Grappillages Asie21 n° 168/2023-01

Asie – Brésil Balance  Entretiens Australie – Russie  Opération ?  Chine – Afrique Angola  : Cabinda martyr Golfe de Guinée – Inde  : coopération ? Maroc : tournant   Russie – États-Unis : mise en garde  Russie – Turquie : ruée Russie – Afrique du Sud : manœuvres Sao Tomé-et-Principe : révision Chine – Inde – … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 167/2022-12

BRICS – Chine – Inde  Bousculade Chine  Cavalier seul Chine – Angola  Deuil Chine – Angola Énergie Chine – Australie Renseignement Chine – Brésil  Confirmation et équidistance Chine – Brésil. Convictions Chine – Brésil – États-Unis  Maïs Chine – Guinée Bissau Étude significative Inde – Burkina Faso  Coopération en suspens Royaume-Uni – Chine Inquiétudes Timor oriental … Lire la suite

Indopacifique – États-Unis – Chine – Corée du Nord : Du nucléaire en soutien

🎄🎁 Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

En automne 2022, quatre textes majeurs de la Maison Blanche et du Département de la Défense ont redéfini la stratégie de défense des États-Unis. Elle fait passer la Russie et l’Europe au second plan, pour mettre l’accent sur la zone Asie-Pacifique.  Pour contrer les menaces que font peser la Chine et la Corée du Nord, le Pentagone va renucléariser la région en concertation avec ses alliés, l’Australie, le Japon, la Corée du Sud, les Philippines et la Thaïlande et ses partenaires de l’ASEAN. À partir du territoire américain le plus à l’ouest, l’île de Guam promue site stratégique, les U.S.A. vont déployer des forces nucléaires optimisées dans la région pacifique. N’est-ce pas là faire fi du traité de Rarotonga* ?

In the fall of 2022, four major White House and Department of Defense documents redefined U.S. defense strategy. It shifts the focus from Russia and Europe to the Asia-Pacific region.  To counter threats from China and North Korea, the Pentagon will re-nuclearize the region in concert with its allies Australia, Japan, South Korea, the Philippines and Thailand and its ASEAN partners. From the westernmost U.S. territory, the island of Guam, promoted to a strategic site, the U.S. will deploy optimized nuclear forces in the Pacific region. Doesn’t this violate the Treaty of Rarotonga ?

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 166/2022-11

Asie – Canada L’Asie en nombre

BRICS Nouvelle arme de Moscou ? 

Chine – Afrique 

  • Angola – États-Unis : rapprochement
  • Cameroun – États-Unis : mélange des genres

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 165/2022-10 sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

ASIE MÉDIANE 

Asie médiane 

Prudence ou basculement ? Patrick Dombrowsky, Asie21 

EXTRÊME-ORIENT 

Chine Xi Jinping au seuil d’un troisième mandat, Philippe Delalande, Asie21

Chine  « Où que j’aille, je serai toujours un fils de la terre jaune ». Xi Jinping, Maurice Rossin, Asie21

Lire la suite

Chine – Australie – États-Unis – Îles du Pacifique : Beaucoup de bruit pour peu

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 

L’accord sécuritaire passé avec les Îles Salomon par une Chine qui veut être présente dans le Pacifique Sud, permettant l’envoi de forces de maintien de l’ordre et la venue de navires de guerre chinois, a follement inquiété un Occident qui, jusque-là, ne s’intéressait guère aux Îles et qui en paye ici le prix. À regarder de près, la Chine qui veut s’implanter dans les îles, n’y parvient pas. Malavisée parce qu’elle ne sait rien des états insulaires du Pacifique, pour l’heure elle ne peut que s’affirmer par des coups aux impacts limités. Pour tous, y compris les Îles Salomon et Kiribati, l’Australie restera pour longtemps un tuteur amical. Dans le Pacifique Sud, on doit rester attentif, mais les avis de tempête peuvent être levés.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 163/2022-07&08

BRICS – Argentine  Des BRICS au BRICSA ?

Chine  Fujian

Chine – Afrique

  • Fouet
  • Honni soit…
  • Angola : Luanda nationalise le diamant

Lire la suite

Australie – Chine : Les tensions sino-australiennes, le défi de l’ALP (Australian Labor Party)

Alors qu’ils ont quitté le pouvoir à l’apogée des relations entre Canberra et Pékin en 2013, les travaillistes de l’ALP* – vainqueurs des élections fédérales de mai 2022 – héritent aujourd’hui de profondes tensions sino-australiennes qu’ils attribuent au moins en partie au « manque de sophistication » de l’opposition, la coalition libérale-nationale (LNP). Après un gel de deux ans des relations diplomatiques entre l’Australie et la Chine, Xiao Qian – ambassadeur de la RPC – a récemment offert une reprise du dialogue à Canberra. Face aux défis économique et stratégique, le positionnement du nouveau Premier ministre travailliste, Anthony Albanese, sera donc déterminant au moment où l’Australie et la Chine célèbrent le 50e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques sur fond de duel sino-américain.

Lire la suite

Timor joue Australie et Chine

Le 20 mai 2022, Timor-Est ou Timor-Leste, célébrait simultanément le vingtième anniversaire de son indépendance, de sa Constitution et, pour la seconde fois, la prise de fonction de José Ramos-Horta à la présidence du pays à laquelle il a été élu (soutenu par le Congrès national de reconstruction timoraise, CNRT, contre le FRETILIN) avec 62 % des voix. Un président qui, tout en entendant maintenir des relations équilibrées avec l’Australie, paraît peu susceptible de rebuter Pékin dans ses avances.

On May 20, 2022, East Timor – Timor Leste – simultaneously celebrated the twentieth anniversary of its independence, its Constitution and, for the second time, the assumption of office of José Ramos-Horta as President of the country to which he was elected (supported by the National Timorese Reconstruction Congress, NTRC, against FRETILIN)) with 62% of the vote. A president who, while intending to maintain balanced relations with Australia, seems unlikely to repel Beijing in its advances.

Lire la suite

Eurasie : Ce n’est que le début  Это только начало 

La crise couve en Europe avec le combat entre les hausses des coûts des produits et services, liés à ceux de l’énergie, et les ajustements des salaires, l’inflation n’est pas le remède miracle.  

Lire la suite