Mer de Chine du Sud – Chine – Riverains sud-est asiatiques : Tentative de fédération contre les actes coercitifs chinois

Fatigués des actes chinois de coercition à leur encontre dans leurs ZEE respectives en mer de Chine du Sud, cinq États riverains concernés ont décidé, sous l’impulsion de l’Indonésie, de tenter de fédérer leur action de résistance contre Pékin. Ils sont Brunei, la Malaisie, les Philippines et le Vietnam. Singapour, indirectement impacté par les incursions chinoises, est associé.

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 156/2021-12

En 2022, suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

GRAPPILLAGES

Chine – Afrique  Du FOCAC

Chine – Amérique centrale – Taïwan – Nicaragua  Nouvelle défection

Lire la suite

Asie du Sud-Est : La Chine dans le bassin du Mékong

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

À partir du « coin » du Mékong qu’elle enfonce vers le sud, la Chine tente de desserrer la stratégie indo-pacifique australo-américaine et construit sans bruit sa propre capacité d’action dans le même espace.

Lire la suite

Glasgow – COP26 :  Asie et forêt tropicale. Accusées, levez-vous ! Quand on confond les fins et les moyens

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La COP26 s’est réunie à Glasgow à la suite du G20 à Rome, en l’absence de Xi, Poutine, MBS, Bolsonaro. On salue le retour des États-Unis qui s’octroient le leadership des opérations et donnent des bons points aux uns et des remontrances aux absents. Les experts constatent que les engagements de Paris ne sont pas tenus mais on promet de faire les  best efforts pour les tenir dans l’avenir. Charbon et déforestation ont concentré les attentions, tous deux voués aux gémonies avec l’Asie coupable de s’être mal développée en utilisant les maléfices de ces 2 démons. Ce ne sont que des moyens de développement dont il faut contrôler et non interdire l’utilisation. Peut être faudrait il se développer autrement avec en priorité la réduction des écarts de richesses… et des gaspillages (encadré 1).

Lire la suite

Asie du Sud-Est : Tectonique géopolitique dans le bassin du Mékong

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Asie du Sud-Est

Tectonique géopolitique dans le bassin du Mékong

Par Rémi Perelman, Asie21, novembre 2021

SOMMAIRE

Première partie. Le jeu des institutions

I – États-Unis-Chine, entre rivalité et ajustements

Encadré 1. Partage géographique du bassin du Mékong

II – Des structures multinationales aux personnalités accusées

1- La Commission du Mékong, Mekong River Commission, MRC

Encadré 2. Les services des données et de l’information de la CMR

2) La Région du grand Mékong, Greater Mekong Subregion, GMS

3) Partenariat Mékong-États-Unis

4) Coopération Lancang Mékong

Encadré 3. Les onze barrages sur le cours supérieur du Mékong (Lancang)

Encadré 4. Incidence des barrages chinois sur le cours inférieur du Mékong

Encadré 5. Questions sur la LMC, soumises à recherche par l’Institut des économies en développement de la JETRO

4 bis – L’Institut du Mékong

Encadré 6. Les projets confiés par la LMC et l’Institut du Mékong

4 ter – Le Centre mondial d’études sur le Mékong

 

Deuxième partie. Le jeu des infrastructures 

I – La Chine descend vers le sud

Encadré 7 Population chinoise dans les pays du Mékon

1) Le pivot du Yunnan

2) Le réseau ferroviaire chinois

3) La concurrence japonaise

Encadré 8 Les trois grands plans ferroviaires

II – L’infrastructure classique : les trois couloirs ferroviaires

1) Le couloir birman ou route de l’Ouest

2) Le couloir lao-thaïlandais ou route centrale

Encadré 9 La Thaïlande modifie radicalement un accord avec Pékin

Encadré 10 Yunnan-Laos-Cambodge, couloir potentiel vers la mer de Chine du Sud

3) Le couloir vietnamo-khmer ou route oriental

III – Une infrastructure duale : l’opération Dara Sakor

1) La réserve foncière ou « la RP de Chine peut agir au Cambodge comme chez elle »

Encadré 11 Plaquette promotionnelle du projet Dara Sakor

2- L’attrait touristique de la côte : Sihanoukville et Dara Sakor

Encadré 12 Le groupe Prince Holding Group Ltd

3- Les infrastructures de Dara Sakor

 

***

Première partie. Le jeu des institutions

I – États-Unis-Chine, entre rivalité et ajustements

Si en Indo-Pacifique, la situation en mer de Chine méridionale et la possible force sous-marine à propulsion nucléaire australienne font l’actualité, quasiment rien n’émane de l’abcès qui mûrit dans le vaste bassin fluvial (une fois et demie la superficie de la France) du Mékong. Il concerne six pays dont cinq forment la moitié des effectifs de l’ASEAN et qui, à l’instar du corridor économique sino- pakistanais en gestation, relie la Chine aux mers chaudes. Comme tel, il constitue pour les deux hyper puissances un terrain stratégiquement sensible.

Lire la suite

Singapour – Vietnam – Chine – États-Unis : Quand les États-Unis veulent estomper le doute

Du 22 au 26 août 2021, Kamala Harris, vice-présidente des États-Unis a effectué une visite à Singapour et au Vietnam. Les objectifs essentiels étaient de resserrer davantage les liens entre Washington et ces deux pays et globalement, malgré le piteux repli d’Afghanistan, de rassurer l’ASEAN sur l’engagement américain en Asie du Sud-Est afin de contrer l’hégémonie chinoise en mer de Chine du Sud.

From 22 to 26 of August 2021, Kamala Harris, vice president of the Unites States, paid a visit to Singapore and Vietnam. The main aims of the visits were to enhance the links between Washington and these two countries and as a whole, despite the pitiful withdrawal from Afghanistan, to reassure ASEAN on a sustainable American commitment in South East Asia in order to put in check the Chinese hegemony in the South China Sea.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 153/2021-09 sommaire

abonnement en ligne

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

ASIE MÉDIANE

Afghanistan – Asie centrale  Peuvent-ils vivre ensemble ?  Patrick Dombrowsky, Asie21

EXTRÊME-ORIENT 

Chine La peste porcine sous contrôle. Analyse d’un succès, Maurice Rossin, Asie21

Lire la suite

Asie -Pacifique : Hong-Kong, un 16e partenaire pour le RCEP ?

Hong Kong souhaite adhérer au RCEP *.  

Hong Kong wishes to join RCEP.  

Lire la suite

Chine – Philippines – Mer de Chine du Sud : Entre tensions persistantes et dialogue

Après que le gouvernement philippin a révélé, le 21 mars 2021, la présence indue de 220 bateaux des milices maritimes chinoises sur le haut-fond Whitsun, dans la zone économique exclusive (ZEE) du pays, ses velléités de réaction se heurtent à une impavide immobilité chinoise. Dans les rangs même du gouvernement philippin, et dans son opposition, le mécontentement frémit tandis que le président Duterte, toujours aussi soucieux de maintenir la qualité de ses relations de tributaire avec la Chine, déclare « bon à jeter à la corbeille » le jugement rendu par la Cour permanente d’arbitrage le 12 juillet 2016 et, à côté de cela, participe en visioconférence au 6e dialogue bilatéral avec Xi Jinping.

After the Filipino government made known, on March 21, 2021 the undue presence of 220 ships of the Chinese maritime militias on Whitsun reef, in Philippines exclusive economic zone (EEZ), Manila vain attempts to react are confronted to a Chinese unwavering immobility. As discontent is growing among some officials of the Filipino government, and among opponents as well, about their president’s policy towards China regarding the country’s trampled interests in the South China Sea, Rodrigo Duterte, still anxious to keep his tributary relations with China at the best possible level, dared to qualify the award pronounced by the Permanent Court of Arbitration on July 12, 2016 « just paper » fit for the “waste basket”. And besides that he hold with Xi Jinping, by videoconference, the sixth bilateral round of negotiations between the two countries.

Lire la suite

Chine – Philippines – Mer de Chine du Sud : Vers une appropriation chinoise de tous les socles rocheux inoccupés dans les Spratleys

Le 21 mars 2021 les Philippins révèlent avoir découvert, le 7 mars, la présence de 220 bateaux de pêche chinois sur le haut-fond Whitsun, dans les Spratleys, en violation complète du droit de la mer relatif aux activités étrangères dans la zone économique exclusive (ZEE) d’un autre État, en l’occurrence celle des Philippines. Or il s’avère que les contrevenants appartiennent aux milices maritimes chinoises et que, selon les indices recueillis et l’histoire d’un passé récent, elles amorcent une annexion prochaine du récif. Le mode opératoire qui se dessine apparaît en effet pouvoir se calquer sur celui qui a été mis en œuvre par les Chinois à partir de 1995 pour s’emparer du haut-fond Mischief, puis le transformer complètement en île artificielle et en plateforme militarisée à partir de 2016.

Lire la suite