Chine – États-Unis   Le G7 et les Nouvelles routes de la soie : 600 milliards de dollars US pour le financement d’infrastructures destinées à contrer les initiatives chinoises des routes de la soie   

Le 26 juin 2022, lors du sommet du G7 à Elmau, en Allemagne, le président Joe Biden a annoncé que les États-Unis et leurs partenaires du G7 prévoient de mobiliser 600 milliards USD destinés à des financements d’infrastructures pour aider les pays qui en ont besoin, comme l’Afrique, et en même temps, pour contrer les initiatives de la Chine dans les financements de ses Nouvelles routes de la soie. 

La Chine n’a pas manqué de réagir. 

Lire la suite

Chine – États-Unis : Blue Dot vs Routes de la soie

En juin 2021, Biden ranime l’initiative des « Points bleus » de son prédécesseur pour reprendre la main sur le pactole de la construction des infrastructures dans le monde, mouvement lancé par la Chine en 2013 avec les nouvelles Routes de la soie (BRI*). Le camp occidental ne peut laisser à la puissance chinoise l’exclusivité de l’exploitation de la « connectivité », magnifiée comme l’un des moteurs du développement économique universel et facteur d’influence politique. Il veut se distinguer de son « compétiteur systémique » en mettant l’accent sur le respect des normes environnementales et de l’équilibre financier des pays bénéficiaires.

In June 2021, Biden revived the “Blue Points” initiative of his predecessor to regain control of the jackpot for building infrastructure around the world, a movement launched by China in 2013 with the new Silk Roads (Belt and Road Initiative, BRI). The Western camp cannot leave to the Chinese power the exclusive right to exploit “connectivity”, magnified as one of the engines of universal economic development and a factor of political influence. It wants to distinguish itself from its “systemic competitor” by emphasizing compliance with environmental standards and the financial balance of recipient countries.

Lire la suite

Forum des îles du Pacifique : rien ne va plus

Une crise sévère secoue le Forum des îles du Pacifique1 suite à un désaccord autour de l’élection de son secrétaire général. Les États micronésiens qui n’ont pas pu imposer leur candidat, malgré un gentlemen’s agreement passé avec ceux mélanésiens et polynésiens, ont décidé de se retirer du Forum. Un départ qui redéfinirait sa sphère d’influence, y bousculerait des équilibres et profiterait, sans aucun doute, à Pékin. Mais rien n’est encore fait et les regards se tournent désormais vers Washington. 

Lire la suite

L’Australie et les Fidji améliorent leur coopération en matière de sécurité et de défense

Un accord de statut des forces à l’étranger (SOFA) est en cours de négociation entre les Fidji et l’Australie. Un nouveau pas sera ainsi franchi par ces deux pays qui cherchent à normaliser leurs relations. Pour Canberra, il s’agit de renforcer sa stratégie sécuritaire dans son environnement proche, sans doute aussi un peu pressé par Washington.  

Lire la suite

Australie – Fidji : L’Australie et les Fidji améliorent leur coopération en matière de sécurité et de défense

Un accord de statut des forces à l’étranger (SOFA) est en cours de négociation entre les Fidji et l’Australie. Un nouveau pas sera ainsi franchi par ces deux pays qui cherchent à normaliser leurs relations. Pour Canberra, il s’agit de renforcer sa stratégie sécuritaire dans son environnement proche, sans doute aussi un peu pressé par Washington.  

Lire la suite

Hong-Kong est encore aujourd’hui la porte financière de la Chine vers le monde

Même après la prise de contrôle de Hong-Kong par la Chine depuis juin 2019 et la promulgation de la « loi sur la sécurité nationale » imposée par  Pékin en juin 2020, la Chine ne semble pas tout à fait réaliser la valeur irremplaçable que représente l’ancienne colonie britannique pour l’empire du Milieu.     

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 141/2020-07 & 08

Chine – Afrique Angola : chasseurs Côte d’Ivoire : cacao Mozambique : télévision par satellite Nigeria : l’AK-47 enfin Chine – Asie centrale BRI et environnement Chine – Canada Pion ? Chine – États-Unis À Chinois… Inde – Portugal Goanais en force Taïwan : Somaliland. But ! Timor oriental – CPLP Prochain secrétaire exécutif   Extrait de … Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 138/2020-04

Chine  Externalisation de la sécurité Chine – Afrique Angola : en berne Cap-Vert : coopération militaire Grands lacs : préférence pour le Rwanda Madagascar : Huawei en lice Chine – Corée du Sud – Mozambique  Gaz en suspend Chine – Inde  Charbon Inde – Portugal  Attraction Timor oriental – Vatican – Portugal  Visites   Extrait de la Lettre … Lire la suite

Thaïlande : L’impossible transition politique ?

L’avenir de la transition politique en Thaïlande, et a fortiori de la démocratie, s’annonce sombre, chaotique et incertain. Le royaume ne parvient pas à sortir de ses schémas de domination traditionnels et à mettre en place les cadres législatifs, politiques et sociaux d’une démocratie plus équitable. Cette transition qui n’en finit pas met à risque le développement économique et social mais aussi l’avenir de la monarchie. Elle entraîne aussi le royaume dans des circuits de dépendance risqués.

Lire la suite

Nouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?

Le président chinois Xi Jinping lors de son discours de clôture du 2e Forum des nouvelles Routes de la soie à Pékin, le 27 avril 2019. (Source : Asia Times)
Le second sommet des nouvelles Routes de la soie marque un changement d’attitude des autorités chinoises sur ce programme pharaonique. Ce qui pourrait le ralentir.
Au premier trimestre 2019, la Chine a marqué des points en Europe.
  • L’Italie a adhéré à la Belt and Road Initiative (BRI), suivie plus discrètement du Luxembourg et de la Suisse.
  • La Grèce a adhéré à la plateforme « 16+1 » – l’organisation associant la Chine à 16 États européens de l’Est et du Sud qui a été rebaptisée le « 17+1 ».
Autant de bonnes nouvelles pour Pékin qui a organisé fin avril le second sommet de la BRI, car depuis le premier en 2017, les déconvenues se sont multipliées et la Chine a été accusée de surendetter les pays émergents. Pour autant, ces pays, y compris ceux qui ont dénoncé des projets chinois, ne se détournent pas des Chinois.

新絲綢之路:放緩還是再出發?

新絲綢之路第二次髙峯會,最大的特點,乃是中國當局對"一帶一路"的有関計劃,態度正在改變中,此即步調可能放緩。

根據評估,2014年及2015年,中國銀行給予"一帶一路"有関國家的貸款,年高達一千五百億美元,而2017年及2018年,則已低於一千億美元。美國的一家企業研究所则指出,從2013年"一帶一路"開始運作,直到2017年舉辦第一屆一帶一路國際合作高峰論壇,中國企業簽署的建造合約,金額逐年增加,從680億美元升高到9610億美元。但也從此時開始,合約金額已開始減少。

又據估計,這種放緩的趨勢,在2019年第一季度,更形加劇。由於中國經常帳盈餘遽減,連帶影響有関作業。也因此,2019年第二屆一帶一路高峰論壇的縂結公報中指出:"成立多邊開發融資合作中心"、"共同提高債務管理水平,促進可持續融資"。換言之,中國當局已呼籲該國金融機構,應加強與國際的合作,分散融資來源,以利各項計劃的順利實施。然而,為了吸引國際金融銀行的支援,中國本身就必須透明度,如此一來,在對外開放的國際合作下,"一帶一路"各類計劃的實施腳步自然會放緩,品質也會提高得以改善。值得注意的,前述與外國機構合作的宣言,正標示著,中國加入萬隆不結盟會議以來,不干涉內政的獨立自主外交政策,未來勢必發生轉變!

Lire la suite