Saint-Petersbourg – Bishkek – Pékin : Requiem pour le rêve de l’Europe… La Sibérie, grand enjeu du Great Game.  Quand un mur remplace un pont…

« Un nouveau rideau de fer est en train de tomber entre la Russie et l’Occident, que de gâchis …si ça continue ! » (Lavrov) 

Suite à l’opération spéciale russe en Ukraine, l’Occident a imposé « des sanctions folles contre la Russie… et insensées …dont l’objectif était « d’écraser l’économie russe dans la précipitation ». Le marché mondial a réagi violemment, et avec des conséquences imprévues. La Russie, exportatrice d’énergies fossiles et de denrées alimentaires a exporté moins et gagné plus, le RUB s’est renforcé,  l’inflation  déjà installée, s’est accélérée. Des crises alimentaire, écologique et énergétique secouent le monde. L’Asie, héritière de Genghis Kan, accélère la reconquête du monde. La Sibérie en sera le cœur2, de pont vers l’Asie pour l’Europe, elle est devenue barrière d’acier3, « de Lisbonne à Vladivostok, » elle passe à du « Tage au Dniepr. » Les sanctions,  « c’est ce qu’on dict : Chier dans le panier pour après le mettre sur sa teste »  aurait dit le sage Montaigne.

Lire la suite

Tadjikistan – Chine : Construire une nouvelle base sur la frontière avec l’Afghanistan 

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Le Tadjikistan a approuvé, fin octobre 2021, la construction d’une nouvelle base dans le village de Wakhan, situé dans le Haut-Badakhchan, à proximité de la frontière avec l’Afghanistan. Elle sera financée sous la forme d’un don par la Chine communiste. Son coût est estimé entre 8 et 10 millions USD.

Lire la suite

La Chine au centre des enjeux hydrauliques asiatiques

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Cet article du général Alain Lamballe (2S) est paru dans la revue Géopolitique d’octobre 2009 [dirigée à l’époque par Marie-France Garaud, revue qui a ensuite pris le nom de Nouvelle revue Géopolitique  avant de disparaître] mais il conserve toute son actualité. Aussi, nous le publions ici. À noter que lConvention des Nations unies sur les droits relatifs aux utilisations des cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation, adoptée en 1997, mentionnée dans l’article, est entrée en vigueur en 2014, le nombre minimum de ratifications nécessaire ayant été atteint à cette date.

***

La Chine est magnifiquement dotée par la géographie car elle possède le plus grand château d’eau d’Asie, le Tibet bordé au Sud par l’Himalaya, le Karakoram et l’Hindukush, et plusieurs autres régions pourvoyeuses de moindre importance comme les Monts Célestes, les Monts Qilian et les Monts Altaï. Sa position en amont l’avantage par rapport à tous les pays qui l’entourent mais l’expose aussi aux critiques de ceux-ci. Partie prenante à de nombreux différends relatifs aux fleuves et rivières internationaux, elle se trouve au centre de la problématique de l’eau en Asie continentale et n’en mérite que mieux son appellation d’Empire du milieu[1].

Cet article est consacré aux relations de la Chine avec ses voisins dans le domaine de l’eau. Il mentionnera d’abord les particularités de ce pays avant d’aborder les problèmes région par région, dans l’ordre inverse des aiguilles d’un montre (Asie du Nord-Est, Asie du Nord, Asie centrale, Asie du Sud et Asie du Sud-Est) qui correspond à une emprise chinoise grandissante susceptible d’engendrer des tensions. En dernier lieu, il esquissera les grands traits de la politique suivie par la Chine tels qu’ils se dégagent des analyses régionales et de sa diplomatie mondiale. 

Lire la suite

LES PACHTOUNS un grand peuple sans pays

Alain lamballe, VA éditions , mars 2018.

Cet ouvrage, le premier et le seul à traiter du sujet, offre au lecteur une étude complète sur les Pachtouns, leur histoire, leur espace géographique, leur société et leurs aspirations politiques. Il présente plusieurs scénarios possibles sur l’avenir de la région qu’ils occupent en Afghanistan et au Pakistan.

Les Pachtouns défraient la chronique parce qu’ils constituent le noyau dur de l’insurrection pachtoune qui secoue l’Afghanistan et le Pakistan. Chez les Pachtouns, l’idéologie prime sur le sentiment nationaliste. Celui-ci est en berne mais pourrait renaître.

Lire la suite

ASIE Mondialisation : envois de fonds record

Malgré la réaction antimondialisation d’un nationalisme croissant et les guerres commerciales, les envois de fonds étrangers en Asie ont dépassé 300 milliards de dollars en 2018, un record.

Despite the anti-globalization reaction of growing nationalism and trade wars, foreign remittances to Asia exceeded $ 300 billion in 2018, a record.

Lire la suite

Asie centrale : L’eau de la discorde

L’Asie centrale est caractérisée par son aridité, comme la mer d’Aral en donne l’image. Les ressources en eau, nécessaires pour la vie de près de 70 millions d’habitants aujourd’hui, y seront très critiques en 2050. La rétention de l’eau par les pays de l’amont et l’augmentation des besoins engendrent une pénurie croissante et, avec elle, une situation potentiellement conflictuelle. La ressource en eau provient des glaciers des massifs montagneux adossés à la Chine. Ils donnent ainsi naissance à l’Amou Darya, au Syr Darya, comme à l’Irtych et à l’Ily. De multiples facteurs, parmi lesquels la gestion de l’eau « aux caractéristiques chinoises » font de leur eau une denrée convoitée.

Lire la suite