Détroit de Taïwan : Vive émotion taïwanaise

Sans concertation préalable avec Taipei, Pékin a ouvert quatre couloirs aériens au-dessus du détroit de Taiwan. Leur utilisation potentielle par l’armée de l’air de Chine populaire accroît les risques sécuritaires de l’île par rapport à la situation existante jusque-là. C’est pourquoi l’unilatérale décision de la Chine populaire suscite, derrière les déclarations officielles du gouvernement taiwanais, le fort émoi qu’exprime celui-ci.

Lire la suiteDétroit de Taïwan : Vive émotion taïwanaise

Chine – Pakistan – Inde – Iran : Vers une militarisation des Routes de la soie ?

Annoncé le 3 janvier 2018 par le Washington Post mais nié le 9 janvier par la Chine, l’annonce de la construction d’une base navale militaire au Pakistan, dans la ville portuaire de Jiwani ouvre un nouveau chapitre dans la compétition entre Inde et Chine à travers l’Iran et le Pakistan interposés pour la domination des flux de marchandises transitant par le golfe d’Oman.

Lire la suiteChine – Pakistan – Inde – Iran : Vers une militarisation des Routes de la soie ?

Corée(s) : Baisers de Lamourette ou prologue à une détente réelle ?

Après des mois d’échanges verbaux extrêmement violents, parfois aussi ridicules qu’inquiétants, entre le président américain et le chef suprême nord-coréen, se menaçant mutuellement du feu nucléaire (sur le ton « arrête-moi ou je fais un malheur ! ») ce dernier a soudain changé d’attitude et tendu la main au gouvernement de Séoul, proposant une rencontre.

Lire la suiteCorée(s) : Baisers de Lamourette ou prologue à une détente réelle ?

Chine – Australie : L’Australie malvenue en mer de Chine du Sud

Canberra récuse la stratégie d’assimilation territoriale que Pékin pratique en mer de Chine du Sud. Et la Chine n’accepte pas, de son côté, une telle insoumission de la part de l’Australie.

Lire la suiteChine – Australie : L’Australie malvenue en mer de Chine du Sud

Inde – États-Unis – Israël : Refroidissement dans les relations de l’Inde avec les États-Unis et Israël ?

FAITS

Fin décembre 2017, l’Inde a voté pour la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies condamnant la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Lire la suiteInde – États-Unis – Israël : Refroidissement dans les relations de l’Inde avec les États-Unis et Israël ?

Australie : Ingérence chinoise… et réactions

L’influence chinoise en Océanie mérite l’attention. Plusieurs faits récents en témoignent. D’abord, la publication du Livre blanc de la politique étrangère australienne pour les dix années à venir montre que l’agressivité de Pékin suscite de l’anxiété. Puis, le journalisme d’investigation ayant patiemment mis en évidence les modalités de l’ingérence de la Chine en Australie, une législation destinée à y mettre fin a été mise en chantier à Canberra, provoquant l’ire de Pékin. La Nouvelle-Zélande présente les mêmes symptômes. La route de l’Antarctique serait-elle fermée ?

Lire la suiteAustralie : Ingérence chinoise… et réactions

Chine – Corée du Sud : La visite de Moon à Pékin : signe du rétablissement des relations Chine – Corée du Sud ?

La visite du président Sud-coréen Moon Jae-in à Pékin, du 13 au 15 décembre 2017, a été souvent présentée dans les médias comme le signe d’un rétablissement des bonnes relations entre la République populaire de Chine et la Corée du Sud mettant un terme aux différents suscités par l’installation du système de défense anti-missile américain sur le territoire sud-coréen (pour prévenir les attaques de la Corée du Nord). Mais une analyse plus détaillée des événements, avant, pendant et après cette rencontre nous permettrait de donner une vision plus nuancée de l’impact de cette visite au niveau des relations entre les deux pays.

Lire la suiteChine – Corée du Sud : La visite de Moon à Pékin : signe du rétablissement des relations Chine – Corée du Sud ?

L’Iran, bastion du chiisme en devenir

La manifestation de Machhad a été organisée au départ par les durs du régime, c’est-à-dire par les partisans de l’ayatollah Khamenei, contre le président Rouhani. Ils ont exploité le mécontentement réel et justifié de la population devant la montée des prix, notamment celui des œufs. Donald Trump et les Saoudo-Israéliens font le jeu des durs en voulant mettre fin à l’accord nucléaire et en voulant imposer de nouvelles sanctions qui ne peuvent qu’étrangler Rouhani. Les durs, porte-paroles des « déshérités » ont réussi à monter d’importantes contre-manisfestations afin de le mettre en difficulté. C’est pourquoi l’Europe et même le Royaume-Uni ont adressé des mises en garde à D. Trump, afin qu’il ne détruise pas ce fragile équilibre.

Lire la suiteL’Iran, bastion du chiisme en devenir

Chine : Le rôle du yuan en Asie, conforté au Pakistan

La Chine tente depuis la décennie 2000 d’imposer sa devise le yuan, CNY, comme monnaie de référence, d’échange, d’investissement, de réserve en Asie pour en éliminer le dollar. Un accord de swap existait depuis fin 2011 entre Chine et Pakistan, peu utilisé. Un accord de novembre 2017 conforte son rôle dans le cadre du CPEC, China Pakistan economic corridor. Quel en est l’objectif ?

Lire la suiteChine : Le rôle du yuan en Asie, conforté au Pakistan

Iran : Révolte ou révolution ?

La soudaine crise de manifestations en Iran révèle, au-delà de leur déclencheur surtout économique, que le pays est traversé par des tensions d’autant plus dangereuses qu’elles touchent à la cohésion d’ensemble de tout le régime, dans une région où l’opposition entre sunnites et chiites augmente fortement.

Lire la suiteIran : Révolte ou révolution ?

Opération Australia, la campagne d’influence de la Chine

Opération Australia,

La campagne d’influence secrète de la Chine en Australie,

Rémi Perelman, Asie21.

Pour devenir une puissance indopacifique – une visée à long terme – et faute de pouvoir investir l’Inde, la Chine cible l’Australie, territoire enviable et relais vers l’Antarctique. Pékin se projetterait ainsi vers deux autres quasi-continents à sa mesure, a priori relativement vulnérables de surcroît.

Dans cette perspective, les objectifs du Parti communiste chinois, PCC, sont au nombre de trois : contrôler les communautés soupçonnées d’hostilité à son égard, se doter de complices et, via de zélés donateurs, influencer favorablement le cours de la politique australienne.

Si l’agence de sécurité australienne, l’Australian Security Intelligence Organisation, l’ASIO, s’en inquiète aujourd’hui sérieusement, le caractère apparemment limité et subreptice des actions incriminées ne soulève pas de vagues sur le plan international, où l’attention est accaparée à juste titre par la première étape du processus qu’est l’avancée en mer de Chine du Sud.

Lire la suiteOpération Australia, la campagne d’influence de la Chine

En Asie, la classe moyenne est la gagnante de la mondialisation

La première mondialisation achevée en 1914 n’a pas laissé un bon souvenir en Asie. Elle a coïncidé avec les « mises en valeur » coloniales, l’ouverture forcée des pays qui avaient échappé au colonialisme, et enfin la « Grande divergence » et l’effondrement de l’Asie dans l’économie globale. Après la Seconde Guerre mondiale, les pays qui accèdent à l’indépendance choisissent de se protéger de la concurrence des pays industrialisés. Leur attitude a évolué dans les années 1970 avec l’émergence des NPI (nouveaux pays industrialisés) qui combinent protection et ouverture commerciale, libéralisme et intervention de l’État. Dans les années 1980 et 1990, marquées par la réévaluation du yen et l’afflux d’investissements japonais, les pays asiatiques connaissent « dix glorieuses » mais succombent aux sirènes de la mondialisation financière qui précipitent la crise de 1997. Ils s’en sont remis rapidement et leur croissance a ensuite bénéficié de l’ascension de la Chine. Son adhésion à l’OMC a donné un coup d’accélérateur à la mondialisation.

Lire la suiteEn Asie, la classe moyenne est la gagnante de la mondialisation

Emmanuel Macron en Chine : une visite stratégique pour Paris et Pékin (parties 1 et 2)

Après avoir prôné une nouvelle alliance entre la France, l’Europe et la Chine, Emmanuel Macron consacre mardi la deuxième journée de sa visite d’État en Chine aux dossiers politiques et économiques, avec la signature attendue d’une cinquantaine d’accords et de contrats, notamment sur le nucléaire civil et l’aéronautique.

Lire la suiteEmmanuel Macron en Chine : une visite stratégique pour Paris et Pékin (parties 1 et 2)

DAMKI, neige sous les tropiques, Etsuko Hourcade Murakami, décembre 2017

L’étonnante découverte d’un médecin japonais dans la jungle. Roman. Lettres asiatiques LITTÉRATURE ROMANS, NOUVELLES ASIE Japon  Haruhiko, jeune médecin japonais, quitte son Tohoku natal pour exercer dans un pays du Sud afin d’y « aider les pauvres ». Il se retrouve au contact d’improbables descendants de Japonais perpétuant des usages ancestraux et qui l’enrôlent dans un environnement mystérieux qu’il met … Lire la suiteDAMKI, neige sous les tropiques, Etsuko Hourcade Murakami, décembre 2017

Nouvelles Routes de la soie : où en est-on exactement ?

Des officiels iraniens applaudissent à l’entrée en gare de Téhéran du premier train reliant la Chine à l’Iran depuis l’ancienne Route de la soie, le 15 février 2016.  (Crédits : AFP PHOTO / STRINGER)

En 2013, Xi Jinping annonçait au Kazakhstan la « version terrestre » des « nouvelles Routes de la soie » (la « Ceinture »). Quelques mois plus tard, il présentait la « version maritime » (la « Route ») à Jakarta. Depuis ces annonces, la dénomination anglaise a évolué. D’abord siglée OBOR (One Belt One Road – Une ceinture, une route), l’appellation était trop centrée sur les intérêts chinois et, pour les mauvaises langues, elle se traduisait par « Our bulldozers, Our rules ». Aussi Pékin a-t-il glissé vers une plus modeste Belt and Road Initiative (BRI). Déclinée sur tous les modes – voie ferrée, maritime, routes, digital et aérien –, la BRI se développe le long de deux axes ayant chacun des variantes. Le premier traverse l’Asie Centrale et continue vers l’Europe, via la Russie ou via l’Iran, et également la Route du Nord (Arctique). Le second se démultiplie en trois corridors (Pakistan vers le port de Gwadar, Birmanie vers le port de Kyaukphyu, Laos vers Singapour), et se prolonge par une voie maritime qui aboutit au Pirée d’où elle continue vers l’Europe centrale. La BRI qui ne se limite pas aux infrastructures et incorpore la construction de zones industrielles, la production électrique et même des projets hôteliers.
 

Lire la suiteNouvelles Routes de la soie : où en est-on exactement ?

Chine : Xi Jinping, plus fort que Jésus-Christ

Après le 19e congrès du Parti communiste chinoise, le culte du président Xi Jinping a pris une forme plus marquée. Dans la province du Jiangxi, le Parti a lancé une campagne pour « transformer les croyants dans la religion en croyants dans le Parti ».

Lire la suiteChine : Xi Jinping, plus fort que Jésus-Christ