Pakistan : participation saoudienne au CPEC

Aux prises à des critiques de plus en plus nombreuses de la part des partenaires et des opposants à son Initiative ceinture et route (BRI), la république populaire de Chine est contrainte d’adapter sa stratégie. La participation, envisagée, de l’Arabie saoudite au couloir économique Chine-Pakistan (CPEC) s’inscrit dans cette logique.

Le 20 septembre 2018, le ministre pakistanais de l’information, Fawad Chaudhry, a annoncé la prochaine participation de l’Arabie saoudite au CPEC. Des précisions devraient être apportées dès le mois d’octobre 2018 lors de la venue à Islamabad d’une délégation saoudienne chargée de négocier un accord de partenariat économique provisoire. Le Royaume envisagerait d’investir jusqu’à 10 milliards USD dans le couloir économique sino-pakistanais, avec comme projet phare la construction d’un complexe pétrolier à la périphérie du port de Gwadar.

Ces informations ont été révélées dans le double contexte :

  • de la première visite à l’étranger du premier ministre pakistanais nouvellement élu, Imran Khan, aux Émirats arabes unis, le 18 septembre 2018, puis en Arabie saoudite, le lendemain, où il ne semble pas avoir obtenu le prêt escompté de 4 milliards USD de la part de la Banque islamique de développement ;
  • de rencontres de haut niveau entre responsables pakistanais et chinois destinées à fixer le cadre d’une ouverture du CPEC à des investisseurs tiers ; la Russie, la Turquie et l’Arabie saoudite faisant parties des cibles prioritaires de Pékin et d’Islamabad.

Ces événements rappellent l’importance que le Pakistan accorde à sa relation avec l’Arabie saoudite, en dépit des malentendus de […]

Laurent Amelot, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°121 octobre 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

 

Lire également :

Asie21, n° 104, « Pour transformer son économie, l’Arabie saoudite porte son regard vers l’Asie »,

Asie21, n° 83, « Le Pakistan, futur fer de lance de la sécurité saoudienne ? »