Grappillages Asie21 n° 159

Chine – Afrique Médiation dans la Corne ? Angola – États-Unis : cuivre Mali – Corée du Sud : blindés à tout va Madagascar : avancées Sao Tomé-et-Principe : mandarin et pingpong, armes non létales Du boeuf au poulet Chine – Brésil  Mode Chine – Russie – Ukraine Blé Une aubaine Inde – Mozambique  Rapts Japon – Madagascar  Chacun … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 158

Chine  Arrogance Chine – Angola – Philippines  Un port disputé Chine – Guinée équatoriale  Pénétration Chine – Macao  Les jeux sont faits Chine – Macao  Pas en avant au Forum Chine – Mozambique  Longtemps attendu Mozambique – Chine – Corée du Sud   Livraison Chine – Nouvelle-Calédonie  Expectative Japon – Sao Tomé-et-Príncipe  Une aide attendue Timor … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 144/2020-11

Chine – Afrique Angola : Main dans le sac passeports Mozambique : Appel à l’aide Sao tomé-et-Principe : Virage Chine – Corée du Sud – Qatar Course aux méthaniers Chine – Équateur – Pérou  Pêche Chine – Europe  Une première Chine – Macao Prémices Chine – Macao – CPLP  Nomination Chine – Portugal – États-Unis … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 143/2020-10

Chine – Afrique Angola : renouveau         La Chine vient d’annoncer officiellement qu’elle acceptait de restructurer la dette angolaise à son égard. Pékin se prépare […] Angola : dette Guinée équatoriale : satellite Guinée équatoriale – Corée du Nord : stagiaires Mozambique – Russie : chasseurs russes et non chinois Chine – … Lire la suite

Registre des activités américaines navales de présence opérationnelle et aériennes en mer de Chine du Sud

Activités navales :

    • Depuis le début de l’année 2020, cinq opérations successives pour la liberté de la navigation (freedom of navigation operation / FONOP) :

      Lire la suite

Chine – Extrême-Orient maritime : Comment la Chine met à profit la crise du coronavirus

Saisissant la fenêtre d’opportunité qu’offre la sidération provoquée par la crise du coronavirus dans le monde, la Chine profite de cet avantage pour accentuer ses activités destinées à renforcer sa domination en mers de Chine de l’Est, du Sud et dans toute la périphérie maritime de Taïwan. Mais c’est sans compter la capacité de résilience américaine.

Taking advantage of the opportunity of the amazement caused by the coronavirus crisis in the World, China increases its activities in order to reinforce its domination in the East and South China seas and all around Taïwan. But that was without taking into account the US capacity of resilience.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 136/2020-02

Chine – Afrique Angola : du Covid-19 Djibouti : avancée Égypte – Éthiopie : médiation Golfe de Guinée : rançon Chine – Portugal – Afrique Investissement Chine – Taïwan – Sao Tomé-et-Principe Politique et paludisme Chine – Union européenne – Mauritanie Aides militaires Inde – Gabon  Manganèse Timor oriental Par douzièmes   Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°136/2020-02 … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 135 / 2020-01

Chine Afrique Un fléau Angola Un pied dans la sécurité formation intervention Cap-Vert   Huawei par la porte dérobée São Tomé-et-Principe   L’emprise est là Chine – Canada   Huawei pose question Chine – Union européenne – Grèce   Tir dans le pied ? Chine – Djibouti   Rixes Chine – Portugal   Macao, vingt ans après Inde – Kazakhstan   Uranium   … Lire la suite

Grappilllages Asie21 n°134

BRICS : Plan crypto Suite à une proposition de la Russie, le Business Council des pays regroupés dans les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)  […] Chine – Afrique Angola : argutie   La diplomatie chinoise soutient  que, contrairement à […] Angola : chemin de fer Isabel dos Santos porte-parole Lors d’un récent séjour … Lire la suite

Mers de Chine : Moratoire chinois sur la pêche

Ce 2 mai 2019, la Chine a publié son moratoire annuel sur la pêche dans l’ensemble des mers chinoises ou considérées telles, la mer de Chine du Sud en particulier. Par-là, elle interdit d’autorité à ses pêcheurs ainsi qu’à ceux de tout pays de venir exercer leurs activités sur les différents bassins. Prise sans concertation avec les autres pays, la décision provoque de forts mécontentements parmi les usagers autres que chinois. Même si du point de vue écologique l’intention est louable, il n’en reste pas moins que, prise unilatéralement, elle est arbitraire et abusive puisqu’elle ne s’applique pas aux eaux strictement chinoises mais aussi à celles de ses voisins de la Chine.

On the 2nd of May 2019, China published its yearly moratorium on fishing activities over all the Chinese seas, or considered as such, particularly the South China Sea. That way Peking authoritatively forbids to its fishermen, and to those of other countries as well, to come and operate in the different determined areas. Taken without any consultation with anyone, the decision generates strong discontents among the users other than Chinese. Even if the basic purpose, observed through the lens of ecological considerations, can be highly commendable, it remains arbitrary and abusive since it does not apply to the very Chinese waters only but to all of the Chinese neighbors’ surrounding ones.

Lire la suite