupe de réflexion américain spécialisé sur les questions de sécurité et les politiques publiques en Asie-Pacifique. Il a pour objectif « officiel » de  guider les décideurs « vers une Asie plus sûre d’ici 2049 », en publiant des «études pour des sponsors intéressés par la prévision stratégique à long terme ».

Lire la suiteTaïwan – États-Unis : Project 2049 Institute, groupe de réflexion ou marchand d’armes ? Le coup peut partir en nettoyant son fusil 🔥  

Le leadership mondial en question, L’affrontement entre la Chine et les États-Unis, P.A. Donnet, 2020

de Pierre-Antoine Donnet, Éditions de l’Aube, mars 2020, 232 pages.

Observateur attentif, précis et expérimenté, diplômé de chinois, bénéficiant des « sources inépuisables » de l’Agence France-Presse dont il fut le correspondant à Pékin pendant plusieurs années, Pierre-Antoine Donnet évalue dans ce livre l’état de la rivalité entre la Chine et des États-Unis lancés dans une nouvelle guerre froide planétaire. Il analyse en détail et avec pertinence les antagonismes entre les cultures confucéennes et occidentales et entre les stratégies de Pékin et de Washington, que tout indique incompatibles et irréconciliables. Or, l’enjeu est de taille: le leadership mondial !

Lire la suiteLe leadership mondial en question, L’affrontement entre la Chine et les États-Unis, P.A. Donnet, 2020

Coronavirus en Inde : un confinement total entre nationalisme, déni et manque de moyens

(Source : Institut Montaigne) L’Inde se confine pour lutter contre le coronavirus.
Pour lutter contre la pandémie de coronavirus, Le Premier ministre indien Narendra Modi a ordonné ce mardi 24 mars un confinement total de son pays, géant d’1,3 milliards d’habitants, pendant trois semaines. Une décision qui intervient alors que de nombreux États avaient déjà pris cette mesure.
Selon les sources officielles, l’Inde recense 665 cas déclarés ce 26 mars, plus qu’à Singapour. Les régions les plus touchées sont le Kerala (100 cas), le Maharashtra (101 cas) et le Karnataka (41 cas). Au total, 13 personnes sont mortes du coronavirus. Ces chiffres sous-estiment néanmoins sans doute la réalité de l’épidémie.
(Source : Covindia) Evolution du nombre de cas de coronavirus en Inde jusqu’à 25 mars
Le coronavirus n’est pas la seule épidémie à sévir en Inde. En 2019, plus de mille personnes sont mortes du virus H1N1. Le pays est parmi les plus affectés sur la planète : à son apparition en 2009, 981 personnes avaient été atteintes du H1N1 contre 27 326 dans le monde. Ce nombre a grimpé à 1 763 en 2010 avant de diminuer à 75 en 2011. Il est ensuite remonté dès 2012. Les États du Gujarat et du Rajasthan sont les plus afectés. Les maladies du cœur, les maladies pulmonaires et les diarrhées restent les principales causes de mortalité en Inde avec 9,2 millions de décès par an.

Lire la suiteCoronavirus en Inde : un confinement total entre nationalisme, déni et manque de moyens

Quand l’histoire bégaie : le Japon en Afrique au début du XXe siècle

L’ASIE EN AFRIQUE
L'empereur éthiopien Haile Sélassié rencontre l'empereur japonais Hirohito lors de sa visite à Tokyo, le 19 novembre 1956. (Source : Wikimedia Commons)
L’empereur éthiopien Haile Sélassié rencontre l’empereur japonais Hirohito lors de sa visite à Tokyo, le 19 novembre 1956. (Source : Wikimedia Commons)
La Chine fait aujourd’hui partie du paysage africain. Les réactions à son irruption dès les années 1950 rappellent celles qu’avait suscitées la percée du Japon sur le continent noir un siècle auparavant.

Lire la suiteQuand l’histoire bégaie : le Japon en Afrique au début du XXe siècle