Grappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Mozambique   Un groupe influent

Lire la suiteGrappillages Asie21 n° 142/2020-09

Coronavirus : la pauvreté s’installe en Thaïlande

Des résidents d'un quartier pauvre de Bangkok attendent la distribution alimentaire, le 1er mai 2020. (Source : Web24)
Des résidents d’un quartier pauvre de Bangkok attendent la distribution alimentaire, le 1er mai 2020. (Source : Web24)
Si la Thaïlande a jugulé la pandémie, elle est l’une des économies asiatiques les plus affectées par la récession déclenchée par le Covid-19.

Lire la suiteCoronavirus : la pauvreté s’installe en Thaïlande

Cambodge : Pas de salut hors de la Chine ?

La crise du Coronavirus a bien atteint le Cambodge mais pas de la façon dont les observateurs l’attendaient : s’il y a bien eu quelques cas, le Cambodge a remarquablement bien résisté à l’épidémie sanitaire. Les dégâts sont à compter ailleurs : dans la dégradation de l’économie qui incite les autorités à compter encore plus sur une dynamique chinoise qui les maintient hors flot. La lente transformation du royaume en province chinoise se poursuit.

Lire la suiteCambodge : Pas de salut hors de la Chine ?

Chine : l’épargne freine la reprise de la consommation

La consommation des ménages reste en berne en Chine en 2020. En suscitant un effet de richesse, l'embellie du marché boursier qui a été de courte durée, a pu dynamiser les achats d'une minorité, mais la majorité des ménages a choisi d'épargner davantage. (Source : Ejinsight)
La consommation des ménages reste en berne en Chine en 2020. En suscitant un effet de richesse, l’embellie du marché boursier qui a été de courte durée, a pu dynamiser les achats d’une minorité, mais la majorité des ménages a choisi d’épargner davantage. (Source : Ejinsight).
L’économie chinoise reprend, mais cette reprise dépendra notamment de l’impact du plan de relance décidé par Pékin fin mai. D’autant que les Chinois ne sont pas prêts à consommer tous azimuts.
La Chine vient de publier les résultats économiques du second trimestre 2020. Ils intéressent le monde entier : l’évolution de la conjoncture de la seconde économie mondiale – second importateur mondial, avec 10 % du total – a un impact global : l’expérience de la Chine, entrée la première dans l’épidémie, est suivie par les autres pays.

Lire la suiteChine : l’épargne freine la reprise de la consommation

Chine : L’économie à la peine 

L’Assemblée populaire nationale, APN, s’est réunie du 22 au 26 mai 2020. Cette instance est l’Assemblée législative chinoise. Elle fixe également des objectifs pour le pays. Elle a approuvé un plan de relance de 500 mds yuans. Les problèmes d’actualité tels les troubles à Hong Kong ont été également évoqués.

Lire la suiteChine : L’économie à la peine 

Asie21 n° 129 Grappillages

Asie – Afrique

L’anacarde, un enjeu économique

Lire la suiteAsie21 n° 129 Grappillages

ASIE Mondialisation : envois de fonds record

Malgré la réaction antimondialisation d’un nationalisme croissant et les guerres commerciales, les envois de fonds étrangers en Asie ont dépassé 300 milliards de dollars en 2018, un record.

Despite the anti-globalization reaction of growing nationalism and trade wars, foreign remittances to Asia exceeded $ 300 billion in 2018, a record.

Lire la suiteASIE Mondialisation : envois de fonds record

Nouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?

Le président chinois Xi Jinping lors de son discours de clôture du 2e Forum des nouvelles Routes de la soie à Pékin, le 27 avril 2019. (Source : Asia Times)
Le second sommet des nouvelles Routes de la soie marque un changement d’attitude des autorités chinoises sur ce programme pharaonique. Ce qui pourrait le ralentir.
Au premier trimestre 2019, la Chine a marqué des points en Europe.
  • L’Italie a adhéré à la Belt and Road Initiative (BRI), suivie plus discrètement du Luxembourg et de la Suisse.
  • La Grèce a adhéré à la plateforme « 16+1 » – l’organisation associant la Chine à 16 États européens de l’Est et du Sud qui a été rebaptisée le « 17+1 ».
Autant de bonnes nouvelles pour Pékin qui a organisé fin avril le second sommet de la BRI, car depuis le premier en 2017, les déconvenues se sont multipliées et la Chine a été accusée de surendetter les pays émergents. Pour autant, ces pays, y compris ceux qui ont dénoncé des projets chinois, ne se détournent pas des Chinois.

新絲綢之路:放緩還是再出發?

新絲綢之路第二次髙峯會,最大的特點,乃是中國當局對"一帶一路"的有関計劃,態度正在改變中,此即步調可能放緩。

根據評估,2014年及2015年,中國銀行給予"一帶一路"有関國家的貸款,年高達一千五百億美元,而2017年及2018年,則已低於一千億美元。美國的一家企業研究所则指出,從2013年"一帶一路"開始運作,直到2017年舉辦第一屆一帶一路國際合作高峰論壇,中國企業簽署的建造合約,金額逐年增加,從680億美元升高到9610億美元。但也從此時開始,合約金額已開始減少。

又據估計,這種放緩的趨勢,在2019年第一季度,更形加劇。由於中國經常帳盈餘遽減,連帶影響有関作業。也因此,2019年第二屆一帶一路高峰論壇的縂結公報中指出:"成立多邊開發融資合作中心"、"共同提高債務管理水平,促進可持續融資"。換言之,中國當局已呼籲該國金融機構,應加強與國際的合作,分散融資來源,以利各項計劃的順利實施。然而,為了吸引國際金融銀行的支援,中國本身就必須透明度,如此一來,在對外開放的國際合作下,"一帶一路"各類計劃的實施腳步自然會放緩,品質也會提高得以改善。值得注意的,前述與外國機構合作的宣言,正標示著,中國加入萬隆不結盟會議以來,不干涉內政的獨立自主外交政策,未來勢必發生轉變!

Lire la suiteNouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?

Grappillages Asie21 n°126

Chine – Afrique

    • Cap-Vert : projet ambitieux

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°126