Russie – Birmanie : répercussions en Russie de la crise des Rohingya

L’émotion suscitée par le sort des Rohingya, minorité musulmane de langue bengalie considérée comme allogène en Birmanie, a suscité de nombreuses réactions jusqu’en Russie où vit une vingtaine de millions de musulmans.

Le 3 septembre 2017, 800 musulmans se sont réunis à Moscou où ils ont manifesté devant l’ambassade de Birmanie en scandant les mots d’ordre de « bouddhistes = terroristes », « arrêtons le génocide », « Allah akbar »  et en s’agenouillant sur des tapis de prière. L’appel à manifester avait circulé sur les réseaux Internet. La manifestation n’était pas autorisée, mais la police n’est pas intervenue. Des rassemblements similaires ont eu lieu le même jour dans le Caucase, en Ingouchie et au Daghestan.

En Tchétchénie, le 31 août 2017, le chef de la République tchétchène, Ramzan Kadyrov, a […]

Jean Perrin, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°109 septembre 2017

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne