Indo-Pacifique : Un choix existentiel

En deux décennies, le concept académique d’indo-pacifique a nourri à des degrés divers et à différents niveaux la revitalisation d’organisations existantes ou l’éclosion d’initiatives géopolitiques nouvelles. Cette dynamique nouvelle est porteuse de réorganisation et de réorientations. Dans le portrait encore flou qui émerge, certains traits structurants commencent à apparaître. Si le souci de se soustraire aux influences exclusives de la Chine et des États-Unis en constitue le trait le plus net, il est escorté d’autres attributs aujourd’hui moins marqués. Il sera intéressant d’observer l’évolution de l’ensemble au cours de la prochaine décennie. 

Lire la suite

La stratégie de l’UE pour la coopération dans l’Indo-Pacifique. Notre Stratégie n’est pas une stratégie de confrontation. C’est une Stratégie de coopération

COMMISSION EUROPÉENNE

 

HAUT REPRÉSENTANT DE L’UNION POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ

Bruxelles, 16/09/2021

JOIN (2021) 24 final

COMMUNICATION CONJOINTE AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

https://eeas.europa.eu/headquarters/headquarters-homepage/104126/joint-communication-indo-pacific_en

La stratégie de l’UE pour la coopération dans l’Indo-Pacifique

« Notre Stratégie n’est pas une stratégie de confrontation. C’est une Stratégie de coopération. » (Josep Borrell) 

 

(Avertissement : les notes « bas de page » sont dans le corps du texte, en rouge)

 

INTRODUCTION

L’Indo-Pacifique – une vaste région s’étendant de la côte est de l’Afrique aux États insulaires du Pacifique – revêt une importance stratégique croissante pour l’Europe. Le poids économique, démographique et politique croissant de la région en fait un acteur clé pour façonner l’ordre international et relever les défis mondiaux. L’UE a l’intention d’intensifier son engagement dans la région pour établir des partenariats qui renforcent l’ordre international fondé sur des règles, relèvent les défis mondiaux et jettent les bases d’une reprise économique rapide, juste et durable qui crée une prospérité à long terme. Cet engagement sera basé sur la promotion de la démocratie, de l’état de droit, des droits de l’homme et d’engagements universellement acceptés tels que le Programme 2030 et ses objectifs de développement durable, et l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 153/2021-09 sommaire

abonnement en ligne

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

ASIE MÉDIANE

Afghanistan – Asie centrale  Peuvent-ils vivre ensemble ?  Patrick Dombrowsky, Asie21

EXTRÊME-ORIENT 

Chine La peste porcine sous contrôle. Analyse d’un succès, Maurice Rossin, Asie21

Lire la suite

Les stratégies indo-pacifiques formalisées

(par ordre alphabétique)

Allemagne. Ministère des Affaires étrangères, 2020.

Leitlinien zum Indo-Pazifik / Lignes directrices dans l’Indo-Pacifique 

Référence : https://www.auswaertiges-amt.de/blob/2380500/33f978a9d4f511942c241eb4602086c1/200901-indo-pazifik-leitlinien-1-data.pdf

Ce document-cadre exprime le souhait du gouvernement allemand d’intensifier son engagement dans la région indo-pacifique en tant que partenaire et acteur déterminant. Il détaille la doctrine et les lignes directrices de l’action de l’Allemagne dans cette région, Chine comprise. Y sont définis intérêts, principes et initiatives destinés à présenter les orientations de la politique du gouvernement fédéral dans l’ensemble des domaines de l’action internationale, bref, un guide stratégique tourné vers l’avenir. L’ambition de l’Allemagne est d’inspirer une politique européenne et de participer activement à l’organisation de l’ordre international dans l’Indo-Pacifique.

Lire la suite

Indo-Pacifique : La stratégie de l’Union européenne 

Le 16 avril 2021, Le Conseil de l’Union européenne a déclaré son intérêt pour l’Indo-Pacifique et sa volonté d’y renforcer son influence et sa coopération. Les initiatives prise précédemment par la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Danemark sont ainsi confirmées et soutenues au niveau communautaire, voire élargies. Sans hostilité, ce premier document – il sera suivi par un second, plus détaillé – rappelle à la Chine qu’il convient de respecter les règles internationales.

On April 16, 2021, the Council of the European Union declared its interest in the Indo-Pacific and its willingness to strengthen its influence and cooperation there. The initiatives previously taken by France, Germany, the Netherlands and Denmark are thus confirmed and supported at Community level, or even extended. Without hostility, this first document – it will be followed by a second, more detailed – reminds China to respect international rules.

Lire la suite

Conclusions du Conseil sur une Stratégie de l’UE pour la coopération dans l’Indo-Pacifique

Conseil de l’Union européenne, Bruxelles, 16 avril 2021, 7914/21

Stratégie de l’UE pour la coopération dans l’Indo-Pacifique

(Version française : Rémi Perelman, Asie21)

1. Le Conseil considère que l’UE devrait renforcer son orientation stratégique, sa présence et ses actions dans l’Indo-Pacifique dans le but de contribuer à la stabilité, à la sécurité, à la prospérité et au développement durable de la région, sur la base de la promotion de la démocratie, de l’état de droit, droits de l’homme et droit international.

Lire la suite

Japon – France – États-Unis – Australie : Opérations d’entraînements interarmées navals, aériens et terrestres sur l’île de Kyushu

C’est la première fois, à partir du 11 mai 2021, que la France participe à de tels exercices militaires* avec le Japon et les États-Unis, « sur fond d’inquiétude face aux ambitions chinoises dans la région » selon l’AFP.

Lire la suite

Birmanie : Le coup d’État, un enjeu international

Le coup d’État mené par la Tatmadaw (les Forces armées birmanes) le 1er février a surpris plus d’un observateur : le plébiscite remporté par la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) aux élections de novembre 2020 semblait sceller le sort de la transition amorcée en 2003. Les chancelleries occidentales se félicitaient de cette tournure quand celles des pays de l’ASEAN y voyaient un appel à poursuivre les rapprochements engagés depuis 1997. L’Inde félicitait les principaux responsables de la LND et même la Chine y trouvait son compte après avoir mis à profit la distanciation des pays occidentaux à la suite des événements tragiques touchant la communauté Rohingya (août – septembre 2017). Les accusations d’irrégularités électorales ont attiré l’attention des ambassades dont l’inquiétude est devenue encore plus palpable après que le général Min Aung Hlaing ait déclaré que la constitution pouvait être, « dans certaines circonstances », révoquée. L’ambassade américaine, avec 16 pays (dont l’ambassade du Royaume-Uni et celle de l’Union européenne) ont alors, publié une déclaration exhortant l’armée à adhérer aux normes démocratiques. Le coup d’État constitue la réponse de la Tatmadaw ; il interroge à présent sur la meilleure stratégie à adopter alors que le mouvement de désobéissance civile prend de l’ampleur. 

🐄 Suivez l’évolution en Asie avec un abonnement à Asie21 🐄

Lire la suite

Indo-Pacifique : un guide pour renforcer la coopération néerlandaise et européenne avec les partenaires en Asie

Ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas

13 novembre 2020

Indo-Pacifique : un guide pour renforcer la coopération néerlandaise et européenne

avec les partenaires en Asie

Texte initial : https://www.rijksoverheid.nl/documenten/publicaties/2020/11/13/indo-pacific-een-leidraad-voor-versterking-van-de-nederlandse-en-eu-samenwerking-met-partners-in-azie

Version française et notes de bas de page : Rémi Perelman, Asie21, qui apprécierait toute remarque sur la traduction – remi.perelman@gmail.com.

Lire également :

Indo-Pacifique – Royaume-Uni : Désormais, l’air du large

Indo-Pacifique : Une politique allemande. Vers une politique européenne ?

*****

L’ESSENTIEL

  • Les relations géopolitiques et géoéconomiques évoluent rapidement. L’importance de la région indo-pacifique ne cesse de croître. Afin de bien représenter les intérêts économiques et politiques des Pays-Bas et de l’Europe dans la région de croissance la plus importante du monde, un engagement plus actif des Pays-Bas et de l’UE dans la région indo-pacifique et sa propre vision néerlandaise et européenne de la région est important. 

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Indopacifique : Les États-Unis reconstruisent  leur 1ère Flotte. Les Palaos, aubaine pour Taïwan

Le secrétaire américain à la Marine, Kenneth Braithwaite, a déclaré que, compte tenu du développement rapide de l’APL*, de la création d’îles et de bases militaires chinoises à l’étranger dans des eaux contestées, la marine américaine ne peut pas compter uniquement sur sa 7e flotte pour défendre la région indo-pacifique. Elle a donc présenté une demande administrative pour reconstruire sa 1ère flotte.

Lire la suite

Indo-Pacifique – Europe – France : Ne pas se laisser entraîner dans une dérive otanienne en Indo-Pacifique

L’intérêt bien tardif que, contrairement à la France et au Royaume-Uni, portent aujourd’hui l’Allemagne et les Pays-Bas sur la région indopacifique, le suivisme européen des États-Unis dans le cadre de l’OTAN, font craindre que le schéma otanien historiquement adopté face à la Russie toujours considérée comme une menace, ne soit transposé face à la Chine, voire à la Russie d’aujourd’hui en contribuant à un nouveau renforcement de ces deux partenaires stratégiques.

The so late interest that, except from France and the United Kingdom, Germany and the Netherlands show today on the Indo-pacific region, the European bandwagoning with the United States within the NATO’s frame, both considerations may let fear that the NATO scheme adopted to confront Russia, which is still considered as a threat by the USA and its allies, be transposed to confront China, even to confront Russia on this side of the World, thus contributing to a renewed reinforcement between those two strategic partners.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 146/2021-01 – sommaire

🐁.  1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN 🐃 

EXTRÊME-ORIENT 

Chine  La hausse du yuan, signe de bonne santé de   l’économie, mais risque pour les exportations, Philippe Delalande, Asie21

Chine  Un pays a-t-il le droit de manipuler son climat sans demander l’accord du reste de la planète ? Patrick Hébert, Asie21

Chine  Le pari de la civilisation écologique de Xi Jinping, Maurice Rossin, Asie21

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 144/2020-11 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine – États-Unis Quand l’économie chinoise égalera-t-elle celle des États-Unis ? Philippe Delalande, Asie21

Chine – Hong-Kong   Hong-Kong est encore aujourd’hui la porte financière de la Chine vers le monde, Patrick Hébert, Asie21

Japon Une rébellion aéronautique, Edouard Valensi, Asie21

Taïwan – États-Unis Exercices militaires conjoints des corps des marines. La gifle américaine, Catherine Bouchet-Orphelin, Asie21

  • Démenti américain. Jeux de mots et de concepts
  • Extrait de déclarations du porte-parole du Pentagone, John Supple

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Record de vente d’armes américaines à Taïwan sous le gouvernement Tsai

Depuis l’entrée en fonction de Mme Tsai en 2016, le montant total des ventes d’armes américaines à Taïwan a dépassé 18,1 milliards de dollars. Mais quel intérêt pour Taïwan de s’engager dans une course aux armements avec la Chine sachant que les budgets militaires ne sont pas comparables ?

Lire la suite

Gouvernement de la République fédérale d’Allemagne ALLEMAGNE – EUROPE – ASIE : FAÇONNER ENSEMBLE LE 21e SIÈCLE

Gouvernement de la République fédérale d’Allemagne

ALLEMAGNE – EUROPE – ASIE

FAÇONNER ENSEMBLE LE 21e SIÈCLE

Source : https://www.auswaertiges-amt.de/blob/2380500/33f978a9d4f511942c241eb4602086c1/200901-indo-pazifik-leitlinien–1–data.pdf

Le gouvernement fédéral adopte des lignes directrices

dans la région indo-pacifique

La région indo-pacifique a considérablement gagné en importance. Le gouvernement fédéral souhaite y intensifier son engagement à l’avenir en tant que partenaire et acteur déterminant. Le conseil des ministres fédéral vient d’adopter des lignes directrices portant sur la future politique dans la région indo-pacifique. Il s’agit également d’une stratégie européenne.

Lire la suite

France : création du poste d’ambassadeur chargé de l’Indo-Pacifique

Par décret du 16 septembre 2020, le gouvernement de la République française a créé un poste d’ambassadeur chargé de l’Indo-Pacifique et nommé son premier titulaire à compter du 15 octobre 2020 en la personne de Christophe Penot, ministre plénipotentiaire de 1re classe, ancien ambassadeur en Malaisie et en Australie – son dernier poste. Il sera … Lire la suite

Nouvelle-Calédonie   Référendum : encore le choix de la France, mais …

Le non à l’indépendance l’a encore emporté à l’issue du référendum d’autodétermination organisé en Nouvelle-Calédonie le 4 octobre 2020. Toutefois, l’analyse des résultats confirme la dynamique indépendantiste qui interpelle désormais le « Caillou » et Paris. Un troisième (et dernier) référendum se profile qui n’arrangera pas vraiment une situation qui se tend. L’État, jusqu’à présent discret, doit reprendre la main pour renouer le dialogue entre les deux blocs, indépendantistes et loyalistes (partisans du maintien au sein de la République française), au risque d’un dérapage qui sera difficile à contrôler.

Lire la suite

Réunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

Encadré attaché à l’article de Rémi Perelman in Asie21 n° 143/2020-10

Réunions tenues avant la réunion du Quad (été 2020)

  • Le 4 juin : sommet Australie-Inde par téléconférence entre les deux Premiers ministres et finalisation de l’Accord de soutien logistique mutuel, destiné à augmenter l’interopérabilité entre leurs armées. L’Inde a déjà des accords similaires avec les États-Unis.

Lire la suite

Japon : Un intérêt croissant pour l’Indo-Pacifique

Le Japon a décidé de renforcer les capacités de son Bureau de politique de défense avec l’objectif d’améliorer sa coordination en matière de défense avec l’Inde, l’Australie et certains pays d’Asie du Sud-Est.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : TAIPEI Act 2019, une loi américaine qui concerne Taïwan

2019台北法案(台灣友邦國際保䕶及加強倡議法案)-一項涉及台灣的美國法

Adoptée à l’unanimité par le Congrès des États-Unis, la loi « TAIPEI Act 2019 »*  est entrée en vigueur le 26 mars 2020. Elle confirme l’appui américain à Taïwan. Mais quel intérêt pour Taïwan ?

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : Project 2049 Institute, groupe de réflexion ou marchand d’armes ? Le coup peut partir en nettoyant son fusil 🔥  

Le Project 2049 Institute, fondé en janvier 2008, est un groupe de réflexion américain spécialisé sur les questions de sécurité et les politiques publiques en Asie-Pacifique. Il a pour objectif « officiel » de  guider les décideurs « vers une Asie plus sûre d’ici 2049 », en publiant des «études pour des sponsors intéressés par la prévision stratégique à long terme ».

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : L’intérêt des États-Unis pour Taïwan

美國與台灣的利害關係

L’intérêt des États-Unis pour Taïwan  n’est pas nouveau. Dès le début du XVIIIe siècle, des  Européens et Américains mentionnent Taïwan, dans leurs carnets de voyage, comme riche en ressources naturelles. En 1853, un commandant de l’escadron américain des Indes orientales, Matthew Perry, avait suggéré à Washington de transformer Taïwan en territoire américain. En 1854, le premier ambassadeur américain au Japon suggère que les États-Unis rachètent1 Taïwan à la cour des Qing pour consolider leurs intérêts commerciaux en Asie. Mais Franklin Pierce, 14e président des États-Unis, considère alors que cela pourrait froisser l’empereur Qing. Aujourd’hui, Taïwan est un lieu hautement stratégique de par sa position géographique.

Lire la suite

L’Indo-Pacifique ausculté par la Chine

« En s’en tenant formellement à la recherche scientifique dans le respect du droit de la mer », la Chine parcourt l’Indo-Pacifique en surface et dans les grands fonds, en s’attachant particulièrement aux secteurs maritimes sensibles. Elle surveille ainsi les routes du trafic de ses navires marchands tout en jalonnant le futur théâtre de ses activités navales.

Lire la suite

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°137/2020-03 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine Coronavirus et propagande virale : l’Empire-Parti chinois contre-attaque, Jean-Yves Heurtebise, Asie21

Chine – Monde  L’internationalisation du Covid-19, impact sur la Chine et le monde, Jean Raphaël Chaponnière, Asie21

Taïwan – États-Unis – Chine  Les États-Unis tissent leur toile  pour un découplage total, Catherine Bouchet-Orphelin, Asie21

Lire la suite

Asie21 Hors-Série n°3/2020-03 Spécial Indo-Pacifique : Les grands acteurs

L'Indo-Pacifique, centre de la compétition géopolitique américano-chinoise, Rémi Perelman, Asie21

 

L’Indo-Pacifique (IP), un nouveau monde tiraillé entre Washington et Pékin

Cinq grands acteurs dans un théâtre pour trois stratégies

Rémi Perelman, Asie21

NB : Ce qui suit développe le sujet d’un court exposé présenté par Rémi Perelman lors du colloque organisé le 25 février 2020 par la Fondation Gabriel Péri et l’INALCO sur le thème « Mer de Chine méridionale et Indo-Pacifique : comment garantir une sécurité commune ?« 

L’Indo-Pacifique est désormais le centre de la compétition géopolitique sino-américaine. On pourrait imaginer, et cela a été dit, être revenu à l’affrontement bipolaire qui a marqué la Guerre Froide avec, pour Washington, un simple changement de sparring partner. Mais l’effacement – tout relatif – des États-Unis trumpiens donnent de l’espace à des puissances moyennes. Trois d’entre elles, chacune à sa manière, pourrait trouver l’instant favorable pour affirmer ses ambitions régionales, l’Inde, l’Indonésie et l’Australie, une situation susceptible de conduire à la multipolarité.

Lire la suite

 Sécurité en Asie du Sud-Est : la trahison Duterte

Sur fond d’immixtion américaine dans les affaires intérieures des Philippines le président Rodrigo Duterte a réagi violemment en décidant, le 11 février 2020, de mettre fin à l’« accord sur les forces hôtes » (VFA*), signé le 10 février 1998 entre les États-Unis et le gouvernement philippin, de Fidel Ramos à l’époque. A la suite d’une intention annoncée dès la fin du mois de janvier, cette décision, s’il n’y est pas revenu dessus avant le 8 juillet 2020, provoquera un véritable déficit sécuritaire régional en faveur de la Chine.

Lire la suite

Indo-Pacifique : Asia Reassurance Initiative Act

L’Asia Reassurance Initiative Act (ARIA, où reassurance se traduit ici par « engagement ») est une loi votée par le Congrès américain et mise récemment en application. Avec un souci méritoire de précision, elle manifeste l’adoption par le législateur du concept récent d’Indo-Pacifique. Son application par l’exécutif dépendra des différentes administrations qui se succèderont à la Maison-Blanche. Celle de Donald Trump, pourtant signataire ne donne cependant pas le bon exemple.

Lire la suite

Tuvalu dit non

Les élections législatives à Tuvalu, en septembre 2019, ont vu la défaite du Premier ministre sortant, Enele Sopoaga*, et son remplacement à la tête du gouvernement par le chef de l’opposition Kauséa Natano*. Le départ d’Enele Sopoaga, pro-Taïwan, a un moment agité la communauté des États du Pacifique qui ne savait rien des intentions de son successeur quant à la délicate question des relations diplomatiques avec la république de Chine, certains pariant sur un retournement rapide en faveur de Pékin.

Lire la suite

Bougainville : Le choix de l’indépendance

Dans le cadre d’un référendum organisé du 23 novembre au 7 décembre, la population de l’archipel de Bougainville a voté pour l’indépendance à une écrasante majorité (98 % des suffrages exprimés), rejetant l’offre d’autonomie élargie proposée par le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Bougainville pourrait bien, désormais, devenir un nouveau front dans la guerre d’influence à laquelle se livrent, dans la région, l’Australie et la Chine.

Lire la suite

Chine – États-Unis  : Match à coups de « points bleus »

Le projet du Blue Dot Network a été conçu en 2018 par les États-Unis, pour faire pièce à l’Initiative chinoise des Routes de la soie. Récemment réchauffé et platoniquement associés à l’Australie et au Japon, il tente, dans une formulation marquée par le flou et un caractère éminemment commercial, de susciter l’adhésion des pays de « l’Indo-Pacifique ». Il est trop tôt pour dire s’il s’agit d’un projet mort-né ou d’un succès.

Lire la suite

Inde Accords sécuritaires : Corée et Australie

L’Inde, inquiète du développement du « collier de perles chinois » dans l’océan Indien, notamment depuis l’installation de la base aéronavale de Djibouti inaugurée le 1er août 2017, a adopté une politique d’appui logistique mutuel avec un nombre croissant de pays. Le dernier accord a été signé avec la Corée du Sud en septembre 2019.

India, concerned about the development of the « Chinese pearl necklace » in the Indian Ocean, particularly since the installation of the Djibouti Naval Air Station inaugurated on 1 August 2017, has adopted a policy of mutual logistic support with increasing numbers of country. The last agreement was signed with South Korea in September 2019.

Lire la suite

Indo-Pacifique, portrait d’un monde tiraillé entre Washington et Pékin

Peu de pays de la région ont une attitude tranchée à l’égard des deux grandes puissances. Les raisons sont nombreuses et ne sont pas toujours explicitées, par prudence d’une part, par difficulté de démêler intérêts et risques dans les deux domaines qui comptent aujourd’hui, l’économie et la politique. La succession des gouvernements dans les pays à régime démocratique font varier les sympathies. Certains, comme l’Indonésie, font ouvertement appel à l’aide des deux camps, la proximité géographique de la Chine dans la région conduit d’autres soit à se méfier du voisin, comme l’Inde, soit à s’y livrer, comme le Cambodge… Chaque pays a son histoire et ses projets. Ce qui suit n’est qu’une esquisse très sommaire de la diversité des situations.

Lire la suite

Asie21 HORS-SÉRIE n°2 : spécial Indo-Pacifique – sommaire

DOSSIER SPÉCIAL INDO-PACIFIQUE acheter le numéro   Préambule  Catherine Bouchet-Orphelin, Asie21 Indo-Pacifique  Entre deux puissances, Rémi Perelman, Asie21 Portrait d’un monde tiraillé entre Washington et Pékin L’Inde Sri Lanka L’ASEAN L’Indonésie La Malaisie Le Vietnam Les Philippines La Birmanie La péninsule coréenne Le Japon Le Golfe Dans l’océan Indien L’Australie Les petits États insulaires du … Lire la suite

Indo-Pacifique : Entre deux puissances 夾在中美兩強之間的印太地區

Deux puissances s’affrontent à fleurets mouchetés dans l’espace indo-pacifique. La Chine sort de son pré carré continental et cherche avec vigueur à s’affirmer en mer. En vieille habituée du Pacifique, forte de ses flottes numérotées couvrant les océans du globe à la suite de celles de l’Empire britannique (Rule Britannia, Britannia rule the waves...), l’Amérique (great again ?) s’efforce d’y conserver son emprise « bienveillante ». Un grand nombre de pays aujourd’hui indépendants sont compris dans cette immense région qui réunit deux océans. Est-il fatal qu’ils aient à se rallier à l’un ou l’autre de ces camps ?

在印度洋與太平洋之間,目前有兩個大國,正揮劍互鬥。中國正走出大陸草原,奮力奔向海洋。而美國則承接大英帝國,以偏布全球的先進海軍,企圖"氣定神閒的"牢牢掌控太平洋。許多今天已宣告獨立的國家,終於瞭解,處在這片連結兩大洋的地區之中,是否倒向任一邊,都可能遭到致命噩運?

Lire la suite

Japon : Entre amis dans l’océan Indien // Japan: Among friends in the Indian Ocean

Sans rompre avec les États-Unis ni affronter directement la Chine, l’Australie, l’Inde et le Japon vont sans doute organiser de concert une stratégie d’associations à géométrie souple avec leurs voisins dans l’océan Indien pour « occuper le terrain » face à l’entreprenante politique chinoise des Routes de la soie – laquelle englobe désormais celle du collier de perles. L’Indonésie, avec son pivot maritime en serait le partenaire le plus marquant sur la façade orientale de l’océan Indien.

Without breaking with the United States or directly confronting China, Australia, India and Japan will no doubt organize a strategy of flexible geometry partnerships with their neighbors in the Indian Ocean to « occupy the land ». Against the enterprising Chinese policy of  Silk Roads  which now includes the  pearl necklace. Indonesia, with its maritime hub, would be the most prominent partner on the eastern side of the Indian Ocean. 

Lire la suite

Feuille de route sur la coopération franco-japonaise pour ouvrir de nouveaux horizons entre la France et le Japon dans le cadre du partenariat d’exception (2019-2023)

[Extrait*]

A l’invitation de M. Shinzo Abe, Premier ministre du Japon, M. Emmanuel Macron, président de la République française a effectué une visite officielle au Japon du 26 au 27 juin 2019. À cette occasion, les deux pays confirment de nouveau qu’ils partagent résolument les valeurs communes telles que la liberté, la démocratie, l’État de droit, le respect des droits de l’homme, un ordre international fondé sur des règles, et expriment leur volonté d’insuffler une nouvelle dynamique au « partenariat d’exception » franco-japonais.

Lire la suite

Japon : Une nouvelle stratégie de politique étrangère : « Stratégie indo-pacifique libre et ouverte »

Ministère des Affaires étrangères du Japon https://www.mofa.go.jp/files/000430632.pdf Version française : Rémi Perelman, Asie21, 6 juillet 2019 « Une diplomatie qui adopte une perspective panoramique de la carte du monde » « Contribution proactive à la paix » fondée sur le principe de la coopération internationale   Sur la base des réalisations de l’administration Abe, le Japon a l’intention d’améliorer … Lire la suite

Canberra : États-Unis (avec ou sans ?)/Chine (pour ou contre ?)

Deux éminents spécialistes australiens de stratégie ont engagé un débat à propos de la politique de défense de l’Australie : est-il imprudent (ou nécessaire) de compter sur les États-Unis pour les décennies à venir ? Le premier, Hugh White, vient de publier chez La Trobe University Press, le 2 juillet 2019, How to Defend Australia, un ouvrage qu’il a présenté ce même jour dans la revue The Strategist (ASPI, Australian Strategist Policy Institute). Deux jours après, et dans la même revue, Michael Shoebridge lui répond par un article intitulé sans ambiguïté Hugh White’s plan for defending Australia simply isn’t viable.

Ce débat ne devrait pas laisser les Français indifférents, dans la mesure où notre pays est partie prenante dans la géostratégie de l’Indo-Pacifique et où l’Australie a signé le 19 février 2019, un contrat de 50 milliards de dollars pour l’achat de 12 sous-marins de la classe Suffren du programme Barracuda de Naval Group, à fabriquer en Australie, pour remplacer 6 Collins d’ancienne génération. Selon Scott Morrison, le Premier ministre australien, il s’agit là du « plus important investissement consenti en matière de défense en temps de paix par l’Australie ». Le premier Barracuda devrait être mis en service en 2030. C’est dire si la réflexion prospective relative à un théâtre stratégique peu familier à la plupart de nos compatriotes est nécessaire.

Lire la suite

Tuvalu : « Sauver un État insulaire comme Tuvalu, c’est sauver la planète » (Antonio Guterres)

Aux avant-postes de la lutte contre le réchauffement climatique, les pays du Pacifique veulent faire bouger les lignes. Il en va de leur survie. La coopération internationale sera toujours de mise dans la zone mais avec un engagement plus marqué des États océaniens.

Lire la suite

Vanuatu : Le retour de l’Australie

Dans un podcast diffusé en mars dernier par l’Australian Centre for China in the World, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et du Commerce du Vanuatu, Ralph Regenvanu, n’a pas hésité à faire part de ses griefs à l’encontre de la Chine, par ailleurs très présente et active dans son pays.

In a podcast aired last March by the Australian Center for China in the World, Vanuatu Minister of Foreign Affairs, International Cooperation and Trade Ralph Regenvanu did not hesitate to voice his grievances to the against China, which is also very active and active in its country.

Lire la suite

Inde – Chine : réchauffement en avril, et alors ?

Le mois d’avril 2018 aura été le mois où la Chine et l’Inde, au fil de nombreuses rencontres, ont voulu fermer la parenthèse ouverte par 73 jours de face à face hostile entre leurs armées sur le plateau de Doklam. S’expliquer « entre amis » est une phase classique des relations entre ces deux puissances inégales, certes, mais qui s’entendent pour négocier quelques avantages de part et d’autre. Est-ce à dire que l’Inde souhaite s’en tenir au confinement avec la Chine et la Russie ?

April was the month when China and India, through many meetings, wanted to close the parenthesis opened by 73 days of hostile confrontation between their armies on the Doklam plateau. Explaining oneself « among friends » is a classic phase of relations between these two unequal powers, of course, but who agree to negotiate some advantages on both sides. Does this mean that India wants to stick to confinement with China and Russia ?

Lire la suite

Sauvegarde des intérêts de l’Australie en matière de sécurité grâce à des liens avec les pays du Pacifique

SAUVEGARDE DES INTÉRÊTS DE L’AUSTRALIE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ GRÂCE À DES LIENS AVEC LES PAYS DU PACIFIQUE Avertissement This is a translation of a Lowy Institute Analysis paper, Safeguarding Australia’s security interests through closer Pacific ties, originally published on 4 April 2018, reproduced with permission. The translation is that of Asie21.com and is not attributable to … Lire la suite

ASEAN – Australie : Bilan du sommet spécial tenu du 16 au 18 mars 2018 à Sydney

Le sommet spécial ASEAN – Australie, qui a eu lieu à Sidney du 16 au 18 mars 2018, s’est achevé sur une note très consensuelle traduite dans une déclaration dite de Sidney. Si une multitude de sujets d’intérêt commun ont été discutés pendant les trois jours de rencontre, ce sont avant tout les problèmes de sécurité régionale sur lesquels l’accent a été mis.

Lire la suite

Chine – Australie : L’Australie malvenue en mer de Chine du Sud

Canberra récuse la stratégie d’assimilation territoriale que Pékin pratique en mer de Chine du Sud. Et la Chine n’accepte pas, de son côté, une telle insoumission de la part de l’Australie.

Lire la suite

Timor Est : Retour aux urnes // Timor Est – Australie : Accord sur les frontières

Timor Est : Retour aux urnes Le chef de gouvernement Mari Alkatiri, du parti Fretilin, n’a pu faire adopter […] Jorge Lusaf, Asie21 Timor Est – Australie : Accord sur les frontières Si, pour le secrétaire général de l’ONU, le traité qui vient d’être signé sous l’égide conciliatrice de son organisation sur les frontières maritimes entre Timor … Lire la suite

AUSTRALIE  Un délicat tournant stratégique

Le Livre blanc sur la politique étrangère de l’Australie de novembre 2017 (Opportunity Security Strength) a été le premier depuis 1951 dans lequel Canberra n’a pu tenir pour acquis la solidité de l’alliance forgée avec Washington, s’obligeant à réinventer, tâche délicate, une stratégie plus autonome. Dès lors, le choix de ses alliances (ASEAN, Quad…) va dessiner la menace qu’elle perçoit dans la région en provenance de la Chine, de la Corée du Nord et du terrorisme islamique. À l’intérieur, la Coalition au pouvoir sera vraisemblablement contrainte d’aller dans le sens que prône l’opposition travailliste, favorable à une intégration plus poussée dans l’environnement géopolitique de l’Australie, tout en s’en démarquant, un exercice délicat. Les prochaines élections générales sont prévues en 2019.

Lire la suite

Chine – Mer de Chine du Sud : Avancement des travaux de militarisation des Spratleys

Sans se laisser impressionner par qui que ce soit, et face à l’impuissance des pays d’Asie du Sud-Est, la Chine a, entre juin et décembre 2017, poursuivi de manière spectaculaire ses travaux d’aménagement, notamment militaire, des plateformes artificielles créées par ses soins en mer de Chine du Sud à partir de 2013. C’est ce dont rend compte le journal philippin l’Inquirer en publiant, le 5 février 2018, une série inédite de photographies aériennes destinées à démontrer une réalité qui était jusque-là dénoncée sans apport concret de preuves, du moins à la connaissance du grand public.

Lire la suite

Le débat stratégique australien

Le débat stratégique australien Éléments documentaires Rémi Perelman, Asie21, mars 2018 PLAN Avant-propos Chapitre I – Le cadre du débat stratégique australien      1) Un débat sur la stratégie australienne pour les vingt ans à venir      2) Des positions partisanes différentes Chapitre II – Les sujets du débat stratégique australien     … Lire la suite

AUSTRALIE 1 – Canberra provoque Pékin

Les tensions entre l’Australie et la Chine nées en 2017 se sont avivées début 2018. Deux faits ont piqué Pékin au vif. Le refus du sino-britannique Huawei & Global Marine Systems comme opérateur de la pose d’un câble Internet reliant les îles Salomon au réseau australien, mais surtout une déclaration ministérielle évoquant les « routes n’aboutissant nulle part » de l’aide chinoise. Par ailleurs, les perspectives d’une relation militaire renforcée entre Canberra et Tokyo inquiètent la Chine, notamment parce que le Japon pourrait s’inviter dans le controversé programme de « souverainisation » de la mer de Chine du Sud.

Lire la suite

AUSTRALIE 2 – Canberra s’oppose à l’entrisme informatique chinois

Considéré comme un risque de sécurité important par l’Australie, Huawei & Global Marine Systems ne posera pas le câble sous-marin connectant au réseau Internet australien ceux des îles Salomon et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les progrès rapides réalisés en Chine en matière d’IA et de traitement de données en masse ont attisé l’appétit de ses régiments d’informaticiens pour l’acquisition des stocks et des flux de données qui se multiplient dans le monde. La connectivité universelle et l’existence de back doors sont des aubaines pour qui veut dominer le monde.

Lire la suite

Opération « Australia »

Faute de pouvoir investir l’Inde, la Chine cible l’Australie pour devenir une puissance indopacifique. Ce pays-continent dispose d’un territoire enviable, d’une importante communauté d’origine chinoise et pourrait constituer un relais vers l’Antarctique. Pékin se projetterait ainsi vers deux autres quasi-continents à sa mesure et de surcroît relativement vulnérables.

Lire la suite

Australie : Ingérence chinoise… et réactions

L’influence chinoise en Océanie mérite l’attention. Plusieurs faits récents en témoignent. D’abord, la publication du Livre blanc de la politique étrangère australienne pour les dix années à venir montre que l’agressivité de Pékin suscite de l’anxiété. Puis, le journalisme d’investigation ayant patiemment mis en évidence les modalités de l’ingérence de la Chine en Australie, une législation destinée à y mettre fin a été mise en chantier à Canberra, provoquant l’ire de Pékin. La Nouvelle-Zélande présente les mêmes symptômes. La route de l’Antarctique serait-elle fermée ?

Lire la suite

Opération Australia, la campagne d’influence de la Chine

Opération Australia,

La campagne d’influence secrète de la Chine en Australie,

Rémi Perelman, Asie21, janvier 2018

Pour devenir une puissance indopacifique – une visée à long terme – et faute de pouvoir investir l’Inde, la Chine cible l’Australie, territoire enviable et relais vers l’Antarctique. Pékin se projetterait ainsi vers deux autres quasi-continents à sa mesure, a priori relativement vulnérables de surcroît.

Dans cette perspective, les objectifs du Parti communiste chinois, PCC, sont au nombre de trois : contrôler les communautés soupçonnées d’hostilité à son égard, se doter de complices et, via de zélés donateurs, influencer favorablement le cours de la politique australienne.

Si l’agence de sécurité australienne, l’Australian Security Intelligence Organisation, l’ASIO, s’en inquiète aujourd’hui sérieusement, le caractère apparemment limité et subreptice des actions incriminées ne soulève pas de vagues sur le plan international, où l’attention est accaparée à juste titre par la première étape du processus qu’est l’avancée en mer de Chine du Sud.

Lire la suite

Japon, Australie et ASEAN : Un pôle sécuritaire en formation

Japon, Australie et l’ASEAN

Un pôle sécuritaire en formation, Rémi Perelman, Asie21, janvier 2017

Visites. Du 12 au 17 janvier 2017, Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, s’est rendu successivement aux Philippines, en Australie, en Indonésie et au Vietnam alors que les États-Unis de Trump annoncent leur volonté de se désengager de l’Asie. Ces visites successives avaient deux objectifs : d’abord resserrer les liens du Japon avec ces pays en matière de sécurité et de développement économique. Le renforcement du partenariat nippo-australien, deux alliés historiques de Washington, comprends l’intensification de la coopération militaire, notamment navale, avec les pays de l’ASEAN et sans doute avec l’Inde.

Lire la suite

Timor oriental – Australie : Renégociation de la frontière maritime en perspective

Début janvier 2017, les autorités de Timor oriental ont annoncé à leurs homologues australiens leur intention de dénoncer l’accord de délimitation de la frontière maritime et de partage des revenus pétroliers et gaziers entre les deux voisins, conclu en 2006 et dénommé Certain Maritime Arrangement in the Timor Sea (CMATS). Cet accord prendra fin trois … Lire la suite

Le théâtre maritime indo-pacifique dans la stratégie navale globale de la Chine

par le général Daniel Schaeffer, membre du groupe Asie21, article paru dans la revue Défense de l’IHEDN d’avril 2009, publié ici avec son aimable autorisation Contrairement à l’idée répandue à l’envi au travers de la propagation de ce poncif qui a pris corps autour de l’histoire des 7 expéditions navales conduites par l’amiral Zheng He … Lire la suite