Chine – Équateur : Flirter avec les limites, jusqu’à quand ?

La Chine poursuit ses activités de pêche illégale près des Galapagos.

China sigue pescando ilegalmente al limite de la ZEE del Ecuador.

A China continua a pesca ilegal nas águas equatorianas.

Chinese illegal fishing on the Galápagos.

中国继续在加拉帕戈斯附近进行非法捕鱼活动.

FAITS 

  • La marine de guerre de l’Équateur, qui exerce un contrôle par satellite, a observé la présence d’une flotte de pêche de 245 embarcations essentiellement chinoises, à la limite de la ZEE (zone économique exclusive) de l’archipel des Galapagos de souveraineté équatorienne.
  • Le 25 avril 2019, le président Lenín Moreno a ordonné le déploiement de navires et d’avions afin de faire respecter la souveraineté nationale. 
  • L’ambassadeur de Chine, Chen Guoyou, va comparaître, convoqué pour s’en expliquer.
  • Les députés de la majorité parlementaire demandent que les trois ministres concernés, Défense, Environnement et Affaires étrangères, ainsi que le commandant de la marine, leur définissent la situation.
  • La flotte chinoise a entrepris de se déplacer au large des eaux du Pérou. 
  • Ces faits se reproduisent depuis 2017 selon un schéma devenant classique. Les bateaux commencent à se rassembler courant mars ; l’Équateur mobilise alors ses moyens et proteste. En 2017, le Fu Yuan Yu Leng 999 a défrayé la chronique ; arraisonné à l’intérieur des eaux nationales avec 300 tonnes de poissons dont des thons et 6 000 requins parmi lesquels des espèces protégées, il serait, depuis, toujours retenu à Guayaquil. […]

Jorge Lusaf, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°128 mai 2019

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne