Birmanie : Nouvelle rébellion – bouddhiste – dans l’Arakan

Maintenant que le problème rohingya paraît, au moins provisoirement, réglé, on voit resurgir en Arakan une « armée » séparatiste bouddhiste « identitaire ».

Now that the Rohingya issue seems, for the moment, settled, a buddhist armed organization reappears in the state of Arakan in defense of local culture.

FAITS

Maintenant que la plupart des Rohingyas, musulmans, ont, après deux années d’exode forcé, à peu près tous fui vers les camps du Bangladesh voisin (700 000 sur 800 000 selon les estimations généralement admises), c’est au tour d’une armée de guerilleros séparatistes bouddhistes plus ou moins en sommeil ces derniers temps, l’ « Armée de l’Arakan » fondée en 2009, de refaire surface. 

Cette armée reproche à l’État birman (l’Union de Birmanie) d’ignorer l’identité culturelle arakanaise. Sans doute, craint-elle qu’après l’alliance de circonstance entre les populations locales et l’armée nationale  « Tatmadaw » pendant les opérations  d’expulsion des Rohingyas, ceux-ci ne reviennent dans leurs anciens villages comme Mme Aung San Su Kyi, ministre d’État, l’avait annoncé moyennant un tri rigoureux (notamment en fonction de l’ancienneté d’installation des familles). C’est en réalité peu probable car les populations déplacées ont fait savoir, par leurs représentants, qu’elles craignaient trop la reprise des pogroms si elles rentraient.[…]

Jean Hourcade Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°124 janvier 2019

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne