Indo-Pacifique, portrait d’un monde tiraillé entre Washington et Pékin

Peu de pays de la région ont une attitude tranchée à l’égard des deux grandes puissances. Les raisons sont nombreuses et ne sont pas toujours explicitées, par prudence d’une part, par difficulté de démêler intérêts et risques dans les deux domaines qui comptent aujourd’hui, l’économie et la politique. La succession des gouvernements dans les pays à régime démocratique font varier les sympathies. Certains, comme l’Indonésie, font ouvertement appel à l’aide des deux camps, la proximité géographique de la Chine dans la région conduit d’autres soit à se méfier du voisin, comme l’Inde, soit à s’y livrer, comme le Cambodge… Chaque pays a son histoire et ses projets. Ce qui suit n’est qu’une esquisse très sommaire de la diversité des situations.

Lire la suiteIndo-Pacifique, portrait d’un monde tiraillé entre Washington et Pékin

Birmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

Maintenant que le problème rohingya paraît, au moins provisoirement, réglé, on voit resurgir en Arakan une « armée » séparatiste bouddhiste « identitaire ».

Now that the Rohingya issue seems, for the moment, settled, a buddhist armed organization reappears in the state of Arakan in defense of local culture.

Lire la suiteBirmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

BIRMANIE  Et si les militaires avaient atteint leur but avec les Rohingyas ?

Alors que la Conseillère d’État et ministre des Affaires étrangères, Mme Aung San Suu Kyi,  était convenue avec les autorités du Bangladesh du principe du retour échelonné des réfugiés rohingyas dans l’État birman de l’Arakan, d’où les

Lire la suiteBIRMANIE  Et si les militaires avaient atteint leur but avec les Rohingyas ?

Birmanie – États shan

Birmanie – États shan, de Sao Sanda Simms Great Lords of the Sky : Burma’s Shan aristocracy. Asian Highlands Perspectives (AHP) 48, 2017 (476 p.) http://bit.ly/2v Sao Sanda – The Moon Princess: Memories of the Shan States. Bangkok, River Books, 2008 (309 p.). Les Seigneurs du Ciel, c’est ainsi que l’on appelle dans les langues tai/thai les princes … Lire la suiteBirmanie – États shan

Birmanie – Le drame des Rohingya : dimensions internationales

Le 25 août 2017, une trentaine de postes de police birmans et une base militaire sont attaqués par des soldats de l’ARSA (Armée du Salut des Rohingya de l’Arakan), déclenchant des représailles violentes de la part de l’armée birmane, la Tatmadaw. Les tensions auraient fait selon l’armée au moins 500 morts mais l’ONU estime le nombre de victimes à un millier et fait état d’exactions, de viols et de villages incendiés. 40 000 réfugiés se dirigent vers le Bangladesh, plusieurs milliers s’embarquent sur des navires de fortune vers la Malaisie ou l’Indonésie.

  • La communauté internationale dans son ensemble s’indigne sur le silence d’Aung San Suu Kyi.
  • La communauté musulmane dénonce les agissements et abus de la Tatmadaw.
  • Al Qaida déclare « qu’aider les Rohingya et organiser la résistance est une obligation de la charia ».
  • L’ASEAN est divisée.   

Les ressorts du drame des Rohingya sont d’abord à chercher dans l’histoire chaotique de la Birmanie ces siècles derniers ; et force est de constater qu’il n’a pas ému les acteurs extérieurs depuis l’indépendance. Ce pourrait être le paramètre vraiment nouveau de cette dernière crise : une internationalisation dont il n’est pas sûr que les Rohingya tirent bénéfice.

Lire la suiteBirmanie – Le drame des Rohingya : dimensions internationales

Rohingya : « Aung San Suu Kyi agit par petits pas conciliants parce qu’elle ne peut pas faire autrement »

LE MONDE |  • Mis à jour le  | Propos recueillis par Marc-Olivier Bherer

La spécialiste Sophie Boisseau du Rocher estime qu’avec le discours de mardi, la dirigeante birmane a fait un geste sensible pour l’intégration des Rohingya.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/09/19/rohingya-aung-san-suu-kyi-agit-par-petits-pas-conciliants-parce-qu-elle-ne-peut-pas-faire-autrement_5187965_3232.html#qD5tBSyKCdiIB1XB.99

Que vous inspirent les déclarations de la dirigeante birmane sur les Rohingya, qui a condamné « les violations des droits de l’homme » dont ils sont victimes et a déclaré que son pays était « prêt » à organiser le retour des Rohingya réfugiés au Bangladesh ?

Sophie Boisseau du Rocher : Les déclarations d’Aung San Suu Kyi pourraient décevoir ceux qui attendaient un revirement complet et public de ses positions, qui espéraient par exemple qu’elle condamne publiquement l’armée pour les exactions commises dans l’Etat d’Arakan, exactions qui pourraient même paraître sous-estimées. Il s’agit, à mon avis, d’une erreur de jugement et d’une méconnaissance de la situation sur place.

Lire la suiteRohingya : « Aung San Suu Kyi agit par petits pas conciliants parce qu’elle ne peut pas faire autrement »

Russie – Birmanie : répercussions en Russie de la crise des Rohingya

L’émotion suscitée par le sort des Rohingya, minorité musulmane de langue bengalie considérée comme allogène en Birmanie, a suscité de nombreuses réactions jusqu’en Russie où vit une vingtaine de millions de musulmans.

Lire la suiteRussie – Birmanie : répercussions en Russie de la crise des Rohingya