Chine – États-Unis : À bon entendeur salut

En tirant ce 26 août 2020 deux missiles à portée intermédiaire, DF-21 et DF-26 en direction des Iles Paracels, la Chine vient de très sévèrement mettre en garde les États-Unis contre la poursuite de ce qu’ils considèrent comme des provocations en mer de Chine et autour de Taiwan. Si effectivement les DF-21 ont les capacités de « tueur de porte-avion » que leur prêtent les Chinois et que redoutent les États-Unis, ils peuvent interdire toute action offensive de la 7e flotte. Stratégiquement, le tir d’un missile nucléaire comme le DF-26 est un geste dissuasif sans précédent. De plus, c’est un soutien au DF-21, il interdit toute réplique majeure aux pertes qu’il peut occasionner. Et en même temps c’est une barrière nucléaire insérée entre Taiwan et les flottes américaines. En devenir : un réajustement de la présence américaine dans la mer de Chine du Sud.

When launching, on August 26th 2020, two medium-range missiles, DF-21 and DF-26, towards the Paracels Islands, China has just severely warned the US against pursuing what it considers as provocations in China Sea and around Taiwan. If the DF-21 are actually able to be the “aircraft carrier killer” the Chinese believe them to be, and the US fear them to be, they can ban any offensive action from the 7th fleet ; in terms of strategy, the launching of a nuclear missile like the DF-26 is an unprecedented gesture of deterrence. Furthermore, it’s a support for the DF-2, it bans any major reply to the losses it may cause. Meanwhile, it’s a nuclear fence inserted between Taiwan and the American fleets. Ahead, a readjustment of the U.S. military presence in the South China Sea.

FAITS

Une source officieuse chinoise a fait savoir que deux missiles DF-21 et DF-26 avaient été tirés le mercredi 26 août 2020. C’est la réponse à ce que la Chine considère comme des provocations américaines, et qui est présenté et mis en perspectives dans l’article « En attendant Biden » dans ce même numéro.

Ces péripéties ont été très largement reprises dans la presse internationale, davantage pour souligner la détermination américaine de voir respecter le bon ordre international que pour s’arrêter sur la signification des tirs de missiles considérés comme de la routine ; l’un des multiples défis que se lancent la Chine et les États-Unis. N’auraient-ils pas mérité une plus grande attention ? [•••]

 

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°142/2020-09 à paraître

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne ou par mail