Taïwan – Chine – États-Unis : Evergreen à Shanghai, CSSC sur la liste noire

Le CSIS* s’inquiète que les bénéfices des contrats passés par les entreprises de construction navale publiques chinoises avec les compagnies maritimes taïwanaises comme Evergreen soient susceptibles de réduire indirectement le coût de la modernisation de la marine chinoise, créant ainsi une menace pour la sécurité de Taïwan.

Lire la suite

Taïwan – Chine – États-Unis : Une guerre possible à Taïwan ? « L’Ukraine aujourd’hui, Taïwan demain » ?

L’attaque de la Russie contre l’Ukraine a pu faire peur aux Taïwanais. Mais la Chine a-t-elle les moyens de reprendre Taïwan par la force ?

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : Pour quelle raison une nouvelle délégation américaine atterrit à Taipei ? 美國代表團訪台的真實目的?

Le vice-président de Taïwan souhaite rejoindre le QUAD… un OTAN asiatique ?

台灣副總統賴清德提出加入"四方安全對話"(QUAD) ,難道是台灣希望加入亞洲的北約?

Lire la suite

Taïwan – Chine – États-Unis – Japon : Une semaine pour unifier Taïwan en 2027 ?

La réunification interdétroit est un objectif de Xi Jinping mais il n’a jamais fixé de calendrier. Selon le professeur Jin Canrong*, universitaire chinois, le gouvernement recommanderait 2027 comme date de réunification. Il déclare que « l’APL pourra vaincre n’importe quelle force armée américaine à moins de 1000 milles nautiques des côtes chinoises. ».

Lire la suite

Taïwan – Japon – États-Unis – Chine : Tensions, observations

En 2022, suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Shinzo Abe alerte sur les tensions croissantes à travers le détroit de Taïwan, sur un soutien du Japon plus direct envers Taipei et souligne que la Chine ne serait pas épargnée des conséquences en cas d’agression.

Lire la suite

Taïwan – Chine – États-Unis : Crise économique américaine, tensions chinoises, tirelire taïwanaise

美國的經濟危機,中國的威脅,台灣的錢袋

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁 

La reprise économique mondiale après la crise de covid est freinée par la pénurie de matières premières dont de semi-conducteurs, due aux perturbations des chaînes d’approvisionnements et de la hausse des prix de l’énergie. L’économie américaine subit une inflation de 5,3 %. Les Chinois le savent. Début octobre 2021 et à l’occasion de la fête nationale de la Chine populaire, des dizaines d’avions de l’APL* (dont 100 J-16, 20 Su-30, 16 H-6, etc. ) ont fréquemment franchi l’ADIZ* du sud-ouest de Taïwan. La densité d’intrusion est plus élevée qu’auparavant. Les autorités taïwanaises ont répondu avec des avions de combat, des avertissements radio et le déploiement de système de missiles. Les États-Unis crient au danger et Taïwan doit donc s’équiper.

 

Lire la suite

Australie : Nucléaire, au risque de tout perdre

abonnement en ligne

En engageant l’Australie dans le « schéma chinois » des États-Unis, le Premier ministre Scott Morrison vient de mettre son pays à mal. Les sous-marins nucléaires anglo-américains dont l’Australie doit être dotée ne seront pas en ligne avant dix à quinze ans, s’ils sont effectivement construits, ce dont on peut douter. En attendant l’Australie reste seule et nue soumise aux sanctions chinoises : elle perd ce marché et ses échanges extérieurs sont désorganisés ; le pays est ouvertement menacé par la Chine de frappes conventionnelles et à terme nucléaires. Car voici, non sans raisons l’Australie dénoncée comme une puissance nucléaire virtuelle. Cela, en échange d’une protection illusoire car l’Australie ne sera pas défendue en cas de crise. Au total, une mauvaise affaire et une grave crise politique prévisible en Australie.

By committing Australia to the “Chinese scheme” of the United States, Prime Minister Scott Morrison has just undermined his own country. The Anglo-American nuclear submarines, which Australia is to be equipped with, will not be operational for ten to fifteen years, if they are built, which is doubtful. In the meantime, Australia remains alone and nude, subject to Chinese sanctions: it is losing this market and its foreign trade is disorganized; the country is openly threatened by China with conventional and eventually nuclear strikes. For here, not without reason, Australia is denounced as a virtual nuclear power. And this in exchange of an illusory protection, because Australia will not be defended in case of crisis. All in all, a bad deal and in the long run, a serious political crisis predictable in Australia.

Lire la suite

Pour aveugler les tigres. Stratégie nucléaire de la Chine. Armes et doctrine, Edouard Valensi, éditions L’Harmattan, 2021

Le 6 août 2020, en réponse à une provocation américaine en mer de Chine du Sud, la Rocket Force de l’Armée populaire lance le missile nucléaire balistique antinavire DF-26, tueur de porte-avion, faisant savoir aux États-Unis qu’ils ne peuvent plus utiliser la 7e flotte pour intervenir dans les affaires intérieures de la Chine et menacer sa sécurité nationale. Washington est contraint de constater que les forces nucléaires chinoises peuvent répliquer dans l’instant. L’Armée populaire de libération doit être prise au sérieux, pour ce qu’elle est devenue, redoutable.

Lire la suite