Russie sibérienne : La face nord de la Russie se réchauffe sur un fond d’écologie et de bruit de bottes

La Sibérie est le coeur et le coffre-fort de la Russie avec les richesses de son sous-sol et ses réserves de terre et d’eau. La conquête de l’Arctique a été une constante de la politique russe. Ivan le terrible l’initia en 1582 avec Ermak, suivi par tous les tsars et par Staline avec l’odyssée du Tcheliouskine et la construction de la Stalinka. Poutine la continue avec la priorité donnée à l’extraction minière et pétrolière et l’ouverture de la voie maritime nord (NSR*) qui va bouleverser les échanges de l’Eurasie sud-nord et de l’Asie-Europe. L’amélioration de la navigabilité des grands fleuves favorisera les échanges de marchandises jusqu’au Xinjiang et, à l’image du Mississippi, facilitera la mise en valeur des terres nouvelles russes cultivables. Le 20 mai 2021, Lavrov et Blinken ont discuté à Reykjavik au sommet de l’Arctique sur un fond de désaccord : pour l’un, la côte nord de la Sibérie et son exploitation relève des lois russes, pour l’autre « l’Arctique n’est pas seulement stratégique. It is our home ». Sous prétexte de l’écologie, on voit poindre l’idée d’un bien mondial à gérer selon un droit international à définir, un peu comme l’Amazonie pour le Brésil.Avec l’exploitation de l’Arctique, la Russie retrouve son statut de grande puissance, au grand dam des États-Unis, alors que la Chine, par la NSR, se rapproche de l’Europe.

Lire la suite

Chine – Amazonie – Sibérie – Le marché alimentaire chinois : l’Amazonie l’emporte sur la Sibérie

Pragmatisme et politique se mêlent pour compléter, par des importations, l’autosuffisance de 1,4 milliard d’estomacs. Le Brésil est sorti vainqueur de cette course au marché chinois et la Russie la grande perdante. Il y a des leçons à tirer de ces résultats, pour le Brésil sur les conséquences de sa dépendance, et pour la Russie, des conséquences de son absence. 

Lire la suite

Et si l’Amour devenait chinois ? Annexes

Russie – Chine : Et si l’Amour devenait chinois ? (Asie1 n° 143/2020-10) Annexes 1 Carte de la région 2. Les traités inégaux carte 3. L’exemple d’une zone cultivée et abandonnée: vallée de la Zeya. 4 Climat: 5.Terres exploitables, terres exploitées 5.1: Bassin de l’Amour, russe, chinois, mongol: en 2005 5.2: Les terres:  5.3 Production … Lire la suite

Comment nourrir la Chine demain ?

Pendant des millénaires, guerres, catastrophes naturelles, famines ont été les régulateurs de la population chinoise. L’empire du Milieu, en passe de devenir  la première puissance mondiale peut il réguler ses besoins alimentaires avec le commerce international ? Les États-Unis ont perdu et le marché chinois et le leadership du « food power » dans le monde. Avec une guerre commerciale avec la Chine qui se durcit, le report de la réunion du 15 août 2020 qui devait faire le point sur l’accord du 15 février conduit à poser la  question : « Comment nourrir la Chine demain ? »

Lire la suite

L’agriculture française en Chine : vendre du rêve et oublier les faits

Le Président Macron avait promis lors de sa visite de janvier 2018 de retourner en Chine une fois par an. Les 4 et 5 novembre 2019, il a inauguré avec le Président Xi le pavillon français de la foire de Shanghai accompagné d’une ministre allemande et d’un commissaire européen, il parlait au nom de l’Europe.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n°131

Chine – Afrique

  • Angola : tensions mais…
  • Guinée équatoriale – Corée du Nord : relations
  • Guinée-Bissau – Russie : pays alléchant
  • Mozambique
  • Sao Tomé et Principe – Taïwan : table rase

Lire la suite

Chine – Russie : Les pétroliers en Sibérie

Les pétroliers chinois CNPC et CNOOC ont pris chacun 10 % d’un projet de gaz liquéfié du groupe privé russe Novatek à l’embouchure de l’Ob. […]  Jorge Lusaf, Asie21 Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°128 mai 2019 La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

Chine : Bye bye l’accord de Paris (COP21)…

En dépit de ses engagements en matière de lutte contre le changement climatique après l’accord de Paris de la COP21, la Chine, malgré des efforts louables, a du mal à limiter ses émissions de gaz à effet de serre. 

Despite its commitments to fight climate change after the Paris agreement of COP21, and commendable efforts in that direction, China is facing big difficulties in struggling to limit its greenhouse gas emissions.

Lire la suite

L’Europe de l’Atlantique à l’Oural ou de Lisbonne à Vladivostok ?

Lors du 50e anniversaire de la signature du traité de Rome, date de la fondation de l’Europe, Poutine écrivait que l’Europe ne pourrait pas vraiment être elle -même sans la Russie, et que, en même temps, la Russie ne cesserait jamais de manifester son grand désir d’Europe. La Russie pourrait réveiller l’Europe pour réaliser une grande œuvre en commun : la mise en valeur de l’espace sibérien et faire que l’Europe s’étende de Lisbonne à Vladivostok. 

Lire la suite

Sibérie : le pari lancé par le président Poutine

Le président Poutine a déclaré maintes fois depuis 10 ans : « Le développement de la Sibérie et de  l’Extrême-Orient est LA priorité nationale pour la Russie durant tout le 21e siècle. ». Comment concrétiser cette idée, tel est le problème posé.

Lire la suite

L’avenir de la Russie se joue en Sibérie

La Sibérie, LA priorité nationale du XXI siècle La conférence de l’APEC – Asia Pacific Economic Cooperation -, s’est tenue pour la première fois en Russie à Vladivostok, en 2012. La Russie affirme sa vocation asiatique avec une déclaration du Président Poutine: « Le développement de la Sibérie et de l’Extrême Orient est LA priorité nationale … Lire la suite