Chine – États-Unis – Mer de Chine du Sud : Incursion de l’USS McCampbell dans le secteur des îles Paracels

Le 7 janvier 2019, l’USS McCampbell, a pénétré dans le secteur des îles Paracels. C’est une nouvelle opération américaine de défense du principe de la liberté de la navigation dans les eaux internationales et du droit de passage inoffensif dans la mer territoriale. Les Chinois n’ont pas apprécié.

Lire la suiteChine – États-Unis – Mer de Chine du Sud : Incursion de l’USS McCampbell dans le secteur des îles Paracels

Grappillages Asie21 n°124

Cambodge – Mozambique   Trafics Chine – Afrique Angola : litige Cap Vert : prospection Mozambique : affaires Chine – Kazakhstan – Ouzbékistan  Concurrence Chine – Syrie  Intérêt croissant Chine – Vénézuéla  Enjeu Corée du Nord   Faits saillants Russie – France  Terrorisme tchétchène   Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°124 janvier 2019 La suite de l’article est réservée aux abonnés … Lire la suiteGrappillages Asie21 n°124

Philippines – États-Unis : Perspective de renégociation du Traité de défense mutuelle

Depuis la mi-décembre 2018, les autorités philippines expriment de plus en plus ouvertement leur souhait de renégocier le traité de défense mutuelle établi avec les États-Unis en 1951. Derrière ce projet se profile le souhait de recueillir davantage de garanties de défense auprès des Américains, soit dans l’hypothèse d’une installation renforcée des Chinois sur les récifs de Scarborough, soit dans celle d’une agression contre les îlots que les Philippins occupent dans les îles Spratleys. Analyse faite, il apparaît autant dans l’intérêt de Manille que de Washington, et même de Hanoï par extension, que soit conservée l’ambiguïté du libellé des articles 4 et 5 du traité quant à leur application à une défense des Philippines en mer de Chine du Sud.

Since the second half of December 2018, the Filipino authorities express more and more openly their wish to renegotiate the 1951’s Mutual Defense Treaty. Behind the project appears the Filipino’ wish to get more defense guarantees from the Americans, either in the hypothesis of a reinforced Chinese settlement on Scarborough reef, or in the hypothesis of a Chinese aggression against the islets occupied by the Philippines in the Spratly islands. One assessment of the present situation suggests, in the Philippines’ interest as well as in the United States’ one, and even Hanoi’s one by extension, that the ambiguity of articles 4 and 5 of the treaty be preserved when applied to a defense of the Philippines in the South China Sea

Lire la suitePhilippines – États-Unis : Perspective de renégociation du Traité de défense mutuelle

Birmanie – Chine : Un corridor économique semé d’embûches

Les deux pays voisins que sont la Birmanie et la Chine ont des liens très anciens et des populations frontalières cousines germaines. Les sanctions économiques appliquées à l’encontre du gouvernement de la junte militaire après l’invalidation des élections de 1990 remportées par la Ligue nationale pour la démocratie ont, par contrecoup, ouvert largement la porte à l’influence et aux investissements chinois sans s’inféoder pour autant à Pékin. Des liens économiques forts ont été tissés entre la Birmanie et les provinces du Yunnan et du Sichuan. Le retour à la démocratie en 2015 n’a été qu’un bref moment d’ouverture avant que la répression des Rohingyas, fermant le pays à nouveau, ne redonne la main à Pékin, bien décidé à arrimer son voisin avec un corridor économique. Mais la route va être longue.

The two neighbouring countries of Burma and China have very old ties and close border populations. The economic sanctions imposed on the government of the military junta after the invalidation of the 1990 elections won by the National League for Democracy have, in turn, largely opened the door to Chinese influence and investment without to be able to infer in Beijing. Strong economic ties have been forged between Burma and the provinces of Yunnan and Sichuan. The return to democracy in 2015 was only a brief moment of opening before the Rohingya crackdown, closing the country, give again a hand to Beijing, determined to lash up its neighbour with an economic corridor. But the road will be long …

Lire la suiteBirmanie – Chine : Un corridor économique semé d’embûches

Chine – Indonésie : La question des Ouïghours s’invite dans la vie politique indonésienne

Plusieurs manifestations organisées en Indonésie ont appelé à la défense des Ouïghours. Les appels à une condamnation officielle des camps de rééducation au Xinjiang n’ont pas suscité beaucoup de réaction de Jakarta. Mais le poids croissant des islamistes en Indonésie, et les accusations régulières de liens étroits entre le pouvoir indonésien actuel et la Chine pourraient avoir un impact sur les élections générales d’avril 2019 en Indonésie.

Lire la suiteChine – Indonésie : La question des Ouïghours s’invite dans la vie politique indonésienne

Chine – Canada – États-Unis : Tout un symbole

Exemplaire de la guerre à la fois technologique et commerciale que se livrent les deux principales puissances mondiales, la récente « Affaire Huawei » mérite d’être approfondie.

Being a technological and commercial conflict between the United States and China, the « Huawei Affair » deserves a closer look.

Lire la suiteChine – Canada – États-Unis : Tout un symbole

Chine – Angola : Du poids de la dette

Le poids de la dette étouffe les finances publiques et menace la stabilité politique.

Debt repayments constrains State accounts while population dissatisfaction increases.

Lire la suiteChine – Angola : Du poids de la dette

Chine – États-Unis : Sommet  de l’APEC sur fond de rivalité :  sans communiqué final…

Le sommet de l’APEC, en novembre 2018, s’est conclu sans communiqué final. Les divergences entre les États-Unis et la Chine étaient trop fortes. Ce litige traduit l’opposition de D. Trump envers la Chine. Attaché au principe America first, il tente d’imposer ses vues, ce que la Chine ne veut accepter. Cette rivalité pourrait entraîner un recul du multilatéralisme et des conséquences dans les relations mondiales.

Lire la suiteChine – États-Unis : Sommet  de l’APEC sur fond de rivalité :  sans communiqué final…

Chine – Mer de Chine du Sud : Un projet de « colonie robotique » sous la mer de Chine du Sud

Sous l’impulsion du président Xi Jinping les chercheurs chinois doivent être les premiers dans le monde à pouvoir créer une base sous-marine entièrement automatisée, implantable en zone hadale (-6 000 à -10 000 mètres). La mission de cette « colonie robotique » portera sur la recherche scientifique, aussi bien à fins de connaissances du milieu des très grandes profondeurs qu’à fins d’applications militaires.

Under president Xi Jinping’s impulse, the Chinese scientists must be the first ones in the World to be able to create one underwater sea base, fully automated, to be settled in a hadal zone (- 6 000 à – 10 000 mètres). This “first artificial intelligence colony on Earth.” will be dedicated to the scientific research on the bottom of very deep underwater areas as well as on possible defense applications.

Lire la suiteChine – Mer de Chine du Sud : Un projet de « colonie robotique » sous la mer de Chine du Sud

Chine – Portugal : Énergie et port

Entre 2010 et 2016, l’investissement chinois en Europe a été multiplié plus de 20 fois (de 1,6 à 35 milliards d’euros) selon le groupe Rhodium. Il a ciblé tout particulièrement le secteur de l’énergie où il a pu notamment profiter des privatisations imposées par l’Union européenne dans le cadre des mesures de rigueur budgétaire. Aujourd’hui, cette même UE tente de réguler l’irruption des capitaux chinois au nom de la liberté du marché et de la transparence des transactions… Après la Grèce, le Portugal se trouve dans une position inconfortable à cet égard, d’autant que les positions des responsables ne sont pas unanimes.

Lire la suiteChine – Portugal : Énergie et port

Grappillages Asie21 n°123

Chine – Afrique  

Mer de Chine du Sud – Chine – États-Unis : Persistance des tensions

Depuis l’incident naval survenu le 30 septembre 2018 entre une frégate américaine, l’USS Decatur et un navire lance-missile chinois, le Lanzhou, dans le secteur des rochers South Johnson et Gaven, occupés, aménagés et militarisés par les Chinois dans les Spratleys, la période écoulée depuis la date de l’incident se caractérise par des invectives, des menaces réciproques d’amplification d’actes agressifs. Mais en même temps s’affichent des velléités de dialogue afin de tenter de circonscrire les risques d’escalades armées.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Chine – États-Unis : Persistance des tensions

Grappillages Asie21 n°122

Chine – Afrique  

  1. Mélange des genres
  2. Algérie : explosifs
  3. Angola : régime sec
  4. Guinée : incident significatif
  5. Mozambique : des hauts et des bas

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°122

La guerre commerciale Chine – États-Unis, aubaine ou défaite stratégique pour les entreprises européennes ?

Alors que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s’intensifie et pourrait devenir la nouvelle norme des relations entre les deux puissances, la situation pousse la Chine à rechercher et développer des alternatives. Cette situation pourrait être riche en succès pour les entreprises européennes, même si elle est au contraire de nature à accroître la pression sur certains secteurs industriels.

Lire la suiteLa guerre commerciale Chine – États-Unis, aubaine ou défaite stratégique pour les entreprises européennes ?

Grappillages Asie21 n°121

Chine – Afrique  Angola : accords :  Chinois et Angolais étaient tombés d’accord pour ne pas signer de nouveaux contrats durant la FOCAC, préférant les reporter en bilatéral lors de la prochaine visite de João Lourenço à Pékin en octobre 2018. Bien que les prévisions portent sur onze nouveaux milliards de dollars de crédit – soit … Lire la suiteGrappillages Asie21 n°121

Inde – Chine – Pakistan – Népal – Bhoutan : bataille d’influence dans l’Himalaya

L’Himalaya sépare deux géants, l’Inde et la Chine, les deux pays les plus peuplés du monde. L’Inde cherche à maintenir son influence au Népal et au Bhoutan mais la Chine s’implante de plus en plus au Népal tout en déployant des efforts pour développer ses liens avec le Bhoutan. Les excellentes relations qu’elle entretient avec le Pakistan, hostile à l’Inde, lui permettent d’être très présente dans la partie ouest de l’Himalaya.

Lire la suiteInde – Chine – Pakistan – Népal – Bhoutan : bataille d’influence dans l’Himalaya

ASEAN – Chine : rejet croissant de l’influence chinoise et impact électoral

L’influence, réelle ou supposée, de la Chine dans les pays où ses sociétés investissent ou s’implantent est devenu un sujet électoral majeur dans de nombreux pays. Australie, Malaisie, Kirghizistan, Burkina Faso etc., les exemples se multiplient. Si certains s’emparent de façon opportuniste du sujet, il n’en demeure pas moins que les conséquences sont loin d’être négligeables pour Pékin.

Lire la suiteASEAN – Chine : rejet croissant de l’influence chinoise et impact électoral

Afghanistan – Chine : une base militaire afghano-chinoise

Depuis que des patrouilles mixtes afghano-chinoises ont été aperçues dans le corridor de Wakhan, à l’extrémité reculée de l’Afghanistan, proche des frontières chinoise et tadjike, la probable construction d’une base militaire anime les médias locaux. Serait-elle destinée à accueillir un détachement de l’Armée populaire de libération, l’APL ou des militaires afghans ? Si proche du Xinjiang, la question pourrait faire sourire, mais des affirmations, des contradictions et des dénégations se sont égrenées depuis le début de 2018. Des rapprochements ont été faits avec l’installation de la base militaire de Djibouti. Sans doute Pékin voudrait à la fois sécuriser sa frontière occidentale et pousser vers l’Afghanistan et l’Iran son tant vanté Corridor économique Chine-Pakistan.

中國與阿富汗合建軍事基地

在阿富汗與中國接壤的瓦罕走廊,自從傳出有兩國合組的巡邏部隊後,當地媒體就不斷出現兩國可能合建一座軍事基地的話題。這個地方,難道真要接待一支中國人民解放軍分遣隊,或是阿富汗軍隊?由於如此靠近新疆,這個問題,從2018年初開始,就一直夾雜著肯定或否定,互相矛盾的不同說法。這倒有些類似,中國在東非吉布第設立軍事基地的情況。無論如何,北京當局,一方面要確保其西部邊界,另一方面為了完成其誇下海口的中國一巴基斯坦經濟走廊,因此必須向阿富汗及伊朗推進。

Lire la suiteAfghanistan – Chine : une base militaire afghano-chinoise

Chine : Une très discrète politique arctique 极低调的中国北极政策

Active dans les régions polaires depuis le début du 21e siècle, la Chine a publié un peu tardivement les lignes de sa politique arctique. Ce livre blanc est un texte sans relief dont l’introduction discrète dans le débat géopolitique traduit un embarras. Embarras entre la nécessité d’informer et celle de ne pas soulever une attention excessive. La Chine convoite les potentialités de cette région extrême sans que la géographie puisse lui donner les pleins droits auxquels elle aspire mais dont elle craint d’être écartée. Elle veut résolument se donner les moyens de participer au cœur de la communauté arctique, celle des pays riverains du pôle sans éveiller la méfiance que lui vaut son comportement politique et sa puissance économique.

Active in the polar regions since the beginning of the 21st century, China has published a little late the lines of it Arctic policy. This white paper, a flat text, discreetly introduced into the geopolitical debate, reflects an embarrassment. Embarrassment between the necessity to inform and that of not raising excessive attention. China covets the potential of extreme region the geography of which does not give it full rights.  It is however vigilant in maintaining its position for fear that its purported rights be neglected and cancelled. It resolutely wants to secure the means to become a full member in the core of the Arctic Community, i.e. the waterside countries around the pole, without arousing the mistrust it suffers for its political behaviour and economic might. 

极低调的中国北极政策

在韩国于2013年,日本于2015年,分别公布其北极政策白皮书之后,中国也跟着这两个非北极沿岸国,于2018年一月份,发布"中国的北极政策白皮书"。事实上,二十一世纪甫一开始,中国就已经参与北极的活动,而今年才发布的白皮书,在时间上似乎稍微晩了一点。这份政策白皮书,用词谨慎,不想太引人注目,极力避开地缘政治的争议。中国旣然要向世人宣告其北极政策,又不愿意引起他国过多的关切,难免令人困惑。

中国看好这片极地的潜力,但又因非北极沿岸国,而不能拥有完整的权利。也因此,…/…

Lire la suiteChine : Une très discrète politique arctique 极低调的中国北极政策

Malaisie – Chine : Tensions profondes ou postures politiques ?

Depuis son élection en mai 2018, Mahathir, le nouveau premier ministre malaisien, a multiplié les attaques contre les projets chinois. Alors qu’il avait déjà remis en cause et gelé un certain nombre de grands projets chinois en Malaisie, notamment ferroviaires, signés par son prédécesseur, et s’était rendu au Japon pour sa première visite officielle, ses dernières déclarations sur le projet Forest City viennent enfoncer le clou.

Since his election in May 2018, Mahathir, the new Malaysian prime minister, has regularly criticized and targeted Chinese projects. While he had already questioned and frozen a number of major Chinese projects in Malaysia, including railways, signed by his predecessor, and had traveled to Japan for his first official visit, his latest statements on the Forest City project increase even more the pressure on Chinese projects.

Lire la suiteMalaisie – Chine : Tensions profondes ou postures politiques ?

Mer de Chine du Sud – Code de conduite : Quand l’ASEAN prépare la corde chinoise qui pendra ses dix membres

Le 2 août 2018, lors de la déclaration d’ouverture de la 51e réunion des ministres des Affaires étrangères des dix pays de l’ASEAN (MAE ASEAN) et de la Chine, à Singapour, a été annoncée l’adoption d’une ébauche commune unique de code de conduite des parties (COC) en mer de Chine du Sud. Cet événement a été salué comme un débouché majeur vers les négociations à venir. Mais tant que la Chine maintiendra le tracé en neuf traits pour délimiter ses prétentions en mer de Chine du Sud, les dix pays de l’ASEAN vont finalement négocier avec Pékin le système des sanctions qui s’appliqueront contre eux dès lors que, bien qu’opérant dans leurs propres zones économiques exclusives (ZEE), ils exerceront leurs activités dans la « langue de buffle ». Parce qu’ils seront ainsi considérés par la Chine comme contrevenant au COC.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Code de conduite : Quand l’ASEAN prépare la corde chinoise qui pendra ses dix membres

Pakistan  : Imran Khan moins docile pour Pékin

Imran Khan, le nouveau Premier ministre du Pakistan promet un mode de gouvernement plus démocratique pour redresser une économie défaillante. Un réajustement des relations avec la Chine – maître d’ouvrage du corridor économique – sera un test d’autorité personnelle auquel Pékin devrait se prêter.

Imran Khan, Pakistan’s new Prime minister, promises a more democratic mode of government to redress a failing economy. A readjustment of relations with China – the in fact contracting authority of the economic corridor – will be a test of personal authority to which Beijing should lend itself.

Lire la suitePakistan  : Imran Khan moins docile pour Pékin

Grappillages Asie21 n° 120

AFGHANISTAN – PAKISTAN – MOZAMBIQUE

Poids économique de l’héroïne

Lire la suiteGrappillages Asie21 n° 120

L’étonnante présentation au Groenland de la future station de réception au sol de Beidou-3, système dual de télédétection spatiale

L’étonnante présentation au Groenland de la future station de réception au sol de Beidou-3, système dual de télédétection spatiale Pékin a mis en œuvre une communication très maîtrisée (exoprop) à propos de l’installation à Nuuk, la capitale du Groenland, d’une station nécessaire au déploiement mondial de Beidou-3/COMPASS, le GPS chinois. Beijing has implemented a very … Lire la suiteL’étonnante présentation au Groenland de la future station de réception au sol de Beidou-3, système dual de télédétection spatiale

Chine – Taïwan – États-Unis : Réplique américaine aux opérations chinoises d’intimidation de Taïwan

Les 7 et 8 juillet 2018, les Américains ont fait transiter deux frégates par le détroit de Taïwan, message à l’attention de Taïwan pour tenter de rassurer l’île face à la poursuite des manœuvres chinoises d’intimidation à son égard, autant qu’à l’attention de la Chine populaire pour la mettre en garde contre ses projets de mise à exécution de ses intentions expansionnistes.

Lire la suiteChine – Taïwan – États-Unis : Réplique américaine aux opérations chinoises d’intimidation de Taïwan

Inde – Indonésie : L’écharpe maritime indo-indonésienne s’étend au Pacifique

Après les zones littorales de la grande région indo-pacifique (baie du Bengale, mers d’Arabie et de Chine méridionale), avec l’Indonésie comme appui, la réflexion stratégique maritime de l’Inde commence à se porter sur le Pacifique Sud, avec la douzaine d’États-insulaires dont les Fidji et, en outre, le Chili. On observera avec une attention égale l’expansion maritime de l’Inde et de la Chine dans le Pacifique Sud en général et dans les îles du Pacifique en particulier. L’alignement de l’Inde avec l’Australie dans l’Indo-Pacifique traduit un engagement politique fort pour soutenir un cadre de sécurité coopératif dans son voisinage maritime proche et au-delà.

After the coastal areas of the greater Indo-Pacific region (Bay of Bengal, Seas of Arabia and South China), with Indonesia as support, the strategic maritime thinking of India begins to be focused on the South Pacific, with dozens of island states including Fiji and, in addition, Chile. The maritime expansion of India and China in the South Pacific in general and in the Pacific Islands in particular will receive equal attention. India’s alignment with Australia in the Indo-Pacific reflects a strong political commitment to support a cooperative security framework in its near maritime neighborhood and beyond.

Lire la suiteInde – Indonésie : L’écharpe maritime indo-indonésienne s’étend au Pacifique

Inde vs Chine & États-Unis : Des relations flexibles

L’Inde de Narendra Modi et les États-Unis s’étaient rapprochés une fois la brouille nucléaire passée, tandis que les incidents de frontière envenimaient les relations entre Delhi et Pékin. Depuis plusieurs mois, l’atmosphère a changé. Sans rompre avec Washington, Modi et Xi se sont rencontrés à plusieurs reprises et pourraient avoir, sinon des projets communs, du moins une compréhension clarifiée des objectifs stratégiques « affichés » par l’autre, voire une vision de leur région commune dans le monde de demain. Les États-Unis et l’Europe y tiendraient une place moins glorieuse que par le passé.

Narendra Modi’s India and the United States had moved closer once the nuclear scramble had passed, while border incidents were poisoning relations between Delhi and Beijing. For several months, the mood has changed. Without breaking with Washington, Modi and Xi have met several times and could have, if not common projects, at least a clarified understanding of the strategic objectives “displayed” by the other, or even a vision of their common region in the world of tomorrow. The United States and Europe would be less glorious than in the past.

Lire la suiteInde vs Chine & États-Unis : Des relations flexibles

Chine – Afrique : Pékin, Dieu et Mammon

Au titre de son nécessaire capitalisme, PIB oblige, la Chine doublement paradoxale – « marxiste » et athée – se révèle être sans complexe le bras séculier de la propagation de la foi chrétienne.

Lire la suiteChine – Afrique : Pékin, Dieu et Mammon

Chine : Création de  deux cours de justice internationales pour les nouvelles Routes de la soie

Après avoir créé la Banque asiatique d’investissement en infrastructure (BAII), la Chine poursuit le développement d’organisations internationales promues selon ses standards. La création de deux cours de justice internationales dédiées à l’arbitrage de conflits concernant les projets terrestres et maritimes de la Belt & Road Initiative (BRI) constitue une évolution importante en la matière.

After the Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB), China continues to develop international organizations developed according to its standards. The creation of two International Courts for Conflict Arbitration for Land and Maritime Projects of the Belt & Road Initiative (BRI) is an important development in this area.

Lire la suiteChine : Création de  deux cours de justice internationales pour les nouvelles Routes de la soie

Grappillages Asie21 n°118 juin 2018

CHINE – AFRIQUE

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°118 juin 2018

Pakistan : Fusion des zones tribales fédérales avec la province du Khyber-Pakthunkhwa

Les zones tribales fédérales disparaissent. Elles sont incorporées dans la province du Khyber-Pakhtunkhwa. Cette fusion fait naître des espoirs de développement qui risquent d’être déçus si Islamabad n’injecte pas rapidement des fonds importants pour élever le niveau économique de ces zones pour le mettre à égalité avec celui du Khyber-Pakhtunkhwa.

Lire la suitePakistan : Fusion des zones tribales fédérales avec la province du Khyber-Pakthunkhwa

SINGAPOUR Dialogue du Shangri-La : prudence

Des 1er au 3 juin 2018 s’est tenu le Dialogue du Shangri-La (SLD), réunion annuelle des hauts responsables à la défense à Singapour. Avec la question nord-coréenne et celle de la mer de Chine du Sud, les risques d’accrochage ne manquaient pas. Pourtant, cette édition a aussi largement tourné autour du concept – toujours débattu – d’Indo-Pacifique. Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde, a ouvert le dialogue et promu des règles pour la stabilité et la sécurité. Au-delà des appels consensuels à la coopération et au dialogue, une certaine tension mais aussi effervescence étaient palpables.

Lire la suiteSINGAPOUR Dialogue du Shangri-La : prudence

Réactions aux abus chinois en mer de Chine du Sud

Mer de Chine du Sud – Chine – Camp du droit international de la mer.

Les accusations de militarisation des îles et autres sites occupés par Pékin en mer de Chine du Sud ne cessent pas. Les États-Unis profèrent des menaces. Mais si celles-ci ne sont pas suivies de quelques effets significatifs, Pékin poursuivra résolument sa stratégie d’appropriation du bassin marin.

Lire la suiteRéactions aux abus chinois en mer de Chine du Sud

L’Europe de l’Atlantique à l’Oural ou de Lisbonne à Vladivostok ?

Lors du 50e anniversaire de la signature du traité de Rome, date de la fondation de l’Europe, Poutine écrivait que l’Europe ne pourrait pas vraiment être elle -même sans la Russie, et que, en même temps, la Russie ne cesserait jamais de manifester son grand désir d’Europe. La Russie pourrait réveiller l’Europe pour réaliser une grande œuvre en commun : la mise en valeur de l’espace sibérien et faire que l’Europe s’étende de Lisbonne à Vladivostok. 

Lire la suiteL’Europe de l’Atlantique à l’Oural ou de Lisbonne à Vladivostok ?

Grappillages Asie21 n°117

CHINE – AFRIQUE  Mise en cause de la main d’œuvre étrangère

ANGOLA 

  • Aide humanitaire
  • Activités illicites
  • Une comparaison controversée

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°117

Inde – Chine : réchauffement en avril, et alors ?

Le mois d’avril 2018 aura été le mois où la Chine et l’Inde, au fil de nombreuses rencontres, ont voulu fermer la parenthèse ouverte par 73 jours de face à face hostile entre leurs armées sur le plateau de Doklam. S’expliquer « entre amis » est une phase classique des relations entre ces deux puissances inégales, certes, mais qui s’entendent pour négocier quelques avantages de part et d’autre. Est-ce à dire que l’Inde souhaite s’en tenir au confinement avec la Chine et la Russie ?

April was the month when China and India, through many meetings, wanted to close the parenthesis opened by 73 days of hostile confrontation between their armies on the Doklam plateau. Explaining oneself « among friends » is a classic phase of relations between these two unequal powers, of course, but who agree to negotiate some advantages on both sides. Does this mean that India wants to stick to confinement with China and Russia ?

Lire la suiteInde – Chine : réchauffement en avril, et alors ?

Taïwan – Chine – États-Unis et alliés : flexions chinoises et américaines de muscles autour de Taiwan, et au-delà

Le mois d’avril 2018 s’avère être un mois plutôt tendu entre la Chine, les États-Unis et leurs alliés, non seulement autour de Taïwan, autour duquel la crispation est forte, mais aussi dans son environnement proche, comme les deux mers de Chine. Une telle crispation, finalement provoquée par les initiatives récentes américaines au profit de Taïwan, se traduit par des démonstrations de force par les deux parties dans les quatre secteurs marins que sont le détroit de Taïwan, la mer de Chine du Sud, la mer des Philippines, la mer de Chine de l’Est.

This April 2018 appears to be a very tense period between China, the United States and its allies, not only around Taiwan, around which the tension is the worst one, but also in its near environment, as the two China seas. Such a tension, finally caused by the recent American initiatives to Taiwan’s benefit, appears through demonstrations of military strength from both sides over the four marine areas that are the Taiwan Straits, the South China Sea, the Philippines Sea, the East China Sea.

Lire la suiteTaïwan – Chine – États-Unis et alliés : flexions chinoises et américaines de muscles autour de Taiwan, et au-delà

Taïwan : enjeux des relations diplomatiques de la république de Chine pour l’Indo-Pacifique

La rupture des relations diplomatiques entre Taïwan et la République dominicaine ne surprendra aucun observateur. Dans la bataille de la diplomatie du chéquier, la république de Chine (Taipei) a cédé depuis quelque temps déjà le terrain à la république populaire de Chine (Pékin) aux moyens quasi illimités. Doit-on cependant considérer l’affaire comme classée et le sujet comme désormais inimportant ? Rien n’est moins sûr si l’on considère les alliés diplomatiques de Taiwan dans le Pacifique et que l’on se place dans la perspective globale de la stratégie Indo-Pacifique.

The break in diplomatic relations between Taiwan and the Dominican Republic won’t be a surprise for many observers. In the checkbook diplomacy battle, the Republic of China (Taipei) has already been losing ground to the People’s Republic of China (Beijing) with virtually unlimited means. Should we, however, consider the case as closed and the topic as irrelevant? Nothing is less certain if one considers Taiwan’s diplomatic allies in the Pacific and considers the overall perspective of Indo-Pacific governance.

Lire la suiteTaïwan : enjeux des relations diplomatiques de la république de Chine pour l’Indo-Pacifique

Chine : des tueurs pour l’île de Guam

Pour certains groupes d’influences américains, il faut tirer parti de toutes les occasions pour dénoncer le risque militaire que fait courir la Chine. La mise en service de deux missiles  DF 26 et DF 21 leur permet de relancer une offensive médiatique dont on montre le peu de justification.

Some American organization believes that they have to take advantage of every opportunity to denounce the Chinese’s military danger. The latest ballistic missile’s commissioning give them an opportunity to relaunch a media offensive, which delibarate  misinformation is shown up.

Lire la suiteChine : des tueurs pour l’île de Guam

Inde – Afrique : Création de nouvelles ambassades de l’Inde en Afrique

L’Inde va développer son réseau diplomatique en Afrique. Elle ouvrira 18 nouvelles ambassades, ce qui portera le nombre de pays africains où elle sera représentée diplomatiquement à 47 (sur les 54 pays que comprend le continent africain).

Lire la suiteInde – Afrique : Création de nouvelles ambassades de l’Inde en Afrique

Birmanie : Un nouveau chef de l’État

Le président de la république de l’Union de Birmanie Htin Kyaw, ancien compagnon de route de Mme Aung San Suu Kyi, élu en 2016 par le parlement à la suite des élections législatives de 2015, a démissionné pour raisons de santé. […]   Jean Hourcade, Asie21 Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°116 avril 2018 Acheter … Lire la suiteBirmanie : Un nouveau chef de l’État

ASEAN – Australie : Bilan du sommet spécial tenu du 16 au 18 mars 2018 à Sydney

Le sommet spécial ASEAN – Australie, qui a eu lieu à Sidney du 16 au 18 mars 2018, s’est achevé sur une note très consensuelle traduite dans une déclaration dite de Sidney. Si une multitude de sujets d’intérêt commun ont été discutés pendant les trois jours de rencontre, ce sont avant tout les problèmes de sécurité régionale sur lesquels l’accent a été mis.

Lire la suiteASEAN – Australie : Bilan du sommet spécial tenu du 16 au 18 mars 2018 à Sydney

Travel Act pour Taiwan, taxes à l’import pour la Chine : Trump précise sa politique chinoise

Après plus d’un an de tergiversations, soufflant le chaud et le froid, ou le torride et le glacial, Donald Trump et son équipe gouvernementale ont enfin défini leur politique chinoise consistant, manifestement, dans un double mouvement : containment économique de la Chine populaire et ré-engagement politique envers Taiwan.

Lire la suiteTravel Act pour Taiwan, taxes à l’import pour la Chine : Trump précise sa politique chinoise

Chine – Vatican – Taiwan : Les catholiques chinois devront-ils  être plus catholiques que le Pape ?

Selon plusieurs sources, un accord imminent entre le Saint Siège et la Chine sur la nomination des évêques liée à un accord diplomatique entre la Chine populaire et le Vatican serait imminent. L’annonce d’un tel accord au moment où les pressions sur la communauté catholique restent fortes semble paradoxale : quelle est la logique stratégique du Vatican ? 

Lire la suiteChine – Vatican – Taiwan : Les catholiques chinois devront-ils  être plus catholiques que le Pape ?

La Chine a atteint en 2017 son objectif carbone de 2020

Xie Zhenhua 解振华, anciennement chargé du dossier changement climatique et émissions de C0², et représentant de la Chine aux différentes COP sur le changement climatique, a déclaré lors d’un récent forum à Shanghai, que la Chine avait atteint en 2017 son objectif carbone 2020, soit, avec 3 ans d’avance.  

Lire la suiteLa Chine a atteint en 2017 son objectif carbone de 2020

Asie centrale : Recul des États-Unis

La Commission des services armés du Sénat a récemment auditionné le commandant du US Central Command, CENTCOM. On peut en retenir l’alarme sonnée par le recul de l’influence américaine en Asie centrale et la désignation des adversaires des États-Unis dans la région. La Russie y est décrite comme plus dangereuse que la Chine. L’Iran est un facteur préoccupant de déstabilisation régionale. Le tout est un développement policé des tweets du président Trump.

Lire la suiteAsie centrale : Recul des États-Unis

AUSTRALIE  Un délicat tournant stratégique

Le Livre blanc sur la politique étrangère de l’Australie de novembre 2017 (Opportunity Security Strength) a été le premier depuis 1951 dans lequel Canberra n’a pu tenir pour acquis la solidité de l’alliance forgée avec Washington, s’obligeant à réinventer, tâche délicate, une stratégie plus autonome. Dès lors, le choix de ses alliances (ASEAN, Quad…) va dessiner la menace qu’elle perçoit dans la région en provenance de la Chine, de la Corée du Nord et du terrorisme islamique. À l’intérieur, la Coalition au pouvoir sera vraisemblablement contrainte d’aller dans le sens que prône l’opposition travailliste, favorable à une intégration plus poussée dans l’environnement géopolitique de l’Australie, tout en s’en démarquant, un exercice délicat. Les prochaines élections générales sont prévues en 2019.

Lire la suiteAUSTRALIE  Un délicat tournant stratégique

Thaïlande : L’enjeu des investissements étrangers

IDE Thailande, Jean-Raphaël Chaponnière, Asie21

La croissance est la plus faible de l’ASEAN et la Thaïlande attire moins les investisseurs

Lire la suiteThaïlande : L’enjeu des investissements étrangers

Chine – Mer de Chine du Sud : Avancement des travaux de militarisation des Spratleys

Sans se laisser impressionner par qui que ce soit, et face à l’impuissance des pays d’Asie du Sud-Est, la Chine a, entre juin et décembre 2017, poursuivi de manière spectaculaire ses travaux d’aménagement, notamment militaire, des plateformes artificielles créées par ses soins en mer de Chine du Sud à partir de 2013. C’est ce dont rend compte le journal philippin l’Inquirer en publiant, le 5 février 2018, une série inédite de photographies aériennes destinées à démontrer une réalité qui était jusque-là dénoncée sans apport concret de preuves, du moins à la connaissance du grand public.

Lire la suiteChine – Mer de Chine du Sud : Avancement des travaux de militarisation des Spratleys

CHINE La pente régalienne des Routes de la soie 

La création de tribunaux de commerce consacrés à la résolution des litiges suscités à l’étranger par l’initiative des Nouvelles Routes de la soie est à la fois une bonne nouvelle et une menace. Une bonne, pour les entreprises et États concernés, car elle devrait en principe simplifier les procédures actuelles en les alignant sur celles d’instances reconnues et appréciées, celles de Singapour et de Dubaï. Une menace, dans la mesure où elle pourrait annoncer l’avancée, hors des frontières chinoises, d’un système judiciaire, voire juridique, aux caractéristiques chinoises (cf. l’exterritorialité du droit américain).

Lire la suiteCHINE La pente régalienne des Routes de la soie 

CHINE La nouvelle instance nationale  de lutte anticorruption

Annoncée au début de l’année 2017, la création d’une nouvelle instance nationale pour la lutte anticorruption devrait être ratifiée lors de la session de l’Assemblée nationale populaire qui se tient en ce moment à Pékin. 

Lire la suiteCHINE La nouvelle instance nationale  de lutte anticorruption

Xi Jinping : la Chine, c’est lui…

L’annonce de la suppression de la limite de deux mandats pour le poste de président de la république populaire de Chine le 25 février 2018 a suscité une onde de choc véritablement mondiale. Entre ceux qui condamnent profondément ce changement en évoquant un retour à Mao et à la tradition impériale chinoise et ceux qui défendent une telle position au nom de la « stabilité » du pays, quelle analyse convient-il de donner à cet événement politique majeur ? Quels en sont les ressorts possibles et les conséquences probables ?  

Lire la suiteXi Jinping : la Chine, c’est lui…

The Code of Conduct of the Parties in the South China Sea: a tremendous mistake

On the 5th of August 2017, the ministers of foreign affairs of the Association of South-East Nations (ASEAN), in the frame of the first of their yearly meetings, gathered in Manila, Manila holding the presidency of the Association this year. One of the main purpose, among other important ones, of the meeting was to elaborate the project of a framework for the future consultations, before negotiations, for a code of conduct (COC) of the parties in the South China Sea (SCS). The project was to be discussed the following day with Wang Yi, the Chinese minister of foreign affairs. After strong discussions the two parties reached an agreement on a framework from which the consultations for a COC shall start in November, at Clark, Pampanga province, in the Philippines. It will happen on the occasion of the second ASEAN and China foreign affairs ministers’ meeting of year 2017.

Lire la suiteThe Code of Conduct of the Parties in the South China Sea: a tremendous mistake