Vanuatu : Le retour de l’Australie

Dans un podcast diffusé en mars dernier par l’Australian Centre for China in the World, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et du Commerce du Vanuatu, Ralph Regenvanu, n’a pas hésité à faire part de ses griefs à l’encontre de la Chine, par ailleurs très présente et active dans son pays.

In a podcast aired last March by the Australian Center for China in the World, Vanuatu Minister of Foreign Affairs, International Cooperation and Trade Ralph Regenvanu did not hesitate to voice his grievances to the against China, which is also very active and active in its country.

Lire la suiteVanuatu : Le retour de l’Australie

Sri Lanka : Questions sur les attentats du jour de Pâques

Les attentats qui ont frappé trois églises à Colombo, Negombo et Batticaloa sur la côte est de l’île le 21 avril 2019, jour de Pâques, ainsi que trois hôtels de luxe dans la capitale ont fait 259 victimes. Les autorités du pays ont immédiatement accusé un groupuscule islamiste, le National Thowheed Jamath, d’avoir perpétré ces attaques et ont procédé à toute une série d’arrestations dans les rangs de cette organisation. La poursuite de l’enquête a par ailleurs prouvé que deux des terroristes ayant actionné une bombe dans les hôtels étaient les fils d’un des entrepreneurs musulmans les plus riches de Sri Lanka. Deux jours plus tard, les massacres ont été revendiqués par l’État islamique (EI).

The attacks that struck three churches in Colombo, Negombo and Batticaloa on the east coast of the island on April 21, 2019, Easter, as well as three luxury hotels in the capital killed 259 people. The country’s authorities immediately accused a small Islamist group, the National Thowheed Jamath, of carrying out the attacks and carried out a series of arrests in the organization’s ranks. Further investigation has also shown that two of the terrorists who bombed the hotels were the sons of one of Sri Lanka’s richest Muslim entrepreneurs. Two days later, the massacres were claimed by the Islamic State (IS).

Lire la suiteSri Lanka : Questions sur les attentats du jour de Pâques

Maldives : Confirmation du retour à la démocratie

Les élections législatives qui se sont tenues le 6 avril 2019 aux Maldives confirment le retour de l’archipel à la démocratie.

The parliamentary elections held on 6 April 2019 in the Maldives confirm the return of the archipelago to democracy.

Lire la suiteMaldives : Confirmation du retour à la démocratie

Kazakhstan : Détention d’un sinologue kazakhstanais d’origine russe 哈薩克一名俄裔中國問題專家被捕

Les services de sécurité du Kazakhstan ont arrêté en février 2019 un éminent sinologue et politologue d’origine russe, Konstantin Syroïejkine, soupçonné, dit-on, d’espionnage et mis au secret.

In February 2019, Kazakhstan’s security services arrested a prominent Russian sinologist and political scientist, Konstantin Syroeyjkin, allegedly suspected of espionage and incommunicado.

Lire la suiteKazakhstan : Détention d’un sinologue kazakhstanais d’origine russe 哈薩克一名俄裔中國問題專家被捕

Japon : L’Empereur n’est pas mort, vive l’Empereur !

Le 30 avril 2019, l’empereur Heisei (Akihito) a abdiqué, comme annoncé de longue date, pour raison de santé, laissant le trône à son fils Naruhito et ouvrant ainsi l’ère Reiwa 命和. Le choix de ce nom, fait par le gouvernement, a été longuement pesé.

On April 30th Emperor Heisei (Akihito), 85,  abdicated in favour of his son Naruhito,  thus opening the new Reiwa era. The choice of the two characters composing the name of the new era and sovereign was long weighed by the Government for their multiple possible meanings.

Lire la suiteJapon : L’Empereur n’est pas mort, vive l’Empereur !

Inde – Chine : Recherche de la maîtrise de l’amont des cours d’eau internationaux

L’Inde et la Chine partagent une volonté commune. Elles veulent maîtriser l’amont des cours d’eau internationaux. Aucun de ces deux pays n’a signé la Convention sur le droit relatif aux utilisations des cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation, adoptée par l’ONU le 21 mai 1997 et entrée en vigueur le 20 août 2014, après ratification par 35 pays. Ils ne sont donc pas tenus d’en respecter les clauses.

India and China share a common desire. They want to control the upstream of international watercourses. Neither country has signed the Convention on the Law of the Non-Navigational Uses of International Watercourses, adopted by the United Nations on 21 May 1997 and entered into force on 20 August 2014, after ratification by 35 countries. They are therefore not obliged to respect the clauses.

Lire la suiteInde – Chine : Recherche de la maîtrise de l’amont des cours d’eau internationaux

Inde – Chine : Les fabricants de smartphones chinois ont conquis plus de 60 % du marché indien

Les smartphones chinois représentaient plus de 60 % du marché indien au premier trimestre 2019.

Lire la suiteInde – Chine : Les fabricants de smartphones chinois ont conquis plus de 60 % du marché indien

ASIE Mondialisation : envois de fonds record

Malgré la réaction antimondialisation d’un nationalisme croissant et les guerres commerciales, les envois de fonds étrangers en Asie ont dépassé 300 milliards de dollars en 2018, un record.

Despite the anti-globalization reaction of growing nationalism and trade wars, foreign remittances to Asia exceeded $ 300 billion in 2018, a record.

Lire la suiteASIE Mondialisation : envois de fonds record

Chine – Russie : Les pétroliers en Sibérie

Les pétroliers chinois CNPC et CNOOC ont pris chacun 10 % d’un projet de gaz liquéfié du groupe privé russe Novatek à l’embouchure de l’Ob. […]  Jorge Lusaf, Asie21 Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°128 mai 2019 La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

Grappillages Asie21 n°128

Chine – Guinée-Bissau L’abattage repart de plus belle.

Sous la pression de plusieurs organisations non gouvernementales de défense de l’environnement, le gouvernement de Guinée-Bissau avait interdit en 2015 l’abattage de bois de coupe sur tout le territoire national. La mesure touchait l’abattage illégal, le plus souvent aux mains de personnalités politiques et de militaires, mais aussi la dizaine de sociétés spécialisées. Quelques Chinois participaient directement à ces chantiers dont le produit final était quant à lui essentiellement destiné à leur pays. […]

Lire la suiteGrappillages Asie21 n°128

Océan Indien : L’insulaire stratégique

Si la base aéronavale de Diego Garcia devait, à terme, être fermée comme conséquence du retour de l’archipel des Chagos à la souveraineté de la république de Maurice, les États-Unis devraient rechercher une position leur permettant de rester présents dans l’océan Indien face aux visées chinoises. Différentes raisons s’opposent a priori à une installation de repli dans l’une des îles australiennes des Cocos (Keeling).

If the Naval Air Station of Diego Garcia were eventually to be closed as a result of the return of the Chagos Archipelago to the sovereignty of the Republic of Mauritius, the United States should seek a position to remain in the ocean Indian face Chinese targets. There are a number of reasons to oppose a fallback installation in one of the Australian islands of Cocos (Keeling).

Lire la suiteOcéan Indien : L’insulaire stratégique

Vietnam – Chine – mer de Chine du Sud : Effets pervers de l’irrédentisme chinois, les constructions illégales du Vietnam à Spratley

Bien que l’attention internationale se concentre sur les constructions de la Chine en mer de Chine du Sud, des images satellites ont montré, récemment, que le Vietnam poursuit la même stratégie de renforcement militaire de ses installations sur les Spratleys. À partir du moment où le tribunal de La Haye a déclaré en 2016 que la construction sur les récifs était contraire à l’obligation de protection naturelle du site, toute construction extensive est illégale – les prétentions historiques des uns et des autres, plus ou moins sujettes à caution ne peuvent justifier les dégradations environnementales.

Although the international attention has focused on the Chinese constructions in the South China Sea, recently, satellite images demonstrated that Vietnam developed the same strategy of military reinforcement of these installations. From the moment that the Hague Court ruled that building on the reefs was contrary to the obligation of natural protection of the site, any extensive construction is illegal – the historical claims of each other, more or less objective and historically-based, to cannot justify environmental damage.

Lire la suiteVietnam – Chine – mer de Chine du Sud : Effets pervers de l’irrédentisme chinois, les constructions illégales du Vietnam à Spratley

Mers de Chine : Moratoire chinois sur la pêche

Ce 2 mai 2019, la Chine a publié son moratoire annuel sur la pêche dans l’ensemble des mers chinoises ou considérées telles, la mer de Chine du Sud en particulier. Par-là, elle interdit d’autorité à ses pêcheurs ainsi qu’à ceux de tout pays de venir exercer leurs activités sur les différents bassins. Prise sans concertation avec les autres pays, la décision provoque de forts mécontentements parmi les usagers autres que chinois. Même si du point de vue écologique l’intention est louable, il n’en reste pas moins que, prise unilatéralement, elle est arbitraire et abusive puisqu’elle ne s’applique pas aux eaux strictement chinoises mais aussi à celles de ses voisins de la Chine.

On the 2nd of May 2019, China published its yearly moratorium on fishing activities over all the Chinese seas, or considered as such, particularly the South China Sea. That way Peking authoritatively forbids to its fishermen, and to those of other countries as well, to come and operate in the different determined areas. Taken without any consultation with anyone, the decision generates strong discontents among the users other than Chinese. Even if the basic purpose, observed through the lens of ecological considerations, can be highly commendable, it remains arbitrary and abusive since it does not apply to the very Chinese waters only but to all of the Chinese neighbors’ surrounding ones.

Lire la suiteMers de Chine : Moratoire chinois sur la pêche

Guerre commerciale sino-américaine : c’est reparti ! 新一波中美貿易戰再起

Le président américain Donald Trump. (Source : SCMP)
Le président américain Donald Trump. (Source : SCMP)
Les hostilités avaient débuté il y a un peu plus d’un an. Elles ont repris ce mois-ci, alors que le déficit commercial entre les États-Unis et la Chine avait légèrement fléchi – une première – et que les négociations semblaient sur le point d’aboutir.
中美貿易戰打了一年,美國與中國貿易逆差金額,首次出現縮減,雙方之間的 談判,似乎進入達成協定階段,孰料,就在此態勢下,突然又開始你來我往,再度掀起了新一波的関稅貿易攻防戰。

Commerce : Chine et États-Unis entrent en guerre de tranchées

le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump lors du dîner d'État au Grand Hall du Peuple à Pékin le 9 novembre 2017. (Source : SCMP)
le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump lors du dîner d’État au Grand Hall du Peuple à Pékin le 9 novembre 2017. (Source : SCMP)
À observer le bal des négociateurs, on pensait la Chine et les États-Unis tout près d’un accord. Mais en une semaine, la guerre commerciale a repris de plus belle. Donald Trump impose de nouveaux droits de douanes massifs aux importations chinoises. Pékin riposte et en réponse, Washington prépare une nouveau salve. Mais que s’est-il passé au juste ? Qui a le plus à perdre ? Pourquoi les Chinois choisissent-ils de « se battre jusqu’à la fin » ?

Lire la suiteCommerce : Chine et États-Unis entrent en guerre de tranchées

Indonésie  Élections d’avril 2019 : l’ancrage démocratique

Des élections, à la fois présidentielles, législatives et dans certains cas, locales, ont eu lieu en Indonésie le 17 avril 2019. Les débats apaisés, le bon taux de participation (192 millions d’électeurs) ou l’absence de violence constituent autant de signaux positifs et encourageants pour ce scrutin exceptionnel : 20 000 postes électifs à pourvoir, du Président aux parlementaires régionaux. Les sondages à la sortie des urnes ont immédiatement donné le président sortant, Joko Widodo et son colistier Maruf Amin, gagnants. Contestés par l’équipe adverse, composée par le général Prabowo et Sandiaga Uno, ces résultats ont finalement été acceptés quelques jours plus tard. Le décompte officiel prendra encore quelques semaines et les résultats définitifs seront annoncés le 22 mai. Si ce scrutin confirme l’ancrage démocratique du plus grand archipel au monde, les défis qui attendent la nouvelle équipe au pouvoir n’en sont pas moins préoccupants.

Presidential, legislative and, in some cases, local elections were held in Indonesia on 17 April 2019. The peaceful debate, the good turnout (192 million voters) or the absence of violence constitute as much positive and encouraging signals for this exceptional vote: 20,000 elective positions to be filled, from President to the regional parliamentarians. The exit polls immediately gave outgoing president, Joko Widodo and his running mate Maruf Amin, winners. Contested by the opposing team, composed of General Prabowo and Sandiaga Uno, these results were finally accepted a few days later. The official count will take a few more weeks and the final results will be announced on May 22nd. If this vote confirms the democratic anchoring of the largest archipelago in the world, the challenges awaiting the new team in power are nonetheless worrying.

Lire la suiteIndonésie  Élections d’avril 2019 : l’ancrage démocratique

Japon : Alliance Nissan-Renault, sort de Carlos Ghosn

Carlos Ghosn souhaitait une fusion de Renault et Nissan. Les Japonais s’y opposèrent. Carlos Ghosn fut éliminé. Le nouveau président de Renault recherche un mariage entre égaux. Au-delà du conflit en voie de solution, l’alliance Renault-Nissan sera probablement durable car économiquement justifiée.

Carlos Ghosn had planned a merger between Renault and Nissan. The Japanese opposed the deal. Carlos Ghosn was eliminated. The new president of Renault seeks a marriage between equals. Beyond conflict on the process of solution, the Renault-Nissan alliance will probably be sustainable because economically justified.

Lire la suiteJapon : Alliance Nissan-Renault, sort de Carlos Ghosn

Corée du Sud : Collapsus démographique 韓國人口萎縮的嚴重後果

L’effondrement de la natalité et le vieillissement représentent un défi considérable pour l’avenir économique et social de la Corée.

The birth rate collapse and the aging population pose a significant challenge to Korea’s economic and social future.

韓國出生率的驟跌及人口老化,已為該國未來的經濟及社會前景,帶來嚴重的挑戰。

Lire la suiteCorée du Sud : Collapsus démographique 韓國人口萎縮的嚴重後果

Lettre confidentielle Asie21-futuribles n°128 mai 2019 – sommaire

1ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU MOIS ET ENJEUX DE DEMAIN 🐷

ASIE MÉDIANE

Asie centrale ex-soviétique Une question de l’eau toujours menaçante, Patrick Dombrowsky, Asie21

EXTRÊME-ORIENT

Chine  Made in china 2025 : un programme fragile, Edouard Valensi, auteur invité Asie21

Lire la suiteLettre confidentielle Asie21-futuribles n°128 mai 2019 – sommaire

Chine – Équateur : Flirter avec les limites, jusqu’à quand ?

La Chine poursuit ses activités de pêche illégale près des Galapagos.

中国继续在加拉帕戈斯附近进行非法捕鱼活动.

China sigue pescando ilegalmente al limite de la ZEE del Ecuador.

A China continua a pesca ilegal nas águas equatorianas.

Chinese illegal fishing on the Galápagos.

 

Lire la suiteChine – Équateur : Flirter avec les limites, jusqu’à quand ?

Chine : Made in china 2025, un programme fragile 《中國製造2025》的軟肋

Lancé en 2015 par le président chinois, « Made in China 2025 » est un projet capital pour le pays. Il doit lui permettre d’égaler l’Allemagne et la France en 2035 et de rejoindre les États-Unis au premier rang mondial en 2050.  Pourtant, soudainement en 2019, les autorités gouvernementales chinoises cessent d’y faire allusion.  Est-ce, comme l’a écrit la presse pour ne pas inquiéter les États-Unis ? Ou, plus vraisemblablement, parce que ce plan est irréaliste et que le régime chinois a pris conscience de sa fragilité ?

Launched in 2015 by the Chinese President, “Made in China 2025” is of capital importance. It may allow China to match Germany and France in 2035, and to join the U.S. at the forefront as a global leader in 2050. Why is it then that the Government authorities ceased abruptly in 2019 to mention it? Is it, as the Press supposed, not to alarm the U.S.? Or, more likely, because the plan is unrealistic, and the Chinese regime realized its weakness.

Lire la suiteChine : Made in china 2025, un programme fragile 《中國製造2025》的軟肋

Asie centrale ex-soviétique : Une question de l’eau toujours menaçante

Annoncé à grand bruit, le sauvetage de la partie septentrionale de l’Aral ne doit pas faire croire que les tensions hydriques sont résolues dans le vaste espace centrasiatique. Les menaces demeurent.

Loudly trumpeted, the rescue of the northern part of the Aral should not make one believe that water tensions have now been resolved in the vast Central Asian space. The threats remain.

Lire la suiteAsie centrale ex-soviétique : Une question de l’eau toujours menaçante

Claude Cadart

Nous apprenons avec tristesse le décès de Claude Cadart (1927-2019), sinologue et homme de conviction. Il fut un membre de la première heure du groupe Asie21. Nous appréciions la subtilité de ses analyses qu’il développait avec une certaine truculence. Son image de la Chine comme cocotte-minute nous est restée longtemps en tête. Sa lucidité l’avait … Lire la suite Claude Cadart

Nouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?

Le président chinois Xi Jinping lors de son discours de clôture du 2e Forum des nouvelles Routes de la soie à Pékin, le 27 avril 2019. (Source : Asia Times)
Le second sommet des nouvelles Routes de la soie marque un changement d’attitude des autorités chinoises sur ce programme pharaonique. Ce qui pourrait le ralentir.
Au premier trimestre 2019, la Chine a marqué des points en Europe.
  • L’Italie a adhéré à la Belt and Road Initiative (BRI), suivie plus discrètement du Luxembourg et de la Suisse.
  • La Grèce a adhéré à la plateforme « 16+1 » – l’organisation associant la Chine à 16 États européens de l’Est et du Sud qui a été rebaptisée le « 17+1 ».
Autant de bonnes nouvelles pour Pékin qui a organisé fin avril le second sommet de la BRI, car depuis le premier en 2017, les déconvenues se sont multipliées et la Chine a été accusée de surendetter les pays émergents. Pour autant, ces pays, y compris ceux qui ont dénoncé des projets chinois, ne se détournent pas des Chinois.

新絲綢之路:放緩還是再出發?

新絲綢之路第二次髙峯會,最大的特點,乃是中國當局對"一帶一路"的有関計劃,態度正在改變中,此即步調可能放緩。

根據評估,2014年及2015年,中國銀行給予"一帶一路"有関國家的貸款,年高達一千五百億美元,而2017年及2018年,則已低於一千億美元。美國的一家企業研究所则指出,從2013年"一帶一路"開始運作,直到2017年舉辦第一屆一帶一路國際合作高峰論壇,中國企業簽署的建造合約,金額逐年增加,從680億美元升高到9610億美元。但也從此時開始,合約金額已開始減少。

又據估計,這種放緩的趨勢,在2019年第一季度,更形加劇。由於中國經常帳盈餘遽減,連帶影響有関作業。也因此,2019年第二屆一帶一路高峰論壇的縂結公報中指出:"成立多邊開發融資合作中心"、"共同提高債務管理水平,促進可持續融資"。換言之,中國當局已呼籲該國金融機構,應加強與國際的合作,分散融資來源,以利各項計劃的順利實施。然而,為了吸引國際金融銀行的支援,中國本身就必須透明度,如此一來,在對外開放的國際合作下,"一帶一路"各類計劃的實施腳步自然會放緩,品質也會提高得以改善。值得注意的,前述與外國機構合作的宣言,正標示著,中國加入萬隆不結盟會議以來,不干涉內政的獨立自主外交政策,未來勢必發生轉變!

Lire la suiteNouvelles Routes de la soie : ralentissement ou second souffle ? 新絲綢之路:放緩還是再出發?