Mers de Chine : Moratoire chinois sur la pêche

Ce 2 mai 2019, la Chine a publié son moratoire annuel sur la pêche dans l’ensemble des mers chinoises ou considérées telles, la mer de Chine du Sud en particulier. Par-là, elle interdit d’autorité à ses pêcheurs ainsi qu’à ceux de tout pays de venir exercer leurs activités sur les différents bassins. Prise sans concertation avec les autres pays, la décision provoque de forts mécontentements parmi les usagers autres que chinois. Même si du point de vue écologique l’intention est louable, il n’en reste pas moins que, prise unilatéralement, elle est arbitraire et abusive puisqu’elle ne s’applique pas aux eaux strictement chinoises mais aussi à celles de ses voisins de la Chine.

On the 2nd of May 2019, China published its yearly moratorium on fishing activities over all the Chinese seas, or considered as such, particularly the South China Sea. That way Peking authoritatively forbids to its fishermen, and to those of other countries as well, to come and operate in the different determined areas. Taken without any consultation with anyone, the decision generates strong discontents among the users other than Chinese. Even if the basic purpose, observed through the lens of ecological considerations, can be highly commendable, it remains arbitrary and abusive since it does not apply to the very Chinese waters only but to all of the Chinese neighbors’ surrounding ones.

Lire la suiteMers de Chine : Moratoire chinois sur la pêche

Mer de Chine du Sud : Crise aiguë potentielle autour de l’île de Thitu et engagement américain à l’épreuve

Quelque 275 bateaux des milices navales chinoises sont massés à proximité immédiate de l’île de Thitu, occupée par les Philippins, et font craindre, à un moment qui pourrait être plus proche que l’on pourrait le penser, une tentative de conquête chinoise par la force. À la suite de la récente visite de Mike Pompeo à Manille, le problème est posé aux Américains de savoir s’ils doivent anticiper la possible action chinoise et adopter une attitude préemptive. Celle-ci pourrait se traduire par le positionnement de moyens navals à proximité immédiate de Thitu pour dissuader les Chinois de toute intention de conquête.

Some 275 boats from the Chinese naval militias are massed in the immediate vicinity of Thitu island, occupied by the Philippines. Such a preoccupying situation may lead to consider the potentiality of a violent attack from the Chinese side, possibly at a closer time than one could think, against the island. After Mike Pompeo’s recent visit to Manila the Americans are, in such a present situation, facing the problem to decide or not to adopt a preemptive attitude by prepositioning some naval means in the immediate vicinity of Thitu in order to deter the Chinese side to act.

Lire la suiteMer de Chine du Sud : Crise aiguë potentielle autour de l’île de Thitu et engagement américain à l’épreuve

Théâtre d’Extrême-Orient : Défis militaires

Au cours de mars 2019 et début avril 2018, en mers de Chine de l’Est et du Sud, autour de Taiwan aussi, un certain nombre d’activités militaires, américaines, chinoises, japonaises, taiwanaises, inquiètent en raison des caractères de vigoureux défis que les uns et les autres se lancent. Cependant, aussi préoccupantes que paraissent être les tensions générées, elles n’ont pas pour autant entraîné d’incidents armés. Même si chacun continue à se toiser, l’heure reste encore à la retenue.

During March and the beginning of April 2019, in the East and South China seas, around Taiwan, a certain number of American, Chinese, Japanese, Taiwanese military activities are raising concern because of the aspects of the vigorous challenges that the different parties are holding up towards each other. Yet, however preoccupying the tensions generated from such activities, they did not derive into any armed clashes. Even if each one continues to show defying attitudes, for the time being everyone seems to opt for restraint.

Lire la suiteThéâtre d’Extrême-Orient : Défis militaires

Philippines – États-Unis – Traité de défense mutuelle : Des garanties américaines mais une renégociation en suspens1

Mike Pompeo, secrétaire d’État américain, s’est arrêté les 28 février et 1er mars 2019 à Manille pour discuter des sujets d’intérêts politiques communs. Sur celui du traité de défense mutuelle (TDM) de 1951 il a apporté des garanties aux Philippines quant aux termes d’une intervention américaine à leur profit en mer de Chine du Sud en cas d’agression chinoise. Si en réponse à cela, le secrétaire d’État philippin Teodoro Locsin est convaincu de ne rien changer au TDM, puisque les précisions américaines apportées suffisent, ce n’est pas le cas du président Duterte et de son secrétaire à la défense. Ils tiennent tous deux à une révision de l’accord.

Lire la suitePhilippines – États-Unis – Traité de défense mutuelle : Des garanties américaines mais une renégociation en suspens1

Chine – Mer de Chine du Sud : Un projet de « colonie robotique » sous la mer de Chine du Sud

Sous l’impulsion du président Xi Jinping les chercheurs chinois doivent être les premiers dans le monde à pouvoir créer une base sous-marine entièrement automatisée, implantable en zone hadale (-6 000 à -10 000 mètres). La mission de cette « colonie robotique » portera sur la recherche scientifique, aussi bien à fins de connaissances du milieu des très grandes profondeurs qu’à fins d’applications militaires.

Under president Xi Jinping’s impulse, the Chinese scientists must be the first ones in the World to be able to create one underwater sea base, fully automated, to be settled in a hadal zone (- 6 000 à – 10 000 mètres). This « first artificial intelligence colony on Earth. » will be dedicated to the scientific research on the bottom of very deep underwater areas as well as on possible defense applications.

Lire la suiteChine – Mer de Chine du Sud : Un projet de « colonie robotique » sous la mer de Chine du Sud

Mer de Chine du Sud – Code de conduite : Quand l’ASEAN prépare la corde chinoise qui pendra ses dix membres

Le 2 août 2018, lors de la déclaration d’ouverture de la 51e réunion des ministres des Affaires étrangères des dix pays de l’ASEAN (MAE ASEAN) et de la Chine, à Singapour, a été annoncée l’adoption d’une ébauche commune unique de code de conduite des parties (COC) en mer de Chine du Sud. Cet événement a été salué comme un débouché majeur vers les négociations à venir. Mais tant que la Chine maintiendra le tracé en neuf traits pour délimiter ses prétentions en mer de Chine du Sud, les dix pays de l’ASEAN vont finalement négocier avec Pékin le système des sanctions qui s’appliqueront contre eux dès lors que, bien qu’opérant dans leurs propres zones économiques exclusives (ZEE), ils exerceront leurs activités dans la « langue de buffle ». Parce qu’ils seront ainsi considérés par la Chine comme contrevenant au COC.

Lire la suiteMer de Chine du Sud – Code de conduite : Quand l’ASEAN prépare la corde chinoise qui pendra ses dix membres

Réactions aux abus chinois en mer de Chine du Sud

Mer de Chine du Sud – Chine – Camp du droit international de la mer.

Les accusations de militarisation des îles et autres sites occupés par Pékin en mer de Chine du Sud ne cessent pas. Les États-Unis profèrent des menaces. Mais si celles-ci ne sont pas suivies de quelques effets significatifs, Pékin poursuivra résolument sa stratégie d’appropriation du bassin marin.

Lire la suiteRéactions aux abus chinois en mer de Chine du Sud

ASEAN – Australie : Bilan du sommet spécial tenu du 16 au 18 mars 2018 à Sydney

Le sommet spécial ASEAN – Australie, qui a eu lieu à Sidney du 16 au 18 mars 2018, s’est achevé sur une note très consensuelle traduite dans une déclaration dite de Sidney. Si une multitude de sujets d’intérêt commun ont été discutés pendant les trois jours de rencontre, ce sont avant tout les problèmes de sécurité régionale sur lesquels l’accent a été mis.

Lire la suiteASEAN – Australie : Bilan du sommet spécial tenu du 16 au 18 mars 2018 à Sydney

Chine – Mer de Chine du Sud : Avancement des travaux de militarisation des Spratleys

Sans se laisser impressionner par qui que ce soit, et face à l’impuissance des pays d’Asie du Sud-Est, la Chine a, entre juin et décembre 2017, poursuivi de manière spectaculaire ses travaux d’aménagement, notamment militaire, des plateformes artificielles créées par ses soins en mer de Chine du Sud à partir de 2013. C’est ce dont rend compte le journal philippin l’Inquirer en publiant, le 5 février 2018, une série inédite de photographies aériennes destinées à démontrer une réalité qui était jusque-là dénoncée sans apport concret de preuves, du moins à la connaissance du grand public.

Lire la suiteChine – Mer de Chine du Sud : Avancement des travaux de militarisation des Spratleys

The Code of Conduct of the Parties in the South China Sea: a tremendous mistake

On the 5th of August 2017, the ministers of foreign affairs of the Association of South-East Nations (ASEAN), in the frame of the first of their yearly meetings, gathered in Manila, Manila holding the presidency of the Association this year. One of the main purpose, among other important ones, of the meeting was to elaborate the project of a framework for the future consultations, before negotiations, for a code of conduct (COC) of the parties in the South China Sea (SCS). The project was to be discussed the following day with Wang Yi, the Chinese minister of foreign affairs. After strong discussions the two parties reached an agreement on a framework from which the consultations for a COC shall start in November, at Clark, Pampanga province, in the Philippines. It will happen on the occasion of the second ASEAN and China foreign affairs ministers’ meeting of year 2017.

Lire la suiteThe Code of Conduct of the Parties in the South China Sea: a tremendous mistake