Corée du Nord – États-Unis  : Nucléaire et responsable

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 

Il faut oublier les dénonciations imméritées et absurdes qui ont accueillies la loi « politique de la république populaire démocratique de Corée (RPDC) relative aux forces nucléaires ». Un texte à lire. Pyongyang y fait montre d’une approche rationnelle et mesurée de l’emploi de forces nucléaires strictement défensives. Ce faisant, quoi qu’on puisse le regretter, il prend place dans le cercle fermé des états nucléaires reconnus sinon tolérés.

Lire la suite

Corée du Nord – Corée du Sud : Une médiation nucléaire ? Pourquoi pas

En dépit de sanctions internationales, ce 17 avril 2022, la Corée du Nord est parvenue à la maturité nucléaire avec le test réussi d’un missile tactique. Elle est désormais hors d’attaque. Un nouvel équilibre va s’instaurer sur la péninsule. Malgré les rodomontades des uns et des autres, l’atome finira bien par imposer sa loi : l’entente 

Lire la suite

Chine – États-Unis : Direction la paix. En avant, marche !

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

C’est à une crise nucléaire sérieuse qu’ont donné naissance les gesticulations irresponsables de Donald Trump dans les dernières semaines de son mandat. Alerté par les services de renseignement, le Président du comité des chefs d’état-major interarmées, Mark Milley a su rassurer son homologue chinois. C’est peut-être là un tournant dans les relations entre les États-Unis et la Chine ? Un nouvel équilibre stratégique semble pouvoir s’instaurer.

Donald Trump’s irresponsible posturing in the final weeks of his term has led to a serious nuclear crisis. Alerted by the intelligence services, the Chairman of the Joint Chiefs of Staff, Mark Milley, has been able to reassure his Chinese counterpart. Perhaps this is a turning point in the relationship between the United States and China; A new strategic balance seems to be taking hold.

Lire la suite

Australie : Nucléaire, au risque de tout perdre

abonnement en ligne

En engageant l’Australie dans le « schéma chinois » des États-Unis, le Premier ministre Scott Morrison vient de mettre son pays à mal. Les sous-marins nucléaires anglo-américains dont l’Australie doit être dotée ne seront pas en ligne avant dix à quinze ans, s’ils sont effectivement construits, ce dont on peut douter. En attendant l’Australie reste seule et nue soumise aux sanctions chinoises : elle perd ce marché et ses échanges extérieurs sont désorganisés ; le pays est ouvertement menacé par la Chine de frappes conventionnelles et à terme nucléaires. Car voici, non sans raisons l’Australie dénoncée comme une puissance nucléaire virtuelle. Cela, en échange d’une protection illusoire car l’Australie ne sera pas défendue en cas de crise. Au total, une mauvaise affaire et une grave crise politique prévisible en Australie.

By committing Australia to the “Chinese scheme” of the United States, Prime Minister Scott Morrison has just undermined his own country. The Anglo-American nuclear submarines, which Australia is to be equipped with, will not be operational for ten to fifteen years, if they are built, which is doubtful. In the meantime, Australia remains alone and nude, subject to Chinese sanctions: it is losing this market and its foreign trade is disorganized; the country is openly threatened by China with conventional and eventually nuclear strikes. For here, not without reason, Australia is denounced as a virtual nuclear power. And this in exchange of an illusory protection, because Australia will not be defended in case of crisis. All in all, a bad deal and in the long run, a serious political crisis predictable in Australia.

Lire la suite

Corée du Nord : Le désarmement, mais la paix gagnée

2019 : Donald Trump a obtenu que Kim Jong-un démantèle Yongbyon, sa principale installation nucléaire contre une levée partielle des sanctions de l’ONU. Une première étape pour que Pyongyang mette fin à ses programmes nucléaires et spatiaux. Aujourd’hui, Joe Biden pourrait aller de l’avant, mais rigide, il tergiverse. C’est imprudent, car du jour au lendemain, la Chine peut accorder à Kim Jong-un ce que les États-Unis refusent, et faire de la Corée du Nord un pays présentable dans une péninsule non-alignée.

 

In 2019, Donald Trump obtained from Kim Jong Un the dismantlement of his main nuclear plant in Yongbyon, in return for a partial lifting of the UN sanctions. A first step towards the end of Pyongyang nuclear and space programs, and a perspective of disarmament in a pacified peninsula. Today, Joe Biden could move forward, but he stiffens and procrastinates. It shows recklessness, since China could, at short notice, grant to Kim Jong Un what the US deny, and make North Korea into a decent country in a non-aligned peninsula.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 149/2021-04

Chine  Subtilités Chine – Brésil Covid-19 oblige Chine – États-Unis La voiture électrique, champ de guerre Chine – Guinée Bissau Opportunisme actif Chine – Portugal  Macao bâillonné Chine – Suisse  Durcissement Chine – Tanzanie  Insistance Corée du Sud – Indonésie  Avion de combat Inde – Russie – États-Unis  Vers un revirement ? Japon – Australie … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 135 / 2020-01

Chine Afrique Un fléau Angola Un pied dans la sécurité formation intervention Cap-Vert   Huawei par la porte dérobée São Tomé-et-Principe   L’emprise est là Chine – Canada   Huawei pose question Chine – Union européenne – Grèce   Tir dans le pied ? Chine – Djibouti   Rixes Chine – Portugal   Macao, vingt ans après Inde – Kazakhstan   Uranium   … Lire la suite

Inde – Japon : Nouveaux progrès dans les relations de défense

Le dialogue bilatéral (2 +2) entre ministres des affaires étrangères et de la défense indiens et japonais, tenu le 30 novembre 2019 à New Delhi, a marqué un nouveau pas en avant dans la coopération de défense et de sécurité entre les deux pays. Cette avancée s’inscrit dans une convergence de vues sur la sécurité en Indo-Pacifique.

Lire la suite

L’énergie nucléaire indispensable pour l’avenir énergétique et environnemental de la Chine

La Compagnie nationale nucléaire chinoise (CNNC) a signé en juin dernier avec la société russe Rosatom, des contrats pour la construction de 4 centrales atomiques destinées à la production d’électricité.   

Lire la suite