Corées – États-Unis – Chine – Japon : Après le sommet Kim-Trump, tout reste à faire… et chacun pousse ses pions

Un mois après le sommet historique du 12 juin 2018 entre Kim Jong-un et Donald Trump, la visite du secrétaire d’État nord-américain Mike Pompeo à Pyongyang le 5 juillet va permettre de faire un premier bilan de la situation et de dresser le tableau des forces en présence : États-Unis, Corée du Nord, Corée du Sud mais aussi Chine et Japon, comment chacun essaie-t-il de peser sur les négociations et dans quel but ?

One month after Kim Jong-Un’s and Donald Trump’s historic 12th June 2018 summit, US Secretary of State Mike Pompeo’s visit to Pyongyang on July 5th will provide an initial assessment of the situation and draw up a picture of the forces involved: the United States, North Korea, South Korea, but also China and Japan, how is everyone trying to influence the negotiations and for what purpose?

FAITS

Le 12 juin 2018, le président nord-coréen Kim Jong-un et le président des États-Unis Donald Trump se sont rencontrés à Singapour pour un sommet historique portant sur la dénucléarisation de la péninsule. Jamais un président des États-Unis n’avait rencontré un président nord-coréen. Rappelons que la guerre de Corée ne fut soldée en 1953 que par un armistice et que donc, techniquement, les deux pays sont encore en guerre. La rencontre, un temps suspendu avant d’être confirmée puis menée à bien, fut en soi un succès : que les deux dirigeants les plus imprévisibles de la planète puissent se rencontrer pour résoudre une question fondamentale pour la sécurité de toute la région est évidemment une grande ironie de l’Histoire.

Le retour en Corée du Nord du secrétaire d’État nord-américain Mike Pompeo le 5 juillet 2018 marque le début d’un nouveau cycle de négociations dont l’issue n’est absolument pas garantie puisque que, depuis fin juin, des images montrant de nouvelles constructions sur le site de Yongbon ont été divulguées.

La tenue d’une réunion tripartite, entre le ministre […]

Jean-Yves Heurtebise, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°119 juillet-août 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne