Chine – États-Unis – Mer de Chine du Sud et riverains : En attendant Biden

Depuis juin 2020, la tension monte fortement en mer de Chine du Sud, au point de faire craindre le déclenchement d’un conflit entre Chinois et Américains, les premiers ne supportant pas que soient remises en cause leurs prétentions sur cette mer, les seconds luttant pour contraindre les premiers à y respecter le principe de la liberté de la navigation. Cette tension se traduit par un foisonnement d’activités navales et aériennes des deux côtés. Le 13 juillet, les États-Unis aggravent la tension en prenant la défense des pays riverains de la mer dans la défense de leurs droits souverains légitimes contre la Chine qui les bafoue. La situation n’est cependant pas susceptible de dégénérer tant que les élections présidentielles américaines n’ont pas eu lieu.

Since June 2020 the level of tension is severely arising in the South China Sea, to the extent that it is feared a conflict may burst between Chinese and Americans, the first ones opposing their claims over the South China Sea be questioned, the second ones striving in order to constrain the first ones to respect the right of freedom of navigation there. Such a tension develops through numerous air and naval activities from both sides. On the 13th of July that tension started worsening when the United States deliberately declared their support to the coastal States for the defense of their legitimate sovereign rights against China which trample them. Such a situation however is not supposed to degenerate as long as the US presidential elections have not been held.

FAITS

Depuis juin 2020, en mer de Chine du Sud, Américains et Chinois se livrent à une surenchère de défis stratégiques, militaires surtout1, mais aussi politiques, diplomatiques, économiques. Ce qui fait craindre au monde entier un conflit armé dans cette région du monde tant la tension est devenue forte. Les uns comme les autres mènent des exercices navals de grande ampleur, des patrouilles navales et aériennes parfois hardies du côté américain, tandis que du côté Chinois le paroxysme va jusqu’au lancement de deux missiles balistiques dans la mer le 25 août, un lancement interprété comme un signe d’avertissement aux États-Unis dont l’activité navale et aérienne agace de plus en plus fortement les Chinois.

Sur le plan politique, les États-Unis définissent, lors d’une conférence de presse de Mike Pompeo le 13 juillet 2020, une nouvelle orientation de leur stratégie en Asie du Sud-Est. Si jusqu’au début de [•••]

 

Encadré 1 Foison de démonstrations de force américaines et chinoises en mer de Chine (début juillet à mi-septembre 2020)

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°142/2020-09 

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne ou par mail

 

Lire également, sur le site asie21.com Mer de Chine du Sud et futur code de conduite : champ libre à la prédation chinoise (22 02 2020)