Taïwan – États-Unis – Chine : Promesse américaine de nouvelle fourniture d’armes 

Depuis sa prise de fonction le 20 janvier 2021, le président américain Joe Biden poursuit, de manière plus mesurée néanmoins, la même politique de vente d’armement à Taïwan que celle de son prédécesseur. Cependant, compte tenu de la menace de plus en plus forte de la Chine communiste contre la Chine républicaine, les armements américains complémentaires nécessaires pour tenir en échec les assaillants potentiels risquent d’arriver bien trop tard de même que ceux qui sortent de la production autochtone.

Since Joe Biden’s Inauguration Day January 20, 2021, the American president is continuing the same policy of arms sales to Taiwan as his predecessor, nevertheless less significant. However, with respect to the stressing growing threat coming from the communist Chinese side to confront the Republic of China, the American complementary armaments necessary for the Taiwanese side to be able to keep in check the potential attackers may arrive far too late as well as those which are produced locally.

Lire la suite

Corée du Nord : Le désarmement, mais la paix gagnée

2019 : Donald Trump a obtenu que Kim Jong-un démantèle Yongbyon, sa principale installation nucléaire contre une levée partielle des sanctions de l’ONU. Une première étape pour que Pyongyang mette fin à ses programmes nucléaires et spatiaux. Aujourd’hui, Joe Biden pourrait aller de l’avant, mais rigide, il tergiverse. C’est imprudent, car du jour au lendemain, la Chine peut accorder à Kim Jong-un ce que les États-Unis refusent, et faire de la Corée du Nord un pays présentable dans une péninsule non-alignée.

 

In 2019, Donald Trump obtained from Kim Jong Un the dismantlement of his main nuclear plant in Yongbyon, in return for a partial lifting of the UN sanctions. A first step towards the end of Pyongyang nuclear and space programs, and a perspective of disarmament in a pacified peninsula. Today, Joe Biden could move forward, but he stiffens and procrastinates. It shows recklessness, since China could, at short notice, grant to Kim Jong Un what the US deny, and make North Korea into a decent country in a non-aligned peninsula.

Lire la suite

Chine – Philippines – Mer de Chine du Sud : Vers une appropriation chinoise de tous les socles rocheux inoccupés dans les Spratleys

Le 21 mars 2021 les Philippins révèlent avoir découvert, le 7 mars, la présence de 220 bateaux de pêche chinois sur le haut-fond Whitsun, dans les Spratleys, en violation complète du droit de la mer relatif aux activités étrangères dans la zone économique exclusive (ZEE) d’un autre État, en l’occurrence celle des Philippines. Or il s’avère que les contrevenants appartiennent aux milices maritimes chinoises et que, selon les indices recueillis et l’histoire d’un passé récent, elles amorcent une annexion prochaine du récif. Le mode opératoire qui se dessine apparaît en effet pouvoir se calquer sur celui qui a été mis en œuvre par les Chinois à partir de 1995 pour s’emparer du haut-fond Mischief, puis le transformer complètement en île artificielle et en plateforme militarisée à partir de 2016.

Lire la suite

Indo-Pacifique – Pays-Bas : Retour à Batavia

Les Pays-Bas, revenant sur leur passé, ont récemment défini leur vision de la région indo-pacifique, RIP. Trois siècles et demi de présence coloniale en Indonésie, l’une des plus longues de l’histoire, n’ont pas été effacés par une absence de 75 ans. Au 17e siècle, la Compagnie des Indes orientales édifie Batavia comme capitale de son empire sur les ruines de Jayakerta, dont le nom, Jakarta, est repris à l’indépendance, en 1945. Aujourd’hui, une nouvelle vision – voulue comme intégrée à celle qu’ils voudraient voir adoptée par l’UE – s’impose aux Pays-Bas pour garantir que leurs intérêts économiques et politiques dans le pôle de croissance le plus important du monde continuent d’être adéquatement défendus.

🐃  Suivez l’évolution en Asie avec un abonnement à Asie21 🐄

FAITS 

Le 13 novembre 2020, après la France et l’Allemagne, les Pays-Bas étaient le troisième pays membre de l’UE à publier un document destiné à renforcer la coopération nationale et européenne en Indo-Pacifique. Le Royaume-Uni venait de publier le sien. Le Danemark semble vouloir faire de même.

Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : Record de vente d’armes américaines à Taïwan sous le gouvernement Tsai

Depuis l’entrée en fonction de Mme Tsai en 2016, le montant total des ventes d’armes américaines à Taïwan a dépassé 18,1 milliards de dollars. Mais quel intérêt pour Taïwan de s’engager dans une course aux armements avec la Chine sachant que les budgets militaires ne sont pas comparables ?

Lire la suite

Taïwan – États-Unis : L’intérêt des États-Unis pour Taïwan

美國與台灣的利害關係

L’intérêt des États-Unis pour Taïwan  n’est pas nouveau. Dès le début du XVIIIe siècle, des  Européens et Américains mentionnent Taïwan, dans leurs carnets de voyage, comme riche en ressources naturelles. En 1853, un commandant de l’escadron américain des Indes orientales, Matthew Perry, avait suggéré à Washington de transformer Taïwan en territoire américain. En 1854, le premier ambassadeur américain au Japon suggère que les États-Unis rachètent1 Taïwan à la cour des Qing pour consolider leurs intérêts commerciaux en Asie. Mais Franklin Pierce, 14e président des États-Unis, considère alors que cela pourrait froisser l’empereur Qing. Aujourd’hui, Taïwan est un lieu hautement stratégique de par sa position géographique.

Lire la suite

 Sécurité en Asie du Sud-Est : la trahison Duterte

Sur fond d’immixtion américaine dans les affaires intérieures des Philippines le président Rodrigo Duterte a réagi violemment en décidant, le 11 février 2020, de mettre fin à l’« accord sur les forces hôtes » (VFA*), signé le 10 février 1998 entre les États-Unis et le gouvernement philippin, de Fidel Ramos à l’époque. A la suite d’une intention annoncée dès la fin du mois de janvier, cette décision, s’il n’y est pas revenu dessus avant le 8 juillet 2020, provoquera un véritable déficit sécuritaire régional en faveur de la Chine.

Lire la suite

Indo-Pacifique : Asia Reassurance Initiative Act

L’Asia Reassurance Initiative Act (ARIA, où reassurance se traduit ici par « engagement ») est une loi votée par le Congrès américain et mise récemment en application. Avec un souci méritoire de précision, elle manifeste l’adoption par le législateur du concept récent d’Indo-Pacifique. Son application par l’exécutif dépendra des différentes administrations qui se succèderont à la Maison-Blanche. Celle de Donald Trump, pourtant signataire ne donne cependant pas le bon exemple.

Lire la suite

Guerre commerciale : trêve sino-américaine, mais nouveaux fronts technologique et financier 中美貿易戰轉向科技戦和金融戰

Le président américain Donald Trump serre la main du vice-premier ministre chinois Liu He dans le bureau oval de la Maison Blanche, le 11 octobre 2019 à Washington. (Source : NBCNEWS)
Le président américain Donald Trump serre la main du vice-premier ministre chinois Liu He dans le bureau oval de la Maison Blanche, le 11 octobre 2019 à Washington. (Source : NBCNEWS)
Après une nouvelle tweeto-diplomatie contradictoire, Donald Trump et son administration ont accordé une trêve aux Chinois dans la guerre commerciale. Un geste après la visite vendredi 11 octobre à Washington de Liu He, le vice-premier ministre et principal négociateur de Xi Jinping. Mais l’accord intervenu n’est que partiel et il ne signifie pas une accalmie sur le front de la guerre technologique, bien au contraire. D’autant que les Américains veulent maintenant ouvrir un nouveau front financier avec la Chine.
雖然中美貿易戰火休兵,但美國轉戰加強管制科技,並開打金融戰。由劉鶴率領的中國代表團,於2019年10月11日赴華府談判,表面上川普釋出善意,和中方達成片面第一階段協議,但美國同步擴大對中國的科技攻防戰,且要開打貨幣金融戰。進行15個月的中美貿易戰,是應該停火休兵了。兩國經済均已受創,中國的債台高築,正採取減債措施。美國方面,受害的是中西部農民,和一般消費百姓。農民收入減少,百姓消費支出因関稅物價上漲的影響I。

Lire la suite

Taïwan : Campagne pour les présidentielles, le patron de Foxconn quitte le KMT 鴻海集團董事長郭台銘退出國民黨

Guo Taiming, le patron de Foxconn, a quitté le Kuomintang, ce qui lui permettait de rester dans la course aux élections présidentielles de manière indépendante. Il avait été battu lors des primaires du Parti par Han Guoyu.

2019年9月13日,郭台銘宣布退出國民黨,如此一來他就可以用獨立參選人的身份,角逐中華民國總統大位。當大家都認為他會以第三勢力出現時,2019年9月16日深夜,他又宣佈不再角逐2020年一月的總統大選,此舉令全台灣震驚!

Lire la suite

Chine – États-Unis – Canada : Affaire Huawei (suite 3)

L’affaire Huawei connaît des évolutions qui méritent d’être relevées.1 L’entreprise elle-même contre-attaque.

The Huawei case is undergoing changes that deserve to be noted. The company itself is counter-attacking.

Lire la suite

Corée du Nord – États-Unis : La rencontre Trump-Kim, double échec ou double victoire ?

Le 27 et 28 février 2019 s’est tenue à Hanoï, la deuxième rencontre au sommet entre les dirigeants des États-Unis et de la Corée du Nord, Donald Trump et Kim Jong-un.

February 27-28 was held in Hanoi, the second summit meeting between US and North Korean leaders Donald Trump and Kim Jong-un.

Lire la suite

Chine – Angola : Du poids de la dette

Le poids de la dette étouffe les finances publiques et menace la stabilité politique.

Debt repayments constrains State accounts while population dissatisfaction increases.

Lire la suite

Chine – États-Unis : Après l’accord de Buenos Aires

À Buenos Aires, les États-Unis et la Chine ont signé une trêve de 90 jours devant permettre de finaliser les négociations portant sur la réduction du déficit bilatéral, les transferts forcés de technologie et les subventions accordées dans le cadre du plan Made in China 2025.

Lire la suite

Chine – États-Unis : La guerre économique a commencé

Les hostilités ont commencé. Comment  s’arrêteront elles  ?

Trade war has started. How will it end ?

Lire la suite

Chine-Amérique : les trois fronts de la guerre économique voulue par Trump

La guerre économique qui vient de commencer entre les États-Unis et la Chine sur le front commercial, est déjà en cours sur le front industriel où elle pourrait s’aggraver. Il est peu probable qu’elle déborde au front financier. Mais Si la situation s’envemine, cette guerre économique pourrait avoir un impact analogue à celui de la crise de 2008. Il pourrait coûter 4 points de PIB aux deux principaux protagonistes, un peu plus pour l’Union européenne et sans doute pour le reste de l’Asie où ce conflit saperait le fonctionnement des chaînes globales de valeur.

Lire la suite

SINGAPOUR Dialogue du Shangri-La : prudence

Des 1er au 3 juin 2018 s’est tenu le Dialogue du Shangri-La (SLD), réunion annuelle des hauts responsables à la défense à Singapour. Avec la question nord-coréenne et celle de la mer de Chine du Sud, les risques d’accrochage ne manquaient pas. Pourtant, cette édition a aussi largement tourné autour du concept – toujours débattu – d’Indo-Pacifique. Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde, a ouvert le dialogue et promu des règles pour la stabilité et la sécurité. Au-delà des appels consensuels à la coopération et au dialogue, une certaine tension mais aussi effervescence étaient palpables.

Lire la suite

Corée(s) : le rêve éveillé ou une nouvelle désillusion en vue ?

Après la stupéfiante surprise du revirement du leader nord-coréen Kim Jong-un envoyant aux JO de Pyeongchang les plus hautes personnalités du pays (à l’exception de lui-même), annonçant l’arrêt des essais nucléaires, proposant la dénucléarisation de la péninsule en vue d’une réunification possible ainsi qu’une réunion bilatérale avec Donald Trump, des gestes de bonne volonté de part et d’autre entre Nord et Sud se succèdent, confortant tous les espoirs. Une nouvelle ère commence-t-elle ou est-ce encore du bluff de la part d’un régime qui a toujours soufflé le chaud et le froid ?

Lire la suite

Corée(s) – Chine : Visite en catimini de Kim Jong-un à Pékin

Le 26 mars 2018, un mystérieux train vert et jaune visiblement étranger arrivait en gare de Pékin. Une garde d’honneur l’attendait, de même qu’un déploiement d’agents de sécurité autour de la résidence diplomatique qui accueillait autrefois Kim Jong -il, père de Kim Jong-un, lequel ne se déplaçait qu’en train par peur de l’avion.  Le bruit a donc couru immédiatement que Kim Jong-un venait « accorder ses violons » avec les dirigeants chinois après le surprenant coup de théâtre des Jeux Olympiques de Pyeongchang  (cf. Asie21 n°114, « Rencontre de hauts dignitaires des deux Corées ») et l’annonce d’un sommet américano-nord-coréen, tout de suite accepté par Trump.

Lire la suite

AUSTRALIE 1 – Canberra provoque Pékin

Les tensions entre l’Australie et la Chine nées en 2017 se sont avivées début 2018. Deux faits ont piqué Pékin au vif. Le refus du sino-britannique Huawei & Global Marine Systems comme opérateur de la pose d’un câble Internet reliant les îles Salomon au réseau australien, mais surtout une déclaration ministérielle évoquant les « routes n’aboutissant nulle part » de l’aide chinoise. Par ailleurs, les perspectives d’une relation militaire renforcée entre Canberra et Tokyo inquiètent la Chine, notamment parce que le Japon pourrait s’inviter dans le controversé programme de « souverainisation » de la mer de Chine du Sud.

Lire la suite

La Corée du Sud va-t-elle changer de moteur économique ?

Depuis quelques mois, bruits et fureurs entourent la péninsule coréenne. Kim Jong-un multiplie les tirs de missiles dont la portée s’allonge, le Président Trump agite des menaces. Dans ce contexte belliqueux, le Sud vit une transition qui attire moins l’attention.

Lire la suite

Corée du Nord – États-Unis : Trump saura-t-il parler à Kim Jong-un ?

Alors que l’intransigeance de l’administration Obama ne faisait que renforcer la détermination de la république populaire et démocratique de Corée à parfaire sa maîtrise des armes nucléaires et des vecteurs balistiques, l’élection de Donald Trump avait laissé croire à la communauté d’experts que la nouvelle administration allait mettre en œuvre une politique ouverte au dialogue.

Lire la suite

Chine – États-Unis : Donald Trump a désigné une équipe commerciale de choc

Wilbur Ross sera le secrétaire d’État au Commerce. Âgé de 79 ans, ce financier a fait sa fortune (2,9 milliards de dollars) dans le redressement des entreprises en difficulté – dont la sidérurgie. Il a critiqué l’accord ALENA et l’entrée de la Chine à l’OMC. Robert Lighthizer sera le représentant au Commerce. Il avait été … Lire la suite

Asie – États-Unis – Mexique : Les constructeurs d’automobiles visés par Donald Trump

La menace de Donald Trump d’imposer à 35 % les véhicules importés du Mexique où ils sont fabriqués sème le trouble chez les constructeurs dont la majorité sont asiatiques. Cette décision de celui qui, jusqu’au 20 janvier 2017, n’est pas encore le chef de l’État a néanmoins déjà connu un premier effet puisque, sous sa … Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Chine – États-Unis – Philippines : Polémique sur la militarisation chinoise des Spratleys

À la suite de la révélation présentée le 14 décembre 2016 par le Centre américain d’études stratégiques, selon laquelle les Chinois ont installé depuis peu des systèmes de défense sur les îles artificielles créées antérieurement par eux dans les Spratleys, est née une nouvelle polémique. En dehors de Pékin qui défend une telle initiative, les réactions des parties adverses, malgré la gravité de cette nouvelle étape conquérante chinoise, ne s’affichent pas avec la franche vigueur à laquelle l’on aurait pu s’attendre en pareille circonstance.

Lire la suite

Chine – Mexique  : Opportunisme

Intervenant ces jours derniers à propos des festivités prévues en 2017 pour marquer l’année de la culture chinoise au Mexique, l’ambassadeur Qiu Xiaoqi n’a pas hésité à aborder les conséquences possibles pour ce pays de l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis… Jorge Lusaf, Asie21 Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°101 décembre … Lire la suite

Taïwan – États-Unis – Chine : L’appel entre Trump et Tsai  est-il un trompe-l’œil ou sonne-t-il le rappel pour la Chine ? 

Étant donné le caractère impétueux et imprévisible du président Trump, le futur des relations entre les États-Unis et la Chine, qui semblait suivre une route prévisible, apparaît tout à coup grevé d’inconnus. Faut-il voir dans la reconnaissance et la justification de l’appel entre Trump et Tsai Ing-wen l’annonce d’une nouvelle politique asiatique ? Peut-on vraiment penser … Lire la suite

Chine – États-Unis : Trump sans atout contre la Chine

Le président élu a-t-il les moyens de ses menaces ? FAITS Les relations commerciales sino-américaines sont déséquilibrées — le déficit bilatéral des États-Unis, 350 milliards de dollars, représente la moitié de leur déficit commercial – et elles sont asymétriques : le marché américain est un débouché important de la Chine et le marché chinois est un débouché modeste … Lire la suite