Mer de Chine du Sud – Philippines – Chine – États-Unis – ONU : acharnement impérialiste chinois, résistance et résilience philippines

Entre le 5 août et le 8 septembre 2023 s’est à nouveau établie une série de bras de fer rudes entre Philippins et forces chinoises de police maritime autour du haut-fond Thomas2. L’action chinoise du 5 août a entraîné une très vive réaction internationale, en particulier américaine. Si l’agressivité de la Chine s’accentue à l’encontre des Philippines, la coopération de sécurité maritime se renforce entre Manille, Tokyo, Canberra et Washington au travers d’exercices navals communs et la perspective d’une reprise prochaine des patrouilles conjointes américano-philippines en mer de Chine du Sud. En tout état de cause voici une situation qui se tend de plus en plus et qui laisse présager le risque de voir des incidents durs se multiplier sur zone entre la Chine, les pays d’Asie du Sud-Est, les États-Unis, le Japon et l’Australie.

Between August 5 and September 8, 2023, once more happened a harsh tug-of-war between Filipinos and Chinese maritime police around the Thomas2 shoal. The Chinese action provoked a strong international reaction, particularly from the USA. While Chinese aggression against the Philippines is increasing, maritime security cooperation between Manila, Tokyo, Canberra and Washington is growing stronger, with joint naval exercises and the prospect of a resumption of US-Philippine patrols in the South China Sea in the near future. In any case, here is a situation which is becoming increasingly tense and which suggests the risk of seeing serious incidents multiply in the area between China, the countries of South-East Asia, the United States, the Japan and Australia.

Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Chine – États-Unis et alliés – Taïwan : Préoccupantes montées des tensions

Suivez l’évolution de l’Asie avec un abonnement à Asie21 🎄🎁

Bien avant le 1er septembre 2021, date d’entrée en vigueur de la loi chinoise révisée sur la sécurité maritime, les tensions montaient entre Chinois et Taiwanais, entre Chinois et Américains et les alliés de ces derniers, entre Chinois et riverains de la mer de Chine du Sud. Elles continuent de plus belle amenant à se poser la question de savoir quand pourrait se produire la rupture.

Lire la suite

Chine – Philippines – Mer de Chine du Sud : Entre tensions persistantes et dialogue

Après que le gouvernement philippin a révélé, le 21 mars 2021, la présence indue de 220 bateaux des milices maritimes chinoises sur le haut-fond Whitsun, dans la zone économique exclusive (ZEE) du pays, ses velléités de réaction se heurtent à une impavide immobilité chinoise. Dans les rangs même du gouvernement philippin, et dans son opposition, le mécontentement frémit tandis que le président Duterte, toujours aussi soucieux de maintenir la qualité de ses relations de tributaire avec la Chine, déclare « bon à jeter à la corbeille » le jugement rendu par la Cour permanente d’arbitrage le 12 juillet 2016 et, à côté de cela, participe en visioconférence au 6e dialogue bilatéral avec Xi Jinping.

After the Filipino government made known, on March 21, 2021 the undue presence of 220 ships of the Chinese maritime militias on Whitsun reef, in Philippines exclusive economic zone (EEZ), Manila vain attempts to react are confronted to a Chinese unwavering immobility. As discontent is growing among some officials of the Filipino government, and among opponents as well, about their president’s policy towards China regarding the country’s trampled interests in the South China Sea, Rodrigo Duterte, still anxious to keep his tributary relations with China at the best possible level, dared to qualify the award pronounced by the Permanent Court of Arbitration on July 12, 2016 “just paper” fit for the “waste basket”. And besides that he hold with Xi Jinping, by videoconference, the sixth bilateral round of negotiations between the two countries.

Lire la suite