Inde – Russie – Iran – États-Unis : une affirmation indienne de souveraineté

Ne tenant pas compte des pressions américaines, l’Inde a conclu un accord avec la Russie pour l’achat de systèmes sol air Triumph S 400, considérés comme très performants. […] Alain Lamballe, Asie21 Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°121 octobre 2018 La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne  

Turkménistan : crise économique et alimentaire

À la fin de septembre 2018,  le président du Turkménistan Gurbanguly Berdymuhammedov a reconnu que son pays était dans un grave état de crise et il a annoncé la mise en œuvre d’une nouvelle politique économique afin d’en faire sortir le pays.

Lire la suiteTurkménistan : crise économique et alimentaire

Afghanistan – Chine : une base militaire afghano-chinoise

Depuis que des patrouilles mixtes afghano-chinoises ont été aperçues dans le corridor de Wakhan, à l’extrémité reculée de l’Afghanistan, proche des frontières chinoise et tadjike, la probable construction d’une base militaire anime les médias locaux. Serait-elle destinée à accueillir un détachement de l’Armée populaire de libération, l’APL ou des militaires afghans ? Si proche du Xinjiang, la question pourrait faire sourire, mais des affirmations, des contradictions et des dénégations se sont égrenées depuis le début de 2018. Des rapprochements ont été faits avec l’installation de la base militaire de Djibouti. Sans doute Pékin voudrait à la fois sécuriser sa frontière occidentale et pousser vers l’Afghanistan et l’Iran son tant vanté Corridor économique Chine-Pakistan.

中國與阿富汗合建軍事基地

在阿富汗與中國接壤的瓦罕走廊,自從傳出有兩國合組的巡邏部隊後,當地媒體就不斷出現兩國可能合建一座軍事基地的話題。這個地方,難道真要接待一支中國人民解放軍分遣隊,或是阿富汗軍隊?由於如此靠近新疆,這個問題,從2018年初開始,就一直夾雜著肯定或否定,互相矛盾的不同說法。這倒有些類似,中國在東非吉布第設立軍事基地的情況。無論如何,北京當局,一方面要確保其西部邊界,另一方面為了完成其誇下海口的中國一巴基斯坦經濟走廊,因此必須向阿富汗及伊朗推進。

Lire la suiteAfghanistan – Chine : une base militaire afghano-chinoise

Les Chinois dans le corridor de Wakhan en Afghanistan

Le corridor de Wakhan - Afghanistan

Le corridor de Wakhan en 2016-2018 Chronologie Rémi Perelman, Asie21, septembre 2018. Les autorités afghanes, impuissantes dans la lutte contre le terrorisme, craignent une résurgence des talibans, mais elles ne peuvent rien faire sans aides extérieures, celles, concurrentes  des États-Unis et de la Chine notamment. L’activité de la Chine à l’égard de l’Afghanistan semble s’accentuer au … Lire la suiteLes Chinois dans le corridor de Wakhan en Afghanistan

Afghanistan : L’été de tous les dangers ? 

Les médias occidentaux se sont beaucoup préoccupés, durant l’été qui s’achève, de la brusque explosion de l’instabilité afghane. Pourtant, plusieurs signes montrent que derrière l’apparente reprise du conflit sur place, des tendances diverses se développent, dont certaines tendent vers la paix, tandis que certaines sont plus belligènes. L’été 2018 aurait-il été un tournant dans la conflictualité afghane ?

Lire la suiteAfghanistan : L’été de tous les dangers ? 

Mer Caspienne : Adoption d’une convention sur le statut juridique de la Caspienne

Après plus de vingt années de discussions, les cinq États riverains de la mer Caspienne ont finalement signé le 12 août 2018 la convention précisant son statut juridique1. Afin de donner plus de souplesse à l’accord, cette étendue d’eau de 371 000 km² n’y est définie ni comme une mer ni comme un lac. Elle jouit donc d’un statut spécial, qui lui est propre. La conclusion de cet accord devrait donner un essor aux échanges économiques dans toute la région.

Lire la suiteMer Caspienne : Adoption d’une convention sur le statut juridique de la Caspienne

Chine : Des conséquences géopolitiques à la répression chinoise envers les Ouïghours ?

Après le rapport du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies, la nouvelle de l’existence de camps d’internements d’Ouïghours abritant un million d’individus a été commentée par l’ensemble de la presse mondiale. Mais l’aspect géopolitique du problème reste peu évoqué. Étant donné les relations étroites entre la Chine et le Pakistan mais aussi d’autres pays musulmans comme l’Iran, la Turquie ou l’Indonésie, la politique anti-ouïghoure chinoise pourrait pourtant compliquer les relations  diplomatiques de Pékin avec ces pays – surtout en cas de crise au Xinjiang.

Following the report of the United Nations Committee on the Elimination of Racial Discrimination (CERD), the news of Uighur internment camps housing a million people was commented by the world’s press. Given the close relations between China and Pakistan but also other Muslim countries such as Iran, Turkey or Indonesia, China’s “anti-Uyghur” policy could nevertheless complicate its diplomatic relations with its countries – especially in the case of crisis in Xinjiang.

Lire la suiteChine : Des conséquences géopolitiques à la répression chinoise envers les Ouïghours ?

Grappillages Asie21 n° 120

AFGHANISTAN – PAKISTAN – MOZAMBIQUE

Poids économique de l’héroïne

Lire la suiteGrappillages Asie21 n° 120

Inde – États-Unis : Un relatif relâchement des relations mais sans conséquences

Malgré les divergences entre l’Inde et les États-Unis, les deux pays continueront d’entretenir des relations étroites car ils ont des préoccupations et des intérêts communs, à l’égard de la Chine tout particulièrement.

Lire la suiteInde – États-Unis : Un relatif relâchement des relations mais sans conséquences

Vers une convention sur le statut juridique de la Caspienne

Depuis plus de vingt ans, les cinq pays riverains de la mer Caspienne (Russie, Azerbaïdjan, Iran, Kazakhstan, Turkménistan) négocient afin de se répartir ses espaces. Leurs représentants ont fini par élaborer un projet de convention, approuvé par le président Poutine, qui sera soumis à la signature des chefs d’États réunis au mois d’août 2018  au Kazakhstan.

Lire la suiteVers une convention sur le statut juridique de la Caspienne

Kazakhstan : ouverture de deux ports de la mer Caspienne au transit américain vers l’Afghanistan

Le sénat du Kazakhstan a ratifié le 19 avril 2018 un protocole d’accord accordant aux États-Unis des facilités de transit par deux ports de la Caspienne pour l’acheminement de ses équipements vers l’Afghanistan. Cet accord conclu en septembre 2017 constitue lui-même un amendement à un accord plus général conclu en juin 2010. Le nouveau texte prévoit que les Américains pourront utiliser les ports d’Aktau et de Kyryk pour y faire transiter leur matériel transporté via l’Azerbaïdjan.

Lire la suiteKazakhstan : ouverture de deux ports de la mer Caspienne au transit américain vers l’Afghanistan

Grappillages Asie21 n°117

CHINE – AFRIQUE  Mise en cause de la main d’œuvre étrangère

ANGOLA 

  • Aide humanitaire
  • Activités illicites
  • Une comparaison controversée

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°117

L’Iran et l’avenir de l’Eurasie   

La décision des États-Unis de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien risque, entre autres conséquences, de porter atteinte à l’avenir d’un début d’alliance eurasiatique qui prenait doucement forme depuis quelques années. 

Lire la suiteL’Iran et l’avenir de l’Eurasie   

Inde – États-Unis – Israël : Refroidissement dans les relations de l’Inde avec les États-Unis et Israël ?

FAITS

Fin décembre 2017, l’Inde a voté pour la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies condamnant la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Lire la suiteInde – États-Unis – Israël : Refroidissement dans les relations de l’Inde avec les États-Unis et Israël ?

Asie centrale : Recul des États-Unis

La Commission des services armés du Sénat a récemment auditionné le commandant du US Central Command, CENTCOM. On peut en retenir l’alarme sonnée par le recul de l’influence américaine en Asie centrale et la désignation des adversaires des États-Unis dans la région. La Russie y est décrite comme plus dangereuse que la Chine. L’Iran est un facteur préoccupant de déstabilisation régionale. Le tout est un développement policé des tweets du président Trump.

Lire la suiteAsie centrale : Recul des États-Unis

Inde – Moyen-Orient : Déplacement du Premier ministre indien au Moyen-Orient, un exercice d’équilibrage

FAITS

En février 2018, le Premier ministre indien s’est rendu en Jordanie, en Palestine, aux Émirats arabes unis et en Oman. Et le président iranien et le roi de Jordanie sont venus en Inde.

Lire la suiteInde – Moyen-Orient : Déplacement du Premier ministre indien au Moyen-Orient, un exercice d’équilibrage

Chine – Pakistan – Inde – Iran : Vers une militarisation des Routes de la soie ?

Annoncé le 3 janvier 2018 par le Washington Post mais nié le 9 janvier par la Chine, l’annonce de la construction d’une base navale militaire au Pakistan, dans la ville portuaire de Jiwani ouvre un nouveau chapitre dans la compétition entre Inde et Chine à travers l’Iran et le Pakistan interposés pour la domination des flux de marchandises transitant par le golfe d’Oman.

Lire la suiteChine – Pakistan – Inde – Iran : Vers une militarisation des Routes de la soie ?

L’Iran, bastion du chiisme en devenir

La manifestation de Machhad a été organisée au départ par les durs du régime, c’est-à-dire par les partisans de l’ayatollah Khamenei, contre le président Rouhani. Ils ont exploité le mécontentement réel et justifié de la population devant la montée des prix, notamment celui des œufs. Donald Trump et les Saoudo-Israéliens font le jeu des durs en voulant mettre fin à l’accord nucléaire et en voulant imposer de nouvelles sanctions qui ne peuvent qu’étrangler Rouhani. Les durs, porte-paroles des « déshérités » ont réussi à monter d’importantes contre-manisfestations afin de le mettre en difficulté. C’est pourquoi l’Europe et même le Royaume-Uni ont adressé des mises en garde à D. Trump, afin qu’il ne détruise pas ce fragile équilibre.

Lire la suiteL’Iran, bastion du chiisme en devenir

Iran : Révolte ou révolution ?

La soudaine crise de manifestations en Iran révèle, au-delà de leur déclencheur surtout économique, que le pays est traversé par des tensions d’autant plus dangereuses qu’elles touchent à la cohésion d’ensemble de tout le régime, dans une région où l’opposition entre sunnites et chiites augmente fortement.

Lire la suiteIran : Révolte ou révolution ?

Nouvelles Routes de la soie : où en est-on exactement ?

Des officiels iraniens applaudissent à l’entrée en gare de Téhéran du premier train reliant la Chine à l’Iran depuis l’ancienne Route de la soie, le 15 février 2016.  (Crédits : AFP PHOTO / STRINGER)

En 2013, Xi Jinping annonçait au Kazakhstan la « version terrestre » des « nouvelles Routes de la soie » (la « Ceinture »). Quelques mois plus tard, il présentait la « version maritime » (la « Route ») à Jakarta. Depuis ces annonces, la dénomination anglaise a évolué. D’abord siglée OBOR (One Belt One Road – Une ceinture, une route), l’appellation était trop centrée sur les intérêts chinois et, pour les mauvaises langues, elle se traduisait par « Our bulldozers, Our rules ». Aussi Pékin a-t-il glissé vers une plus modeste Belt and Road Initiative (BRI). Déclinée sur tous les modes – voie ferrée, maritime, routes, digital et aérien –, la BRI se développe le long de deux axes ayant chacun des variantes. Le premier traverse l’Asie Centrale et continue vers l’Europe, via la Russie ou via l’Iran, et également la Route du Nord (Arctique). Le second se démultiplie en trois corridors (Pakistan vers le port de Gwadar, Birmanie vers le port de Kyaukphyu, Laos vers Singapour), et se prolonge par une voie maritime qui aboutit au Pirée d’où elle continue vers l’Europe centrale. La BRI qui ne se limite pas aux infrastructures et incorpore la construction de zones industrielles, la production électrique et même des projets hôteliers.
 

Lire la suiteNouvelles Routes de la soie : où en est-on exactement ?

Caspienne : Seront-ils enfin d’accord ?

Jamais depuis 1991, les cinq États riverains de la Caspienne n’ont paru aussi proches de conclure enfin un accord multilatéral définissant le statut de cet espace maritime fermé, et les droits des États le bordant. Mais l’euphorie devant cette perspective serait sans doute précipitée, tant les enjeux contradictoires restent difficiles à concilier.

Lire la suiteCaspienne : Seront-ils enfin d’accord ?

Russie – Azerbaïdjan – Iran : coopération trilatérale (corridor ferroviaire nord-sud, partage de la mer Caspienne) 

L’Azerbaïdjan, riverain de la mer Caspienne, se trouve à la croisée des routes nord-sud et est-ouest. Sa participation est essentielle à la mise en œuvre de grands projets régionaux de développement des voies de communication dans les domaines des chemins de fer, de la navigation, aussi bien que dans celui de l’acheminement des hydrocarbures.

Lire la suiteRussie – Azerbaïdjan – Iran : coopération trilatérale (corridor ferroviaire nord-sud, partage de la mer Caspienne) 

L’Iran retrouve le chemin du Caucase

Déjà partenaire important de l’Arménie enclavée, et disposant de « relations équilibrées » (selon la terminologie officielle des deux États) avec la Géorgie, la république islamique d’Iran améliore considérablement ses relations, longtemps tendues, avec l’Azerbaïdjan.

Lire la suiteL’Iran retrouve le chemin du Caucase

Chine – Iran : manœuvres sino-iraniennes dans le détroit d’Ormuz

Les marines iranienne et chinoise ont effectué le 18 juin 2017 des exercices conjoints dans le détroit d’Ormuz, passage stratégique majeur situé entre l’Iran et les États du Golfe, notamment les Émirats arabes unis et le sultanat d’Oman.

Lire la suiteChine – Iran : manœuvres sino-iraniennes dans le détroit d’Ormuz

L’Organisation de Coopération de Shanghai, OCS : élargissement et commerce

En juin 2017, le prochain sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, OCS, sera notamment marqué par deux faits : la présence de l’Inde et du Pakistan en tant que membres de plein exercice et l’examen des propositions chinoises destinées à structurer et stimuler la coopération économique entre pays membres. Celles-ci, en dépit de leur intérêt apparemment difficilement contestable, rencontreront une certaine méfiance, à Moscou en particulier. Les États-Unis de D. Trump pourraient y voir un risque pour leur America First, d’autant que se profile la perspective d’une entrée de l’Iran, membre observateur depuis 2005, dans le cercle des membres majeurs de l’Organisation.

Lire la suiteL’Organisation de Coopération de Shanghai, OCS : élargissement et commerce

Eurasie : L’OCS : élargissement et commerce

En juin 2017, le prochain sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, OCS, sera notamment marqué par deux faits : la présence de l’Inde et du Pakistan en tant que membres de plein exercice et l’examen des propositions chinoises destinées à structurer et stimuler la coopération économique entre pays membres. En dépit de leur intérêt apparemment difficilement contestable, il semble probable qu’elles rencontreront une certaine méfiance, à Moscou en particulier. Les États-Unis de D. Trump pourraient y voir un risque pour leur America First, d’autant que se profile la perspective d’une entrée de l’Iran, membre observateur depuis 2005, dans le cercle des membres majeurs de l’Organisation. 

Lire la suiteEurasie : L’OCS : élargissement et commerce

Pakistan – Afghanistan – Tadjikistan : Le corridor islamiste

Le Pakistan et l’Afghanistan (AfPak), sont des pays associés depuis trois décennies par la violence islamiste. Le Tadjikistan, où l’islam modéré (sunnite, de rite hanafite) est religion d’État, est menacé par l’organisation État islamique (EI). La vulnérabilité d’une population pauvre aux offres financièrement généreuses que propose l’EI à ses recrues pourrait bien lui ouvrir les … Lire la suitePakistan – Afghanistan – Tadjikistan : Le corridor islamiste

Russie – Azerbaïdjan – Iran : Corridor ferroviaire nord-sud

Depuis plusieurs années, la Russie et l’Azerbaïdjan projettent de prolonger vers l’Iran et jusqu’en Inde la ligne de chemin de fer nord-sud dont le terminus est situé en territoire azerbaïdjanais près de la frontière iranienne. Celle-ci compléterait la route empruntée par les camions. Cette idée est sur le point de devenir une réalité bien qu’elle … Lire la suiteRussie – Azerbaïdjan – Iran : Corridor ferroviaire nord-sud

Après Mossoul, l’islam radical en Asie

Après la bataille de Mossoul, le groupe État islamique, EI, va tenter de se refaire en Asie où vivent près d’un milliard de musulmans. Une stratégie fondée non seulement sur l’action violente mais sur l’utilisation missionnaire des combattants du Moyen-Orient et des travailleurs du Golfe de retour dans leurs pays d’origine, et le recrutement de jeunes musulmans discriminés, notamment en Inde. Le chemin sera tortueux, car sans même compter les armées occidentales, l’EI devra affronter l’hostilité d’Al-Qaïda, de l’Iran et des chiites comme celle des musulmans de la mouvance soufie.

Lire la suiteAprès Mossoul, l’islam radical en Asie

Iran – Pakistan – Chine : l’Iran peut-il favoriser la création du corridor économique Chine – Pakistan ?

L’inclusion de l’Iran dans la création du corridor économique Chine-Pakistan serait profitable à toute la région mais défavorable à l’Inde. Le pétrole et le gaz iraniens pourraient alimenter le Pakistan et la Chine, au détriment de l’Inde. Et la Chine pourrait remplacer l’Inde pour le développement du port iranien de Chabahar.

Lire la suiteIran – Pakistan – Chine : l’Iran peut-il favoriser la création du corridor économique Chine – Pakistan ?

Poutine

Poutine Frédéric Pons, Calman Lévy, décembre 2014 Poutine est l’héritier d’un pays complexe et d’une histoire nationale parmi les plus heurtées et les plus violentes des cent dernières années. Il ne faut jamais oublier ces données quand on s’intéresse à la Russie et à la place de Vladimir Poutine dans son histoire contemporaine. Passés sans … Lire la suitePoutine

Corée du Nord – Chine : purges

La plus saillante purge est la destitution du général Jang Song-taek de son poste de vice-président de la commission de défense nationale. Il est reproché à cet oncle du chef de l’État d’avoir détourné plusieurs millions de dollars lors de l’acquisition de Mig-31 auprès de la Russie. Deux collaborateurs, qui auraient été ses complices, ont … Lire la suiteCorée du Nord – Chine : purges

Iran – Israël : assassinats

L’Iran a connu en novembre 2013 une série d’assassinats de responsables, la plupart militaires, qui ont joué un rôle important ces derniers mois sous le régime d’Ahmadinejad. Les services secrets les attribuent à … Le vice-ministre de l’Industrie, Safdar Ramhat, a été abattu le 10 novembre 2013 (…) Le colonel Hassan Gogla, ancien responsable de l’aide … Lire la suiteIran – Israël : assassinats

Tension persistante entre l’Iran et l’Azerbaïdjan

FAITS Les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Iran ont toujours été délicates du fait que les 2/3 au moins des populations de langue azérie vivent sur le territoire de l’Azerbaïdjan iranien, la partie nord ayant été rattachée à l’Empire russe en 1828 parle traité de Turkmentchay. Récemment, des députés au Medjlis (Parlement) de Bakou ont proposé, … Lire la suiteTension persistante entre l’Iran et l’Azerbaïdjan