Asie – Monde : Glasgow 2021, au coeur des ténèbres 

En 2022, suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

« J’ai vu le démon de la violence, et le démon de l’avidité, et le démon du désir brûlant. » J. Conrad

Les États-Unis, revenus dans l’Accord de Paris, ont fait basculer l’agenda climatique : la priorité aux réduction des émissions de GES* remplace l’adaptation des pays en voie de développement aux impacts du changement climatique. Il faut maintenir la croissance et l’associer au bien être. Les pauvres ont été oubliés dans la droite ligne de Kissinger qui parlait du basket case dès 19741 . Il  faut se méfier des pauvres, ils sont de plus en plus nombreux car ils font des enfants et ils migrent! De plus, la covid19 montre qu’ils peuvent constituer une nuisance plus forte encore que le CO2. Assumer son passé pour gérer l’avenir de la terre devrait être la règle. 

Lire la suite

Glasgow – COP26 :  Asie et forêt tropicale. Accusées, levez-vous ! Quand on confond les fins et les moyens

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

La COP26 s’est réunie à Glasgow à la suite du G20 à Rome, en l’absence de Xi, Poutine, MBS, Bolsonaro. On salue le retour des États-Unis qui s’octroient le leadership des opérations et donnent des bons points aux uns et des remontrances aux absents. Les experts constatent que les engagements de Paris ne sont pas tenus mais on promet de faire les  best efforts pour les tenir dans l’avenir. Charbon et déforestation ont concentré les attentions, tous deux voués aux gémonies avec l’Asie coupable de s’être mal développée en utilisant les maléfices de ces 2 démons. Ce ne sont que des moyens de développement dont il faut contrôler et non interdire l’utilisation. Peut être faudrait il se développer autrement avec en priorité la réduction des écarts de richesses… et des gaspillages (encadré 1).

Lire la suite

Chine – Afrique : Les zombie landgrabs de la  Chine en Afrique 

abonnement en ligne

La Chine accaparerait des millions d’ha de terres en Afrique pour garantir ses besoins alimentaires. L’accaparement des terres (land grab), un phénomène vieux comme le monde, serait donc la nouvelle forme d’exploitation des pays pauvres et la Chine en serait le leader. Cette technique a été utilisée avec succès par les États-Unis au XIXe siècle pour constituer leur nation, puis par les nations européennes pour construire leurs fragiles empires coloniaux, puis par des magnats américains sur des millions d’ha en Amazonie pour des projets, tous tombés en faillite. Le land grab chinois en Afrique est un « contresens » politique et un non sens économique, une fausse nouvelle utilisée pour dénigrer un pays. 

Lire la suite

Chine – Amazonie – Sibérie – Le marché alimentaire chinois : l’Amazonie l’emporte sur la Sibérie

Pragmatisme et politique se mêlent pour compléter, par des importations, l’autosuffisance de 1,4 milliard d’estomacs. Le Brésil est sorti vainqueur de cette course au marché chinois et la Russie la grande perdante. Il y a des leçons à tirer de ces résultats, pour le Brésil sur les conséquences de sa dépendance, et pour la Russie, des conséquences de son absence. 

Lire la suite

Grappillages Asie21 n° 148

Chine – Afrique Angola : exigences Angola – États-Unis: surenchère Angola – Royaume-Uni : concurrence inversée Côte d’Ivoire : cacao Tanzanie – Afrique de l’Est : difficultés Chine – Allemagne  Réaction en vue ? Chine – Brésil  Un consultant de choix Chine – Italie – France  Une question Chine – Union européenne Difficile ratification Corée … Lire la suite

Quelques considérations de politique agricole chinoise

La politique agricole chinoise doit être considérée dans le long terme. Le secteur international possède une cohérence, avec une vision à long terme profitable à l’économie et à la politique chinoise. Le secteur privé est le réalisateur, il est associé et suit les grandes lignes fixées par l’État qui assure le support politique et la garantie financière. Les grands chapitres sont les suivants :

Lire la suite