Inde – Japon : Technologie et finance nipponnes pour le rail indien

Tripler la vitesse des trains indiens ne sera pas un luxe. C’est ce qui se profile pour la fin des années 2020 entre Ahmedabad, capitale du Gujarat et fief de Narendra Modi, et Mumbai, capitale commerciale de l’Inde et premier port du pays pour le trafic de conteneurs.

Tripling the speed of Indian trains will not be a luxury. This is what looms for the end of the 2020s between Ahmedabad, capital of Gujarat and stronghold of Narendra Modi, and Mumbai, commercial capital of India and the country’s first port for container traffic.

Lire la suiteInde – Japon : Technologie et finance nipponnes pour le rail indien

Grappilllages Asie21 n°134

BRICS : Plan crypto Suite à une proposition de la Russie, le Business Council des pays regroupés dans les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)  […] Chine – Afrique Angola : argutie   La diplomatie chinoise soutient  que, contrairement à […] Angola : chemin de fer Isabel dos Santos porte-parole Lors d’un récent séjour … Lire la suite Grappilllages Asie21 n°134

Inde : Une surveillance de l’océan Indien renforcée

La surveillance de ses 7500 kilomètres de côtes, archipels compris, et de l’océan Indien pose de sérieux problèmes à l’Inde. Elle développe ses infrastructures côtières et obtient la coopération de certains pays voisins, inquiets eux-aussi de la présence grandissante des bâtiments de la marine chinoise.

Lire la suiteInde : Une surveillance de l’océan Indien renforcée

Après Mossoul, l’islam radical en Asie

Après la bataille de Mossoul, le groupe État islamique, EI, va tenter de se refaire en Asie où vivent près d’un milliard de musulmans. Une stratégie fondée non seulement sur l’action violente mais sur l’utilisation missionnaire des combattants du Moyen-Orient et des travailleurs du Golfe de retour dans leurs pays d’origine, et le recrutement de jeunes musulmans discriminés, notamment en Inde. Le chemin sera tortueux, car sans même compter les armées occidentales, l’EI devra affronter l’hostilité d’Al-Qaïda, de l’Iran et des chiites comme celle des musulmans de la mouvance soufie.

Lire la suiteAprès Mossoul, l’islam radical en Asie