L’agriculture française en Chine : vendre du rêve et oublier les faits

Le Président Macron avait promis lors de sa visite de janvier 2018 de retourner en Chine une fois par an. Les 4 et 5 novembre 2019, il a inauguré avec le Président Xi le pavillon français de la foire de Shanghai accompagné d’une ministre allemande et d’un commissaire européen, il parlait au nom de l’Europe.

Lire la suiteL’agriculture française en Chine : vendre du rêve et oublier les faits

De l’importation du soja et de la viande par la Chine, ou l’art de la contradiction

Le marché de lalimentaire est un point faible de léconomie chinoise, le pays le plus peuplé du monde est le plus mal doté en terre arable avec 0,09 ha par habitant (contre 0,47 aux États-Unis ou 0,87 en Russie). Lautosuffisance alimentaire dépend des importations. La Chine représente un formidable enjeu pour les puissances agricoles exportatrices dans le monde. Le soja est le premier produit agricole exporté en Chine par les États-Unis avec 12,4 milliards $ en 2017 (60 % des exportations américaines), mais le Brésil en est le premier fournisseur depuis 2013. Le marché chinois de la viande, également en explosion, est approvisionné par les pays à vocation exportatrice : Brésil, Argentine, Australie et Uruguay et depuis quelques mois les États-Unis. Il ne représente que 4,2 % des importations de soja.

Lire la suiteDe l’importation du soja et de la viande par la Chine, ou l’art de la contradiction