Inde – Chine : Recherche de la maîtrise de l’amont des cours d’eau internationaux

L’Inde et la Chine partagent une volonté commune. Elles veulent maîtriser l’amont des cours d’eau internationaux. Aucun de ces deux pays n’a signé la Convention sur le droit relatif aux utilisations des cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation, adoptée par l’ONU le 21 mai 1997 et entrée en vigueur le 20 août 2014, après ratification par 35 pays. Ils ne sont donc pas tenus d’en respecter les clauses.

India and China share a common desire. They want to control the upstream of international watercourses. Neither country has signed the Convention on the Law of the Non-Navigational Uses of International Watercourses, adopted by the United Nations on 21 May 1997 and entered into force on 20 August 2014, after ratification by 35 countries. They are therefore not obliged to respect the clauses.

Lire la suiteInde – Chine : Recherche de la maîtrise de l’amont des cours d’eau internationaux

ASIE Mondialisation : envois de fonds record

Malgré la réaction anti-mondialisation d’un nationalisme croissant et les guerres commerciales, les envois de fonds étrangers en Asie ont dépassé 300 milliards de dollars en 2018, un record.

Despite the anti-globalization reaction of growing nationalism and trade wars, foreign remittances to Asia exceeded $ 300 billion in 2018, a record.

Lire la suiteASIE Mondialisation : envois de fonds record

Nouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?

Le président chinois Xi Jinping lors de son discours de clôture du 2e Forum des nouvelles Routes de la soie à Pékin, le 27 avril 2019. (Source : Asia Times)
Le second sommet des nouvelles Routes de la soie marque un changement d’attitude des autorités chinoises sur ce programme pharaonique. Ce qui pourrait le ralentir.
Au premier trimestre 2019, la Chine a marqué des points en Europe.
  • L’Italie a adhéré à la Belt and Road Initiative (BRI), suivie plus discrètement du Luxembourg et de la Suisse.
  • La Grèce a adhéré à la plateforme « 16+1 » – l’organisation associant la Chine à 16 États européens de l’Est et du Sud qui a été rebaptisée le « 17+1 ».
Autant de bonnes nouvelles pour Pékin qui a organisé fin avril le second sommet de la BRI, car depuis le premier en 2017, les déconvenues se sont multipliées et la Chine a été accusée de surendetter les pays émergents. Pour autant, ces pays, y compris ceux qui ont dénoncé des projets chinois, ne se détournent pas des Chinois.

新絲綢之路:放緩還是再出發?

新絲綢之路第二次髙峯會,最大的特點,乃是中國當局對"一帶一路"的有関計劃,態度正在改變中,此即步調可能放緩。

根據評估,2014年及2015年,中國銀行給予"一帶一路"有関國家的貸款,年高達一千五百億美元,而2017年及2018年,則已低於一千億美元。美國的一家企業研究所则指出,從2013年"一帶一路"開始運作,直到2017年舉辦第一屆一帶一路國際合作高峰論壇,中國企業簽署的建造合約,金額逐年增加,從680億美元升高到9610億美元。但也從此時開始,合約金額已開始減少。

又據估計,這種放緩的趨勢,在2019年第一季度,更形加劇。由於中國經常帳盈餘遽減,連帶影響有関作業。也因此,2019年第二屆一帶一路高峰論壇的縂結公報中指出:"成立多邊開發融資合作中心"、"共同提高債務管理水平,促進可持續融資"。換言之,中國當局已呼籲該國金融機構,應加強與國際的合作,分散融資來源,以利各項計劃的順利實施。然而,為了吸引國際金融銀行的支援,中國本身就必須透明度,如此一來,在對外開放的國際合作下,"一帶一路"各類計劃的實施腳步自然會放緩,品質也會提高得以改善。值得注意的,前述與外國機構合作的宣言,正標示著,中國加入萬隆不結盟會議以來,不干涉內政的獨立自主外交政策,未來勢必發生轉變!

Lire la suiteNouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?

Élections en Inde : le maintien de Modi menacé par la crise de l’emploi

Le Premier ministre indien joue sa réélection en mai aussi sur le front de l'emploi. (Source : DD News)
Le Premier ministre indien joue sa réélection en mai aussi sur le front de l’emploi. (Source : DD News).
En Inde, quelque 850 millions d’électeurs iront aux urnes d’avril à mai prochains. Le Premier ministre Narendra Modi joue son maintien au pouvoir. En 2014, un nouvel électeur sur trois avait voté pour lui, soit 100 millions de jeunes votants. Le candidat du parti nationaliste hindou, le BJP, promettait alors la création de dix millions d’emplois par an dans un pays où douze millions de nouveaux actifs entrent chaque année sur le marché du travail. En 2019, ils seront 133 millions à voter pour la première fois. Or ces jeunes sont moins nombreux à souhaiter la réélection du Premier ministre. Les statistiques annoncent certes une forte accélération de la croissance – sans doute dopée par la modification de l’année de base. Mais ils ne constatent aucune amélioration sur le front de l’emploi. Bien au contraire.

Birmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

Maintenant que le problème rohingya paraît, au moins provisoirement, réglé, on voit resurgir en Arakan une « armée » séparatiste bouddhiste « identitaire ».

Now that the Rohingya issue seems, for the moment, settled, a buddhist armed organization reappears in the state of Arakan in defense of local culture.

Lire la suiteBirmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

Inde – Pakistan : La course aux armements, fatale au Pakistan ?

Le Pakistan confronté à des difficultés économiques pourrait ne pas pouvoir suivre le rythme de réarmement de l’Inde.

Lire la suiteInde – Pakistan : La course aux armements, fatale au Pakistan ?

BIRMANIE  Et si les militaires avaient atteint leur but avec les Rohingyas ?

Alors que la Conseillère d’État et ministre des Affaires étrangères, Mme Aung San Suu Kyi,  était convenue avec les autorités du Bangladesh du principe du retour échelonné des réfugiés rohingyas dans l’État birman de l’Arakan, d’où les

Lire la suiteBIRMANIE  Et si les militaires avaient atteint leur but avec les Rohingyas ?

Birmanie : Aung San Suu Kyi chez les Rohingyas, le Pape en Birmanie et dans les  camps du Bangladesh

Le 2 juin 2017, la « conseillère d’État » et ministre des Affaires étrangères de Birmanie (elle n’est ni présidente, ni premier ministre) s’est pour la première fois rendue dans l’État de l’Arakan.

Lire la suiteBirmanie : Aung San Suu Kyi chez les Rohingyas, le Pape en Birmanie et dans les  camps du Bangladesh

Asie du Sud : une intégration régionale défaillante et qui le restera

Les pays d’Asie du Sud sont regroupés au sein de la South Asian Association for Regional Cooperation (SAARC) mais restent peu intégrés sur le plan politique comme sur le plan économique. Les tensions entre l’Inde et le Pakistan en sont la cause principale et ne sont pas près de disparaître.

Lire la suiteAsie du Sud : une intégration régionale défaillante et qui le restera

Asie du Sud : Les migrants sud-asiatiques resteront-ils un atout pour les pays d’origine ?

L’évolution politique en Europe et aux États-Unis ainsi que la dégradation économique des États du golfe Persique constituent un frein aux migrations des Sud-Asiatiques. Les pays d’Asie du Sud qui bénéficiaient, jusque-là, des réseaux d’influence de la diaspora en Europe et aux États-Unis et des transferts d’argent des expatriés au Moyen-Orient risquent de souffrir de la situation nouvelle, appelée à perdurer. 

Lire la suiteAsie du Sud : Les migrants sud-asiatiques resteront-ils un atout pour les pays d’origine ?

Inde : Inquiétude suscitée par la pénétration chinoise en Asie du Sud

La pénétration chinoise en Asie du Sud se poursuit inexorablement. Nul doute que les pays bénéficiaires en tireront quelque profit. Néanmoins de vives inquiétudes apparaissent, notamment au Pakistan et à Sri Lanka mais elles ne remettront pas en cause les projets en cours.

Lire la suiteInde : Inquiétude suscitée par la pénétration chinoise en Asie du Sud

Birmanie : Le drame des Rohingyas , Mme Aung San Suu kyi sur la sellette

Les médias mondiaux sont de plus en plus focalisés sur le sort des Rohingyas de la frontière birmano-bangladaise et reprochent à Mme Aung San Suu Kyi son silence face aux exactions de l’armée, qu’elle ne peut contrôler.

Lire la suiteBirmanie : Le drame des Rohingyas , Mme Aung San Suu kyi sur la sellette