« Tout sauf la Chine » : Washington accélère, Pékin prêt à la contre-attaque

Le président américain Donald Trump. (Source : Guardian)
Le président américain Donald Trump. (Source : Guardian)
L’Assemblée nationale populaire réunie depuis le 21 mai à Pékin aurait dû célébrer la réussite du plan décennal de la Chine. Mais le gouvernement a renoncé à fixer un objectif de croissance : il propose un plan de relance de 2 % du PIB, tandis que le conflit avec les États-Unis s’exacerbe dangereusement.
En 2013 à Astana, sur le chemin du retour de Moscou et d’un sommet du G20 consacré aux infrastructures, Xi Jinping évoquait le projet « One Belt, One road », à l’époque l’appellation officielle des « Nouvelles Routes de la Soie ». Six mois plus tard, il présentait la « Route maritime » à Jakarta. Comme le nom de ce programme pharaonique donnait trop l’impression d’une stratégie définie à Pékin, il a été rebaptisé « Belt and Road Initiative » ou BRI par le gouvernement, qui a conservé sa dénomination en chinois « yidai yilu » (一带一路), « une route, une ceinture ».

Lire la suite« Tout sauf la Chine » : Washington accélère, Pékin prêt à la contre-attaque

Kazakhstan : Contestation et manifestations antichinoises

Depuis l’été 2019, le Kazakhstan est le théâtre d’une campagne antichinoise inspirée par la peur du puissant voisin jugé encombrant et agressif. Il est reproché aux autorités leur laxisme vis-à-vis des initiatives de Pékin et en particulier des projets d’installation ou de transfert dans le pays de 55 entreprises chinoises. Ce mouvement d’hostilité met en cause la politique de rapprochement avec la Chine du président Nazarbaïev et de son successeur et homme-lige Kasym-Jomart Tokaïev.

Lire la suiteKazakhstan : Contestation et manifestations antichinoises

Grappillages Asie21 n°128

Chine – Guinée-Bissau L’abattage repart de plus belle.

Sous la pression de plusieurs organisations non gouvernementales de défense de l’environnement, le gouvernement de Guinée-Bissau avait interdit en 2015 l’abattage de bois de coupe sur tout le territoire national. La mesure touchait l’abattage illégal, le plus souvent aux mains de personnalités politiques et de militaires, mais aussi la dizaine de sociétés spécialisées. Quelques Chinois participaient directement à ces chantiers dont le produit final était quant à lui essentiellement destiné à leur pays. […]

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°128

Grappillages Asie21 n°116

CHINE – AFRIQUE Angola  • Pékin fait ses comptes • Où est passé dos Santos ? • Portugal – Russie : transferts d’intérêts • Brésil – Corée du Nord – Cuba – Russie – Portugal : manœuvres militaires • Corée du Nord – Vietnam : de l’argent à tout prix • Chemins de fer •Kwanzas mieux que rien Mozambique • … Lire la suite Grappillages Asie21 n°116

Kazakhstan : 25 ans de prospérité

Un quart de siècle après la dislocation de l’Union soviétique, le groupe Asie21 se penche sur les cinq États qui, au centre du continent, sont nés à cette occasion. Il dresse le bilan de ces deux décennies et demie, et envisage les perspectives d’avenir de chacun d’entre eux. Cinquième étape de ce périple : le Kazakhstan. Le plus vaste, le plus riche en ressources, le plus dynamique aussi sur la scène internationale, le plus proche géopolitiquement de la Russie voisine pourtant. Mais aussi le dernier à être encore dirigé, de façon très autoritaire, par le père de son indépendance. Dont la succession, pas préparée pour l’instant, éveille les inquiétudes.

Lire la suiteKazakhstan : 25 ans de prospérité

Asie centrale : L’eau de la discorde

L’Asie centrale est caractérisée par son aridité, comme la mer d’Aral en donne l’image. Les ressources en eau, nécessaires pour la vie de près de 70 millions d’habitants aujourd’hui, y seront très critiques en 2050. La rétention de l’eau par les pays de l’amont et l’augmentation des besoins engendrent une pénurie croissante et, avec elle, une situation potentiellement conflictuelle. La ressource en eau provient des glaciers des massifs montagneux adossés à la Chine. Ils donnent ainsi naissance à l’Amou Darya, au Syr Darya, comme à l’Irtych et à l’Ily. De multiples facteurs, parmi lesquels la gestion de l’eau « aux caractéristiques chinoises » font de leur eau une denrée convoitée.

Lire la suiteAsie centrale : L’eau de la discorde

Grandes manœuvres pour le gaz en Asie centrale et en Transcaucasie

FAITS

Dès son accession au pouvoir en mai 2008, le Président Medvedev s’est attaché, comme promis, à resserrer les liens avec les républiques orientales de la CEI et notamment avec l’Azerbaïdjan, le Turkménistan et le Kazakhstan, à peu près totalement ignorées pendant les années Eltsine.