Chine – États-Unis : Blue Dot vs Routes de la soie

En juin 2021, Biden ranime l’initiative des « Points bleus » de son prédécesseur pour reprendre la main sur le pactole de la construction des infrastructures dans le monde, mouvement lancé par la Chine en 2013 avec les nouvelles Routes de la soie (BRI*). Le camp occidental ne peut laisser à la puissance chinoise l’exclusivité de l’exploitation de la « connectivité », magnifiée comme l’un des moteurs du développement économique universel et facteur d’influence politique. Il veut se distinguer de son « compétiteur systémique » en mettant l’accent sur le respect des normes environnementales et de l’équilibre financier des pays bénéficiaires.

In June 2021, Biden revived the “Blue Points” initiative of his predecessor to regain control of the jackpot for building infrastructure around the world, a movement launched by China in 2013 with the new Silk Roads (Belt and Road Initiative, BRI). The Western camp cannot leave to the Chinese power the exclusive right to exploit « connectivity », magnified as one of the engines of universal economic development and a factor of political influence. It wants to distinguish itself from its « systemic competitor » by emphasizing compliance with environmental standards and the financial balance of recipient countries.

Lire la suite

Le Laos et les Routes de la soie : potentiel et inquiétudes

Le Laos est un État enclavé, frontalier de la Chine, de la Thaïlande, du Vietnam et de la Birmanie. Dirigé par le Pathet Lao, Parti communiste local, c’est l’un des pays d’Asie du Sud-Est parmi les moins développés : le PIB/habitant (6, 9 millions) n’atteint pas 2000 dollars.  Néanmoins, sa croissance en 2016 était de 7,4 % : bien surprenant même si on sait que les secteurs clés de l’énergie et des mines sont en plein développement. Ce qui justifie ce taux enviable a un nom « magique » : les Routes de la soie, la fameuse « Initiative une Ceinture, une Route » (BRI) de Xi Jinping. État-tampon et porte de l’Asie du Sud-Est péninsulaire, le Laos en a été un des premiers bénéficiaires.

Lire la suite

INDE  Le Raisina Dialogue : la réponse de l’Inde à la rupture mondiale

Des 16 au 18 janvier 2018, s’est tenu à Delhi le troisième Dialogue Raisina. Il s’agit d’un forum multilatéral consacré aux questions internationales et globales coorganisé par le ministre indien des Affaires étrangères et l’ORF, un centre de recherche. Le thème traité cette année et décliné en une cinquantaine d’ateliers était « Gérer les temps de rupture ». Ces ateliers réunissaient quatre à cinq experts sur la scène qui, après avoir présenté les principaux enjeux – de leur point de vue – sur le thème, étaient interrogés par un ou une spécialiste du sujet avant que la salle puisse poser des questions. Le format, très dynamique et interactif, a permis des discussions particulièrement animées sur des sujets aussi différents que le concept Indo-Pacifique (les quatre amiraux en charge du QUAD1 étaient présents), l’intelligence artificielle, les villes connectées, les enjeux technologiques de la lutte contre le terrorisme ou l’avenir de l’Afghanistan (autour d’un ex-Président Karzaï très lucide).

Lire la suite

Eurasie : la face sombre des Routes de la soie

Le système des Routes de la soie prend progressivement place, ici et là, dans les réseaux routiers et ferroviaires eurasiatiques. Il en est attendu un accroissement des échanges commerciaux à travers le continent. Il pourrait s’accompagner de risques pour la sécurité et la santé qui, pour l’instant, n’ont pas fait l’objet de réflexion approfondie. Le sujet mériterait pourtant une véritable « étude d’impact ».

Lire la suite