Chine : Puissance et moment de bonheur, le 14e salon aéronautique chinois 

En 2022, suivez l’évolution de l’Asie  🎄🎁

🎁🎄avec un abonnement à Asie21

Le 14e salon aéronautique chinois qui s’est tenu à Zhuhai, réunissant jusqu’à 740 exposants, a été considéré comme un événement majeur par les autorités chinoises, tout comme le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace l’est pour la France. Bien plus que d’une exposition, il s’agit d’« une fenêtre pour observer la Chine ».

Lire la suite

Chine : Les dernières nouvelles du moyen-courrier chinois C919… à l’occasion du Airshow China de Zhuhai   

Le 8 novembre 2022, lors de l’ouverture du 14e salon de l’aviation et de l’aérospatiale1 de Chine qui se tient à Zhuhai, dans la province du Guangdong, le moyen-courrier chinois C919 a effectué sa première sortie aérienne publique depuis sa certification par les autorités chinoises le 29 septembre 2022. 

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 166/2022-11

Asie – Canada L’Asie en nombre

BRICS Nouvelle arme de Moscou ? 

Chine – Afrique 

  • Angola – États-Unis : rapprochement
  • Cameroun – États-Unis : mélange des genres

Lire la suite

Japon – Chine – Taïwan : Appréhensions japonaises

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La crise ukrainienne a provoqué dans le monde, et en premier lieu en Asie, le souci de voir la Chine se lancer dans une opération de conquête de Taïwan par la force. Comme le dit Xi Jinping, l’option reste ouverte si des forces hostiles s’opposent à une réunification pacifique. Compte tenu de la position géographique du Japon par rapport à Taïwan et à la Chine, Tokyo prend l’hypothèse de la menace armée chinoise très au sérieux et se prépare à faire face à de potentiels débordements sur son territoire. Mais il conserve toutefois l’espoir que les démons de la guerre ne l’emporteront pas.

Lire la suite

Chine – Taïwan : Des éoliennes prêtes au combat

Deux parcs géants d’éoliennes, dont le début de construction est annoncé pour 2025, sont attendus devant les côtes de la province de Guangdong. Leurs 2 700 éoliennes devraient produire plus de 30 % de la consommation d’électricité de la France. Ces parcs s’avançant jusqu’à 185 km des côtes, occupant partiellement l’entrée du détroit de Taïwan, vont donner à la Chine le moyen d’en suivre de près le trafic. Mais ce projet stratégique est porteur d’un fort risque d’affrontements aigus car les parcs s’enfoncent dans une zone économique exclusive de Taïwan que la Chine lui dispute. Il faudra faire preuve d’imagination pour trouver une solution pour le mener à bien sans encombre. Ne pourrait-elle pas être d’associer Taïwan, qui mise déjà sur l’éolien, au projet ?

Two giant wind farms are expected to be built off the coast of Guangdong province, with the start of construction expected in 2025. Their two thousand seven hundred wind turbines should produce more than 30% of the electricity consumption of France. These wind farms, which extend up to 185 kilometers from the coast and occupy the entrance to the Taiwan Strait, will give China the means to closely monitor its traffic. However, this strategic project carries a substantial risk of acute confrontation because the parks are located in Taiwan’s exclusive economic zone, which China is disputing. A solution will have to be found to bring it to a successful conclusion without a hitch. We will have to be imaginative. Couldn’t it be to associate Taiwan, which is already relying on wind power, with the project?

Lire la suite

Chine – Inde : Laquelle dominera ?

Les deux puissances asiatiques les plus peuplées sont de fait en compétition pour le rôle de leader en Asie. Leurs régimes politiques et leurs niveaux de développement diffèrent sensiblement. La Chine centralisée est mieux organisée que l’Inde, elle est déjà la seconde puissance mondiale. L’Inde a une population plus jeune et plus dynamique.

Lire la suite

Chine : De l’extinction de la corruption ?

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 

Pour que le peuple vive mieux, la Chine de Xi Jinping a déclaré une lutte sans concession contre la corruption. Une législation maximaliste a permis d’engager la « lutte contre les tigres » (la hiérarchie du Parti), la « chasse aux mouches » (les petits fonctionnaires et la corruption au quotidien) et la « chasse au renard » (les suspects réfugiés à l’étranger). Les résultats sont là, et depuis 2012, 4,44 millions de délinquants déférés devant la justice. On peut l’espérer, d’ici quelques années la Chine pourrait être qualifiée de pays peu corrompu.

To make the people’s lives better, Xi Jinping’s China has declared an uncompromising fight against corruption. Through maximalist legislation, the “tiger fight” (the Party hierarchy), the “fly hunt” (petty officials and day-to-day corruption) and the “fox hunt” (suspects who have fled abroad) have been initiated. The results are there, and since 2012, 4.44 million offenders brought to justice. Hopefully, within a few years China could be called a low-corruption country.

Lire la suite

Chine : Pause pour la Route polaire de la soie

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La guerre irréfléchie livrée à l’Ukraine par la Russie pour éloigner le danger de la contagion démocratique pourrait bien avoir l’effet inverse de ce que prévoient maintes analyses. À partir de la panne de la route arctique, cet article esquisse une évolution à moyen terme (l’après Poutine et Xi Jinping) où, au lieu de tomber dans les bras de la République populaire de Chine, la Fédération de Russie préférera resserrer ses liens avec l’Union européenne.

The reckless war waged on Ukraine by Russia to ward off the danger of democratic contagion could well have the opposite effect of what many analyzes foresee. Starting from the breakdown of the Arctic route, this article outlines a medium-term evolution (after Putin and Xi Jinping) where, instead of falling into the arms of the People’s Republic of China, the Russian Federation will prefer to tighten its links with the European Union.

Lire la suite

Eurasie : Nordstream explosa – La commedia è finita1. Canossa à la Maison Blanche

Nil sapientiæ odiosius acumine nimio1 Sénèque

La puissance d’une nation se mesure à l’énergie qu’elle transforme en richesse. L’Europe de Lisbonne à Vladivostok est morte avec la destruction de Nord Stream, le cordon ombilical la liant à la Sibérie. Qui est coupable de ces forfaits, sinon celui qui en retire les bénéfices évidents ? Qui l’avait promis et clamé urbi et orbi le 7 février 2022, tel Dupin dans la lettre volée2 ? L’Allemagne, leader du navire « Europe », a été rappelée à l’ordre par les États-Unis. Nous assistons à un grand schisme politique semblable au Grand Schisme religieux de 1054, avec un chancelier allemand admonesté par Biden comme l’empereur germanique le fut par Grégoire VII, la Maison Blanche ou le nouveau Canossa. Le chancelier est allé seul en Chine chercher une alternative industrielle à la perte des réserves énergétiques russes sacrifiées sur l’autel de la servitude. Efforts vains. Poutine, au forum de Valdaï3, prend acte et souhaite la fin du monde unipolaire. L’Europe se trouve face une Asie conquérante dont elle avait longtemps contenu l’expansion. La Russie, le cul entre deux chaises, a choisi le siège asiatique, rejetant l’Europe à l’extrémité occidentale …une partie naturelle de la Grande Eurasie. Strapontin ou siège éjectable ?

Lire la suite