Asie du Sud : Manifestations antifrançaises

Lors des obsèques nationales du professeur décapité par un militant islamiste, le président de la République française a déclaré que la France ne renoncerait pas à la liberté d’expression, y compris à la publication de caricatures. Aucune précision sur les caricatures n’avait été donnée. Il s’agissait donc de n’importe quel type de caricatures et pas seulement celles concernant l’islam.

Lire la suiteAsie du Sud : Manifestations antifrançaises

La France et l’Inde des origines à nos jours. Tome 1 : L’Inde entrevue 

Jacques Weber, Les Indes savantes, 2019

L’ouvrage de Jacques Weber, historien reconnu, concerne en premier lieu les anciens comptoirs français mais il ne se limite pas à eux. C’est une vue globale de l’action de la France dans l’ensemble de l’Inde d’alors (incluant donc le Pakistan et le Bangladesh actuels) à travers les siècles que présente l’auteur. Le livre couvre les interventions étatiques et les initiatives individuelles, sous leurs divers aspects politiques, économiques, sociaux, militaires, culturels, d’où son très grand intérêt.

Lire la suiteLa France et l’Inde des origines à nos jours. Tome 1 : L’Inde entrevue 

Grappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Mozambique   Un groupe influent

Lire la suiteGrappillages Asie21 n° 142/2020-09

Bangladesh – Inde – Chine : La Teesta, une rivière qui divise et qui unit ou L’eau dans la diplomatie du Bangladesh

Le Bangladesh et la Chine ont conclu un accord pour construire un barrage sur la rivière Teesta, affluent du Brahmapoutre. Ainsi, le Bangladesh sera moins tributaire de l’Inde d’où provient ce cours d’eau et pourra mettre en valeur sa partie septentrionale.

Lire la suiteBangladesh – Inde – Chine : La Teesta, une rivière qui divise et qui unit ou L’eau dans la diplomatie du Bangladesh

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 142/2020-09 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine Comment nourrir la Chine demain ? Maurice Rossin, Asie21

Encadré 1 Données de base en volume sur les agricultures de Chine, États-Unis, Brésil et Russie

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 142/2020-09 – sommaire

Asie du Sud : Les services de renseignement

Les pays d’Asie du Sud entretiennent entre eux des relations difficiles. Il est donc logique que leurs services de renseignement aient comme priorité les États voisins. Les domaines privilégiés concernent les problèmes politiques et sécuritaires. La lutte contre le terrorisme constitue une priorité pour tous les pays d’Asie du Sud. Le domaine économique reçoit une attention plus restreinte. La recherche du renseignement est facilitée par le fait que les pays sud-asiatiques partagent une même histoire et une même culture et que leurs habitants parlent des langues apparentées.

Lire la suiteAsie du Sud : Les services de renseignement

Inde – Chine : L’Inde face à la covid et à la Chine

La gestion de l’épidémie a plongé l’Inde en récession et la confrontation avec la Chine peut entraîner une modification de l’insertion dans l’économie mondiale.

Lire la suiteInde – Chine : L’Inde face à la covid et à la Chine

Comment le coronavirus détricote le « Made in Bangladesh »

La crise du coronavirus a provoqué le chômage d'un million de salariés du textile au Bangladesh. (Source : Quartz)
La crise du coronavirus a provoqué le chômage d’un million de salariés du textile au Bangladesh. (Source : Quartz).
Le Covid-19 a provoqué une crise sanitaire et un triple choc économique au Bangladesh. Le confinement a arrêté l’économie, les exportations d’habillement ont chuté, les remises des émigrés diminuent. Des millions de personnes retombent en dessous du seuil de pauvreté.

Lire la suiteComment le coronavirus détricote le « Made in Bangladesh »

Asie : Le futur des échanges internationaux, quel impact sur l’Asie émergente ?

L’épidémie et la crise économique provoquent une contraction du commerce mondiale et ralentiront la dynamique des échanges de biens et services pendant plusieurs années.

Lire la suiteAsie : Le futur des échanges internationaux, quel impact sur l’Asie émergente ?

Inde – Pakistan – Bangladesh : Le covid-19 met en arrière-plan les problèmes conflictuels

La lutte contre le covid-19 constitue désormais la priorité essentielle de tous les gouvernements, tout particulièrement ceux des pays surpeuplés d’Asie du Sud. Les problèmes conflictuels, internes et internationaux, comme le Cachemire et les réformes indiennes sur la citoyenneté se retrouvent momentanément au second plan.

Lire la suiteInde – Pakistan – Bangladesh : Le covid-19 met en arrière-plan les problèmes conflictuels

Inde – Bangladesh : Le plus performant n’est pas celui qu’on croit

Le secrétaire d’État indien à l’Intérieur, G. Kishan Reddy, a récemment déclaré que « si l’Inde leur promettait la citoyenneté, la moitié des Bangladais traverseraient la frontière ». Or rien n’est moins sûr.

Lire la suiteInde – Bangladesh : Le plus performant n’est pas celui qu’on croit

Bangladesh : Chittagong et la question du développement économique national

Afin de rester l’un des marchés émergents les plus prometteurs d’Asie, le Bangladesh poursuit un ambitieux plan de modernisation de ses infrastructures.

Lire la suiteBangladesh : Chittagong et la question du développement économique national

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°137/2020-03 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS RÉCENTS ET ENJEUX DE DEMAIN

EXTRÊME-ORIENT

Chine Coronavirus et propagande virale : l’Empire-Parti chinois contre-attaque, Jean-Yves Heurtebise, Asie21

Chine – Monde  L’internationalisation du Covid-19, impact sur la Chine et le monde, Jean Raphaël Chaponnière, Asie21

Taïwan – États-Unis – Chine  Les États-Unis tissent leur toile  pour un découplage total, Catherine Bouchet-Orphelin, Asie21

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-Futuribles n°137/2020-03 – sommaire

Coronavirus : vers un acte 1 de la démondialisation de l’économie ?

La crise du coronavirus révèle un "risque Chine" qui pourrait convaincre les entreprises de réorganiser leurs chaînes de production. (Source : National Interest)

La crise du coronavirus révèle un « risque Chine » qui pourrait convaincre les entreprises de réorganiser leurs chaînes de production. (Source : National Interest).
Par Jean-Raphaël Chaponnière, Asie21
La « mondialisation » de la crise du nouveau coronavirus menace celle de l’économie. Dans l’industrie, les secteurs high-tech sont les plus vulnérables à court terme, devant la pharmacie et l’automobile. Si la crise persiste, elle pourrait conduire les entreprises à repenser leurs stratégies de production, et notamment leur dépendance à l’égard de la Chine.
En mars 2011, l’industrie mondiale était secouée par l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima. Cet épisode avait révélé la situation de quasi-monopole de petites entreprises japonaises dans la fabrication de composants essentiels à plusieurs secteurs. La catastrophe de Fukushima avait entraîné la désorganisation de plusieurs filières de production dans toute l’Asie et au-delà. Les indices de production industrielle avaient chuté à Singapour, en Malaisie et en Thaïlande. Cette « synchronisation » avait déjà été une spécificité de la crise mondiale de 2009. Elle est la conséquence de la fragmentation des processus de production, de la gestion en flux adoptée par les Japonais dans la construction automobile (le Kanban) qui s’est généralisée, et du « modèle Dell » qui s’est diffusé dans l’industrie électronique. Quelques mois plus tard, les inondations de Bangkok avaient aussi eu des répercussions sur l’industrie informatique du monde entier : 40 % de l’assemblage de disques durs se réalisaient dans des usines situées à Bangkok.

Lire la suiteCoronavirus : vers un acte 1 de la démondialisation de l’économie ?

Inde : Résistance à la nouvelle loi sur la citoyenneté, au registre national des citoyens et au registre national de la population

Le gouvernement indien déploie de vastes efforts pour mieux connaître la population et repérer les résidents illégaux. Ce faisant, il mécontente les communautés minoritaires, tout particulièrement les musulmans qui se sentent visés. Des hindous se joignent au mouvement de résistance qui cherche à s’organiser dans tout le pays.

Lire la suiteInde : Résistance à la nouvelle loi sur la citoyenneté, au registre national des citoyens et au registre national de la population

Asie du Sud : Politique et religion intimement liées

En Asie du Sud, la politique et la religion sont intimement liées. L’Inde se veut laïque mais l’hindouisme s’affirme avec de plus en plus d’assurance. Le Pakistan a été créé pour des raisons religieuses ; c’est une république islamiste. Il en est de même pour le Bangladesh, ex-Pakistan oriental. Le Népal, ex-royaume hindou, se proclame une république laïque mais la population est majoritairement hindoue et très pratiquante. Le Bhoutan affiche sa détermination d’être un royaume bouddhiste. À Sri Lanka, les Cinghalais bouddhistes manifestent leur prédominance face aux Tamouls hindous et musulmans. Quant aux Maldives, elles constituent aussi une république islamiste.

Lire la suiteAsie du Sud : Politique et religion intimement liées

Routes numériques de la soie, perspectives pour la technologie 5G

Depuis 1994, la Chine communique avec le trafic Internet mondial par le filtre des points d’accès officiels au réseau de Pékin, Shanghai et Guangzhou. Ce confinement a été perçu comme un obstacle à l’intégration des industries technologiques chinoises au reste du monde.

En ajoutant en 2015 le numérique à son Initiative des Routes de la soie, la Chine a ouvert les portes du monde à ses entreprises spécialisées, leur permettant de développer à l’étranger les dernières technologies du domaine de l’Internet et l’exportation de leurs services à des prix très compétitifs – à la limite du dumping. 

Lire la suiteRoutes numériques de la soie, perspectives pour la technologie 5G

Inde : Les « non-citoyens » de l’Assam

Le 31 août 2019, le registre national des citoyens (National register of citizens ou NRC) de l’Assam dans le nord-est de l’Inde a rendu publique une liste de 1,9 millions d’habitants de l’État qui, n’ayant pu prouver leur nationalité indienne, risquent de devenir des « non-citoyens » et d’être privés de tous les droits découlant de ce statut, notamment du droit de vote.

Lire la suiteInde : Les « non-citoyens » de l’Assam

Asie du Sud – Moyen-Orient : Les difficiles équilibres géopolitiques entre l’Asie du Sud et le Moyen-Orient

 南亞與中東地緣政治平衡的困境

South Asia – Middle East: The Difficult Geopolitical Balances Between South Asia and the Middle East

Les pays d’Asie du Sud et ceux du Moyen-Orient devraient entretenir d’excellentes relations, leurs économies étant complémentaires. Mais les problèmes politiques internes et externes constituent des freins d’autant plus importants que les États-Unis les compliquent par les pressions multiples qu’ils exercent sur tous les pays de la région.

由於經濟上的互補,照道理而言,南亞與中東諸國,應保持良好的関係,但是由於國內外的政治問題,使得這些國家彼此有所保留,更加上美國對這個地區的所有國家不斷施壓,使得問題更複雜化。

Countries in South Asia and the Middle East should maintain excellent relations, their economies being complementary. But the internal and external political problems are all the more important as the United States complicates them by the multiple pressures they exert on all the countries of the region.

Lire la suiteAsie du Sud – Moyen-Orient : Les difficiles équilibres géopolitiques entre l’Asie du Sud et le Moyen-Orient

Japon : Entre amis dans l’océan Indien // Japan: Among friends in the Indian Ocean

Sans rompre avec les États-Unis ni affronter directement la Chine, l’Australie, l’Inde et le Japon vont sans doute organiser de concert une stratégie d’associations à géométrie souple avec leurs voisins dans l’océan Indien pour « occuper le terrain » face à l’entreprenante politique chinoise des Routes de la soie – laquelle englobe désormais celle du collier de perles. L’Indonésie, avec son pivot maritime en serait le partenaire le plus marquant sur la façade orientale de l’océan Indien.

Without breaking with the United States or directly confronting China, Australia, India and Japan will no doubt organize a strategy of flexible geometry partnerships with their neighbors in the Indian Ocean to « occupy the land ». Against the enterprising Chinese policy of  Silk Roads  which now includes the  pearl necklace. Indonesia, with its maritime hub, would be the most prominent partner on the eastern side of the Indian Ocean. 

Lire la suiteJapon : Entre amis dans l’océan Indien // Japan: Among friends in the Indian Ocean

Inde : Les musulmans indiens sont-ils défavorisés ?

Les musulmans représentent 14 % de la population indienne, évaluée à plus de 1,3 milliard d’habitants. La politique du Premier ministre à leur égard est vivement critiquée. Il est vrai que Narendra Modi a un lourd passé. On se souvient du massacre de musulmans au Gujarat en 2002, alors qu’il dirigeait cet État, massacre qui avait suivi un incendie meurtrier, jamais élucidé, dans un train transportant des hindous.

Lire la suiteInde : Les musulmans indiens sont-ils défavorisés ?

Inde – Chine : Recherche de la maîtrise de l’amont des cours d’eau internationaux

L’Inde et la Chine partagent une volonté commune. Elles veulent maîtriser l’amont des cours d’eau internationaux. Aucun de ces deux pays n’a signé la Convention sur le droit relatif aux utilisations des cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation, adoptée par l’ONU le 21 mai 1997 et entrée en vigueur le 20 août 2014, après ratification par 35 pays. Ils ne sont donc pas tenus d’en respecter les clauses.

India and China share a common desire. They want to control the upstream of international watercourses. Neither country has signed the Convention on the Law of the Non-Navigational Uses of International Watercourses, adopted by the United Nations on 21 May 1997 and entered into force on 20 August 2014, after ratification by 35 countries. They are therefore not obliged to respect the clauses.

Lire la suiteInde – Chine : Recherche de la maîtrise de l’amont des cours d’eau internationaux

ASIE Mondialisation : envois de fonds record

Malgré la réaction antimondialisation d’un nationalisme croissant et les guerres commerciales, les envois de fonds étrangers en Asie ont dépassé 300 milliards de dollars en 2018, un record.

Despite the anti-globalization reaction of growing nationalism and trade wars, foreign remittances to Asia exceeded $ 300 billion in 2018, a record.

Lire la suiteASIE Mondialisation : envois de fonds record

Nouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?

Le président chinois Xi Jinping lors de son discours de clôture du 2e Forum des nouvelles Routes de la soie à Pékin, le 27 avril 2019. (Source : Asia Times)
Le second sommet des nouvelles Routes de la soie marque un changement d’attitude des autorités chinoises sur ce programme pharaonique. Ce qui pourrait le ralentir.
Au premier trimestre 2019, la Chine a marqué des points en Europe.
  • L’Italie a adhéré à la Belt and Road Initiative (BRI), suivie plus discrètement du Luxembourg et de la Suisse.
  • La Grèce a adhéré à la plateforme « 16+1 » – l’organisation associant la Chine à 16 États européens de l’Est et du Sud qui a été rebaptisée le « 17+1 ».
Autant de bonnes nouvelles pour Pékin qui a organisé fin avril le second sommet de la BRI, car depuis le premier en 2017, les déconvenues se sont multipliées et la Chine a été accusée de surendetter les pays émergents. Pour autant, ces pays, y compris ceux qui ont dénoncé des projets chinois, ne se détournent pas des Chinois.

新絲綢之路:放緩還是再出發?

新絲綢之路第二次髙峯會,最大的特點,乃是中國當局對"一帶一路"的有関計劃,態度正在改變中,此即步調可能放緩。

根據評估,2014年及2015年,中國銀行給予"一帶一路"有関國家的貸款,年高達一千五百億美元,而2017年及2018年,則已低於一千億美元。美國的一家企業研究所则指出,從2013年"一帶一路"開始運作,直到2017年舉辦第一屆一帶一路國際合作高峰論壇,中國企業簽署的建造合約,金額逐年增加,從680億美元升高到9610億美元。但也從此時開始,合約金額已開始減少。

又據估計,這種放緩的趨勢,在2019年第一季度,更形加劇。由於中國經常帳盈餘遽減,連帶影響有関作業。也因此,2019年第二屆一帶一路高峰論壇的縂結公報中指出:"成立多邊開發融資合作中心"、"共同提高債務管理水平,促進可持續融資"。換言之,中國當局已呼籲該國金融機構,應加強與國際的合作,分散融資來源,以利各項計劃的順利實施。然而,為了吸引國際金融銀行的支援,中國本身就必須透明度,如此一來,在對外開放的國際合作下,"一帶一路"各類計劃的實施腳步自然會放緩,品質也會提高得以改善。值得注意的,前述與外國機構合作的宣言,正標示著,中國加入萬隆不結盟會議以來,不干涉內政的獨立自主外交政策,未來勢必發生轉變!

Lire la suiteNouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?

Élections en Inde : le maintien de Modi menacé par la crise de l’emploi

Le Premier ministre indien joue sa réélection en mai aussi sur le front de l'emploi. (Source : DD News)
Le Premier ministre indien joue sa réélection en mai aussi sur le front de l’emploi. (Source : DD News).
En Inde, quelque 850 millions d’électeurs iront aux urnes d’avril à mai prochains. Le Premier ministre Narendra Modi joue son maintien au pouvoir. En 2014, un nouvel électeur sur trois avait voté pour lui, soit 100 millions de jeunes votants. Le candidat du parti nationaliste hindou, le BJP, promettait alors la création de dix millions d’emplois par an dans un pays où douze millions de nouveaux actifs entrent chaque année sur le marché du travail. En 2019, ils seront 133 millions à voter pour la première fois. Or ces jeunes sont moins nombreux à souhaiter la réélection du Premier ministre. Les statistiques annoncent certes une forte accélération de la croissance – sans doute dopée par la modification de l’année de base. Mais ils ne constatent aucune amélioration sur le front de l’emploi. Bien au contraire.

Birmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

Maintenant que le problème rohingya paraît, au moins provisoirement, réglé, on voit resurgir en Arakan une « armée » séparatiste bouddhiste « identitaire ».

Now that the Rohingya issue seems, for the moment, settled, a buddhist armed organization reappears in the state of Arakan in defense of local culture.

Lire la suiteBirmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

Inde – Pakistan : La course aux armements, fatale au Pakistan ?

Le Pakistan confronté à des difficultés économiques pourrait ne pas pouvoir suivre le rythme de réarmement de l’Inde.

Lire la suiteInde – Pakistan : La course aux armements, fatale au Pakistan ?

BIRMANIE  Et si les militaires avaient atteint leur but avec les Rohingyas ?

Alors que la Conseillère d’État et ministre des Affaires étrangères, Mme Aung San Suu Kyi,  était convenue avec les autorités du Bangladesh du principe du retour échelonné des réfugiés rohingyas dans l’État birman de l’Arakan, d’où les

Lire la suiteBIRMANIE  Et si les militaires avaient atteint leur but avec les Rohingyas ?

Birmanie : Aung San Suu Kyi chez les Rohingyas, le Pape en Birmanie et dans les  camps du Bangladesh

Le 2 juin 2017, la « conseillère d’État » et ministre des Affaires étrangères de Birmanie (elle n’est ni présidente, ni premier ministre) s’est pour la première fois rendue dans l’État de l’Arakan.

Lire la suiteBirmanie : Aung San Suu Kyi chez les Rohingyas, le Pape en Birmanie et dans les  camps du Bangladesh

Asie du Sud : une intégration régionale défaillante et qui le restera

Les pays d’Asie du Sud sont regroupés au sein de la South Asian Association for Regional Cooperation (SAARC) mais restent peu intégrés sur le plan politique comme sur le plan économique. Les tensions entre l’Inde et le Pakistan en sont la cause principale et ne sont pas près de disparaître.

Lire la suiteAsie du Sud : une intégration régionale défaillante et qui le restera

Asie du Sud : Les migrants sud-asiatiques resteront-ils un atout pour les pays d’origine ?

L’évolution politique en Europe et aux États-Unis ainsi que la dégradation économique des États du golfe Persique constituent un frein aux migrations des Sud-Asiatiques. Les pays d’Asie du Sud qui bénéficiaient, jusque-là, des réseaux d’influence de la diaspora en Europe et aux États-Unis et des transferts d’argent des expatriés au Moyen-Orient risquent de souffrir de la situation nouvelle, appelée à perdurer. 

Lire la suiteAsie du Sud : Les migrants sud-asiatiques resteront-ils un atout pour les pays d’origine ?

Inde : Inquiétude suscitée par la pénétration chinoise en Asie du Sud

La pénétration chinoise en Asie du Sud se poursuit inexorablement. Nul doute que les pays bénéficiaires en tireront quelque profit. Néanmoins de vives inquiétudes apparaissent, notamment au Pakistan et à Sri Lanka mais elles ne remettront pas en cause les projets en cours.

Lire la suiteInde : Inquiétude suscitée par la pénétration chinoise en Asie du Sud

Birmanie : Le drame des Rohingyas , Mme Aung San Suu kyi sur la sellette

Les médias mondiaux sont de plus en plus focalisés sur le sort des Rohingyas de la frontière birmano-bangladaise et reprochent à Mme Aung San Suu Kyi son silence face aux exactions de l’armée, qu’elle ne peut contrôler.

Lire la suiteBirmanie : Le drame des Rohingyas , Mme Aung San Suu kyi sur la sellette