LES PACHTOUNS un grand peuple sans pays

Alain lamballe, VA éditions , mars 2018.

Cet ouvrage, le premier et le seul à traiter du sujet, offre au lecteur une étude complète sur les Pachtouns, leur histoire, leur espace géographique, leur société et leurs aspirations politiques. Il présente plusieurs scénarios possibles sur l’avenir de la région qu’ils occupent en Afghanistan et au Pakistan.

Les Pachtouns défraient la chronique parce qu’ils constituent le noyau dur de l’insurrection pachtoune qui secoue l’Afghanistan et le Pakistan. Chez les Pachtouns, l’idéologie prime sur le sentiment nationaliste. Celui-ci est en berne mais pourrait renaître.

Lire la suite

Union économique eurasiatique : Avancées, y compris vers l’Indonésie

La Russie, assez isolée sur la scène internationale, cherche à nouer des partenariats afin de redynamiser son économie. Dans cette perspective, elle utilise l’Union économique eurasiatique dont elle est le membre dominant. 

Russia, quite isolated on the international scene, is seeking to forge partnerships in order to revitalize its economy. In this perspective, it uses the Eurasian Economic Union of which it is the dominant member.

Lire la suite

Birmanie : Porte d’entrée stratégique pour la Russie

La Russie souhaite développer sa présence en Asie du Sud-Est (Vietnam, Laos, Malaisie, Indonésie…). La vente d’armement et la formation des cadres militaires en constituent la modalité privilégiée, notamment en Birmanie.

Lire la suite

Russie – Chine : Renouvellement du traité d’amitié russo-chinois

À l’occasion d’un entretien en visioconférence, le 28 juin 2021, les présidents chinois et russe ont prolongé pour cinq ans le Traité de bon voisinage,  d’amitié et de coopération conclu le 18 juillet 2001.  Ils ont apposé leur signature à une déclaration conjointe dans laquelle sont exposés les différents aspects des rapports entre les deux pays et les domaines de leur coopération. La prolongation prendra date à partir de février 2022, afin de marquer le vingtième anniversaire de la ratification du traité par les parlements des deux pays.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 152/2021-07 & 08

Asean  Divergences  Chine – Afrique Angola : comment s’en éloigner ?  Mozambique : le BTP à la manœuvre  Mozambique : les grands du BTP   Mozambique : investissement dans l’électricité   Nigéria : dangereux golfe de Guinée    Chine – Brésil   Le poids de Huawei   Corée du Nord  Piratage informatique   Inde – Brésil  Vaccin … Lire la suite

Russie – États-Unis : En attendant Biden. Chine et dialogue russo-américain

À l’approche de la rencontre Biden-Poutine du 16 juin 2021 à Genève, d’importantes divergences empêchent les deux parties de trouver un accord sur l’ordre du jour des entretiens. Les Russes affirment être prêts à discuter de n’importe quel sujet, alors que les Américains souhaitent, selon Moscou, circonscrire les débats.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 151/2021-06

Asie – Chine – Mozambique En embuscade La poursuite des attaques de groupes se revendiquant du djihadisme et l’incapacité du gouvernement mozambicain à s’y opposer conduisent les majors des producteurs de [..] Chine – Afrique  Surveillance électronique  À l’image de la Chine, les pays africains, de plus en plus nombreux, mettent en place les multiples … Lire la suite

Chine – Philippines – Mer de Chine du Sud : Entre tensions persistantes et dialogue

Après que le gouvernement philippin a révélé, le 21 mars 2021, la présence indue de 220 bateaux des milices maritimes chinoises sur le haut-fond Whitsun, dans la zone économique exclusive (ZEE) du pays, ses velléités de réaction se heurtent à une impavide immobilité chinoise. Dans les rangs même du gouvernement philippin, et dans son opposition, le mécontentement frémit tandis que le président Duterte, toujours aussi soucieux de maintenir la qualité de ses relations de tributaire avec la Chine, déclare « bon à jeter à la corbeille » le jugement rendu par la Cour permanente d’arbitrage le 12 juillet 2016 et, à côté de cela, participe en visioconférence au 6e dialogue bilatéral avec Xi Jinping.

After the Filipino government made known, on March 21, 2021 the undue presence of 220 ships of the Chinese maritime militias on Whitsun reef, in Philippines exclusive economic zone (EEZ), Manila vain attempts to react are confronted to a Chinese unwavering immobility. As discontent is growing among some officials of the Filipino government, and among opponents as well, about their president’s policy towards China regarding the country’s trampled interests in the South China Sea, Rodrigo Duterte, still anxious to keep his tributary relations with China at the best possible level, dared to qualify the award pronounced by the Permanent Court of Arbitration on July 12, 2016 « just paper » fit for the “waste basket”. And besides that he hold with Xi Jinping, by videoconference, the sixth bilateral round of negotiations between the two countries.

Lire la suite

Chine – Asie centrale – Russie : Jeu de go à Xi’an

Le 20 mai 2021, à la conférence de l’Arctique à Reykjavik, la Russie affirmait sa présence sur son long flanc nord sibérien. Huit jours plus tôt, la Chine avait réuni les 5 pays d’Asie centrale (C5) à Xi’an pour parler de sécurité et de développement sur le flanc sud de la Russie, absente car non invitée. Cette première réunion fut discrète avec une date annoncée 2 jours auparavant. La concomitance des dates en mai 2021 et le choix de l’ancienne capitale chinoise Xi’an conduisent à s’interroger. Assiste-t-on à une revanche du lettré chinois sur le cosaque conquérant du traité de Nertchinsk de 1689, ou au dernier épisode du Great Game de Kipling, commencé il y a 200 ans entre Russie et Grande-Bretagne ? Et si ce n’était qu’un pas vers le changement de parrain de la région, le pragmatisme chinois incorporant son nouveau rapport de puissance économique avec l’ami russe. La structuration géopolitique actuelle de l’Asie centrale est inefficace pour traiter des 2 priorités régionales, le départ des troupes américaines de l’Afghanistan et la situation au Xinjiang. Un nouvel instrument régional plus adapté et sous direction chinoise, le C5 +1, s’imposait il  ?

Lire la suite

Afghanistan : Inquiétude à propos du retrait des troupes américaines d’Afghanistan

L’annonce faite le 8 mai 2021 par le secrétaire à la Défense Lloyd Austin que le retrait complet des troupes américaines d’Afghanistan sera effectif le 1er septembre 2021 suscite l’inquiétude chez les voisins de ce pays et tout particulièrement au Tadjikistan et en Ouzbékistan. 

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 149/2021-04

Chine  Subtilités Chine – Brésil Covid-19 oblige Chine – États-Unis La voiture électrique, champ de guerre Chine – Guinée Bissau Opportunisme actif Chine – Portugal  Macao bâillonné Chine – Suisse  Durcissement Chine – Tanzanie  Insistance Corée du Sud – Indonésie  Avion de combat Inde – Russie – États-Unis  Vers un revirement ? Japon – Australie … Lire la suite

Birmanie : Les dangers de l’escalade

Contrairement aux prévisions des généraux birmans, leur reconquête du pouvoir n’a fait qu’exacerber l’hostilité de la population à leur égard. Le temps n’est plus en effet où l’armée pouvait se prévaloir de son prestige et de son autorité pour convaincre le peuple de la nécessité de son intervention. Elle est considérée désormais comme une caste de privilégiés et de profiteurs, qui vit dans un monde révolu. Les manifestations et les grèves ne cessent pas en dépit de la répression et des centaines de morts qu’elle a causés. 

Lire la suite

Chine – Philippines – Mer de Chine du Sud : Vers une appropriation chinoise de tous les socles rocheux inoccupés dans les Spratleys

Le 21 mars 2021 les Philippins révèlent avoir découvert, le 7 mars, la présence de 220 bateaux de pêche chinois sur le haut-fond Whitsun, dans les Spratleys, en violation complète du droit de la mer relatif aux activités étrangères dans la zone économique exclusive (ZEE) d’un autre État, en l’occurrence celle des Philippines. Or il s’avère que les contrevenants appartiennent aux milices maritimes chinoises et que, selon les indices recueillis et l’histoire d’un passé récent, elles amorcent une annexion prochaine du récif. Le mode opératoire qui se dessine apparaît en effet pouvoir se calquer sur celui qui a été mis en œuvre par les Chinois à partir de 1995 pour s’emparer du haut-fond Mischief, puis le transformer complètement en île artificielle et en plateforme militarisée à partir de 2016.

Lire la suite

Chine – Amazonie – Sibérie – Le marché alimentaire chinois : l’Amazonie l’emporte sur la Sibérie

Pragmatisme et politique se mêlent pour compléter, par des importations, l’autosuffisance de 1,4 milliard d’estomacs. Le Brésil est sorti vainqueur de cette course au marché chinois et la Russie la grande perdante. Il y a des leçons à tirer de ces résultats, pour le Brésil sur les conséquences de sa dépendance, et pour la Russie, des conséquences de son absence. 

Lire la suite

Les forces armées indiennes « n’ont pas d’autre choix maintenant que de tenir le terrain face à la Chine »

Interview du général Alain Lamballe (vidéo)

Les forces armées indiennes « n’ont pas d’autre choix maintenant que de tenir le terrain face à la Chine »

INTERNATIONAL

URL courte
Par 
154316
 

Confrontées dans l’Himalaya à la puissante armée chinoise, les forces armées indiennes ne font pas le poids en termes militaires. La stratégie de New Delhi consisterait ainsi à multiplier les partenariats, les exercices et les achats d’armements avec les diplomaties occidentales. Décryptage du général Lamballe, spécialiste de l’Asie du Sud.

Le 13 avril, à New Delhi, Jean-Yves Le Drian s’est entretenu avec son homologue indien. Durant la rencontre, «tous les aspects du partenariat stratégique bilatéral ainsi que les défis régionaux et mondiaux» ont été abordés.

Lignes rouges –Jean-Baptiste Mendes reçoit le général Alain Lamballe, membre du groupe Asie21 et spécialiste de l’Asie du Sud au Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). 

Sans la nommer, on a beaucoup pensé à la Chine lors de ces échanges. Le 15 juin 2020, un face-à-face entre les armées chinoises et indiennes dans l’Himalaya avait fait au moins vingt morts côté indien. Si «les tensions se sont amenuisées sur le plan militaire», le général Alain Lamballe, spécialiste de l’Asie du Sud n’observe pas de «véritable désengagement des forces». Les Indiens «n’ont pas d’autre choix maintenant que de tenir le terrain face à la Chine», d’après lui. Ainsi New Delhi se rapproche de plus en plus formellement des positions occidentales. Notamment en participant à des exercices militaires au sein du Quad, l’alliance regroupant l’Inde, les Etats-Unis, le Japon et l’Australie. Par ailleurs, l’Inde s’efforce de moderniser ses forces armées. D’où l’achat récent de trente-six Rafale à la France et la volonté d’acquérir des S-400, les systèmes de défense antiaérienne à la Russie :

«Il y a une différence de potentiel considérable entre l’armée chinoise et l’armée indienne, dans les effectifs, les équipements et surtout les armements», explique Alain Lamballe.

Lettre ouverte du Centre de réflexion interarmées à monsieur Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN

TRIBUNE LIBRE

Dans une lettre ouverte à Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, plusieurs haut gradés de l’Armée regroupés au sein du Cercle de Réflexion Interarmées (CRI) s’insurgent contre le projet « OTAN 2030 » qui, selon eux, affaiblit notamment la souveraineté de la France. 

Elle concerne au premier chef deux pays, Russie et Chine, qui entrent dans le champ d’Asie21.

Nous la reproduisons ici.

Lire la suite

Russie – Extrême-Orient : Les incohérences de la politique agricole russe en Extrême-Orient  

Le 1er février 2021, la Russie a introduit un droit  ad valorem de 30% (pas moins de 165 € ) par tonne de soja exportée, hors l’Union Économique Eurasienne. Cette mesure concerne de fait le seul soja cultivé en Extrême-Orient et destiné au marché chinois, elle sème la consternation à de nombreux niveaux, professionnels et politiques, régionaux et nationaux. 

🐂  Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🐄

Lire la suite

Indo-Pacifique – Europe – France : Ne pas se laisser entraîner dans une dérive otanienne en Indo-Pacifique

L’intérêt bien tardif que, contrairement à la France et au Royaume-Uni, portent aujourd’hui l’Allemagne et les Pays-Bas sur la région indopacifique, le suivisme européen des États-Unis dans le cadre de l’OTAN, font craindre que le schéma otanien historiquement adopté face à la Russie toujours considérée comme une menace, ne soit transposé face à la Chine, voire à la Russie d’aujourd’hui en contribuant à un nouveau renforcement de ces deux partenaires stratégiques.

The so late interest that, except from France and the United Kingdom, Germany and the Netherlands show today on the Indo-pacific region, the European bandwagoning with the United States within the NATO’s frame, both considerations may let fear that the NATO scheme adopted to confront Russia, which is still considered as a threat by the USA and its allies, be transposed to confront China, even to confront Russia on this side of the World, thus contributing to a renewed reinforcement between those two strategic partners.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 145/2020-12

Chine Mise à profit de Macao pour le Davos chinois Chine – Angola L’aéroport de Luanda, enfin ! Chine – Cap Vert  Fierté Chine – Golfe de Guinée Toujours le piratage Chine – Brésil Un jeu dangereux Chine – France  BYD en flèche Chine – Macao – Cap-Vert  Tribulations d’un Chinois de Macao Cambodge – … Lire la suite

Chine – Monde : Le ventre chinois frissonne et le commerce mondial des denrées agricoles s’enfièvre

Les cours mondiaux des céréales et du soja se sont envolés à la suite des importations massives de la Chine du second semestre 2020. Les problèmes climatiques des derniers mois combinés aux incertitudes politiques des dernières semaines dans le monde et en Chine en sont la raison. Nourrir 1,4 milliard de Chinois est un vaste défi. L’agroalimentaire, talon d’Achille du leader économique mondial post-covid – la Chine-, est sa faiblesse qui, combinée avec l’économie verte, pourrait devenir sa force et guider l’évolution, à la chinoise, de son agriculture.

Lire la suite

Karabagh : Armistice au Karabagh. Et après ?

Les canons ne sont tus au Karabagh. Sous l’égide du président russe, les présidents de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan  ont signé le 9 novembre 2020 au soir un  accord de cessez-le-feu effectif depuis le 10 novembre à 0 h. Des forces russes de maintien de la paix d’environ deux mille hommes ont été déployées au Haut-Karabagh et tout au long de la ligne de contact au moment du cessez-le-feu. Elles sont commandées par le général Roustam Mouradov, vétéran de la guerre de Tchétchénie, originaire d’une minorité ethnique du Daghestan. Leur mandat de cinq ans pourrait être étendu à dix ans. Selon le haut-commandement russe, la situation s’est stabilisée et le cessez-le-feu est respecté sur l’ensemble du front.

Lire la suite

La question du Haut-Karabagh

Depuis le 27 septembre 2020, les troupes azerbaïdjanaises et arméniennes s’affrontent dans la zone du Haut-Karabagh et ses alentours. D’où vient ce différend qui a surgi au moment de l’écroulement de l’Union soviétique ? Les Arméniens revendiquent, comme leur appartenant historiquement, ce territoire montagneux et, vers la fin de l’ère Gorbatchev, ils ont engagé  le combat dans le but d’en assurer la pleine autonomie jusqu’à l’indépendance complète. La population azerbaïdjanaise autochtone a été contrainte de fuir  des terres ancestrales et notamment la région de Choucha, un des  hauts lieux de la culture azérie. La « république du Haut-Karabagh » n’est reconnue par aucun État, pas même l’Arménie.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 143/2020-10

Chine – Afrique Angola : renouveau         La Chine vient d’annoncer officiellement qu’elle acceptait de restructurer la dette angolaise à son égard. Pékin se prépare […] Angola : dette Guinée équatoriale : satellite Guinée équatoriale – Corée du Nord : stagiaires Mozambique – Russie : chasseurs russes et non chinois Chine – … Lire la suite

Japon : D’un Premier ministre à l’autre, le changement dans la continuité

Après quelque huit années à la tête du gouvernement japonais, le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé à la fin du mois d’août 2020 sa décision de démissionner pour raison de santé. C’est son homme lige Yoshihide Suga, secrétaire général du conseil des ministres et porte-parole du gouvernement, âgé de 71 ans, qui lui a succédé le 16 septembre par consensus selon l’usage nippon. Son mentor demeure son conseiller de l’ombre.

Lire la suite

Chine – Russie : Et si l’Amour devenait chinois ?

La moitié du bassin du Heilongjiang 黑龙江 constitue l’un des greniers de la Chine, les campagnes de la moitié russe de l’Amour sont désertées. La géopolitique mondiale impose sa totale mise en valeur. Et si le cosaque orthodoxe et le paysan confucéen mariaient leurs qualités pour suivre la voie pour cette terre, héritage de Genghis Khan ? L’Histoire est riche et aide à définir le demain. 

Lire la suite

Et si l’Amour devenait chinois ? Annexes

Russie – Chine : Et si l’Amour devenait chinois ? (Asie1 n° 143/2020-10) Annexes 1 Carte de la région 2. Les traités inégaux carte 3. L’exemple d’une zone cultivée et abandonnée: vallée de la Zeya. 4 Climat: 5.Terres exploitables, terres exploitées 5.1: Bassin de l’Amour, russe, chinois, mongol: en 2005 5.2: Les terres:  5.3 Production … Lire la suite

La Chine a testé en orbite son premier avion spatial

Le 4 septembre 2020, la Chine a mis sur orbite un avion spatial. Le vol prévu initialement au printemps avait été retardé pour des raisons techniques. Dénommé officiellement « Véhicule expérimental réutilisable », celui-ci s’est envolé de la base de la base de Jiuquan (nord-ouest de la Chine) en étant accéléré par un lanceur CZ-2F qui est habituellement utilisé pour les vols spatiaux habités. Le véhicule est resté deux jours dans l’espace (une trentaine d’orbites environ) avant de revenir se poser sur une base aérienne secrète près du polygone d’essai nucléaire du Lop Nor dans le désert du Taklamakan.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Mozambique   Un groupe influent

Lire la suite

Comment nourrir la Chine demain ?

Pendant des millénaires, guerres, catastrophes naturelles, famines ont été les régulateurs de la population chinoise. L’empire du Milieu, en passe de devenir  la première puissance mondiale peut il réguler ses besoins alimentaires avec le commerce international ? Les États-Unis ont perdu et le marché chinois et le leadership du « food power » dans le monde. Avec une guerre commerciale avec la Chine qui se durcit, le report de la réunion du 15 août 2020 qui devait faire le point sur l’accord du 15 février conduit à poser la  question : « Comment nourrir la Chine demain ? »

Lire la suite

Chine – États-Unis : OTAN : la Chine dans l’œil de mire

Alors que l’Alliance atlantique peine à se réinventer, son secrétaire général semble tenté par un rapprochement avec certains pays d’Asie-Pacifique pour faire face à la montée en puissance d’une Chine identifiée comme étant la principale source du changement de l’équilibre mondial des pouvoirs.

Lire la suite

Russie – Asie centrale : Effets de la pandémie du coronavirus sur le flux des travailleurs migrants en Russie et sur l’économie des États d’Asie centrale

Le confinement général et la fermeture des frontières de la Russie face à la pandémie du coronavirus ont de profondes répercussions sur le marché du travail russe alimenté pour une bonne part par des travailleurs migrants venus des républiques d’Asie centrale.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 138/2020-04 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN 🐁

EURASIE

Russie – Asie centrale  Effets de la pandémie du coronavirus sur le flux des travailleurs migrants en Russie et sur l’économie des États d’Asie centrale, Jean Perrin, Asie21

EXTRÊME-ORIENT

Chine   L’enjeu du marché intérieur, Jean Raphaël Chaponnière, Asie21

Lire la suite

Asie21 Hors-Série n°3/2020-03 Spécial Indo-Pacifique : Les grands acteurs

L'Indo-Pacifique, centre de la compétition géopolitique américano-chinoise, Rémi Perelman, Asie21

 

L’Indo-Pacifique (IP), un nouveau monde tiraillé entre Washington et Pékin

Cinq grands acteurs dans un théâtre pour trois stratégies

Rémi Perelman, Asie21

NB : Ce qui suit développe le sujet d’un court exposé présenté par Rémi Perelman lors du colloque organisé le 25 février 2020 par la Fondation Gabriel Péri et l’INALCO sur le thème « Mer de Chine méridionale et Indo-Pacifique : comment garantir une sécurité commune ?« 

L’Indo-Pacifique est désormais le centre de la compétition géopolitique sino-américaine. On pourrait imaginer, et cela a été dit, être revenu à l’affrontement bipolaire qui a marqué la Guerre Froide avec, pour Washington, un simple changement de sparring partner. Mais l’effacement – tout relatif – des États-Unis trumpiens donnent de l’espace à des puissances moyennes. Trois d’entre elles, chacune à sa manière, pourrait trouver l’instant favorable pour affirmer ses ambitions régionales, l’Inde, l’Indonésie et l’Australie, une situation susceptible de conduire à la multipolarité.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 136/2020-02

Chine – Afrique Angola : du Covid-19 Djibouti : avancée Égypte – Éthiopie : médiation Golfe de Guinée : rançon Chine – Portugal – Afrique Investissement Chine – Taïwan – Sao Tomé-et-Principe Politique et paludisme Chine – Union européenne – Mauritanie Aides militaires Inde – Gabon  Manganèse Timor oriental Par douzièmes   Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°136/2020-02 … Lire la suite

Chine – États-Unis : Une promotion inespérée 中國核武被美國意外的排名升級

En souhaitant la présence de la Chine, aux côtés de la Russie, lors des discussions sur le renouvellement des traités START, Donald Trump vient de la reconnaître comme la troisième grande puissance nucléaire. Il espère ainsi inciter la Chine à peser de tout son poids pour que la Corée du Nord revienne à la table des négociations. C’est à la fois une promotion inespérée pour la Chine et un gaspillage diplomatique car, même si elle le souhaitait, la Chine ne pourrait pas infléchir la détermination de la Corée du Nord, qui est aujourd’hui en position de force.

While he wished China to sit besides Russia at the discussions on the START treaties renewal, Donald Trump acknowledged this country as the third major nuclear power. In this way, he hopes to urge China to exert all its influence on North Korea to bring it back to the negotiations table. It appears as both an unexpected promotion for China, and a diplomatic waste, as China, even if it was willing to, couldn’t bend North Korea’s determination, which holds today a strong position.

為了新一輪的"戰略武器限制談判",美國縂統川普甫認定,由於中國已是第三個核子武器大國,因此希望中國與俄國,一道參加此項談判。

Lire la suite

Grappilllages Asie21 n°134

BRICS : Plan crypto Suite à une proposition de la Russie, le Business Council des pays regroupés dans les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)  […] Chine – Afrique Angola : argutie   La diplomatie chinoise soutient  que, contrairement à […] Angola : chemin de fer Isabel dos Santos porte-parole Lors d’un récent séjour … Lire la suite

Inde Accords sécuritaires : Corée et Australie

L’Inde, inquiète du développement du « collier de perles chinois » dans l’océan Indien, notamment depuis l’installation de la base aéronavale de Djibouti inaugurée le 1er août 2017, a adopté une politique d’appui logistique mutuel avec un nombre croissant de pays. Le dernier accord a été signé avec la Corée du Sud en septembre 2019.

India, concerned about the development of the « Chinese pearl necklace » in the Indian Ocean, particularly since the installation of the Djibouti Naval Air Station inaugurated on 1 August 2017, has adopted a policy of mutual logistic support with increasing numbers of country. The last agreement was signed with South Korea in September 2019.

Lire la suite

Chine – Vietnam – Philippines – Russie : La Russie agent potentiel de cristallisation de la situation en mer de Chine du Sud

Une série d’événements, sans coordinations vraiment apparentes les uns avec les autres, amènent à penser que, dans la crise de la mer de Chine méridionale, la Russie pourrait être l’agent susceptible de favoriser en arrière scène la cristallisation d’une situation potentiellement détonante.

A series of events, appearing without obvious bounds with each other, may lead to think that, in the present crisis of the South China Sea, Russia may indirectly become the agent who behind the scene could help to partly freeze a potentially explosive situation.

Lire la suite

Chine : La dissuasion revisitée 中國核彈威攝力的再檢視

Les caractéristiques des 16 missiles DF-41, qui ont fait leur début lors du 70e anniversaire de la RPC, démontrent qu’ils sont dotés de têtes nucléaires miniaturisées qui ont rejoint l’état de l’art. Si une crise grave devait survenir, la Chine pourra désormais oublier qu’elle s’interdit l’engagement de la première frappe, et pourra engager des tirs de semonce de puissance réduite.

The features of the 16 DF-41 missiles, appearing for the first time on the occasion of the 70th anniversary of the PRC, show that they are equipped with miniaturized nuclear warheads achieving state-of-the-art technology. If a severe crisis should occur, China could now forget that it has made a commitment not to engage the first strike, and would be able to engage in low power warning shots.

Lire la suite

Routes numériques de la soie, perspectives pour la technologie 5G

Depuis 1994, la Chine communique avec le trafic Internet mondial par le filtre des points d’accès officiels au réseau de Pékin, Shanghai et Guangzhou. Ce confinement a été perçu comme un obstacle à l’intégration des industries technologiques chinoises au reste du monde.

En ajoutant en 2015 le numérique à son Initiative des Routes de la soie, la Chine a ouvert les portes du monde à ses entreprises spécialisées, leur permettant de développer à l’étranger les dernières technologies du domaine de l’Internet et l’exportation de leurs services à des prix très compétitifs – à la limite du dumping. 

Lire la suite

Asie21 HORS-SÉRIE n°2 : spécial Indo-Pacifique – sommaire

DOSSIER SPÉCIAL INDO-PACIFIQUE acheter le numéro   Préambule  Catherine Bouchet-Orphelin, Asie21 Indo-Pacifique  Entre deux puissances, Rémi Perelman, Asie21 Portrait d’un monde tiraillé entre Washington et Pékin L’Inde Sri Lanka L’ASEAN L’Indonésie La Malaisie Le Vietnam Les Philippines La Birmanie La péninsule coréenne Le Japon Le Golfe Dans l’océan Indien L’Australie Les petits États insulaires du … Lire la suite

Mongolie – Russie    Rapprochement russo-mongol : Poutine en Mongolie (3-4 septembre 2019)

Sur le chemin de Vladivostok, où il a présidé le 4e Forum économique oriental, le président Poutine s’est rendu en Mongolie afin d’y célébrer le 80e anniversaire de la bataille de Khalkhin Gol où, de mai à septembre 1939, se déroulèrent des combats visant à repousser des attaques japonaises en provenance de Manchourie. Les troupes soviétiques et mongoles mirent en déroute une division japonaise et un armistice fut conclu le 15 septembre. C’est là que le général Joukov se distingua et Vladimir Poutine a déposé une gerbe devant le monument qui lui est dédié.

Lire la suite

Indo-Pacifique : Entre deux puissances 夾在中美兩強之間的印太地區

Deux puissances s’affrontent à fleurets mouchetés dans l’espace indo-pacifique. La Chine sort de son pré carré continental et cherche avec vigueur à s’affirmer en mer. En vieille habituée du Pacifique, forte de ses flottes numérotées couvrant les océans du globe à la suite de celles de l’Empire britannique (Rule Britannia, Britannia rule the waves...), l’Amérique (great again ?) s’efforce d’y conserver son emprise « bienveillante ». Un grand nombre de pays aujourd’hui indépendants sont compris dans cette immense région qui réunit deux océans. Est-il fatal qu’ils aient à se rallier à l’un ou l’autre de ces camps ?

在印度洋與太平洋之間,目前有兩個大國,正揮劍互鬥。中國正走出大陸草原,奮力奔向海洋。而美國則承接大英帝國,以偏布全球的先進海軍,企圖"氣定神閒的"牢牢掌控太平洋。許多今天已宣告獨立的國家,終於瞭解,處在這片連結兩大洋的地區之中,是否倒向任一邊,都可能遭到致命噩運?

Lire la suite

Grappillages Asie21 n°131

Chine – Afrique

  • Angola : tensions mais…
  • Guinée équatoriale – Corée du Nord : relations
  • Guinée-Bissau – Russie : pays alléchant
  • Mozambique
  • Sao Tomé et Principe – Taïwan : table rase

Lire la suite

Chine – États-Unis : Le découplage

L’objectif des négociateurs américains n’est pas la transformation de la Chine mais le découplage des relations sino-américaines. 
US negociators are not aiming at a transformation of China and their objective is a decoupling of US China economic relations.

Lire la suite

Chine : Le début de la fin de la puissance chinoise et ses conséquences géopolitiques

Après deux décennies de croissance à deux chiffres, l’économie chinoise marque le pas. Cela au moment même où son leadership politique est contesté d’une manière profonde et radicale sur ses marges : à Hong-Kong ou à Taiwan. Et si c’était le début de la fin de la puissance chinoise ? Quelles pourraient en être les conséquences au niveau des équilibres géopolitiques mondiaux ?

Lire la suite

Chine – Inde – Russie : Vers une entente régionale ?

En marge du sommet du G20 à Osaka, les chefs d’État et de gouvernement de la Chine, de l’Inde et de la Russie se sont réunis dans la plus stricte confidentialité. Cette rencontre s’inscrit dans un long processus initié par la Russie et la Chine dont les prémices ont été établis lors de la réunion de l’OCS à Bichkek en juin 2019. Une nouvelle rencontre entre eux est prévue en septembre à l’occasion du Forum économique de Vladivostok, devenu annuel.

China – India – Russia: Towards a regional agreement?
On the sidelines of the G20 summit in Osaka, the heads of state and government of China, India and Russia met in the strictest confidentiality. This meeting is part of a long process initiated by Russia and China whose beginnings were established at the meeting of the SCO Bishkek in June 2019. A new meeting between them is scheduled for September on the occasion of Economic Forum of Vladivostok, become annual.

Lire la suite

Le populisme, cheval de Troie d’une Europe sous influence sino-russe illibérale ?

Alors que les liens entre la montée des mouvances ultra-droitières et le pouvoir russe sont de plus en plus évidents en Europe, la question se pose de la position de la Chine dans cette alliance « eurasiatique » en droit et anti-européenne en fait.

While the links between the rise of ultra-rightist movements and the Russian power are becoming obvious in Europe, the question arises of the position of China in this alliance ‘Eurasian’ in theory and anti-European in fact.

Lire la suite

Huawei et la 5G : la Chine recadrée

C’est pour écarter des risques de cybersécurité avérés, et potentiellement désastreux, que le Congrès des États-Unis a adopté, en 2018, une loi écartant les entreprises chinoises du marché informatique fédéral, le premier au monde. Plutôt que de rechercher un compromis, la société Huawei, à tout le moins encouragée par le gouvernement chinois, a engagé le fer avec le gouvernement américain. Ce combat absurde a été perdu aussitôt qu’engagé. Il ne reste plus aux matériels informatiques chinois que des marchés de second rang.

With a view to address effective and potentially lethal cyber-security risks, the US Congress passed a law meant to ban Chinese companies from the federal market, the first in the world. Rather than compromise, Huawei, supported at least by the Chinese Government, started a duel with the US Government. The fight was a nonsense, lost as soon as engaged. The Chinese computing is left with second class markets.

Lire la suite

Kazakhstan : Détention d’un sinologue kazakhstanais d’origine russe 哈薩克一名俄裔中國問題專家被捕

Les services de sécurité du Kazakhstan ont arrêté en février 2019 un éminent sinologue et politologue d’origine russe, Konstantin Syroïejkine, soupçonné, dit-on, d’espionnage et mis au secret.

In February 2019, Kazakhstan’s security services arrested a prominent Russian sinologist and political scientist, Konstantin Syroeyjkin, allegedly suspected of espionage and incommunicado.

Lire la suite

Chine – Russie : Les pétroliers en Sibérie

Les pétroliers chinois CNPC et CNOOC ont pris chacun 10 % d’un projet de gaz liquéfié du groupe privé russe Novatek à l’embouchure de l’Ob. […]  Jorge Lusaf, Asie21 Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°128 mai 2019 La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

Russie – Japon : Limites du dialogue russo-japonais

Le Japon paraît avoir tiré les conclusions des entretiens Abe-Poutine du mois de janvier 2019 1. La Russie a clairement signifié à ses dirigeants qu’il n’était pas question de leur céder des îlots du sud de l’archipel des Kouriles tant que leur pays serait lié aux États-Unis par un traité de sécurité. Le Premier ministre japonais a compris qu’un tel transfert n’aurait pas lieu du temps de son mandat qui expire en 2021.

Japan seems to have drawn the conclusions of the Abe-Putin talks of January 2019 1. Russia has clearly signaled to its leaders that there is no question of giving them islands in the south of the Kuril archipelago as long as their country would be bound to the United States by a security treaty. The Japanese Prime Minister understood that such a transfer would not take place during his term of office, which expires in 2021.

Lire la suite

Tadjikistan – Chine : Base militaire

Les rumeurs rapportées dans le n° 121 d’Asie21 à propos de l’existence d’une base militaire chinoise au Tadjikistan se confirment. Non plus relayées par la presse régionale mais sous la foi d’un journaliste du Washington Post qui s’est rendu sur place.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n°126

Chine – Afrique

    • Cap-Vert : projet ambitieux

Lire la suite

Russie – Corée du Nord  Projet de pont routier

La Russie et la Corée du Nord ont décidé de construire à leur frontière sur la rivière Tuman (en chinois Tumen) un pont routier destiné à établir un trafic automobile entre les deux pays. Celui-ci fonctionnera en complément du pont ferroviaire déjà existant.

Lire la suite