Vers une mondialisation 3.0 ?

Vers une mondialisation 3.0 ?

 

Université Panthéon-Assas

Centre Thucydide

ANNUAIRE FRANÇAIS DE  RELATIONS INTERNATIONALES

2018

Volume XIX

PUBLICATION COURONNÉE PAR

L’ACADÉMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES

(Prix de la Fondation Edouard Bonnefous, 2008)

PAR

JEAN-RAPHAËL CHAPONNIÈRE ( * )

Depuis quelques années, la mondialisation s’essouffle : les flux de capitaux et d’investissements directs. l’étranger (IDE) n’ont pas retrouvé leurs niveaux d’avant la crise mondiale et, malgré son léger redressement en 2017, le commerce international reste en deça de ce qu’il était en 2014.

La mondialisation est en outre menacée par l’attitude du gouvernement américain, qui dénonce l’ordre multilatéral. Au Forum de Davos en  janvier 2017, Xi Jinping a réagi à ces accusations par un vibrant plaidoyer en faveur de la mondialisation et, quelques mois plus tard, au sommet de l’APEC (Coopération économique pour l’Asie-Pacifique) à Danang, prenant la parole après le Président américain, il a présenté la mondialisation comme un phénomène irréversible qui pourrait toutefois être réformé  et devenir plus inclusif. Dirigeant le pays qui a le plus bénéficié de la mondialisation, Xi Jinping redoute une guerre commerciale qui n’a pas encore commencé. Cependant, le Brexit, le retrait américain du Partenariat Trans-Pacifique (Trans-Pacific Partnership ou TPP) , les renégociations de l’Accord de libre-.change nord-américain (ALENA) et de l’accord de libre-échange Corée–Etats-Unis (Kor-US) pèseront sur la reprise des échanges, tandis que les restrictions décidées par le gouvernement chinois sur les sorties de capitaux et la réforme fiscale américaine freineront les investissements. […]

lire l’article en entier en cliquant ici