ASIE Mondialisation : envois de fonds record

Malgré la réaction antimondialisation d’un nationalisme croissant et les guerres commerciales, les envois de fonds étrangers en Asie ont dépassé 300 milliards de dollars en 2018, un record.

Despite the anti-globalization reaction of growing nationalism and trade wars, foreign remittances to Asia exceeded $ 300 billion in 2018, a record.

Lire la suiteASIE Mondialisation : envois de fonds record

Birmanie : Un projet chinois de Nouvelle-Rangoun

Le projet d’une ville nouvelle doublant l’agglomération de Rangoun date de plusieurs années. Son attribution à un développeur ayant échoué en 2014, un accord est intervenu en 2018 avec la China Communications Construction Company. Mais la presse birmane vient de révéler que le comportement de celle-ci est sujet à controverse. Affaire à suivre.

Lire la suiteBirmanie : Un projet chinois de Nouvelle-Rangoun

Lettre confidentielle Asie21-futuribles n°126 mars 2019 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU MOIS ET ENJEUX DE DEMAIN 🐷

EXTRÊME-ORIENT

Chine  Une Route techno-dystopique, Rémi Perelman, Asie21

Le système de crédit social, RP

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-futuribles n°126 mars 2019 – sommaire

Birmanie – Chine : Un corridor économique semé d’embûches

Les deux pays voisins que sont la Birmanie et la Chine ont des liens très anciens et des populations frontalières cousines germaines. Les sanctions économiques appliquées à l’encontre du gouvernement de la junte militaire après l’invalidation des élections de 1990 remportées par la Ligue nationale pour la démocratie ont, par contrecoup, ouvert largement la porte à l’influence et aux investissements chinois sans s’inféoder pour autant à Pékin. Des liens économiques forts ont été tissés entre la Birmanie et les provinces du Yunnan et du Sichuan. Le retour à la démocratie en 2015 n’a été qu’un bref moment d’ouverture avant que la répression des Rohingyas, fermant le pays à nouveau, ne redonne la main à Pékin, bien décidé à arrimer son voisin avec un corridor économique. Mais la route va être longue.

The two neighbouring countries of Burma and China have very old ties and close border populations. The economic sanctions imposed on the government of the military junta after the invalidation of the 1990 elections won by the National League for Democracy have, in turn, largely opened the door to Chinese influence and investment without to be able to infer in Beijing. Strong economic ties have been forged between Burma and the provinces of Yunnan and Sichuan. The return to democracy in 2015 was only a brief moment of opening before the Rohingya crackdown, closing the country, give again a hand to Beijing, determined to lash up its neighbour with an economic corridor. But the road will be long …

Lire la suiteBirmanie – Chine : Un corridor économique semé d’embûches

Birmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

Maintenant que le problème rohingya paraît, au moins provisoirement, réglé, on voit resurgir en Arakan une « armée » séparatiste bouddhiste « identitaire ».

Now that the Rohingya issue seems, for the moment, settled, a buddhist armed organization reappears in the state of Arakan in defense of local culture.

Lire la suiteBirmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

ASEAN – Chine : rejet croissant de l’influence chinoise et impact électoral

L’influence, réelle ou supposée, de la Chine dans les pays où ses sociétés investissent ou s’implantent est devenu un sujet électoral majeur dans de nombreux pays. Australie, Malaisie, Kirghizistan, Burkina Faso etc., les exemples se multiplient. Si certains s’emparent de façon opportuniste du sujet, il n’en demeure pas moins que les conséquences sont loin d’être négligeables pour Pékin.

Lire la suiteASEAN – Chine : rejet croissant de l’influence chinoise et impact électoral

Grappillages Asie21 n° 120

AFGHANISTAN – PAKISTAN – MOZAMBIQUE

Poids économique de l’héroïne

Lire la suiteGrappillages Asie21 n° 120

ASEAN – Australie : Bilan du sommet spécial tenu du 16 au 18 mars 2018 à Sydney

Le sommet spécial ASEAN – Australie, qui a eu lieu à Sidney du 16 au 18 mars 2018, s’est achevé sur une note très consensuelle traduite dans une déclaration dite de Sidney. Si une multitude de sujets d’intérêt commun ont été discutés pendant les trois jours de rencontre, ce sont avant tout les problèmes de sécurité régionale sur lesquels l’accent a été mis.

Lire la suiteASEAN – Australie : Bilan du sommet spécial tenu du 16 au 18 mars 2018 à Sydney

Le Laos et les Routes de la soie : potentiel et inquiétudes

Le Laos est un État enclavé, frontalier de la Chine, de la Thaïlande, du Vietnam et de la Birmanie. Dirigé par le Pathet Lao, Parti communiste local, c’est l’un des pays d’Asie du Sud-Est parmi les moins développés : le PIB/habitant (6, 9 millions) n’atteint pas 2000 dollars.  Néanmoins, sa croissance en 2016 était de 7,4 % : bien surprenant même si on sait que les secteurs clés de l’énergie et des mines sont en plein développement. Ce qui justifie ce taux enviable a un nom « magique » : les Routes de la soie, la fameuse « Initiative une Ceinture, une Route » (BRI) de Xi Jinping. État-tampon et porte de l’Asie du Sud-Est péninsulaire, le Laos en a été un des premiers bénéficiaires.

Lire la suiteLe Laos et les Routes de la soie : potentiel et inquiétudes

La Chine, stabilisateur hégémonique de l’ASEAN

La Chine a un rôle hégémonique en Asie qui lui permet d’assurer une paix régionale. Les pays de l’ASEAN sont, de fait, ouverts à cette présence stabilisatrice de la Chine. Celle-ci en tire évidemment profit. 

Lire la suiteLa Chine, stabilisateur hégémonique de l’ASEAN

Chine – Mékong : les récents plans chinois et leurs impacts environnementaux pour les pays en aval

Une des dernières initiatives de la Chine, consiste à convaincre les pays situés en aval du fleuve Mékong, de lui permettre de prendre les mesures nécessaires à ce qu’elle appelle « l’amélioration de la navigation » sur son cours.

Lire la suiteChine – Mékong : les récents plans chinois et leurs impacts environnementaux pour les pays en aval

Asie du Sud-Est : Changement climatique et désastres écologiques, le coût des dégâts 

Après 2014 et 2015, 2016 a été la pire année en ce qui concerne les effets du changement climatique en Asie du Sud-Est : les catastrophes naturelles augmentent en fréquence, en durée et en violence. La région est très exposée aux conséquences induites qui touchent à la fois les plus vulnérables, les activités économiques le long des côtes (plusieurs capitales sont touchées par les problèmes causés par la montée des eaux) et une pollution qui s’amplifie. Depuis 1990, les 10 pays de l’ASEAN ont vu leur part dans les émissions mondiales de de gaz à effet de serre (GES) croître très significativement de 4,5 % en 1990, à 5,8 % en 2000 pour atteindre 9 % des émissions en 2015. Le lien de causalité entre changement climatique, dégâts écologiques, pauvreté et développement économique était une fois de plus démontré par les enchaînements sur place. Alors que les Accords de Paris COP 21 insistaient sur la nécessité de réduire les émissions de GES, l’inquiétude grandit. L’Asie du Sud-Est, un des pôles économiques mondiaux mais aussi une des régions phares de la biodiversité, pourrait montrer l’exemple dans le combat contre le réchauffement climatique non seulement en s’attaquant sérieusement au problème mais en proposant des solutions véritablement innovantes. On en est loin.

Lire la suiteAsie du Sud-Est : Changement climatique et désastres écologiques, le coût des dégâts 

Chine – Philippines – États-Unis : La phagocytose chinoise des Philippines

À la faveur du durcissement des relations américano-philippines, Pékin renforce l’emprise de son influence sur Manille.

Lire la suiteChine – Philippines – États-Unis : La phagocytose chinoise des Philippines