Kazakhstan : Détention d’un sinologue kazakhstanais d’origine russe

Les services de sécurité du Kazakhstan ont arrêté en février 2019 un éminent sinologue et politologue d’origine russe, Konstantin Syroïejkine, soupçonné, dit-on, d’espionnage et mis au secret.

In February 2019, Kazakhstan’s security services arrested a prominent Russian sinologist and political scientist, Konstantin Syroeyjkin, allegedly suspected of espionage and incommunicado.

La nouvelle n’a pas été annoncée officiellement, mais à la suite de son absence à plusieurs colloques sur la Chine auxquels il devait participer, la rumeur s’en est répandue au début de mai, suscitant une lettre ouverte de ses collègues adressée au nouveau président du Kazakhstan Kasym-Jomart Tokaïev et à Nursultan Nazarbaïev en sa qualité de Premier président  et de président du Conseil de sécurité du pays. Cette lettre leur demande des éclaircissements sur cette disparition et à tout le moins la mise en résidence surveillée de ce savant âgé de 63 ans à la santé fragile. L’affaire est insolite.

Konstantin Syroïejkine est né à Alma-Ata en 1956 et il possède la citoyenneté du Kazakhstan. Diplômé de l’École supérieure du KGB en 1981, il a soutenu une thèse de doctorat en science politique consacrée à la « Réglementation des rapports interethniques en Chine dans les années 1950 à 1980 ». Professeur et académicien, il est également professeur honoraire de l’université du Xinjiang. Il a poursuivi […]

Jean Perrin, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°128 mai 2019

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne