La marine indienne dotée d’un nouveau porte-avions mais sans avions

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 

Le 2 septembre 2022, la marine indienne a reçu un nouveau porte-avions, le Vikrant. Elle dispose donc désormais de deux porte-avions : le Vikramaditya, acheté à la Russie et modernisé, et le Vikrant fabriqué dans le chantier naval de Kochi au Kerala, 75 % des composants étant d’origine nationale. 

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 164/2022-09 sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EURASIE 

Russie – Asie  La Russie, pays du Soleil-levant  « Страна восходящего солнца — это Россия »…, Maurice Rossin, Asie21 

EXTRÊME-ORIENT 

Chine  Second vol de l’avion spatial chinois, Philippe Coué, Asie21

Chine  Une conférence sur le droit de la mer à la gloire de la Chine, Daniel Schaeffer, Asie21

Lire la suite

Mongolie : Brèves leçons de la guerre en Ukraine

Les pays choisissent leurs amis mais pas leurs voisins. La guerre a rappelé aux Mongols qu’ils n’ont plus d’autre choix que de se préparer à toutes les éventualités, car aucun autre pays ne viendra les aider (Tuvshinzaya Gantulga1, The Diplomat, 09-08-2022).

Countries choose their friends but not their neighbours. The war has reminded the Mongols that they have no choice but to prepare for all eventualities, because no other country will come to help them (Tuvshinzaya Gantulga*, The Diplomat, 09-08-2022).

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 164/2022-09

Chine  Une certaine AMDT

Chine – Afrique 

  • Concurrence
  • Angola : corruption
  • Angola : Inquiétudes
  • Angola : terrorisme
  • Sao Tomé-et-Principe – États-Unis : efforts
  • Guinée équatoriale : raffinerie
  • Madagascar : pas à pas 
  • Zimbabwé – Inde : granit noir

Lire la suite

La Russie, pays du Soleil-Levant – Страна восходящего солнца — это Россия 

Il n’y a pas de divorce heureux et avec l’adieu de la Russie à l’Europe, c’est une page d’histoire commencée il y a 1000 ans qui se tourne. La Russie s’est libérée et se tourne résolument vers l’Asie.  Et Poutine de déclarer le 5 septembre 2022 à Petropavlovsk-Kamtchatski : « le pays du   Soleil-Levant, c’est la Russie » . Plus tard, à Vladivostok, il ouvre le FEE* qui a pour thème « vers un monde multipolaire »  Il y définit les grands axes de développement de la Russie dans un monde perturbé par  les vagues des sanctions de l’Occident, tout en omettant de parler de l’Ukraine, symbole du passé. Il trace l’avenir avec ses partenaires de demain. Il continuera à la mi-septembre à Samarcande, la capitale de Tamerlan,  pour une réunion de l’OSC où une rencontre avec Xi est attendue. « Isoler la Russie est impossible, il suffit de regarder une carte », isolation d’autant plus impossible qu’elle est excédentaire en énergie, minerai, eau, terres et forêts. Un monde nouveau se dessine. L’Europe est absente, elle attend l’hiver et tergiverse sur les sanctions contre la Russie et sur la fixation des prix du gaz.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 163/2022-07&08

BRICS – Argentine  Des BRICS au BRICSA ?

Chine  Fujian

Chine – Afrique

  • Fouet
  • Honni soit…
  • Angola : Luanda nationalise le diamant

Lire la suite

Japon – Ukraine : Le syndrome ukrainien

Les Japonais craignent que l’invasion russe en Ukraine n’incite les Chinois à procéder à la conquête de Taïwan par la force et que, par effet d’entraînement, d’en subir les conséquences collatérales. Au nord, elles pourraient même se traduire par des confrontations armées, à divers degrés, avec les forces russes. C’est pourquoi le gouvernement Kishida* est activement à la recherche d’appuis extérieurs et planifie l’augmentation de son budget de la défense.

Lire la suite

Japon – Russie : Dégradation des rapports entre le Japon et la Russie

Le ministère des Affaires étrangères russe a annoncé le 21 mars 2022 qu’il arrêtait les pourparlers avec le Japon en vue de la conclusion d’un traité de paix en raison de l’impossibilité de signer un document avec un pays qui manifeste ouvertement des positions inamicales à son égard. Cette déclaration faisait suite à la décision du Premier ministre japonais Fumio Kishida de  s’associer aux nouvelles sanctions prises contre la Russie le 16 mars à la réunion du G7. Cette mesure met fin au statut de nation la plus favorisée, ce qui entraîne l’augmentation des droits de douane  sur les marchandises russes importées. Déjà le Japon avait restreint l’exportation vers la Russie de semi-conducteurs et de produits de haute technologie. M. Kishida a fermement condamné l’intervention russe en Ukraine et offert l’asile aux réfugiés ukrainiens qui  arriveraient au Japon. Des cours de langue japonaise pourraient leur être dispensés.

Lire la suite

Chine – Iran – Russie : L’Iran incontournable

Voici donc la Russie et l’Inde réunis par une voie de transport directe traversant l’Iran. Trois pays porteurs de civilisations naguère antagonistes, aujourd’hui réunis. Dans l’immédiat un Iran  désenclavé qui va pouvoir franchir sans encombre le seuil nucléaire. C’est un pan de la Pax Americana qui s’effondre. Mais plus encore , un  projet transcivilisationnel, pour une Asie redessinée dans un nouvel ordre mondial où l’Occident n’a plus le monopole de la sagesse et de la puissance. 

Lire la suite

Iran : La bombe qui ne sera pas ?

L’Iran se déclare en capacité d’assembler un engin atomique, mais s’y refuse car l’islam interdit le recours aux armes de destruction massive. Une surprise qui n’aurait pas dû être puisque voilà dix-huit mois que l’Iran avait laissé entendre qu’il pouvait s’engager dans la recherche de cette capacité, mais sans que les services de renseignement n’y prennent garde. Aujourd’hui le monde est divisé. Pour les États-Unis rien n’est changé, ils s’opposeront toujours à ce que l’Iran se dote de l’arme nucléaire. Pour la Russie au contraire, il faut prendre Téhéran au mot, et lever les sanctions dont il fait l’objet. Un point est sûr, une nouvelle fois le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires se trouve piétiné.  

Iran declares it has the capacity to assemble an atomic device, but has refused to do so because Islam prohibits the use of weapons of mass destruction. This should not have come as a surprise, since Iran had been hinting for eighteen months that it might engage in the search for such a capability, but without the intelligence services taking notice. Today the world is divided: for the United States nothing has changed, they will forever oppose Iran acquiring nuclear weapons. For Russia, on the other hand, Tehran must be taken at its word, and the sanctions against it must be lifted. What is left of the Nuclear Non-Proliferation Treaty ?

Lire la suite