Grappillages Asie21 n° 152/2021-07 & 08

Asean  Divergences  Chine – Afrique Angola : comment s’en éloigner ?  Mozambique : le BTP à la manœuvre  Mozambique : les grands du BTP   Mozambique : investissement dans l’électricité   Nigéria : dangereux golfe de Guinée    Chine – Brésil   Le poids de Huawei   Corée du Nord  Piratage informatique   Inde – Brésil  Vaccin … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 150/2021-05

Chine – Afrique  Les stades, moyens politiques Sao Tomé-et-Principe :  échec économique Sénégal : préférence nationale Chine – Allemagne – Union européenne Cavalier seul Chine – Brésil  Autour d’une pandémie Chine – Brésil  Huawei embarrasse Inde – Union européenne  Rapprochement   Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°150/2021-05 abonnement en ligne  

Grappillages Asie21 n° 148

Chine – Afrique Angola : exigences Angola – États-Unis: surenchère Angola – Royaume-Uni : concurrence inversée Côte d’Ivoire : cacao Tanzanie – Afrique de l’Est : difficultés Chine – Allemagne  Réaction en vue ? Chine – Brésil  Un consultant de choix Chine – Italie – France  Une question Chine – Union européenne Difficile ratification Corée … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Mozambique   Un groupe influent

Lire la suite

Coronavirus : la pauvreté s’installe en Thaïlande

Des résidents d'un quartier pauvre de Bangkok attendent la distribution alimentaire, le 1er mai 2020. (Source : Web24)
Des résidents d’un quartier pauvre de Bangkok attendent la distribution alimentaire, le 1er mai 2020. (Source : Web24)
Si la Thaïlande a jugulé la pandémie, elle est l’une des économies asiatiques les plus affectées par la récession déclenchée par le Covid-19.

Lire la suite

Relocalisation ou délocalisation ? Quand les entreprises étrangères quittent la Chine

Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Des ouvriers chinois dans une usine de fabrication de masques à Shanghai, le 31 janvier 2020. (Source : Echos)
Les délocalisations des entreprises américaines et japonaises s’expliquent en deux mouvements. Le premier naît de la hausse de droits de douane des États-Unis sur un certains nombre de produits made in China. Le second a été déclenché par les annonces de l’administration Trump appelant à découpler les économies chinoises et américaines. Il a été renforcé par la pandémie qui a révélé la forte dépendance de nombreuses filières aux fournitures chinoises. L’objectif de ces délocalisations est très rarement une relocalisation aux États-Unis ou au Japon de productions réalisées en Chine, mais la réorganisation des chaînes globales de production en Asie du Sud-Est, notamment en Indonésie.

Lire la suite

L’Asie attend les touristes chinois

La Thaïlande, elle, avait attiré près de 40 millions de touristes en 2019. Ils seront 8 millions en 2020, soit une dégringolade de 80 %. (Source : Reuters)
La Thaïlande, elle, avait attiré près de 40 millions de touristes en 2019. Ils seront 8 millions en 2020, soit une dégringolade de 80 %. (Source : Reuters)
Le contraste interroge. D’un côté, les pays européens ouvrent leurs portes aux touristes européens. De l’autre, l’Asie, première région touchée par la pandémie avec un nombre de cas bien moins élevé qu’en Europe ou aux États-Unis, tarde à s’ouvrir aux voyageurs internationaux, y compris aux Asiatiques. Faute d’un accord régional, les pays multiplient les initiatives pour négocier des corridors de transport, des « bulles » à l’intérieur desquelles les voyageurs ne seront pas soumis aux exigences de quarantaine.

Lire la suite

Chine : comment le coronavirus sape les « nouvelles Routes de la soie »

Au premier trimestre 2020, le nombre de projets labellisés "Nouvelles Routes de la Soie" a chuté de 15,6 %. (Source : Asia Society)
Au premier trimestre 2020, le nombre de projets labellisés « Nouvelles Routes de la Soie » a chuté de 15,6 %. (Source : Asia Society).
Suivant la baisse spectaculaire des investissements de la Chine à l’étranger, les projets labellisés « Nouvelles Routes de la Soie » voient leur financement en chute libre depuis le début de la crise du coronavirus. Tendance lourde ou parenthèse ?

Lire la suite

Comment le coronavirus détricote le « Made in Bangladesh »

La crise du coronavirus a provoqué le chômage d'un million de salariés du textile au Bangladesh. (Source : Quartz)
La crise du coronavirus a provoqué le chômage d’un million de salariés du textile au Bangladesh. (Source : Quartz).
Le Covid-19 a provoqué une crise sanitaire et un triple choc économique au Bangladesh. Le confinement a arrêté l’économie, les exportations d’habillement ont chuté, les remises des émigrés diminuent. Des millions de personnes retombent en dessous du seuil de pauvreté.

Lire la suite

Pacifique : Une « bulle » entre l’Australie  et la Nouvelle-Zélande

Encouragés par les bons résultats obtenus dans leur lutte contre la propagation de la covid-19, les deux pays réfléchissent à la création d’un espace commun, parfaitement maîtrisé sur le plan sanitaire, qui permettrait la libre circulation de leurs ressortissants pour des motifs touristiques. Ils envisageraient, par la suite, d’ouvrir cette « bulle » aux États océaniens. Une initiative qui pourrait déboucher sur de substantiels bénéfices pour Canberra et Wellington tant sur le plan économique que diplomatique et stratégique.

Lire la suite