Mer de Chine du Sud – Chine – États-Unis : Persistance des tensions

Depuis l’incident naval survenu le 30 septembre 2018 entre une frégate américaine, l’USS Decatur et un navire lance-missile chinois, le Lanzhou, dans le secteur des rochers South Johnson et Gaven, occupés, aménagés et militarisés par les Chinois dans les Spratleys, la période écoulée depuis la date de l’incident se caractérise par des invectives, des menaces réciproques d’amplification d’actes agressifs. Mais en même temps s’affichent des velléités de dialogue afin de tenter de circonscrire les risques d’escalades armées.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Chine – États-Unis : Persistance des tensions

Mer de Chine du Sud – Code de conduite : Quand l’ASEAN prépare la corde chinoise qui pendra ses dix membres

Le 2 août 2018, lors de la déclaration d’ouverture de la 51e réunion des ministres des Affaires étrangères des dix pays de l’ASEAN (MAE ASEAN) et de la Chine, à Singapour, a été annoncée l’adoption d’une ébauche commune unique de code de conduite des parties (COC) en mer de Chine du Sud. Cet événement a été salué comme un débouché majeur vers les négociations à venir. Mais tant que la Chine maintiendra le tracé en neuf traits pour délimiter ses prétentions en mer de Chine du Sud, les dix pays de l’ASEAN vont finalement négocier avec Pékin le système des sanctions qui s’appliqueront contre eux dès lors que, bien qu’opérant dans leurs propres zones économiques exclusives (ZEE), ils exerceront leurs activités dans la « langue de buffle ». Parce qu’ils seront ainsi considérés par la Chine comme contrevenant au COC.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Code de conduite : Quand l’ASEAN prépare la corde chinoise qui pendra ses dix membres

Corées – États-Unis – Chine – Japon : Après le sommet Kim-Trump, tout reste à faire… et chacun pousse ses pions

Un mois après le sommet historique du 12 juin 2018 entre Kim Jong-un et Donald Trump, la visite du secrétaire d’État nord-américain Mike Pompeo à Pyongyang le 5 juillet va permettre de faire un premier bilan de la situation et de dresser le tableau des forces en présence : États-Unis, Corée du Nord, Corée du Sud mais aussi Chine et Japon, comment chacun essaie-t-il de peser sur les négociations et dans quel but ?

One month after Kim Jong-Un’s and Donald Trump’s historic 12th June 2018 summit, US Secretary of State Mike Pompeo’s visit to Pyongyang on July 5th will provide an initial assessment of the situation and draw up a picture of the forces involved: the United States, North Korea, South Korea, but also China and Japan, how is everyone trying to influence the negotiations and for what purpose?

Lire la suiteCorées – États-Unis – Chine – Japon : Après le sommet Kim-Trump, tout reste à faire… et chacun pousse ses pions