Asie du Sud-Est : La Chine dans le bassin du Mékong

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

À partir du « coin » du Mékong qu’elle enfonce vers le sud, la Chine tente de desserrer la stratégie indo-pacifique australo-américaine et construit sans bruit sa propre capacité d’action dans le même espace.

Lire la suite

Asie du Sud-Est : Tectonique géopolitique dans le bassin du Mékong

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Asie du Sud-Est

Tectonique géopolitique dans le bassin du Mékong

Par Rémi Perelman, Asie21, novembre 2021

SOMMAIRE

Première partie. Le jeu des institutions

I – États-Unis-Chine, entre rivalité et ajustements

Encadré 1. Partage géographique du bassin du Mékong

II – Des structures multinationales aux personnalités accusées

1- La Commission du Mékong, Mekong River Commission, MRC

Encadré 2. Les services des données et de l’information de la CMR

2) La Région du grand Mékong, Greater Mekong Subregion, GMS

3) Partenariat Mékong-États-Unis

4) Coopération Lancang Mékong

Encadré 3. Les onze barrages sur le cours supérieur du Mékong (Lancang)

Encadré 4. Incidence des barrages chinois sur le cours inférieur du Mékong

Encadré 5. Questions sur la LMC, soumises à recherche par l’Institut des économies en développement de la JETRO

4 bis – L’Institut du Mékong

Encadré 6. Les projets confiés par la LMC et l’Institut du Mékong

4 ter – Le Centre mondial d’études sur le Mékong

 

Deuxième partie. Le jeu des infrastructures 

I – La Chine descend vers le sud

Encadré 7 Population chinoise dans les pays du Mékon

1) Le pivot du Yunnan

2) Le réseau ferroviaire chinois

3) La concurrence japonaise

Encadré 8 Les trois grands plans ferroviaires

II – L’infrastructure classique : les trois couloirs ferroviaires

1) Le couloir birman ou route de l’Ouest

2) Le couloir lao-thaïlandais ou route centrale

Encadré 9 La Thaïlande modifie radicalement un accord avec Pékin

Encadré 10 Yunnan-Laos-Cambodge, couloir potentiel vers la mer de Chine du Sud

3) Le couloir vietnamo-khmer ou route oriental

III – Une infrastructure duale : l’opération Dara Sakor

1) La réserve foncière ou « la RP de Chine peut agir au Cambodge comme chez elle »

Encadré 11 Plaquette promotionnelle du projet Dara Sakor

2- L’attrait touristique de la côte : Sihanoukville et Dara Sakor

Encadré 12 Le groupe Prince Holding Group Ltd

3- Les infrastructures de Dara Sakor

 

***

Première partie. Le jeu des institutions

I – États-Unis-Chine, entre rivalité et ajustements

Si en Indo-Pacifique, la situation en mer de Chine méridionale et la possible force sous-marine à propulsion nucléaire australienne font l’actualité, quasiment rien n’émane de l’abcès qui mûrit dans le vaste bassin fluvial (une fois et demie la superficie de la France) du Mékong. Il concerne six pays dont cinq forment la moitié des effectifs de l’ASEAN et qui, à l’instar du corridor économique sino- pakistanais en gestation, relie la Chine aux mers chaudes. Comme tel, il constitue pour les deux hyper puissances un terrain stratégiquement sensible.

Lire la suite

Asie du Sud-Est  : Chine – Mékong, mais pas en tête à tête

La Commission du Mékong a 25 ans. Elle est la lointaine héritière du Comité international pour l’aménagement du bassin inférieur du Mékong, conçu en 1957 comme un élément de la stratégie américaine dans la péninsule indochinoise. Se consacrant à la surveillance environnementale du bassin, elle coexiste aujourd’hui avec un second mécanisme, à visée économique, ainsi que trois programmes de coopération menés respectivement par la Chine, le Japon et les États-Unis.

Lire la suite

Singapour – Thaïlande : Pékin et Washington 新加坡與泰國在中美兩強之間力保平衡

Européens et Américains considèrent habituellement comme étrange le comportement qui consiste à nouer des relations durables et confiantes avec des partenaires entre lesquels règne une rivalité manifeste (« qui n’est pas avec moi est contre moi »). Aussi sont-ils étonnés d’apprendre qu’il n’en va pas toujours de même dans la sphère asiatique. Une brève revue de l’ambivalence – mot ici dépourvu de sa valeur fréquemment péjorative – a été publiée récemment1. Ici, deux exemples, Singapour et Thaïlande, illustrent le souci d’équilibre que les pays d’Asie du Sud-Est tiennent à conserver dans leur coopération de défense entre les deux grandes puissances.

歐美國家總認為,要保持長期結盟而又相互信賴,對於相互競爭的國家  而言,是不可思議的事,但是,在亞洲卻並非如此。東南亞國家的國防軍備,同時和中美兩個大國合作,以達到其維持平衡的目的。新加坡與泰國即為兩個實例。

Europeans and Americans regard as strange the behavior of building long-lasting and trusting relationships with partners between whom there is a clear rivalry (« who is not with me is against me »). So they are surprised to learn that it is not always the same in the Asian sphere. A brief review of ambivalence – a word here devoid of its frequently pejorative value – has been published recently *. Here, two examples, Singapore and Thailand, illustrate the balance that the Southeast Asian countries want to maintain in their defense cooperation between the two great powers.

Lire la suite

Mer de Chine du Sud : Code de conduite, l’ASEAN continue à préparer la corde chinoise qui pendra ses dix membres 南海宣言:東盟10國要用中國的繩子吊自己

À la suite du 34e sommet de l’ASEAN (23 juin 2019 à Bangkok), les négociations préparatoires à celles qui devraient avoir lieu ultérieurement sur un futur code de conduite des parties en mer de Chine du Sud semblent s’accélérer. Paradoxalement ces travaux se déroulent à un moment où, pendant tout le mois de juillet et tout le mois d’août, la Chine se livre dans les zones économiques exclusives (ZEE) du Vietnam, de la Malaisie et des Philippines à des actes à visée hégémonique.

第34屆東盟外長高峯會於2019年6月23日在曼谷舉行後,有関未來南海各方行為宣言的談判,正緊鑼密鼓的進行。奇怪的乃是:就在這七月與八月之間,中國對越南丶馬來西亜及菲律賓的專屬經濟區,卻採取了霸權的行徑!

Following the 34th ASEAN summit (23rd of June 2019 in Bangkok), the negotiations preparatory to those which should occur later on a future code of conduct (COC) of the parties in the South China Sea seem to accelerate. Paradoxically those works are going on at a time when, during the whole months of July and August China is completing hegemonic acts in Vietnam, Malaysia and Philippines’ exclusive economic zones (EEZ).

Lire la suite

Japon : Entre amis dans l’océan Indien // Japan: Among friends in the Indian Ocean

Sans rompre avec les États-Unis ni affronter directement la Chine, l’Australie, l’Inde et le Japon vont sans doute organiser de concert une stratégie d’associations à géométrie souple avec leurs voisins dans l’océan Indien pour « occuper le terrain » face à l’entreprenante politique chinoise des Routes de la soie – laquelle englobe désormais celle du collier de perles. L’Indonésie, avec son pivot maritime en serait le partenaire le plus marquant sur la façade orientale de l’océan Indien.

Without breaking with the United States or directly confronting China, Australia, India and Japan will no doubt organize a strategy of flexible geometry partnerships with their neighbors in the Indian Ocean to « occupy the land ». Against the enterprising Chinese policy of  Silk Roads  which now includes the  pearl necklace. Indonesia, with its maritime hub, would be the most prominent partner on the eastern side of the Indian Ocean. 

Lire la suite

Chine – États-Unis – Canada – Monde : L’affaire Huawei évolue (suite 4)

L’affaire prend des proportions qui n’apparaissaient pas à ses débuts.

The clash takes on proportions that did not appear initially.

El asunto adquiere proporciones que no aparecieron en sus principios.

O caso toma dimensões que no apareciam no começo.

FAITS

  • Meng Wanzhou* s’est présentée le 8 mai 2019 devant la cour suprême de la Colombie-Britannique. Ses prochaines comparutions sont fixées au 23 septembre 2019. Elle a, de son côté, lancé une procédure pour violation de ses droits constitutionnels.

Lire la suite

ASIE Mondialisation : envois de fonds record

Malgré la réaction antimondialisation d’un nationalisme croissant et les guerres commerciales, les envois de fonds étrangers en Asie ont dépassé 300 milliards de dollars en 2018, un record.

Despite the anti-globalization reaction of growing nationalism and trade wars, foreign remittances to Asia exceeded $ 300 billion in 2018, a record.

Lire la suite

Thaïlande  « Coup d’éclat » à Bangkok, ou 24 h de folie pré-électorale

Le 8 février 2019, date limite d’enregistrement des candidatures pour les élections législatives du 24 mars suivant, la Commission électorale a enregistré celle, attendue, de l’actuel premier ministre, le général Prayut Chan-ocha, mais également celle, surprenante, de la princesse Ubolratana, la sœur aînée du roi. Lequel faisait savoir le soir même que l’initiative était « hautement inappropriée », sur quoi, comme dans une pièce bien jouée, la candidate se retirait du jeu. Au profit de qui ?

Lire la suite

La Thaïlande menacée par un « tsunami gris », le vieillissement à grande vitesse

En moins d’une génération, la Thaïlande est passée de la catégorie des pays vieillissants à celle des pays âgés. La baisse de la natalité et l’allongement de l’espérance de vie, de 61 ans en 1980 à 72 ans en 2015, pourraient déclencher un « tsunami gris », comme dans d’autres pays asiatiques. Publié sur Asialyst LA DÉMOGRAPHIE … Lire la suite